Visiter la Chaussée des Géants en Irlande du Nord


Aujourd’hui, prenons la direction de l’Irlande du Nord, au Royaume-Uni, pour aller visiter la Chaussée des Géants (Giant’s Causeway en anglais) ! De surprenantes colonnes hexagonales de basalte qui s’avancent sur la mer, donnant l’impression qu’un chemin a été construit sur l’eau !

D’où viennent ces formations rocheuses dans le comté d’Antrim, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO ? Que faire sur place pour profiter de cette zone classée « Area Of Outstanding Natural Beauty » (Zone d’une beauté naturelle exceptionnelle) ?

Transports, randonnée, infos pratiques, prix et visites guidées, je vous raconte tout sur la Chaussée des Géants !

Où se trouve la Chaussée des Géants ?

Pour découvrir cette curiosité de la nature, il faut se rendre au nord de l’Irlande du Nord, dans le comté d’Antrim. Nous sommes donc au Royaume-Uni, à environ 100 km de Belfast et 20 km de Ballycastle. On est à seulement 40 km des côtes de l’Écosse !

Beaucoup de visiteurs choisissent de visiter la Giants Causeway lors d’un séjour à Belfast… mais aussi depuis Dublin, car le lieu est à 250 km de distance, ce qui reste accessible sur un ou deux jours (selon votre rythme !).

Jusqu’au Brexit, l’Irlande et l’Irlande du Nord faisaient toutes les deux partie de l’Union européenne, il n’y avait donc aucune question de frontière à se poser et l’on pouvait tout à fait passer d’un pays à l’autre avec pour seule préoccupation le changement de monnaie (en Irlande du Nord, la livre sterling ; en Irlande, l’euro).

Avec le Brexit, c’est devenu un vrai sujet… car on se retrouve avec une île, l’Irlande, coupée entre deux législations, celle de l’UE et celle du Royaume-Uni qui s’en est détaché. Concrètement, à l’heure où j’écris l’article, les citoyens européens peuvent sans problème passer d’un pays à l’autre, il est prévu d’instaurer un contrôle strict surtout pour les flux de marchandises et des contrôles occasionnels pour les voitures.

Cependant, d’un point de vue légal, vous devez avoir un passeport sur vous depuis le 1er octobre 2021, car la carte d’identité ne suffit plus au Royaume-Uni.

Ces petites précisions sur les formalités étant faites, voici où se trouve la Chaussée des Géants sur une carte :

Quelle est la légende de la Chaussée des Géants ?

Je vous le disais en introduction, derrière ce nom poétique se cache une étonnante formation rocheuse composée d’environ 40 000 colonnes hexagonales de basalte, si géométriques que l’on dirait qu’elles ont été taillées à la main. Impossible de vous présenter l’endroit sans vous raconter la légende de Finn MacCool !

La mythologie gaélique raconte qu’il existait autrefois un homme doté de pouvoirs surnaturels, le géant Fionn Mac Cumhaill (Finn MacCool en anglais) habitant le comté d’Antrim en Irlande. Comme tous les géants, l’irlandais était puissant et jalousé par ses adversaires. D’ailleurs, il était si fort qu’un beau jour, pour terrasser un rival, il arracha un morceau entier de terre et le lança sur lui, formant l’île de Man.

Voilà qui ne plaisait pas à tout le monde et un jour, le géant écossais Benandonner décida de le provoquer en duel.

Pas du genre à se défiler, ce dernier choisit de relever le défi et, pour se rendre au combat et rejoindre Benandonner, construisit une chaussée sur le bras de mer reliant l’Irlande à l’Écosse, en arrachant des morceaux de falaise et en les empilant dans l’eau jusqu’à former un passage. D’ailleurs, il existe une chaussée similaire à la Chaussée des Géants à l’entrée de la grotte de Fingal en Écosse.

Chaussée des Géants, Irlande du Nord

Une version de l’histoire affirme que l’Irlandais a battu son adversaire… mais la version la plus connue est celle-ci : ayant traversé la mer, le géant prit conscience que Benandonner était beaucoup, BEAUCOUP plus grand et plus puissant que lui. Le défier physiquement était voué à l’échec.

Alors, le géant irlandais prit ses jambes à son cou, retraversant à toute allure la Chaussée des Géants pour rentrer chez lui, où il retrouva sa femme. Catastrophé, il lui expliqua alors qu’il courait un grand danger, car Benandonner n’était pas loin derrière et allait s’en prendre à lui. Sa femme eut alors une idée astucieuse et finissait à peine de mettre la touche finale à son plan quand Benandonner vint tambouriner à sa porte.

– Où est-il ?!! hurla le géant, prêt à en découdre.

Sans se démonter, l’épouse lui expliqua qu’il se trouvait dans les champs, lui proposa de prendre le thé pour l’attendre tranquillement. Voyant qu’il s’impatientait, elle proposa de lui présenter « son fils »… qui n’était autre que Finn MacCool lui-même, déguisé !

Lorsque Benandonner vit cet énorme géant, certes plus petit que lui mais tout de même imposant, il prit peur : si ça, c’était le bébé, à quoi ressemblait donc MacCool lui-même ? Panique à bord, Benandonner s’enfuit de la maison et, retraversant la Chaussée des Géants, la détruisit au passage pour que son adversaire ne puisse pas lui emboîter le pas !

L’intelligence de l’épouse et leur petit numéro d’acteurs permit de leur sauver la vie… et c’est ainsi que l’on peut aujourd’hui visiter la Chaussée des Géants ! D’ailleurs, une agence de voyage locale très réputée a choisi de porter le nom de Finn McCool !

Chaussée des Géants, Irlande du Nord

Visiter la Giant’s Causeway

La Giant’s Causeway était connue des locaux et des universitaires depuis longtemps mais s’est véritablement ouverte au tourisme au 19e siècle. C’est à cette époque, en 1883, que l’on a construit une ligne de tramway très innovante car fonctionnant à l’électricité, le Giant’s Causeway Tramway. Le tram reliait Portrush à la Chaussée des Géants, soient 15 km de distance, en longeant la côte… ce qui, à l’époque, était considéré comme la plus grande ligne de tramway du monde.

Le tramway a été abandonné définitivement abandonné en 1949 car suite à des accidents, on a réduit le voltage de la ligne et il y avait beaucoup de pannes. Dans les années 1960, le site a été placé sous l’égide du National Trust (l’association qui se charge de la mise en valeur du patrimoine au Royaume-Uni, qu’il s’agisse de monuments ou de lieux d’intérêt autres).

Depuis, on a redonné au site un aspect plus « naturel » et l’ancienne ligne est exploitée occasionnellement pour le tourisme. Des passionnés (bénévoles !) font circuler un train de 3 voitures diesel sur les anciens rails du tramway, 3 fois par jour normalement. Vous pouvez consulter les horaires des départs sur le site du chemin de fer.

Si vous y allez, je vous conseille de vérifier en amont qu’il y a bien des trajets car comme c’est géré bénévolement, il n’y a pas forcément la régularité d’une ligne commerciale ! Le train circule entre Bushmills et la Chaussée des Géants.

Le bâtiment du National Trust, quant à lui, a été reconstruit récemment (ouverture en 2012) car l’ancien a brûlé en l’an 2000.

Aujourd’hui, un centre a été construit pour accueillir les visiteurs (Visitor Centre) et marquer l’entrée du site. Visiter les lieux consiste surtout à marcher jusqu’aux colonnes de basalte pour en profiter au mieux ! En descendant à pied, on croise d’abord une jolie baie (la « baie de la vache », Bay Of The Cow) puis, au détour d’un virage, la Chaussée des Géants elle-même se dévoile.

Aux abords de la Giants Causeway
Aux abords de la Giants Causeway

Ayant vu des photos avant d’y aller, j’imaginais le lieu plus grand qu’il ne l’est réellement… ce qui ne l’empêche pas d’être superbe : des colonnes de basalte parfaitement dessinées, dont la partie basse est immergée. Elles semblent émerger du littoral, lequel est parsemé de rochers.

On est entourés de hautes falaises verdoyantes, où l’on aperçoit d’autres formations basaltiques dans la roche.

Comment se sont formés les blocs de basalte ?

On estime aujourd’hui que cela remonte à l’époque où le comté d’Antrim déborde d’activité volcanique, il y a 50 ou 60 millions d’années. Une coulée de lave file vers la mer et, inévitablement, finit par se solidifier par la suite en refroidissant. Il se produit alors un phénomène similaire à de la boue qui sèche (image que l’on voit souvent quand on nous montre des régions du monde où sévit la sècheresse) : la lave se contracte, formant comme des piliers (orgues basaltiques ou prismes basaltiques). Leur taille dépend de la vitesse de solidification.

Dans le cas de la Chaussée des Géants, ce phénomène s’est doublé d’une contraction horizontale. Les colonnes de basalte ont en quelque sorte été « coupées » horizontalement et, avec l’érosion marine, cela a progressivement délimité des blocs de basalte ressemblant aux pavés d’une route.

Chaussée des Géants, Irlande du Nord

Même si l’ensemble paraît étonnamment régulier, en regardant de plus près on voit aussi bien des blocs hexagonaux (les plus nombreux), des blocs pentagonaux (environ un tiers des blocs ont cette forme) et d’autres structures. 

C’est un vrai privilège de pouvoir approcher ça d’aussi près, d’être autorisé à marcher sur le basalte, a fortiori sur un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. On en parlait là-bas avec une dame, « pour combien de temps encore » cela sera-t-il possible ? Le National Trust a dû embaucher des gens pour surveiller le site car beaucoup de touristes s’approchent très près du bord. Or, ici, la mer est loin d’être calme, il y a des vagues, du courant, l’eau est froide.

Cela rend les blocs de basalte glissants et il y a déjà eu des accidents. Il y a pas mal de panneaux qui rappellent les consignes de sécurité et incitent à la prudence. Plus les gens se montreront respectueux et attentifs, plus le site aura des chances de rester ouvert au public tel qu’il l’est aujourd’hui, où l’on peut approcher au plus près cette curiosité de la nature.

Randonnée et curiosités à observer

La balade depuis le Visitor Centre jusqu’à la Chaussée des Géants elle-même est courte, il faut compter 15-20 minutes à pied pour descendre. Il existe un autre chemin plus « sportif » qui consiste à prendre un chemin à droite après le Visitor Center pour rester au sommet des falaises, jusqu’à un endroit appelé « Shepherd’s Steps », un escalier qui débouche sur la zone de la Chaussée des Géants.

Si vous avez envie d’avoir une vue plongeante sur le paysage, c’est très sympa à faire (et au retour, vous pouvez emprunter le trajet plus « classique »).

Shepherd's Steps

On peut aussi, sur le littoral, observer des formations rocheuses comme la « Botte du Géant », un bloc de pierre ressemblant à une grosse chaussure, la Harpe du Géant, la Porte du Géant et autres.

Il y a 4 parcours de randonnée balisés :

  • Le parcours vert (Green trail) ne va pas jusqu’à la Giant’s Causeway, il part sur la partie ouest de la côte, entre le Causeway Hotel (à l’entrée du site) et un point de vue sur la mer en direction de Runkerry Head. Comptez environ 15 minutes de marche. Tout est prévu pour les gens qui ont un peu de mal à marcher, avec la possibilité de s’assoir, etc.
  • Le parcours bleu (Blue Trail), qui est le chemin côtier « classique » pour aller jusqu’à la Chaussée des Géants depuis l’entrée en 20 minutes environ. Le parcours est facile mais un peu plus « escarpé » au retour car en montée. Il y a une navette qui circule ici pour transporter les gens qui ont du mal à marcher.
  • Le parcours rouge (Red Trail), jugé difficile, qui est celui qui passe par le sommet de la falaise puis les escaliers Shepherd’s Steps (162 marches), le chemin est plus inégal. Après la descente des marches, on peut poursuivre sur la droite pour aller voir l’Amphithéâtre, une nouvelle crique qui offre un joli point de vue.
  • Le parcours jaune (Yellow Trail) correspond en fait à la randonnée complète sur cette côte (la Causeway Coast Way), qui relie les villes de Portstewart et Ballycastle sur 53 km, en passant par la Chaussée des Géants. Vous pouvez retrouver ce parcours complet en ligne si vous voulez le faire, en totalité ou en partie.

Si vous allez là-bas sur une journée et que vous aimez marcher, vous pouvez facilement emprunter les trois premiers parcours (la Red Trail à l’aller, la Blue Trail au retour et un petit détour par le point de vue de la Green Trail. Si vous êtes fan de randonnée, vous pouvez envisager la Yellow Trail en plusieurs étapes !

Chaussée des Géants, Irlande du Nord

Comment de temps prévoir sur place ?

Si vous allez juste voir la Chaussée des Géants elle-même, rester 2-3h permet déjà de bien en profiter. Si vous avez une voiture et êtes libre de vos mouvements, le mieux est d’y aller en-dehors des heures de forte fréquentation (heures où viennent les bus touristiques, les familles), c’est-à-dire avant 10h du matin et après 16h.

Pour les fans de photo, vous pouvez loger au Causeway Hotel (un hôtel 3 étoiles littéralement à côté du Visitor Centre), ils ont des chambres avec vue sur mer et vous pourrez faire des photos au lever ou au coucher du soleil, quand tous les touristes sont partis.

La visite de la Chaussée des Géants est-elle payante ?

La visite de la Chaussée des Géantes est totalement gratuite… mais certains se « font avoir » car l’accès au Visitor Centre, lui, est payant (vous pouvez consulter les tarifs à jour ici).

En d’autres termes, la Giant’s Causeway est un lieu naturel, il n’y a pas de restriction à l’entrée ou de billet à avoir. En revanche, le National Trust a construit sur le site un bâtiment avec une petite expo, des services (boutique, café, toilettes, espace de change pour bébé, etc) et des parkings pour se garer au plus près de l’entrée du site. C’est cet espace, et uniquement cet espace, qui est payant.

Pour ceux que ça intéresse, le bâtiment est généralement ouvert de 10h à 17h (et de 10h à 16h en novembre et décembre), avec une fermeture annuelle les 24, 25 et 26 décembre.

Vous êtes donc entièrement libre d’y aller ou pas… sachant qu’il y a aussi des toilettes gratuites à côté du Causeway Hotel. 

Chaussée des Géants, Irlande du Nord

Que faire d’autre dans le coin ?

Si vous venez passer quelques heures sur place, vous aurez peut-être envie d’explorer un peu les alentours. Je vous propose donc un tour d’horizon non exhaustif de quelques lieux d’intérêt populaires à voir dans la région.

Carrick-a-Rede et son pont de corde

C’est un peu LE spot touristique irlandais cliché… mais c’est aussi un très beau paysage ! Une côte escarpée avec une jolie balade à faire parmi les moutons et, pour ceux qui n’ont pas peur du vide, un petit pont de corde à franchir.

C’était autrefois un spot de pêche au saumon très prisé car les poissons empruntaient ces eaux lors de leur migration. Les pêcheurs se positionnaient sur la petite île de Carrick, et le pont leur permettait de la rejoindre. On sait que le premier pont a été construit en 1755.

On pouvait pêcher jusqu’à 300 saumons par jour mais peu à peu, à cause de la pollution et de l’augmentation de la pêche en haute mer, ces seuils ont décliné jusqu’à ce que la pêche devienne impossible. Le dernier pêcheur est parti en 2002 mais depuis les années 1960, l’activité était déjà sur le déclin.

Pont de corde de Carrick-a-Rede

Aujourd’hui, le pont est ouvert aux touristes et a été sécurisé : autrefois, les planches au sol étaient très espacées et il fallait se tenir à une simple corde pour éviter la chute ; aujourd’hui, c’est relativement stable et sans « trou » au sol. Le pont se situe tout de même à 30 mètres de hauteur et il arrive occasionnellement que des touristes paniqués soient incapables de faire le trajet du retour, se faisant évacuer par bateau pour rejoindre la terre ferme.

Il faut savoir que le pont de corde est démonté chaque année à l’automne, remonté au printemps. Il peut être fermé quand les conditions météo le rendent dangereux. Vous pouvez retrouver les horaires, le tarif et les périodes d’ouverture sur le site du National Trust.

Si vous n’avez pas le vertige, c’est sympa à faire pour la jolie vue mais ce n’est pas non plus l’attraction du siècle :) Vous pouvez tout autant en profiter en vous baladant sur le chemin qui longe la falaise, j’ai adoré ce lieu.

Vous trouverez un parking, avec un système de paiement par smartphone sur PayByPhone (£1 de l’heure, £2 jusqu’à 4h).

Carrick-a-Rede

Dunseverick et son château

Situé à 10 minutes de la Chaussée des Géants, Dunseverick est un tout petit hameau mais si vous avez l’occasion d’y aller, c’est plutôt joli et souvent moins bondé que d’autres endroits de la côte. Il y a les ruines d’un château sur la falaise, des chutes d’eau très jolies (elles le sont encore plus quand il a plu récemment, en été c’est un peu « sec » et moins spectaculaire).

Il y a des piscines rocheuses où pas mal de gens se baignent (car contrairement à l’océan, on peut nager avec plus de sécurité), certains viennent aussi pour pique-niquer.

Le château de Dunluce

Le château de Dunluce est beaucoup moins en ruines que celui dont je viens de vous parler, il est lui aussi situé sur une falaise et peut se visiter (accès payant). La vue est magnifique, c’est exposé à tous les vents mais ça vaut le détour. Vous pouvez consulter les tarifs et horaires ici.

Les Dark Hedges

Une route. Des arbres plantés serrés de chaque côté, qui viennent former une voûte au-dessus de la chaussée. Il n’en fallait pas plus pour inspirer les réalisateurs. The Dark Hedges est apparue dans la série Game Of Thrones mais aussi dans Transformers : The Last Knight.

Cette voie a été créée en 1775, à l’initiative de James Stuart, propriétaire d’une demeure qui a planté 150 hêtres pour créer une entrée spectaculaire. 90 ont survécu jusqu’à notre époque (certains ont été endommagés par des maladies ou des tempêtes) et aujourd’hui, la route a été fermée à la circulation pour protéger les arbres, qui ont des racines assez superficielles et sont donc très vulnérables. Elle correspond à une portion de Bregagh Road, à environ 25 minutes de trajet de la Chaussée des Géants.

Un récit raconte qu’à la nuit tombée, on peut parfois y croiser le fantôme de la Dame Grise… Une femme qui, selon les versions, est tour à tour l’esprit de la fille de James Stuart, celui d’une domestique décédée dans des circonstances mystérieuses ou une âme en peine échappée d’un cimetière abandonné…

The Dark Hedges en Irlande du Nord

Ballintoy et son port

Ballintoy est un minuscule village de 200 habitants… qui a acquis une célébrité imprévue car il a accueilli le tournage de la série Game Of Thrones, le port de Ballintoy ayant servi à représenter Lordsport, le port de l’île de Pyke, dans la saison 2.

C’est à 20 minutes de trajet de la Chaussée des Géants, juste à côté de Carrick-a-Rede donc il est très facile d’y faire un saut. Ils ont installé des panneaux montrant des images de Game Of Thrones pour aider les gens à visualiser et à comparer réalité et fiction.

La carrière de Larrybane et le château de Kinbane

La carrière de Larrybane est juste à côté de Carrick-a-Rede. C’est une ancienne carrière de calcaire qui aurait été exploitée pendant environ un siècle avant d’être abandonnée. Aujourd’hui, pour être franche, ça ressemble surtout à un parking entouré de falaises car le fond est tout plat. Le dynamitage répété de la zone a fragilisé la roche donc il faut éviter de s’approcher trop près des parois.

C’est là aussi un espace qui a servi de lieu de tournage à Game Of Thrones, mettant en scène le combat entre Brienne de Tarth et Loras Tyrell sous les yeux de Renly Baratheon et Margaery Tyrell.

Quant au château de Kinbane, il date du 16e siècle et s’inscrit lui aussi dans la liste des édifices en ruines qui dévoilent un paysage incroyable.

Carrière de Larrybane
Carrière de Larrybane

La distillerie de Bushmills

Avis aux amateurs de whisky, on trouve non loin de la Giant’s Causeway, une distillerie installée ici depuis 1608, qui utilise l’eau de la rivière locale pour sa production !

Gardiens d’une tradition vieille de plusieurs siècles, ils font visiter la distillerie pour tout vous expliquer sur l’art de la création du whisky. Les visites ont été suspendues pendant la période de pandémie liée au Covid mais vous pouvez quoi qu’il en soit fréquenter leur boutique pour ramener un souvenir très local si vous avez des amateurs dans votre entourage ! 

Les plages locales

La côte regorge de belles plages, comme la Portrush Whiterocks Beach ou Portstewart Strand. Pour la baignade, mieux vaut être bon nageur (car souvent beaucoup de vagues et de courant, je vous conseille de vous renseigner auprès des locaux sur la sécurité histoire de ne pas vous mettre en difficulté). Mieux vaut aussi ne pas être frileux car on est au nord de l’Irlande du Nord, ce qui veut dire que même en plein été, l’eau dépassera rarement les 13°C.

En revanche, les plages sont très belles pour les photos !

Comment visiter la Chaussée des Géants en Irlande ?

Aller à la Giant’s Causeway en voiture

Commençons par le plus facile, pour ceux qui disposent d’un véhicule ! La Chaussée des Géants se situe à environ 1h15 de Belfast en prenant la M2 (grand axe), c’est donc très facile d’accès sur une journée.

Depuis Dublin, ce sera un peu plus sportif mais pas infaisable : comptez 3h de trajet par la M1 (grand axe là aussi) puis la M2. Vous pouvez par exemple partir tôt le matin et faire étape à Belfast, où vous passez quelques heures pour visiter la ville et déjeuner ; vous poussez jusqu’à la Chaussée des Géants en arrivant après 16h pour profiter d’une heure de faible fréquentation ; vous repartez ensuite vers la capitale irlandaise où vous dînez tôt… avant de faire les 2h de trajet jusqu’à Dublin.

Pour un planning moins speed, vous pouvez aussi couper le voyage en passant la nuit dans la capitale d’Irlande du Nord afin de profiter un peu plus de la ville et d’éviter les 6h de voiture dans la journée.

Comme je l’expliquais, le parking à l’entrée du site est payant et cher, celui du chemin de fer Giant’s Causeway & Bushmills Railway (situé au 6, Runkerry Road) est cher aussi. Si vous voulez vous garer gratuitement, le mieux est de le faire au niveau de la plage de Portballintrae où il y a un parking gratuit. Il faut ensuite compter 40 minutes de marche le long de la plage de Bushfoot pour rejoindre la Chaussée des Géants. L’itinéraire emprunte une partie de la randonnée dont je vous parlais plus tôt, la Causeway Coast Way.

Chaussée des Géants, Irlande du Nord

Visiter la Giant’s Causeway sans voiture

Si vous n’avez pas de voiture, sachez qu’il est tout à fait possible de venir autrement.

  • En train + bus : il y a des trains réguliers entre Belfast et Coleraine (1h15 de trajet) via Northern Ireland Railways (informations sur le site de Translink) ou des bus longue distance comme le bus 218 (1h45 de trajet). Depuis Coleraine, vous pouvez prendre un bus jusqu’à la Chaussée des Géants, notamment la ligne 402 (mais aussi les lignes 172, 221, 252 ou encore 177). Là aussi, le site de Translink peut vous donner les horaires. Comptez 35 minutes environ entre Coleraine et la Chaussée des Géants.
  • En vélo : il existe en Irlande du Nord des routes balisées pour le vélo, et la Chaussée des Géants se situe sur la route 93. Vous pouvez donc tout à fait louer un vélo pour faire une partie du trajet par ce biais.
  • A pied : encore une fois, la Causeway Coast Way est là pour les marcheurs motivés !

La navette bus de la Chaussée des Géants

Il existe un bus qui fait la navette entre l’entrée du site et la Chaussée des Géants, pour ceux qui ont du mal à marcher ou qui ont de jeunes enfants. 

Ca coûte environ 1 livre sterling par trajet (c’est gratuit si vous séjournez au Causeway Hotel), le bus est le 477, il se repère facilement.

Navette bus de la Chaussée des Géants

Visite guidée de la Chaussée des Géants

Autre option pour visiter la Chaussée des Géants sans voiture et sans logistique à gérer : passer par une excursion avec un guide. Il existe pas mal de circuits possibles, soit au départ de Dublin, soit au départ de Belfast… En général, le guide est anglophone.

Si vous souhaitez aller à la Chaussée des Géants depuis Dublin, ce sera généralement une journée bien dense de 12h environ. Deux agences principales proposent cet itinéraire :

  • L’agence Finn McCool (dont je vous ai parlé dans l’article) propose une excursion avec 2h à la Chaussée des Géants, un passage photo par les Dark Hedges (une allée avec des arbres très rapprochés, qui a servi de lieu de tournage à la série Game Of Thrones) et par le château de Dunluce, un arrêt à Carrick-a-Rede et un peu de temps libre à Belfast.
  • L’agence El Travel Group propose un circuit découverte de la Chaussée des Géants, de Carrick-O-Rede et un temps libre à Belfast de 1h30 environ.

Si vous partez de Belfast, il y a plus de flexibilité car vous n’êtes qu’à 1h15 de la Chaussée des Géants, vous pourrez donc voir plus de choses (ou faire moins de trajet!).

Déjà, comme la région a accueilli le tournage de la série Game Of Thrones, vous allez vite constater qu’il y a pas mal de circuits axés sur la série et ses lieux de tournage :

  • City Tours Belfast propose une journée de 9h30 dédiée à la découverte de plusieurs lieux de tournage et lieux d’intérêt locaux : Château de Carrickfergus, Carnlough, Cushendun, Carrick-a-Rede, Ballintoy Harbour, Chaussée des Géants, Château de Dunluce, Dark Hedges.
  • McComb’s Coach Travel propose un circuit avec passage par Cushendun, Larrybane, les Dark Hedges, Ballintoy Harbour, Carrick-a-Rede et la Chaussée des Géants.
  • Brit Movie Tours propose là aussi un itinéraire très similaire.

Globalement, ces trois agences sont réputées, je vous conseille donc de comparer le prix et les dates qui vous arrangent pour choisir.  Sachez aussi que les lieux visités sont, en soi, très sympa (Carrick-a-Rede et la Chaussée des Géants ne sont d’ailleurs pas apparus dans la série télé) donc même si vous n’êtes pas un gros fan, vous pouvez tout à fait envisager ce type de visite.

Belfast, capitale d'Irlande du Nord
Belfast, capitale d’Irlande du Nord

Il y a aussi un autre programme possible au départ de la capitale, qui inclut la visite du musée du Titanic (car le célèbre paquebot au destin tragique a été construit sur le chantier naval local) :

  • Finn McCool propose une visite incluant le musée du Titanic, la Chaussée des Géants et un passage par les Dark Hedges.
  • Finn Tours propose à peu près le même programme, ce qui vous permet de comparer le tarif pour choisir l’excursion qui vous convient le mieux.

Loger à la Chaussée des Géants

Le Giant’s Causeway Hotel est vraiment le meilleur spot pour loger au plus près de la Chaussée des Géants lors de votre voyage. Il y a un restaurant sur place, vous pouvez réserver une chambre avec vue sur mer et profiter d’un parking gratuit. C’est un 3 étoiles qui a plutôt bonne réputation.

Si cela ne vous convient pas, il y a pas mal d’hébergements de qualité en allant vers Bushmills (à 10 minutes de la Giants Causeway), que ce soient des chambres d’hôtes ou des hôtels comme le Smugglers Inn qui a bonne réputation (3 étoiles) ou le Bayview Hotel (4 étoiles) situé à Portballintrae.

Bonnes adresses de restaurants dans le coin

A la Chaussée des Géants même, on peut manger soit dans le Visitor Centre, soit dans le restaurant du Giant’s Causeway Hotel, soit dans le pub The Nook (lui aussi à côté).

Le village voisin de Bushmills est là encore une bonne option pour aller manger avec un peu plus de choix, comme chez Tartine at the Distillers Arms, The French Rooms, The Bush House ou en prenant un fish & chips à emporter chez Flash In The Pan.

J’espère en tout cas que vous en profitez bien si vous allez là-bas, c’est une belle côte dont on repart l’esprit rempli des belles images des paysages sauvages de l’Irlande du Nord !


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 commentaires sur “Visiter la Chaussée des Géants en Irlande du Nord

  • Jérôme

    Bonjour Marlène et bravo pour ce superbe blog ! Nous nous rendons à la Chaussée des géants cet été (nous sommes 4) et je me demandais si je pouvais accéder au parking du visitor center uniquement (sans le musée) et réserver finalement 1 seul billet adulte. Pensez-vous que ce soit possible ? Merci

    Répondre à Jérôme
    • Marlène

      Hello Jérôme, le parking situé vraiment juste à côté du Visitor Centre est réservé à ceux qui ont un ticket pour le musée (je cite le site : « we are only able to accommodate all those booked for the Visitor Experience in our main car park adjacent to the Visitor Centre »). En revanche, le parking de Causeway Road (vous verrez son emplacement exact en tapant « Causeway Coast Way Car Park » sur Google) est accessible via un paiement PayByPhone, sans payer l’accès au Visitor Centre. Il se trouve à environ 7-8 minutes à pied du Visitor Centre.

      Répondre à Marlène
    • Jérôme

      C’est noté, merci encore pour ces précieuses informations :-)

      Répondre à Jérôme


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.