Aller à Londres en train avec Eurostar : tout ce qu’il faut savoir sur le trajet


Comment aller à Londres en train ? En prenant l’Eurostar, pardi ! Quand on vient d’une grande ville comme Bruxelles, Paris, Lille ou encore Marseille, Avignon et Lyon, c’est un moyen de transport extrêmement pratique pour arriver au coeur de Londres.

Dans cet article, je vous présente Eurostar et je vous donne mon avis sur ses avantages et inconvénients… avec comme d’habitude plein d’informations utiles et d’astuces dont vous pourriez avoir besoin pour préparer votre voyage à Londres !

Eurostar, le train vers Londres de référence

Eurostar s’occupe depuis 1994 des liaisons en train entre la France ou la Belgique et l’Angleterre. La société propose à ce jour plusieurs trajets au départ de Bruxelles, Paris, Lille, Calais, Disneyland (Marne-la-Vallée) vers Londres, Ashford ou Ebbsfleet. Les trains vers la capitale anglaise arrivent au cœur de Londres, à la gare de King’s Cross – Saint Pancras, extrêmement bien desservie par le métro (et plutôt jolie !).

Depuis mai 2015, il y a également une nouvelle liaison Provence – Londres pour les Français ! Un vrai gain de temps puisqu’il existe des trains directs qui ne passent pas par Paris. Ils circulent les lundis et en fin de semaine. Vous devez juste descendre du train en gare de Lille Europe pour les contrôles d’identité (au retour en revanche, les contrôles s’effectuent à Londres). Cette nouvelle liaison s’effectue au départ de la gare Marseille Saint-Charles, avec des arrêts à Avignon et à Lyon. Il faut compter 7h50 de trajet pour un Marseille-Londres direct.

Eurostar a également créé des liaisons hiver entre Bourg St Maurice, Moûtiers et Aime-La-Plagne et l’Angleterre (avec arrêt à Lille). Ces liaisons sont en service entre le début des vacances de Noël et le début du mois d’avril et permettent surtout aux Londoniens d’aller skier facilement dans les stations françaises. Les réservations ouvrent très tôt (souvent autour du mois de juillet).

La gare Saint Pancras
La gare Saint Pancras – Photo © Jack Pease Photography

Eurostar : avantages et inconvénients

Aller à Londres en Eurostar reste probablement à ce jour la meilleure solution.

Simplicité et rapidité

Le principal avantage de l’Eurostar est sa simplicité. Le contrôle des passeports a lieu dans votre gare de départ, avant votre montée dans le train (ou éventuellement en gare de Lille Europe pour les nouvelles destinations dans le sud de la France). De ce fait, vous n’avez ensuite aucune formalité particulière à accomplir si ce n’est vous laisser transporter.

Pour ceux qui habitent Paris, Lille ou encore Bruxelles, on ajoute à cet avantage celui de la rapidité. Avec Eurostar, pas besoin de prévoir une arrivée aux aurores à la gare pour les contrôles de sécurité, d’identité et pour l’embarquement. Contrairement à l’avion, l’ensemble de la procédure est rapide, il faut arriver au plus tard 30 minutes avant le départ (sauf les passagers Business Premier qui ont un peu plus de souplesse horaire).

A votre arrivée, vous êtes déjà près du centre de Londres, un gain de temps précieux quand on ne vient que pour une journée ou un week-end. La durée du trajet Paris-Londres est de 2h15 à 2h30, comptez 2h00 à 2h15 pour un Bruxelles-Londres par exemple.

Confort

Eurostar a mis en service de nouveaux trains offrant un confort encore meilleur. On peut accéder à des films et séries via l’application Eurostar. Il y a désormais du Wifi gratuit dans les trains (et en gare), y compris dans le Tunnel sous la Manche.

Il y a des lampes de lecture, les sièges peuvent s’incliner, l’espace pour les jambes a été agrandi, il y a des porte-manteaux et des porte-gobelets, des prises électriques…

Et même si vous voyagez encore dans un ancien train, le confort reste exemplaire par rapport à la longueur (ou plutôt à la rapidité) du trajet.

Il y a par ailleurs plein de services à bord : le bar-buffet – le Café Métropole – sert bien sûr de quoi grignoter ou faire un vrai repas… mais on peut aussi fêter des occasions spéciales en réservant du champagne à l’avance. J’ai croisé de temps en temps des groupes fêtant des enterrements de vie de jeune fille ou de vie de garçon dès leur trajet en Eurostar vers Londres ou vers Paris.

Bon rapport qualité/prix

Pour peu qu’on s’y prenne à l’avance, Eurostar reste une solution très abordable pour aller à Londres sans se ruiner. Si vous vous inscrivez à la newsletter, vous verrez régulièrement passer des promotions avec l’aller-retour à 78€. Elles sont ensuite ouvertes au grand public mais si vous voulez vraiment avoir un maximum de choix, inscrivez-vous à la newsletter et réservez dès l’annonce des offres spéciales.

Par ailleurs, il y a souvent des promotions grâce à Eurostar. Par exemple, le “2FOR1” : sur présentation de votre billet Eurostar, vous pouvez avoir 1 entrée gratuite pour 1 achetée dans plusieurs musées londoniens comme le Victoria and Albert Museum, la National Gallery, le Tate Modern ou encore le British Museum.

Si vous suivez Eurostar sur Facebook ou Twitter, il y a aussi très régulièrement des offres promotionnelles intitulées Eurostar Snap. Ça se passe sur le site Eurostar Snap en se connectant avec son compte Facebook ou Twitter : on peut souvent dénicher des billets pas cher pour le mois en cours. Toutefois, l’offre Snap n’est pas active tout le temps.

Et les inconvénients d’Eurostar ?

Les inconvénients sont ceux du train : il y a parfois des problèmes sur les voies et l’amplitude horaire reste celle d’un train. A Londres, le dernier départ du soir est à 20h01 vers Paris, à 19h34 vers Bruxelles. A chaque fois, je trouve ça terriblement tôt… tout en me disant qu’il n’y a pas trop le choix : compte tenu du décalage horaire d’une heure avec la France et la Belgique, les trains arrivent respectivement à 23h17 à Paris et 22h38 à Bruxelles.

Avec des trains plus tardifs, il n’y aurait plus de transports en commun à l’arrivée et les passagers ne manqueraient pas de râler !

Les grèves restent rares et le service fonctionne plutôt bien. Par ailleurs, l’équipe Eurostar communique beaucoup sur les incidents (et le reste), notamment par le biais de son compte Twitter.

L’autre inconvénient, c’est le prix qui grimpe très vite. Pour les week-ends très demandés comme Pâques, le moindre aller-retour coûte vite 170€ en classe Standard en s’y prenant plus de 3 mois à l’avance.

Enfin, je trouve que dans les nouveaux trains, la climatisation est parfois un peu… énergique :) Si vous êtes frileux, prévoyez des manches longues. De même, j’ai mis un moment à comprendre que les poubelles étaient désormais communes au sein des voitures. Ne cherchez pas de poubelle sous le siège, il y a une grosse poubelle collective entre les sièges vers le milieu de la voiture.

Les classes de réservation Eurostar

Il existe 3 classes de réservation à bord des Eurostar :

  • La classe Standard : c’est un voyage en train classique, avec un bar buffet pour acheter des boissons et de quoi grignoter. Vous pouvez transportez deux bagages type valise et un bagage à main gratuitement. Vous devez vous enregistrer 30 minutes au plus tard avant le départ.
  • La classe Standard Premier : les sièges sont plus spacieux et équipés de prises électriques. Un repas léger est servi directement à votre place, des magazines sont offerts. Enregistrement 30 minutes au plus tard avant le départ.
  • La classe Business Premier : elle vous permet de vous enregistrer au plus tard 10 minutes avant le départ et d’arriver donc “presque au dernier moment” à la gare, où vous avez accès à un salon privé. Les sièges sont spacieux, équipés de prises électriques, vous bénéficiez de magazines offerts. Un véritable repas entrée – plat – dessert est servi à votre place. Et le gros bonus, c’est la flexibilité totale des billets : non seulement vous pouvez les modifier avant et après le départ mais si vous souhaitez emprunter un train plus tôt ou plus tard le jour de votre réservation, Eurostar vous garantit une place, même quand la classe Business Premier est complète.
Aller à Londres en train avec Eurostar
Aller à Londres en train avec Eurostar – Photo © Darkroom Daze

Comment se passe l’embarquement dans un Eurostar ?

Je peux vous parler de mon expérience au départ de Paris, elle sera assez similaire dans les autres gares… sauf pour ceux qui habitent à Marseille, Lyon et Avignon ! Dans ces gares, il n’y a pas d’installations permettant le contrôle des pièces d’identité donc vous monterez dans le train et le contrôle s’effectuera plus tard durant votre trajet, lors d’un arrêt spécial à Lille.

L’arrivée à la gare

Pour ceux qui partent de Paris, c’est assez simple : lorsque vous vous trouvez dans la Gare du Nord au niveau du départ des TGV grandes lignes, il faut monter au premier étage, le terminal Eurostar est en effet surélevé par rapport au niveau des voies.

Vous trouvez des bornes où il est possible de retirer son billet si vous ne l’avez pas imprimé à l’avance ou envoyé sur votre téléphone en version électronique. Le personnel Eurostar est généralement présent pour vous aiguiller si vous avez un problème ou une question. Ensuite, vous passez votre billet ou votre smartphone devant une borne afin d’accéder à la zone de contrôle des pièces d’identité.

Les contrôles de sécurité

Pour l’instant, le Brexit (sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne) n’est pas entré en vigueur donc les formalités restent les mêmes pour les ressortissants de l’Espace économique européen et les Suisses. Il faut une carte d’identité ou un passeport valide. Vous allez le présenter à la police des frontières qui va vérifier sa validité.

Depuis le 15 janvier 2017, l’autorisation de sortie de territoire est redevenue obligatoire pour un mineur français qui voyage seul et/ou sans ses parents. Vous pouvez consulter les formalités sur le site Service Public.

Vous accéderez ensuite à une zone avec passage des bagages aux rayons X et portique de sécurité. Comme à l’aéroport, si vous sonnez vous ferez l’objet d’une palpation par une personne de même sexe. Ça peut arriver que l’on ouvre votre sac pour en examiner le contenu, un ami à moi l’a vécu… mais c’est très rare.

Il y a aussi des systèmes de contrôle d’identité automatisés pour les détenteurs d’un passeport biométrique : on place son passeport sur un lecteur, ça permet de déclencher l’ouverture d’un petit sas. On doit ensuite fixer une caméra dans les yeux pour la reconnaissance du visage… et si tout est en ordre, vous passez directement dans la zone Passagers sans avoir besoin de faire la queue.

Le départ du train

Ensuite, vous pouvez librement circuler dans une petite zone aménagée pour les passagers : café, presse, sièges, il y a de quoi patienter tranquillement jusqu’à l’embarquement à bord du train. Les passagers sont séparés en deux files en fonction de la voiture où ils se trouvent dans le train (avant ou arrière).

Vous n’avez plus qu’à descendre sur le quai et à aller vous installer ! Du personnel Eurostar est là encore présent sur le quai et à l’entrée des voitures pour vous guider.

Votre arrivée à Londres

Quand vous sortez de l’Eurostar, si vous ne traînez pas vous pourrez retirer de l’argent sans faire la queue au distributeur qui se trouve juste à gauche des Arrivées Internationales, à l’intérieur d’un bureau de change. Il vous indiquera l’équivalent Pounds – Euros pour que vous sachiez tout de suite le montant dont vous allez être débité.

C’est aussi vers la gauche qu’il faut aller pour rejoindre le métro, acheter une Oyster Card ou un autre titre de transport. Si vous allez à Londres de temps en temps, je vous conseille de laisser toujours un peu d’argent sur votre carte de transport. Ça vous permettra, à la prochaine visite, de faire au moins un trajet avant de devoir recharger la carte. Comme il y a toujours du monde à la station St Pancras, ça évite de faire la queue :)

Informations complémentaires sur Eurostar

Tarifs Eurostar

Les tarifs Eurostar sont très variables selon le moment où vous réservez et selon la classe : on trouve des allers-retours à partir de 78€ pour un Paris-Londres en s’y prenant à l’avance, à partir de 144€ pour un Marseille-Londres. Sinon, ça grimpe vite (jusqu’à 185€ pour un Paris-Londres en classe Standard à la dernière minute !). Vous l’aurez compris : pour en profiter au maximum, le maître-mot est la planification de son séjour !

Concernant l’achat de votre billet Eurostar, je ne vous conseille pas les sites de revente. En effet, les conditions de transport Eurostar spécifient que “Les billets déjà partiellement utilisés ou établis au nom d’une autre personne, ne sont pas cessibles et ne peuvent être utilisés que par la personne pour laquelle ils ont été achetés”.

Dans la mesure où il y a un contrôle d’identité, ne prenez pas le risque de vous voir refuser l’accès au train en achetant un billet en revente sur un site web. Dans les faits, on passe son billet sur des portiques automatisés de manière autonome, on ne regardera votre billet que s’il y a un problème au portique… donc à vous de décider si le jeu en vaut la chandelle.

Délai d’enregistrement

Eurostar étant un train international, n’arrivez pas au dernier moment à la gare car vous ne pourrez tout simplement pas monter dans le train. Comme à l’aéroport, il faut présenter vos documents d’identité au contrôle des frontières, passer vos bagages au contrôle de sécurité, etc. L’heure limite sera indiquée sur votre billet (30 minutes avant le départ, 10 minutes si vous êtes en classe Business Premier).

Même chose à Londres pour le retour : sachez qu’une fois les contrôles passés, l’espace Eurostar est bien aménagé avec un café, des prises électriques, du Wifi à volonté. C’est là qu’on peut dépenser ses ultimes livres sterling avant de rentrer chez soi ;)

Programme de fidélité : le Club Eurostar

Eurostar propose un programme de fidélité plutôt sympa : le Club Eurostar. Il suffit de s’inscrire gratuitement et à chaque livre sterling dépensée, vous gagnez 1 point. Vous pouvez ensuite dépenser ces points sous forme de billets, de surclassement mais aussi dans la boutique en ligne Eurostar Shop et chez certains partenaires.

Entre 0 et 399 points, vous avez le statut “Classique” qui vous donne droit aux promotions spéciales sur Eurostar et ses partenaires.

A partir de 400 points ou 5 allers-retours dans la même année (ça va vite !), vous passez au statut “Avantage”, qui vous permet de dépenser vos points chez les partenaires (TGV, Thalys, Lyria) et dans l’Eurostar Shop.

Enfin, à partir de 1800 points ou 24 allers-retours dans l’année, vous devenez un membre Eurostar Carte Blanche. La carte donne accès aux salons privés, à l’enregistrement tardif, à un service de taxi prioritaire, des guichets prioritaires. Bref, vous êtes VIP.

Choix des places dans l’Eurostar

Petite astuce sur un élément important du trajet : le choix de la place ! Si vous allez vers Londres, mettez-vous de préférence dans les voitures avec un numéro bas (1-5), vous serez plus près de la sortie à Saint Pancras. A l’inverse, quand on revient vers Paris, être dans les voitures à numéro élevé permet d’être plus proche de la sortie.

Les billets Eurostar vous permettent de choisir votre place sur un plan virtuel du train : le plan vous indique le sens de la marche mais aussi les emplacements des prises et le type de prise (il y a dans les trains Eurostar un mélange de prises anglaises et de prises françaises).

Côté paysage, ce n’est pas follement folichon si vous voulez mon avis (campagne, champs, campagne, vaches, éoliennes, champs, campagne ^^). Cependant, le train passe sur un pont au niveau de la ville de Rochester en Angleterre et vous verrez mieux le paysage sur le côté gauche du train en allant vers Londres. En été, si vous prenez le train en fin de journée, le côté droit offre un joli coucher de soleil dans le sens Londres > Paris.

Pour occuper les enfants… Eurostar Odyssey

A l’été 2017, Eurostar a lancé une initiative assez chouette pour les enfants et les grands enfants : Eurostar Odyssey. C’est une aventure de réalité virtuelle qui se déroule dans le Tunnel sous la Manche. Pendant le trajet, connectez-vous sur Onboard Eurostar et accédez à Eurostar Odyssey avec votre smartphone ou tablette.

On vous demande d’abord de choisir votre place (couloir, fenêtre, sens de la marche ou sens inverse).

Eurostar Odyssey - Choix du siège
Eurostar Odyssey – Choix du siège

Ensuite, vous devez bouger votre smartphone pour activer un bouton rouge qui déclenche l’ouverture du toit de l’Eurostar (pas pour de vrai, bien sûr !)… et surprise, vous commencez à voir la mer et les poissons dans la Manche.

Eurostar Odyssey
Eurostar Odyssey

C’est parti pour un voyage au cours duquel on vous raconte non seulement une jolie histoire (pirates et cité engloutie au programme !) mais où vous pouvez aussi vous amuser à essayer d’attraper des poissons.

Eurostar Odyssey - Aperçu de l'aventure virtuelle
Eurostar Odyssey – Aperçu de l’aventure virtuelle
Eurostar Odyssey - Arrivée dans une cité engloutie
Eurostar Odyssey – Arrivée dans une cité engloutie
Eurostar Odyssey
Eurostar Odyssey – Attraper des poissons et des pieuvres dans le Tunnel sous la Manche

Eurostar Odyssey est top pour occuper les petits pendant un petit moment :)

Mon avis sur Eurostar

Ça reste mon moyen de transport préféré pour aller à Londres : les trains sont confortables et les gares de départ et d’arrivée sont très bien desservies, ce qui évite une perte de temps phénoménale (devoir prendre un bus pour rejoindre le centre-ville, etc). La rançon de la gloire, c’est que l’Eurostar est toujours pris d’assaut : les trains se remplissent rapidement, en particulier sur les horaires très populaires du vendredi soir, du samedi matin et du dimanche soir. Sans réservation à l’avance, le prix du trajet peut vite exploser.

Le bon conseil, c’est de s’inscrire à la newsletter Eurostar ! D’abord, c’est l’une des rares newsletters à ne pas vous inonder d’e-mails promotionnels… et quand ils vous écrivent, c’est pour vous annoncer en général qu’il y a des billets disponibles à partir de 39€ l’aller-simple ;)

Eurostar, c’est aussi la souplesse de pouvoir emmener des bagages sans restriction concernant les liquides, un plus appréciable par rapport à l’avion. Bon, si vous ramenez de l’alcool anglais, il y a quand même des limites mais elles restent élevées (avis aux adeptes du gin et du Pimm’s !).

Voilà, j’espère que cet article vous sera utile si vous voulez aller à Londres en train. Je me rends TRÈS souvent là-bas donc si vous vous posez des questions, même si elles vous paraissent idiotes, sur le fonctionnement d’Eurostar, n’hésitez pas à laisser un message dans les commentaires et j’essaierai de vous répondre. Et jetez un œil à mes autres articles sur Londres pour préparer votre voyage.

Thèmes : Aller à Londres 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Aller à Londres en train avec Eurostar : tout ce qu’il faut savoir sur le trajet

  • Raynaud

    Bonjour, pouvez vous me dire si l’eurostar est bien équipé pour déposer les bagages ? Grosse valise entre autre ! Merci pour votre article. Belle journée à vous. Nadine

    Répondre à Raynaud
    • Marlène

      Bonjour, il n’y a aucun souci pour les grosses valises, comme dans un train classique il y a des zones réservées dans chaque voiture (et les bagages plus petit peuvent être mis au-dessus des sièges).

      Répondre à Marlène
  • Claudia

    Bonjour.Est que on peut retirer son billet a une borne jaune aussi a Londres.Est que je peux la retirer en avance a Paris.?Merci pour vos réponses.

    Répondre à Claudia
    • Marlène

      Bonjour Claudia, oui on peut tout à fait retirer son billet à Londres (même si je ne sais pas ce que vous appelez les “bornes jaunes”), on peut le faire à St Pancras. Idem pour un retrait à Paris.

      Répondre à Marlène
  • José

    Bonjour, vous dites qu’il y a un contrôles systématiques de l’identité, mais alors comment font ceux qui achètent des billets d’occasion sur Internet?
    J’ai lu qu’il suffisait de scanner le billet sur le portique, puis ensuite montrer une pièce d’identité plus tard, donc jamais montrer les deux en même temps

    Répondre à José
    • Marlène

      Bonjour, ça peut arriver qu’on montre les deux en même temps, tout dépend de la personne sur qui vous tombez, il m’est arrivé de donner seulement mon passeport et qu’on me demande aussi de jeter un oeil au billet. Ce n’est pas systématique et la plupart du temps, on regardera juste votre pièce d’identité lors du contrôle. C’est pour ça qu’acheter un billet en revente est une prise de risque car les conditions d’Eurostar précisent bien que c’est interdit.

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.