Visite de Cacilhas et du Cristo Rei depuis Lisbonne : une vue magnifique !


Aujourd’hui, nous allons partir à la découverte de Cacilhas depuis Lisbonne et d’un monument emblématique, le Cristo Rei : impossible de rater cette statue du Christ quand vous séjournez dans la capitale du Portugal, car elle domine le Tage sur une colline qui fait face à Lisbonne, on la voit donc de très loin !

Le Cristo Rei (Christ-Roi), c’est une vue magnifique sur Lisbonne et ses collines ainsi que sur l’embouchure du Tage. C’est aussi l’occasion d’explorer Cacilhas et l’Almada – où se situe la statue : un spot parfait pour profiter du coucher de soleil en mangeant au bord de l’eau !

Le Cristo Rei à l'Almada près de Lisbonne
Le Cristo Rei à l’Almada près de Lisbonne

Direction Cacilhas en ferry

Pour aller à Cacilhas depuis Lisbonne, on emprunte un ferry… bien grand mot pour un petit bateau orange sans prétention. Il n’est pas pensé pour la croisière mais pour des traversées du Tage efficaces et rapides… et il remplit sa mission : en 10 minutes tout au plus, j’étais de l’autre côté !

Le Sintrense, un ferry qui va à Cacilhas depuis Lisbonne
Le Sintrense, un ferry qui va à Cacilhas depuis Lisbonne

Cacilhas a été pendant plusieurs décennies un lieu de construction navale exploité par Lisnave (entre 1961 et 2000) mais le chantier naval a été abandonné au profit d’un lieu plus grand du côté de Setubal.

Il reste quelques traces de cette époque :

  • Le Dom Fernando II e Glória, une grande frégate qui a été la dernière à parcourir la route des Indes… Le bateau a été entièrement restauré dans les années 90 et peut aujourd’hui se visiter pour quelques euros (informations disponibles en ligne ici).
  • Un sous-marin, le Barracuda, qui se trouve dans une cale sèche voisine. Il a été installé ici au terme d’une existence bien remplie, avec 52000 heures de navigation et 42 ans de service !
Le sous-marin Barracuda à Cacilhas
Le sous-marin Barracuda à Cacilhas

De nombreux bus partent du terminal ferry de Cacilhas… dont le bus 101, qui va tout droit au Cristo Rei. Mais pourquoi aller visiter un monument géant à la gloire du Christ ?

Visite du Cristo Rei

Le Cristo Rei (« Christ-Roi ») m’a aussitôt rappelé un autre monument emblématique, situé de l’autre côté de l’Atlantique : le Christ Rédempteur du Corcovado, à Rio au Brésil. Et justement, l’idée de créer ce type de monument à Lisbonne est née après un voyage du patriarche de Lisbonne à Rio.

Il a fallu attendre quelques années pour que le projet se concrétise et c’est la menace de la Seconde Guerre Mondiale qui a précipité les choses : les religieux du Portugal voulaient redonner de la place à Dieu dans le pays, pour essayer d’empêcher l’entrée en guerre de celui-ci… alors pourquoi ne pas créer une statue à la gloire de Dieu dans ce but ?

La construction des fondations n’a véritablement commencé qu’en 1952, malgré une « première pierre symbolique » posée dès 1949… et il a fallu attendre 1959 pour que la structure générale du sanctuaire soit terminée. Par la suite, il a été entièrement aménagé à l’intérieur : on y a créé des chapelles, des salles de réunion, des salles d’exposition, des dortoirs, etc.

Chapelle à l'intérieur du Cristo Rei près de Lisbonne
Chapelle à l’intérieur du Cristo Rei près de Lisbonne

Le Cristo Rei est impressionnant par ses dimensions. Perché sur une colline de 133 mètres de hauteur, il comporte :

  • Un piédestal de 82 mètres de hauteur créé par l’architecte Antonio Lino : sa forme, composée d’arches, est censée représenter une « porte », chaque arche étant orientée vers l’un des quatre points cardinaux. C’est au sommet de ce piédestal que l’on trouve une plateforme d’observation panoramique.
  • Une statue de 28 mètres de hauteur créée par le sculpteur Francisco Franco de Sousa, qui étend ses bras face à Lisbonne.
La statue du Christ Roi face à Lisbonne
La statue du Christ Roi face à Lisbonne

Le Cristo Rei est un véritable sanctuaire, si bien que deux types de visiteurs s’y mêlent : des touristes, curieux de profiter de la vue au sommet… et des pèlerins (on peut aussi être les deux à la fois !). Les pèlerins viennent en particulier voir les différentes reliques du Sacré-Coeur de Jésus présentées dans le monument, et se recueillir au pied de la statue.

Le monument est installé sur une esplanade face au Tage, sobrement décorée de quelques sculptures d’inspiration catholique avec des phrases à méditer.

L'esplanade du Cristo Rei à l'Almada
L’esplanade du Cristo Rei à l’Almada

Cette esplanade offre une vue magnifique sur Lisbonne et sur le Pont du 25 Avril. On y trouve tout le confort nécessaire : toilettes, bar, etc.

Pont du 25 Avril depuis l'esplanade du Cristo Rei
Pont du 25 Avril depuis l’esplanade du Cristo Rei

J’ai décidé de jouer les curieuses et de monter au sommet du Cristo Rei (impossible de résister à l’appel des hauteurs !). A la base du monument, on découvre une chapelle (Nossa Senhora da Paz)… et un ascenseur qui permet de rejoindre le sommet du piédestal de la statue.

Il s’arrête au 3e étage, où l’on découvre une nouvelle chapelle ainsi qu’une (grande) boutique… puis l’on peut emprunter un escalier pour sortir sur la plateforme d’observation, qui est littéralement au pied de la statue.

Si je dois être parfaitement objective, j’ai trouvé la vue plus jolie au pied du monument qu’en haut, tout simplement parce qu’en étant un peu plus proche du sol on se sent plus « immergé » dans l’environnement : c’est un peu le même constat que je fais sur la Tour Eiffel, je préfère toujours le 2e étage au sommet car on ressent moins de distance avec le « décor ».

Ici par exemple, c’était le bateau de croisière Costa Pacifica qui quittait Lisbonne par le Tage…

Le Costa Pacifica quittant Lisbonne sur le Tage
Le Costa Pacifica quittant Lisbonne sur le Tage

Néanmoins, la hauteur du Cristo Rei permet de voir loin… et à 360°C, si bien que l’on profite pleinement de toute la région : Lisbonne, le pont du 25 Avril, mais aussi les zones de Seixal et Barreiro

Le Tage depuis le Cristo Rei
Le Tage depuis le Cristo Rei

On voit très bien Cacilhas avec le portique rouge de Lisnave, témoignage du passé de chantier naval de l’endroit.

Vue de Cacilhas depuis le Cristo Rei
Vue de Cacilhas depuis le Cristo Rei

On ne reste pas très longtemps en haut car le vent souffle fort et qu’on fait vite le tour de la plateforme… mais c’est vraiment grisant d’avoir ce point de vue sur Lisbonne et ses alentours !

Lisbonne depuis le Cristo Rei
Lisbonne depuis le Cristo Rei

Que faire à Cacilhas ?

En quittant le sanctuaire du Cristo Rei, j’ai décidé de me balader à pied du côté de l’Almada et de Cacilhas… Chose surprenante : on entend énormément le bruit de l’énorme pont du 25 avril, la circulation dense produit une sorte de mugissement continu que l’on perçoit dans une bonne partie des quartiers voisins…

Cacilhas est un coin calme, préservé du tourisme de masse. Il y a quelques jolies rues, notamment la Rua Cândido dos Reis quand on revient vers le terminal ferry, avec son église locale (Igreja de Nossa Senhora do Bom Sucesso).

Si vous avez le temps, visitez le Jardim do Castelo qui offre une vue panoramique sur Lisbonne, le pont du 25 avril et l’ascenseur panoramique de Boca do Vento.

Justement, parlons-en ! A pied, on peut rejoindre le Miradouro Boca do Vento, une plateforme d’observation qui domine le Tage. L’ascenseur (payant, 1€ lors de ma visite) permet de rejoindre rapidement le front de mer en contrebas.

L'ascenseur panoramique de Boca do Vento
L’ascenseur panoramique de Boca do Vento

Après avoir discuté avec une Uruguayenne et un Portugais rencontrés en attendant l’ascenseur (les joies des rencontres impromptues de voyage !), nous décidons d’aller profiter de la fin de journée au bord de l’eau. On découvre une zone de pelouse où l’on peut s’installer, avec vue sur le pont du 25 avril, pour regarder le soleil se coucher. Il y avait plein de chats sur place !

Coucher de soleil sur le Tage
Coucher de soleil sur le Tage

On peut ensuite faire une belle balade sur le chemin qui longe le Tage. Il y a là deux restaurants de qualité, Atira-te ao rio et Ponto Final. On peut y manger dehors, en écoutant le clapotis du fleuve et en regardant le soleil se coucher : il y a pire, non ? Au programme dans l’assiette, un cabillaud frais servi avec des pommes de terre et des oranges (à se damner !), la cuisine est simple mais délicieuse.

Le bord de l’eau est assez surprenant et sort clairement des sentiers battus… car on longe des bâtiments délabrés, abandonnés, couverts de graffitis ou de véritables œuvres de street art.

Street art à Cacilhas
Street art à Cacilhas

On ne peut pas s’empêcher de se dire que dans quelques années, un promoteur décidera d’exploiter le potentiel de cet endroit et en fera un coin branché… mais pour l’instant, c’est encore un peu brut, un peu sauvage…

Front de mer délabré à Cacilhas et restaurants au bord de l'eau
Front de mer délabré à Cacilhas et restaurants au bord de l’eau

Le soleil rougeoie en descendant derrière le pont du 25 avril, les pêcheurs profitent de la quiétude du soir… et on s’y arrache presque à regret pour reprendre le ferry de Cacilhas à Lisbonne !

Coucher de soleil derrière le pont du 25 Avril à Lisbonne
Coucher de soleil derrière le pont du 25 Avril à Lisbonne

Comment aller à Cacilhas en ferry depuis Lisbonne ?

Le plus simple est d’aller à Cacilhas en ferry, au départ du terminal fluvial de Cais do Sodre. Ce terminal est aussi une gare et une station de métro (terminus de la ligne verte), il est à 7 minutes à pied de Baixa-Chiado, au cœur de la vie lisboète… Tout ça pour dire que Cais do Sodre est très facile d’accès, vous pouvez donc prendre un ferry pour Cacilhas sans problème !

Les horaires du ferry vers Cacilhas sont disponibles en ligne. Vous pouvez soit acheter un billet à l’unité, soit badger avec votre carte Viva Viagem si vous avez choisi cette carte de transport pendant votre séjour à Lisbonne. Les prix à jour sont sur cette page et sont vraiment très abordables.

Le fonctionnement du terminal fluvial lui-même est très facile à comprendre : il y a une sorte de « salle d’embarquement » pour chaque destination donc si vous allez à Cacilhas en ferry, il suffit de vous installer dans la salle correspondante et d’attendre l’arrivée du ferry à quai.

Terminal fluvial de Cais do Sodre
Terminal fluvial de Cais do Sodre

Comment aller au Cristo Rei ?

Une fois à Cacilhas, soit vous marchez, soit vous prenez le bus car il y a tout de même 3 kilomètres entre le terminal ferry et le Cristo Rei… avec pas mal de montées !

Le bus 101 vous emmènera du terminal ferry de Cacilhas jusqu’au Cristo Rei, on peut acheter un billet au chauffeur (moins de 2€ lors de mon voyage) et le bus vous dépose juste devant l’entrée du parc où se trouve le monument. Vous pouvez trouver les horaires du bus 101 en ligne.

Notez enfin qu’avec une voiture, vous pouvez accéder à cette partie de l’agglomération de Lisbonne par le pont du 25 Avril et aller découvrir quelques-unes des plus belles plages du Portugal, comme la Praia da Fonte da Telha ou la Praia do Meco… et descendre jusqu’au splendide Cabo Espichel, aux falaises battues par les vagues, ou aller visiter la ville de pêcheurs de Sesimbra…

Aller à Cacilhas depuis Lisbonne est une petite excursion très sympa à faire sur une demi-journée, on ne voit pas le temps passer et le coucher de soleil est le petit plus non négligeable de cette excursion ! N’hésitez pas à cliquer sur les liens ci-dessous pour préparer votre séjour à Lisbonne !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.

Besoin de rêver un peu ? Envie de voyager ? Suivez Salut, Bye Bye sur Facebook ! Conseils et découvertes voyage au programme…