Que visiter à Cordoue en 1 jour ou un week-end ?


Magnifique ville d’Andalousie, au sud de l’Espagne, Cordoue ne laisse pas indifférent avec ses vestiges de l’époque romaine, sa mosquée-cathédrale et son Alcazar, le tout sur les berges du fleuve Guadalquivir. On peut facilement venir y passer la journée depuis Séville ou Malaga, mais aussi y consacrer un week-end pour en profiter pleinement.

Que visiter à Cordoue en 1 jour ou un week-end ? Dans cet article, je vous propose une sélection de lieux d’intérêt et activités à faire sur place, sans oublier de bonnes adresses pour se loger et manger !

Cordoue, l’une des perles de l’Andalousie

Avec son climat ensoleillé, son patrimoine riche, sa gastronomie gourmande, sa culture inimitable, l’Andalousie est un vrai paradis pour ceux qui ont envie de partir en week-end ou en vacances dans un cadre agréable. C’est justement dans cette région du sud de l’Espagne que se situe Cordoue, troisième plus grosse ville d’Andalousie après Séville et Malaga.

Derrière un nombre d’habitants qui peut sembler impressionnant (plus de 320 000 !), la richesse de Cordoue se situe surtout dans le quartier du centre et sur les rives du fleuve Guadalquivir, si bien que l’on n’a pas l’impression de se trouver dans une grande ville.

On s’y rend facilement en une heure voire moins depuis les grandes villes du sud de l’Espagne comme Séville ou Malaga, atout non négligeable pour venir la découvrir.

Voici où se trouve Cordoue sur une carte :

Sans surprise, la météo y est très agréable. Il peut faire très, très chaud si vous y allez en plein été (entre juin et septembre inclus, il fait souvent plus de 30° et il n’est pas rare en juillet-août que les températures frôlent voire dépassent les 40°). A mes yeux, le plus plaisant sont les intersaisons (avril-mai et arrière-saison comme le mois d’octobre), où il fait encore très doux mais pas étouffant pour visiter.

C’est aussi une ville où vous pouvez envisager un week-end d’hiver, il fera souvent jusqu’à 15° l’après-midi, avec peu de jours de pluie, ce qui est idéal pour un week-end de visites.

Vous pouvez retrouver ici la météo de Cordoue sur les 15 prochains jours.

Que visiter à Cordoue ?

La mosquée-cathédrale (Mezquita-Catedral de Córdoba)

Si vous cherchez que visiter à Cordoue en 1 jour, ne passez pas à côté de la mosquée-cathédrale, c’est LE lieu incontournable de la ville à n’en pas douter. Cela peut paraître un peu surprenant de lire « mosquée » et « cathédrale » dans le nom du même monument, et pourtant ! C’est un lieu très étonnant où, au fil des siècles et des péripéties de l’histoire, différentes religions ont su trouver leur place, créant un édifice unique en son genre.

La mosquée-cathédrale de Cordoue
La mosquée-cathédrale de Cordoue

Temple romain, puis basilique chrétienne, la « Mezquita Catedral » est ensuite devenue une mosquée pendant 5 siècles… avant de devenir une cathédrale. Au lieu de reconstruire à chaque fois l’édifice, on a tout gardé. On y trouve donc aussi bien les attributs d’une église que ceux d’une mosquée : les mosaïques de la basilique côtoient le Mihrab de la mosquée, une majestueuse chapelle surgit parmi les colonnades de la grande salle de prière…

C’est aussi fascinant d’un point de vue architectural que captivant sur le plan historique. C’est une véritable promesse d’émerveillement, qui se prolonge sous l’ombre agréable des orangers de la cour.

Le monument étant très prisé, mieux vaut réserver un billet coupe-file à l’avance si vous souhaitez y aller sans guide.

Idéalement, je vous conseille de la visiter avec un guide, quitte à y passer du temps libre ensuite par vos propres moyens, car vous aurez ainsi plein d’anecdotes sur l’histoire des lieux (a fortiori parce que l’audioguide n’est pas parmi les meilleurs qui soient). L’agence Cordoba A Pie propose cette visite de grande qualité en français de la mosquée-cathédrale.

Vous pouvez également opter pour ce parcours plus complet incluant 3 points clés de Cordoue : la mosquée-cathédrale, l’Alcazar et le quartier juif.

La mosquée de Cordoue se situe à deux pas du pont romain, près du fleuve Guadalquivir. Vous pouvez retrouver les horaires d’ouverture à jour sur le site officiel. Comptez 1h30 à 2h00 de visite en moyenne.

L’Alcazar de Cordoue

La visite de l’Alcazar de Cordoue fait aussi partie des temps forts à ne pas rater. Pas pour l’Alcazar lui-même, qui est plutôt dépouillé et décevant par rapport à d’autres édifices du même genre dans d’autres villes… mais pour ses splendides jardins. La visite est assez rapide, comptez 1h environ (hormis si vous vous perdez dans la contemplation des jardins, ce qui peut alors être bien plus long !).

L’agence Konexion Tours propose une visite guidée en français de l’Alcazar et des jardins, sur une heure environ. Vous pouvez ensuite rester sur place plus longtemps si vous le souhaitez.

Vous pouvez également visiter les lieux avec l’agence Cordoba A Pie dans le cadre du circuit plus complet dont je vous parlais juste avant.

Vue sur l'Alcazar de Cordoue depuis les jardins
Vue sur l’Alcazar de Cordoue depuis les jardins

Le quartier juif (Judería) et la vieille synagogue

Au Moyen-Âge, Cordoue était une énorme ville avec une partie fortifiée, la medina, entourée elle-même par différents quartiers non fortifiés. A l’intérieur de la medina, on trouvait la Grande Mosquée (actuelle mosquée-cathédrale) mais aussi cinq petites villes différentes, chacune étant fortifiée. On trouvait sur place un quartier juif, la « Judería ». Aujourd’hui, il est – comme tout le centre historique de Cordoue – classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Sa découverte est particulièrement agréable : une foule de petites rues pavées bordées de façades blanches avec quelques notes de couleur. Vous pouvez là aussi le visiter avec un guide dans le cadre des balades proposées par Cordoba A Pie en français.

On peut y visiter la Synagogue. C’est l’une des trois seules synagogues d’Espagne datant d’avant 1492 et ayant été préservées jusqu’à nos jours. En effet, à cette date, les Juifs ont été chassés des villes par les rois chrétiens et la plupart des édifices religieux ont été détruits. Seule la synagogue de Cordoue et deux synagogues de Tolède ont perduré. Elle a par la suite été convertie en hôpital pour malades de la rage, puis en ermitage et en école. Entre septembre et juin inclus, elle est généralement ouverte du mardi au samedi de 9h à 21h et le dimanche de 9h à 15h (fermeture hebdomadaire le lundi). En juillet-août, du mardi au dimanche de 9h à 15h.

Dans le quartier juif de Cordoue, vous croiserez aussi une statue de Maïmonide, rabbin séfarade et grand penseur né à Cordoue, auteur du Mishné Torah qui marque profondément le judaïsme encore aujourd’hui.

Pour mieux connaître l’histoire des peuples séfarades, vous pouvez également visiter la Casa de Sefarad, une petite maison-musée qui permet de s’immerger dans la vie que menaient les Juifs avant leur expulsion et d’en savoir plus sur la période de l’Inquisition. Elle est généralement ouverte du lundi au samedi, de 11h à 18h et le dimanche, de 11h à 14h.

La synagogue médiévale de Cordoue
La synagogue médiévale de Cordoue

Le pont romain sur le Guadalquivir et sa tour

Il y a de jolies photos à faire sur le pont romain qui enjambe le fleuve Guadalquivir. Il a été construit au 1er siècle avant notre ère et est resté le seul pont de Cordoue jusque dans les années 1950. Avec ses 16 arches, il faisait autrefois partie intégrante de la Via Augusta (Via Herculea), une immense voie romaine de 1500 km qui partait des Pyrénées et rejoignait la ville de Gadès (l’actuelle Cadix).

Le pont est entièrement piéton, je vous conseille de le traverser pour profiter de la vue sur Cordoue depuis l’autre rive. Vous pourrez également visiter la tour qui s’y trouve – Tour de la Calahorra. Elle servait de porte fortifiée avant l’entrée dans la ville et accueille aujourd’hui un musée sur toute la période où la région était gérée par les peuples arabes.

La Tour de la Calahorra est ouverte :

  • Entre novembre et février, de 10h à 18h ;
  • En mars, avril, mai et octobre, de 10h à 19h ;
  • En juin, juillet, août et septembre, de 10h à 14h et de 16h30 à 20h30.
Le pont romain de Cordoue
Le pont romain de Cordoue

Les musées de Cordoue

Cordoue ne compte pas une foule de musées mais quelques-uns sont sympathiques à visiter :

  • Le musée des Beaux-Arts (1, Plaza del Potro) qui met en avant de nombreuses peintures d’artistes cordouans et espagnols au sens large ;
  • Le musée archéologique et ethnologique (7, Plaza de Jerónimo Páez), qui s’intéresse à la période de la Préhistoire au Moyen-Âge ;
  • Le musée Julio Romero de Torres, dédié à ce peintre cordouan (il se situe dans le même bâtiment que le musée des Beaux-Arts.

Ajoutons à cela le palais de Viana dont je vous parle juste après, et le Centre du Flamenco Fosforito qui organise régulièrement des événements pour découvrir cet art.

Le palais de Viana et les patios de Cordoue

La visite du palais de Viana est souvent indissociable de celle de l’une des curiosités majeures de Cordoue : les patios. Visiter Cordoue, c’est en effet partir à la découverte de ces multiples cours intérieures, souvent fleuries et décorées. Il existe même une fête des patios, qui se déroule la première semaine de mai, et où de nombreuses cours privées s’ouvrent aux touristes, avec un concours pour récompenser les plus belles d’entre elles.

Le palais de Viana possède à lui seul douze patios et est donc souvent un bon point de départ pour découvrir cette curiosité locale. Situé au nord de Cordoue, dans le quartier de Santa Marina, il a été construit au 14e siècle pour des marquis de la région. On peut en explorer l’intérieur mais aussi les jardins.

Il existe aussi des visites guidées dédiées aux patios, notamment celle-ci en français par Konexion Tours. Si vous parlez anglais, vous pouvez aussi regarder celle-ci proposée par ArtenCordoba ou celle-ci par Oway Tours.

L'esprit des patios de Cordoue
L’esprit des patios de Cordoue

Explorer la ville et ses vestiges historiques

Prenez le temps de vous balader dans Cordoue, à la découverte de ses places (Place de la Corredera, Plaza de Las Tendillas, etc), admirez les jolies façades comme celle du Palais de la Merced, qui accueillait autrefois un couvent et est devenu un bâtiment gouvernemental.

Au fil de la visite, vous croiserez des vestiges historiques divers et variés, notamment :

  • Le Moulin d’Albolafia, un moulin à eau installé sur le Guadalquivir depuis l’époque médiévale, qui servait à entraîner l’eau dans un aqueduc qui irriguait les jardins des palais locaux mais servait aussi dans la fabrication de farine. La roue en bois n’est évidemment pas celle d’origine mais une reconstruction récente.
  • Les vestiges d’un temple romain, au beau milieu de la ville (1, Calle Capitulares) : il a été construit à l’époque où les Romains voulaient assoir leur présence locale avec un monument digne de ce nom et même si les vestiges retrouvés sont modestes, il s’agissait probablement d’un très grand monument. Il avait la particularité d’être alimenté en eau. La ville a redécouvert son existence par hasard, en voulant agrandir la mairie au milieu du 20e siècle.
  • Le théâtre romain de Cordoue, dont on peut voir des vestiges dans le musée archéologique de la ville.
Plaza de Las Tendillas, Cordoue
Plaza de Las Tendillas, Cordoue
Vestiges d'un temple romain
Vestiges d’un temple romain

Si vous avez le temps, vous pourrez aussi explorer d’autres quartiers comme Santa Marina (où se trouve le palais de Viana) ou encore San Lorenzo, qui font partie des plus vieux quartiers de la ville.

J’ai beaucoup aimé, à Cordoue, cette jolie promenade avec ses bassins et fontaines :

Les fortifications de Cordoue, Calle Cairuan
Les fortifications de Cordoue, Calle Cairuan

Se relaxer au hammam Al Andalus

Tradition locale mais aussi opportunité de plonger dans un très bel endroit, les bains arabes Al Andalus de Cordoue vous permettent de vous détendre dans un cadre privilégié, et éventuellement d’y ajouter un massage. Ils ont très bonne réputation et peuvent donc offrir une parenthèse bien-être à tous les visiteurs de passage à Cordoue.

Vous pouvez réserver une entrée en ligne à l’avance (+ massage et éventuellement gommage en option).

Autres activités à faire à Cordoue

Il y a bien d’autres choses à faire à Cordoue : des arènes, des spectacles équestres proposées par les Écuries royales de Cordoue (plus d’informations ici), sans oublier de profiter de la douceur de vivre locale (tapas et bons restaurants !).

Que faire autour de Cordoue ?

Visite de Madinat al-Zahra

Madinat al-Zahra (parfois orthographiée « médina Azahara ») se situe à seulement 8 km du centre-ville de Cordoue. Vous pouvez y aller par les transports en commun en une demi-heure environ (bus ligne 1 au départ de la station « Republica Argentina », à deux pas du « Mausolée romain » de Cordoue).

C’est un site archéologique classé à l’Unesco, qui correspond aux vestiges d’une ville créée par les Omeyyades – peuple musulman – au 10e siècle quand ils ont commencé à occuper la région. Il s’agissait d’une ville palatiale, avec un palais qui dominait la région, une vaste mosquée, des jardins…

Aujourd’hui, on trouve sur place une partie musée (à visiter de préférence en premier pour mettre du contexte autour de la visite) et le site archéologique proprement dit, où des fouilles sont toujours en cours étant donné que seule une petite partie de la ville a été mise au jour.

Médina Azahara peut se visiter du mardi au dimanche (fermeture le lundi) :

  • Entre mi-septembre et fin mars, de 9h à 18h du mardi au samedi et de 9h à 15h le dimanche.
  • Entre avril et mi-juin, de 9h à 19h du mardi au samedi et de 9h à 15h le dimanche.
  • Entre mi-juin et mi-septembre, de 9h à 15h du mardi au dimanche, avec des nocturnes : en juin, elles sont organisées uniquement les vendredis et samedis de 20h à 22h ; durant le reste de l’été, du mardi au samedi de 20h à minuit.

La visite elle-même est gratuite pour les citoyens de l’Union européenne et ne coûte que quelques euros pour les autres. Il y a en revanche une petite navette payante (quelques euros) pour se rendre sur le site où ont lieu les fouilles. C’est une visite qui vaut vraiment le coup à deux pas de Cordoue !

Découvrir le château d’Almodovar del Rio

Situé à une trentaine de kilomètres de Cordoue, ce château est bâti à l’emplacement d’une ancienne ville fortifiée romaine. Lors des invasions des Omeyyades – peuples musulmans – dans la région, ils ont construit au 8e siècle une véritable forteresse, « Al Mudawwar » (qui a donné son nom actuel au château d’Almodovar). L’un de ses propriétaires l’a complètement restauré au début du 20e siècle et on peut aujourd’hui le visiter. Il a servi de lieu de tournage à la série Game Of Thrones (dans laquelle il figurait Hautjardin, le siège de la maison Tyrell).

La visite est passionnante (y compris pour les plus jeunes), le panorama depuis le château magnifique. Comptez une grosse heure de visite. Si vous en avez la possibilité, c’est plus agréable d’y aller en semaine que le week-end (beaucoup moins de monde).

Vous pouvez réserver un billet en ligne à l’avance pour un budget très raisonnable.

Vous pouvez aussi y aller par les transports en commun en prenant le bus à la gare routière de Cordoue (bus M-250 vers Rivero de Posadas, en descendant à la station Castillo de Almodovar).

Comment aller à Cordoue ?

Si vous venez en avion, les aéroports internationaux les plus proches se situent à Séville (130 km), Grenade (170 km) et Malaga (160 km). Vous pouvez comparer le prix des vols sur Omio pour trouver une offre intéressante.

Vous pouvez ensuite louer une voiture sur place ou prendre les transports en commun :

  • Depuis Malaga, il existe un train qui part de la gare de Málaga María Zambrano en direction de Madrid et marque un arrêt à Cordoue. Comptez 1h04 de trajet.
  • Depuis Séville, c’est encore plus simple puisqu’il existe un train direct au départ de la gare de Sevilla Santa Justa vers Madrid, Cordoue est le premier arrêt sur le trajet et vous rejoindrez la ville en seulement 42 minutes.
  • Depuis Grenade, c’est beaucoup plus long. Il faut prendre le train en direction de Séville Santa Justa et descendre à Cordoue, au bout de 1h42 de trajet.

Quel que soit l’itinéraire retenu, vous pouvez acheter vos billets à l’avance sur le site de Renfe. Retenez que le nom espagnol de Cordoue est « Cordoba ».

Une fois sur place, les lieux d’intérêt principaux de la ville se visitent facilement à pied, comptez par exemple 20 minutes à pied entre la gare et l’Alcazar, sur les rives du fleuve, ou la mosquée-cathédrale.

Cordoue possède aussi un réseau de bus géré par Aucorsa, vous pouvez acheter un ticket à l’unité (tarifs à jour disponibles ici). Le site d’Aucorsa propose aussi un planificateur de trajet en ligne. Comme le centre historique est surtout fait de petites rues étroites où les bus ne passent pas, vous allez vite constater que la plupart du temps, prendre le bus ne vous fait pas gagner de temps.

Calleja de Las Flores, Cordoue
Calleja de Las Flores, Cordoue
Dans les rues de Cordoba
Dans les rues de Cordoba

Quels sont les meilleurs hôtels et restaurants de Cordoue ?

Il existe beaucoup de choix pour se loger à Cordoue ! Dans la vieille ville, je vous conseille tout particulièrement Las Casas de la Judería de Córdoba, un 4 étoiles avec piscine au cœur de la vieille ville. L’hôtel Madinat, un 4 étoiles avec hammam et terrasses avec vue sur la ville, est aussi une bonne adresse proche de la mosquée-cathédrale. A quelques mètres de la mosquée-cathédrale, l’hôtel Balcón de Córdoba est aussi un petit bijou avec rooftop, accueil charmant et décoration chaleureuse.

Pour un plus petit budget, vous pouvez regarder l’hôtel Mezquita, très bien situé lui aussi | L’hôtel Posada de Vallina, juste à côté de la mosquée-cathédrale | La Llave de la Judería, à deux pas de la synagogue médiévale.

Du côté des restaurants, à mes yeux le meilleur de la vieille ville est El Rincón de Carmen, aussi bien pour la cuisine que pour l’accueil et l’emplacement. On mange aussi très bien chez El Horno de Mel, Regadera, Damasco, La Tranquera ou encore La Albahaca. Le restaurant Pepe de la Judería, quoique touristique, est aussi une bonne adresse.

Pensez à goûter la spécialité locale, le Salmorejo, à base de tomates, pain et huile d’olive. Il existe même une « voie du Salmorejo de Cordoue » sur place (Calleja del Salmorejo Cordobes), avec la recette affichée sur le mur.

Les bars El Barón ou La Bicicleta sont parfaits pour aller manger des tapas !

La ville de Cordoue en Andalousie

En combien de temps visiter Cordoue ?

Visiter Cordoue en 1 jour est possible, mais il est évident que vous ne pourrez en voir que l’essentiel : la mosquée-cathédrale, l’Alcazar, le quartier juif et une balade en centre-ville, pour voir le pont romain et quelques places marquantes.

Si vous voulez vraiment profiter des patios, visiter un musée, un site extérieur à la ville comme Médina Azahara, mieux vaut rester sur place 3 jours. Un week-end prolongé à Cordoue est donc idéal.

Rues de la vieille ville de Cordoue
Rues de la vieille ville de Cordoue

Quels souvenirs rapporter de Cordoue ?

Vous trouverez à Cordoue des souvenirs locaux typiques, en plus des habituels souvenirs touristiques que sont les cartes postales, mugs et autres t-shirts.

Citons par exemple les poteries et assiettes décorées, qui peuvent servir à table mais aussi comme décorations murales, en extérieur comme en intérieur.

La ville est réputée pour ses « cuirs de Cordoue », en peau de chèvre ou de vache tannée à la résine de sumac. Vous pouvez notamment aller chez Meryan (2, calleja de las Flores), spécialisé dans le travail du cuir. On y vend aussi bien de la maroquinerie artisanale pour hommes et femmes (sacs, portefeuilles, portemonnaies, etc) que des carnets à couverture de cuir, des cadres, des coffrets recouverts de cuir, etc. D’ailleurs, pour la minute culture, le mot « cordonnier » en français dérive de « Cordoba », le nom de Cordoue en espagnol.

Cordoue est aussi un centre important pour l’industrie de la joaillerie, plus de 60% des bijoux espagnols sont fabriqués dans cette province et l’on dénombrerait plus d’un millier d’artisans. On trouve notamment beaucoup de jolis bijoux en argent, avec de premiers prix assez abordables. Des enseignes comme « Plateria Califal » ont bonne réputation, et c’est un joli cadeau souvenir à rapporter à quelqu’un qu’on aime (ou à soi-même, car ce n’est pas interdit de se faire plaisir !).

Evidemment, vous trouverez aussi à Cordoue des souvenirs propres à la culture andalouse, que ce soit autour du flamenco, de la bonne chère et du bon vin. Il y a de bons cavistes, comme EnCrudo (8, calle Sevilla) qui sauront vous conseiller si vous voulez ramener quelques bonnes bouteilles de vin ou alcool andalou.

C’est une ville que j’ai beaucoup aimée pour son atmosphère chaleureuse et riche en histoire. On y mange bien, on en prend plein les yeux entre fleurs et patios décorés… Une jolie parenthèse dans un séjour en Espagne ! Si vous comptez y aller, le Lonely Planet a édité un guide « Cordoue en quelques jours » très complet pour préparer un petit séjour en retenant l’essentiel.


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.