Visite du château Saint-Georges à Lisbonne, qui veille sur l’Alfama



Aujourd’hui, je vous emmène derrière les remparts du château Saint-Georges de Lisbonne, ou « château de Sao Jorge », qui domine le quartier de l’Alfama et la ville entière, permettant de profiter d’un très beau panorama.

Construit sur une colline déjà habitée huit siècles avant notre ère, le château Saint-Georges a connu beaucoup d’aventures avant de devenir un musée ! Avec ses nombreuses tours, ses remparts, sa vue sur Lisbonne, c’est un incontournable à visiter lors de votre séjour au Portugal.

Dans cet article, je vous propose d’explorer le château de Lisbonne et son histoire, et je vous donne comme d’habitude une foule d’informations pratiques (billets, tarifs, horaires, etc). Notez que si vous aviez en tête un autre château près de Lisbonne, il se trouve peut-être à Sintra, qui abrite plusieurs palais et un « château des Maures », vous pouvez consulter mes conseils pour une visite de Sintra dans un autre article.

Le château Saint-Georges de Lisbonne, une histoire de conquêtes

Impossible de manquer la silhouette du château Sao Jorge à Lisbonne ! En effet, il est construit à 110 mètres d’altitude, sur une colline qui domine le quartier de l’Alfama. Ses remparts et ses tours se voient donc de loin et dessinent une silhouette unique dans l’horizon de Lisbonne.

La colline existe depuis des millénaires, et les archéologues y ont trouvé des traces d’occupation humaine très anciennes.

C’est au premier siècle avant notre ère que des tribus locales auraient commencé à construire des fortifications sur la colline pour se protéger des envahisseurs. Vous verrez d’ailleurs en allant sur place que le château permet par sa situation de voir loin, un atout à l’époque pour détecter rapidement les menaces.

Vue depuis le château Saint-Georges
Vue depuis le château Saint-Georges

Lisbonne étant à l’embouchure d’un grand fleuve, le Tage (sur lequel vous pouvez d’ailleurs faire une croisière), et proche de l’Océan Atlantique, la ville était très exposée. C’est aussi ce qui lui a permis de se nourrir d’influences culturelles multiples : les Phéniciens, les Grecs, les Romains, les Wisigoths ou encore les Maures y ont vécu.

C’est sous influence berbère que les fortifications ont été renforcées au 10e siècle. Mais peu de temps après, le Portugal a été confronté à la « Reconquista », période où les Chrétiens ont repris le contrôle sur un certain nombre de régions d’Espagne et du Portugal, notamment des régions acquises aux musulmans.

Vue depuis les fortifications du Castelo Sao Jorge à Lisbonne
Vue depuis les fortifications du Castelo Sao Jorge à Lisbonne

Justement, Lisbonne était alors occupée par les Maures, un terme assez général qui désignait des musulmans originaires du Maghreb ou de certaines îles comme Malte et la Sicile. Lorsque le premier Roi du Portugal a lancé une croisade pour reprendre la ville aux musulmans, le chevalier Martim Moniz se serait sacrifié.

Voyant que les musulmans s’étaient repliés dans le château Saint-Georges et s’apprêtaient à en refermer la porte, il se serait jeté dans l’ouverture pour les en empêcher, permettant à l’armée chrétienne de prendre le contrôle des lieux. Martim Moniz est décédé mais a laissé son nom à cette entrée du château, située face à l’église da Graça.

On l’appelle la « Porta do Moniz » ou « Porta de Martim Moniz ». Une station de métro et une grande place de Lisbonne, entre autres, portent aussi le nom de Martim Moniz, qui par son sacrifice a marqué l’histoire de la ville.


Sao Jorge, lieu de pouvoir et de grandeur

Par la suite, le château est devenu un siège du pouvoir, quand Lisbonne a été choisie comme capitale du Portugal au 13e siècle. Les rois successifs ont aménagé les lieux, rénovant l’existant et faisant quelques ajouts. L’un des plus importants a été ordonné par Ferdinand Ier, qui a fait bâtir en seulement 2 ans pas moins de 5400 mètres de remparts, 77 tours et 30 à 40 portes autour du château. C’est d’ailleurs ce qui surprend encore aujourd’hui quand on visite le château : le nombre de tours !

A l’époque, le château ne portait vraisemblablement pas de nom spécifique, il a été baptisé « Saint Georges » seulement à l’aube du 15e siècle. Saint Georges est considéré comme ayant été soldat dans l’armée romaine, condamné à mort pour avoir refusé de renier la chrétienté. Un saint guerrier, qui allait bien avec l’histoire du château.

Les aménagements ont continué afin que le château offre davantage de confort. En effet, en s’éloignant de la période médiévale, la menace ennemie s’est faite moins pressante (ou, du moins, d’une autre nature) et le regard porté sur la nécessité de ces fortifications a changé. Le château Saint Georges est davantage devenu un lieu de représentation, où l’on recevait des invités de marque (comme Vasco de Gama à son retour d’expédition), où l’on mettait en valeur les fleurons du patrimoine portugais…

Les tours du château Saint Georges
Les tours du château Saint Georges

Le Palais Royal de l’Alcáçova, nom donné à cette résidence royale au sein même du château, a perdu de sa superbe au 16e siècle, remplacé par un nouveau palais flambant neuf, ailleurs : le palais de Ribeira, construit littéralement au bord du Tage. Il a été presque entièrement détruit par le gigantesque tremblement de terre ayant frappé Lisbonne en 1755… et jamais reconstruit, le Roi de l’époque ayant préféré aller s’installer en retrait de la ville, à Ajuda (je vous parlerai dans un autre article du sublime palais d’Ajuda !).

Toujours est-il que le château délaissé s’est peu à peu dégradé, trouvant toutes sortes de rôles de « remplacement » au fil des siècles (il a accueilli des soldats, une association œuvrant pour les enfants pauvres, un observatoire…). C’est le controversé Salazar qui, au 20e siècle, a ordonné qu’il soit entièrement rénové, ce qui lui a permis d’ouvrir au public comme musée.

Que voir au château Saint Georges de Lisbonne ?

Les abords du château de Lisbonne sentent un peu le « coin à touristes ». Vendeurs à la sauvette de perches à selfies, boutiques et échoppes dans tous les sens…

Lorsque l’on pénètre dans le château, on est accueilli par une statue représentant le premier roi du Portugal, Afonso I. Soyons clairs, le château lui-même a pour principal intérêt les multiples points de vue qu’il offre sur la ville. Il ne propose pas grand-chose à « visiter » à proprement parler, ce qui peut décevoir certains touristes.

Avis aux adeptes des escaliers, vous allez être servis car on peut monter sur des chemins de ronde pour profiter encore mieux de la vue ! On distingue très bien la silhouette de l’ascenseur de Santa Justa, lieu mythique de la ville…

Ascenseur de Santa Justa vu depuis le château Sao Jorge de Lisbonne
Ascenseur de Santa Justa vu depuis le château Sao Jorge de Lisbonne

Idem pour la silhouette du Cristo Rei à Cacilhas, avec le pont du 25 avril.

Cristo Rei et pont du 25 avril depuis le château Saint Georges
Cristo Rei et pont du 25 avril depuis le château Saint Georges

Ou encore la Praça do Comércio (Place du Commerce de Lisbonne), au bord du Tage.

Praça do Comércio à Lisbonne
Praça do Comércio à Lisbonne

Les canons, encore présents, semblent attendre calmement un ennemi qui ne viendra pas…

Canons dans le château de Lisbonne
Canons dans le château de Lisbonne

La majeure partie de la visite consiste donc à se faufiler sous les arches, dans les escaliers et entre les tours ! Les enfants s’en donnent à cœur joie et en tant qu’adulte, on se prend au jeu tout autant :)

Visite du château Saint Georges de Lisbonne
Visite du château Saint Georges de Lisbonne

Il reste aujourd’hui 11 tours encore debout, notamment le Donjon du château, la Tour Saint-Laurent (San Lorenzo) située en contrebas par rapport aux autres, ou encore la Tour des Archives (« Torre do Tombo »).

Au cours de votre visite, vous croiserez sûrement les nombreux chats ou encore les paons qui ont élu domicile au château !

Un paon au Castelo Sao Jorge de Lisbonne
Un paon au Castelo Sao Jorge de Lisbonne

La chambre noire du château

La Torre de Ulisses (Tour d’Ulysse) abrite une chambre noire. Si vous n’avez jamais vu ça de près, je vous conseille fortement de vivre l’expérience au moins une fois. C’est un instrument d’optique qui, grâce à un jeu de lentilles et de miroirs, permet de se « promener » à 360°C dans la ville.

Bien sûr, à l’ère des webcams en direct, ça paraît un peu désuet… mais c’est justement fascinant de se dire qu’on disposait de cette technologie de « camera obscura » il y a déjà plusieurs siècles, le principe étant connu de longue date.

Le site archéologique

Au château de Lisbonne, vous pourrez vous promener sur un grand site archéologique qui retrace 3 époques : les premiers vestiges d’habitation humaine sur la colline où se trouve le château ; la zone résidentielle telle qu’elle était à l’époque où le château lui-même a été construit ; les ruines du fameux Palais Royal de l’Alcáçova dont je vous ai parlé, détruit par le tremblement de terre géant de 1755.

Ce tremblement de terre explique d’ailleurs qu’il reste peu de traces de l’ancienne résidence royale. Dans la partie « musée » du château (assez modeste), des objets issus des fouilles archéologiques sur le site sont présentés.

Le site archéologique du château de Lisbonne
Le site archéologique du château de Lisbonne

Visiter le château Saint Georges : informations pratiques

L’entrée principale du château se situe sur la Rua de Santa Cruz do castelo. On pourra vous remettre sur place un dépliant en français, les audioguides n’étaient pas disponibles en français aux dernières nouvelles mais sont dispo en anglais si vous parlez cette langue (ainsi qu’en espagnol et en portugais).

Vous trouverez bien sûr sur place des toilettes, il y a aussi un restaurant (que je ne vous conseillerais pas forcément car pas mémorable, on mange bien mieux ailleurs à Lisbonne et pour moins cher) et des cafés.

Accès au château de Sao Jorge

Si vous venez en voiture, vous trouverez des parkings au niveau de Largo Portas do Sol et Largo Chão do Loureiro.

Par les transports en commun, vous pouvez venir par le bus 737 (station Castelo), le bus 37 encore plus pratique (arrêt Chao da Feira) ou par le tramway, ligne 12E ou la célèbre ligne 28, arrêt Miradouro Santa Luzia.

Et vous pouvez évidemment venir à pied, ça grimpe pas mal (oui, c’est une colline, rappelons-le !) mais la balade est plutôt agréable. A ce propos, il faut noter que le château n’est pas très « handicap moteur friendly »… Escaliers, pavés au sol, ce n’est pas là que vous profiterez le plus si vous avez du mal à vous déplacer.

Visite du château Saint Georges à Lisbonne
Visite du château Saint Georges à Lisbonne

Horaires d’ouverture

Le château est généralement ouvert au public 7 jours sur 7, de 9 à 18h entre novembre et février, et de 9h à 21h entre mars et octobre. Ces horaires étendus permettent de prévoir la visite assez facilement dans le planning d’un séjour à Lisbonne. La chambre noire est accessible au public entre 10h et 17h environ.

Mieux vaut d’ailleurs essayer de venir en « horaires décalés » pour éviter la foule. On peut entrer jusqu’à 30 minutes avant l’heure de fermeture. Je vous conseille de consacrer 2h à cette visite, le temps qu’il faut pour prendre des photos souvenirs et se balader dans l’ensemble du château.

La visite peut être plus rapide si vous le souhaitez, dans la mesure où une large partie se passe en extérieur sans suivre un parcours d’exposition dédié.

Notez que le château est fermé le 1er janvier, le 1er mai et le jour de Noël.

Billets et tarifs

L’entrée au château Sao Jorge coûte une dizaine d’euros, il existe des tarifs réduits pour les seniors et les personnes handicapées, et un demi-tarif pour les jeunes de 13 à 25 ans. Les enfants ne paient pas leur billet, tout comme l’accompagnant d’une personne handicapée.

Le bon plan si vous restez quelques jours sur place est de prendre la Lisboa Card (ou Lisbon Card). Elle est valable entre 24 et 72h selon votre choix, parfait pour un week-end à Lisbonne, et vous permet d’accéder gratuitement à un grand nombre de musées et d’attractions tout en bénéficiant des transports en commun gratuits (y compris sur les lignes de train vers Sintra et Cascais).

Vous pouvez la réserver en ligne puis la retirer à l’aéroport ou dans un lieu facile d’accès (Belem, monastère des Hiéronymites, place du Commerce). La Lisboa Card permet d’entrer gratuitement au château Saint Georges mais aussi au musée de l’azulejo, au palais d’Ajuda, dans l’ascenseur de Santa Justa, au musée des Carmes, etc. Une solution simple et économique pour ne pas se prendre la tête avec des réservations multiples !

Une autre manière intéressante de comprendre l’histoire du château consiste à participer à une visite guidée du quartier de l’Alfama (réservation possible ici). Vous apprendrez quel rôle a joué le château tout en explorant ce quartier historique incontournable de Lisbonne.

Voilà pour les informations pratiques ! J’espère que cela vous aidera à aller découvrir tout ça sur place en temps voulu :) Si vous avez des questions, les commentaires de l’article sont là pour ça !


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.