Avec qui partir en vacances ? Le choix crucial à ne pas louper !


Quand on décide de faire une escapade ou un long voyage sans avoir de compagnon de route attitré, on en vient rapidement à se poser une question cruciale : avec qui partir en vacances ? Comment choisir la personne qui sera sur la même longueur d’ondes que vous, avec qui vous n’allez pas vous entretuer au bout de deux jours parce que vous n’avez pas les mêmes envies ?

Choisir le mauvais compagnon de voyage peut vite gâcher des vacances… alors dans cet article, je vous propose quelques conseils pour former une équipe gagnante !

1. Avoir une vision similaire des “vacances réussies”

Tout le monde n’a pas les mêmes attentes quand il s’agit de partir en vacances et mieux vaut s’entendre avant le départ sur ce que représentent pour chacun des vacances réussies.

Visiter des sites historiques ? Des musées ? Faire de la randonnée ? Prendre le soleil sur une plage ? Faire du sport ?

Faute de points communs, les vacances à deux peuvent se transformer en “chacun sa route, chacun son chemin”… ou susciter beaucoup de frustration des deux côtés car rien n’est plus désagréable que de se contraindre tout au long de ses vacances à faire des activités dont on n’a pas envie.

Avec qui partir en vacances et profiter de ces beaux paysages ?
Avec qui partir en vacances et profiter de ces beaux paysages ?

2. Partir en vacances sans tension : un budget similaire

Que vous soyez le plus favorisé ou le plus défavorisé, ce n’est jamais très simple de partir avec une personne qui n’a pas du tout le même budget. Il y a plein de moments où vous risquez de ressentir cette différence : au moment de choisir un hébergement commun, de décider des sorties que vous allez faire, des restaurants, et même des moyens de transport…

Par exemple, si vous avez des amis qui logent toujours en dortoir dans des auberges de jeunesse alors que vous préférez l’intimité d’un hôtel, difficile de trouver un terrain d’entente.

Une étude réalisée en 2017 par le comparateur de locations de vacances Holidu.fr révèle d’énormes écarts de prix d’une destination à l’autre… avec la clé, la possibilité de réaliser jusqu’à 70% d’économies. Par exemple, des pays comme l’Autriche (125 euros la nuit en moyenne pour 4 personnes) ou le Portugal (144 euros) restent relativement accessibles… là où le Royaume-Uni reste fidèle à sa réputation de pays cher (187 euros la nuit pour 4 personnes).

En haute saison, de telles différences peuvent avoir un impact conséquent sur le budget !

3. Avoir un rythme de vie similaire

Pendant les vacances, on connaît tous cette personne qui a envie de faire la grasse matinée jusqu’à midi et aime vivre sans horaires… et cette personne qui est prête à mettre le réveil pour programmer autant d’activités que possible dans une journée.

On connaît tous cette personne hyperactive, capable de marcher non-stop du matin au soir… et cette personne qui se limite à des allers-retours maîtrisés entre la piscine, le bar, le spa et le restaurant de l’hôtel.

Quand vous cherchez avec qui partir en vacances, gardez en tête que l’on n’a pas tous le même rythme de vie. Si vous aimez passer vos vacances à ne rien faire, il y a des chances que l’hyperactif vous épuise (et vice versa !). Si vous aimez le bruit et la fête, difficile de partir avec une personne calme !

4. Partager des goûts communs

Bon, on ne parle pas de trouver votre jumeau parfait… mais d’avoir au moins quelques affinités avec votre compagnon de voyage. C’est plus facile quand il s’agit de choisir des activités communes.

Par exemple, quand je pars en voyage, j’évite souvent de passer trop de temps dans les musées et je préfère déambuler dans les rues pour m’imprégner de l’atmosphère d’une ville. À l’inverse, j’ai des amis qui ne conçoivent pas de visiter un pays sans explorer les principaux musées.

Un petit tour à Amsterdam
Un petit tour à Amsterdam

5. Décider avec qui partir en vacances, c’est faire des compromis

Dès lors que l’on doit vivre en collectivité, que ce soit en groupe ou en duo, il y a forcément des sources de tension. Personne n’a reçu la même éducation, vécu les mêmes expériences, personne n’a rigoureusement la même personnalité. Il suffit que l’on soit un peu fatigué, que l’on ait vécu une journée frustrante pour que ces micro-tensions s’exacerbent.

Quand on décide avec qui partir en vacances, c’est bien de prendre le temps de réfléchir à la personnalité de chacun, histoire de désamorcer les conflits éventuels avant qu’ils ne surviennent.

Il peut y avoir par exemple…

  • Ceux qui ne savent pas s’arrêter et se reposer ;
  • Ceux qui ne font que se reposer et ne veulent pas visiter quoi que ce soit ;
  • Ceux qui sont toujours en retard ;
  • Ceux qui sont trop organisés et ne supportent pas de déroger au planning qu’ils ont imaginé ;
  • Ceux qui ne prévoient rien (ou qui comptent sur les autres pour prévoir à leur place) ;
  • Ceux qui sont ordonnés et ceux qui le sont… beaucoup moins ;
  • Ceux qui sont tellement indépendants que la cohabitation est compliquée ;
  • Ceux qui sont tellement sociables qu’ils ne laissent à l’autre aucun espace vital ;
  • Ceux qui ont du mal à décrocher de leur quotidien et parlent sans cesse de leur travail…

6. Mettre de la générosité dans son voyage

Partir en vacances à deux ou à plusieurs reste une formidable occasion de partager des moments forts ensemble. Un bon restaurant, une belle vue, de grosses crises de fou rire… Et pour que la recette soit gagnante, il faut de la générosité !

Ça implique parfois de prendre sur soi mais quand on part à plusieurs, la réussite du voyage implique que chacun y trouve son compte !

7. Partir seul, vous y avez pensé ?

En écrivant cet article, j’ai parfois l’impression que le choix d’un compagnon de voyage relève du parcours du combattant dès lors qu’il ne s’impose pas d’une manière évidente (ex : partir avec son compagnon, etc). Il faut avouer que le sujet des vacances est souvent sensible ! Ça représente un budget non négligeable mais surtout, une période où on a envie et besoin de se faire plaisir et de déconnecter. Ce n’est pas surprenant d’avoir des attentes élevées… et le risque d’être déçu est d’autant plus grand.

L’âge joue parfois aussi. Quand on est jeune, il n’est pas difficile de recruter quelques copains pour partir à la bonne franquette. Plus on vieillit, plus les gens sont soumis à des contraintes de disponibilité parce que leur travail leur impose des dates de vacances, parce qu’ils ont des enfants, parce qu’ils sont mariés et pas forcément motivés pour partir “comme des célibataires”.

Alors partir en solo, pourquoi pas ? C’est une autre forme de voyage qui n’apporte pas forcément les mêmes choses qu’un voyage à plusieurs mais qui peut être tout aussi enrichissante.

Vous avez déjà vécu des galères en voyageant à plusieurs ? De mauvaises surprises ou au contraire des expériences où vous étiez contents d’avoir quelqu’un avec vous ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Avec qui partir en vacances ? Le choix crucial à ne pas louper !

  • tania

    il y a plusieurs années je devais partir avec 1 copine an voyage mais finalement on s est fâché avant et plus de départ
    avec le recul c’était un mal pour un bien car on ne se serait pas entendu
    elle était du style les vacances c est farniente à 200 % voulait le all inclusive alors que moi non
    moi svt c pt dejeuner
    le midi et le soir je suis dehors, je mange dehors
    je ne vois pas l intérêt de manger midi et soir la nourriture de l hôtel , dans ce cas pas de nourriture locale ou peu
    et puis rentrer à l hôtel ts les midis l horreur
    finalement à cause cet épisode j ai trouvé 1 autre acolyte de voyage inattendu avec qui j ai la même vision du voyage, pas de prise de tête sur les destination ou argent en voyage et c est bien agréable
    j ai de bonnes amies avec lesquelles je ne partirai pas en vacances car pas la même vision
    déjà qd je leur raconte mes vacances elles les jugent trop actives

    Répondre à tania
    • Marlène

      Ah je te rejoins sur la nécessité de distinguer l’amitié du choix d’un compagnon de voyage. Comme toi j’ai des amis avec qui je m’entends bien mais qui sont plutôt du style “vacances en club”… ce qui ne me convient pas du tout !

      Du coup je préfère souvent partir seule que partir avec des gens qui ne comprennent pas qu’on puisse vouloir marcher non-stop :)

      Répondre à Marlène
    • Dubois Guéville Janny

      Je suis d’accord à 100% avec vous. Des mésaventures font que je pars seule maintenant et profite au maximun et à mon rythme( je souffre des genoux etc) de ce que les jours m’offrent dans sa diversité et ses rencontres inattendues et formidables. Bien à vous; JGD

      Répondre à Dubois
    • Marlène

      Le rythme est, je trouve, l’un des challenges les plus difficiles à relever quand on part avec quelqu’un. Ce n’est pas simple de trouver une personne qui ait les mêmes envies, la même endurance physique et les mêmes attentes. C’est pour ça que je perçois toujours le voyage “en solo” comme un voyage différent du voyage à plusieurs : on crée un programme “sans compromis”, basé sur ses envies, ses capacités, ses moyens…

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.