Coronavirus et voyage : quelles restrictions par pays en période Covid ?



Vous vous posez des questions sur le coronavirus et le voyage : quelles restrictions sont en vigueur à l’étranger, par pays ? Où peut-on partir en voyage en période de Covid-19 ?

Dans cet article, j’essaie de suivre l’évolution des restrictions en cours dans chaque pays afin que vous puissiez anticiper au mieux vos éventuels déplacements, projets de vacances pour plus tard, etc. Cela vous permettra aussi de suivre la reprise du marché touristique une fois que le coronavirus nous permettra de voyager à nouveau !

J’ai commencé par inclure les pays les plus populaires pour les touristes français, par ordre alphabétique. Si un autre pays vous intéresse, indiquez-le dans les commentaires de l’article et je verrai si je peux l’ajouter.

Si vous souhaitez soutenir ce blog et que vous estimez les informations fournies utiles, n’hésitez pas à réserver votre hébergement sur Booking.com en passant par ce lien. Vous trouverez sur Booking de nombreux hôtels, bed & breakfast, appartements et maisons de location. Je toucherai une petite commission sur le montant de votre réservation qui contribuera à soutenir le travail d’information gratuit effectué ici. Bien entendu, vous ne paierez pas plus cher de votre côté !

Cet article a été actualisé pour la dernière fois le 13/04/2021.

Voyage et Covid-19 : voyager en temps de coronavirus
Voyage et Covid-19 : voyager en temps de coronavirus

Restrictions de voyage par pays

Accès rapide : AllemagneBelgiqueCroatieEspagneFranceIrlandeItaliePays-BasPolognePortugalRoyaume-UniThaïlande

Allemagne
Situation générale et restrictions

Jusqu’au 18 avril 2021, l’Allemagne maintient des restrictions fortes sur l’ensemble de son territoire : commerces non essentiels fermés, lieux culturels et de loisirs, installations sportives, instituts de beauté et restaurants également. Les coiffeurs sont en revanche ouverts.

Les hôtels ont interdiction de proposer des nuitées touristiques et le pays recommande à la population de se limiter aux déplacements impérieux. Par ailleurs, il est interdit de se déplacer à plus de 15 km de sa ville (hors raison de santé ou raison professionnelle) dans toutes les zones où le taux d’incidence dépasse 200 contaminations en une semaine pour 100 000 habitants.

D’autre part, le port du masque reste obligatoire dans les transports et commerces, ainsi que dans la rue dans certaines zones (attention : certaines régions d’Allemagne, comme Berlin, imposent le port d’un masque FFP2 et non d’un masque chirurgical simple).

Voyager en Allemagne

L’Allemagne impose aux voyageurs plusieurs consignes : depuis le 30 mars 2021 et jusqu’au 12 mai 2021 (date butoir provisoire), il est obligatoire de présenter un test PCR négatif de moins de 48h pour toute entrée sur le territoire allemand en avion.

Si vous venez d’un pays jugé « à risque » (en raison de la présence de variants du Covid, etc) ou que vous avez transité par un tel pays dans les 10 jours précédant votre arrivée en Allemagne, vous devez remplir différentes obligations. En France, la Moselle est classée comme « région à risque de variant du virus », le reste du pays comme « zone de forte incidence » donc tout le pays est concerné (liste des pays à risque ici).

  • Compléter un formulaire disponible ici ;
  • Présenter un test PCR négatif de moins de 48h ;
  • Vous soumettre à une quarantaine de 10 jours (zone de forte incidence) ou de 14 jours (zone à risque de variant du virus). Dans certaines zones, il est possible de réduire la durée de la quarantaine en effectuant un test PCR 5 jours après l’entrée sur le territoire. Si le test PCR est négatif, la quarantaine pourra s’achever au bout de ces 5 jours.

En Allemagne, chaque « Land » dispose d’une certaine liberté dans l’application des mesures, il est donc préférable de vous renseigner aussi, en complément, sur les limites et restrictions en vigueur dans le Land précis où vous souhaitez aller.

Sources officielles
Belgique
Situation générale et restrictions

Les mesures de distanciation sociale et les gestes barrières sont en application, avec port du masque obligatoire dès l’âge de 13 ans dans les lieux fermés, les transports, les lieux de culte, les endroits où il y a une forte concentration de population. Les cinémas, zoos, salles de spectacle sont fermés ; les musées restent ouverts, tout comme les piscines.

Les commerces dits « non-essentiels » sont fermés mais peuvent travailler sur rendez-vous. Il est toutefois interdit d’aller faire du shopping avec quelqu’un qui n’appartient pas à votre « unité sociale » (famille par exemple), et vous devez être accompagné par une personne maximum. La vente d’alcool après 20h est interdite. Les coiffeurs, cafés et restaurants sont fermés. Les restaurants peuvent proposer un service de vente à emporter ou de livraison jusqu’à 22h.

On peut se déplacer librement, en revanche un couvre-feu est en application de minuit à 5h du matin, pendant lequel seuls les déplacements essentiels sont autorisés.

Voyager en Belgique

Les voyages non essentiels en Belgique sont interdits (seules des raisons professionnelles, un motif familial, légal ou humanitaire impérieux peut justifier un voyage). Tout déplacement en Belgique implique de pouvoir présenter un test PCR négatif de moins de 72h (sauf dans le cas d’une entrée sur le territoire en voiture pour un séjour de moins de 48h).

Tout voyageur doit aussi remplir une déclaration sur l’honneur certifiant qu’il s’agit d’un déplacement impérieux et la conserver sur lui tout au long de son séjour. Il faut également remplir un formulaire d’identification pour être contacté par les autorités sanitaires en cas de besoin.

En fonction de votre pays de provenance, vous vous verrez attribuer un code couleur (rouge/orange/vert) en fonction du taux de circulation du virus dans le pays. Si vous êtes considéré comme « à haut risque », vous recevez un SMS vous invitant à entrer en quarantaine et à refaire un test PCR au bout de 7 jours afin de vérifier que vous n’avez pas développé le Covid-19. Si vous ne recevez pas de SMS, la quarantaine est facultative.

Sources officielles
Croatie
Situation générale et restrictions

En Croatie, les gestes barrières s’appliquent. Il est recommandé de reporter tout déplacement non essentiel, les transports sont limités et le télétravail est recommandé dès lors qu’il est possible. Les lieux culturels fonctionnent avec une jauge (15 personnes maximum pour 100 m²). La vente d’alcool est interdite entre 22h et 6h du matin, la nourriture ne peut être servie qu’à l’extérieur, en livraison ou en vente à emporter.

Voyager en Croatie

Les voyageurs entrant en Croatie depuis un pays de l’Union Européenne placé sur la « liste verte » de l’ECDC (disponible ici) peuvent entrer dans les mêmes conditions qu’avant la pandémie dès lors qu’ils ne présentent aucun symptôme.

En revanche, si vous venez d’un pays ne faisant pas partie de la liste verte (c’est le cas de la France), vous devez présenter, au choix :

  • Un test PCR négatif ou un test antigénique de moins de 48h. Si votre séjour dure plus de 10 jours et que vous avez fait un test antigénique, il faudra le refaire en Croatie.
  • A la place du test PCR ou antigénique, vous pouvez également présenter un certificat de vaccination (à condition d’avoir été vacciné il y a plus de 14 jours).
  • Autre option : présenter un résultat de PCR ou test antigénique positif datant de plus de 11 jours et moins de 180 jours, ce qui prouvera que vous avez déjà eu le Covid. Vous pouvez également fournir un certificat médical en ce sens.
  • Réaliser à vos frais un test PCR ou antigénique à votre arrivée en Croatie puis vous soumettre à une quarantaine jusqu’à obtention du résultat. En cas de non-test, vous devrez maintenir cette quarantaine pendant 10 jours.
Sources officielles
Espagne
Situation générale et restrictions

Il existe des restrictions par région, dont vous pouvez retrouver le détail ici. De manière générale, la plupart des communautés autonomes appliquent un couvre-feu nocturne pendant lequel tout déplacement est interdit sauf motif impérieux (santé, déplacement professionnel avec justificatif, etc).

Le port du masque est obligatoire dans l’espace public (commerces, hôtels, rues, etc) dès l’âge de 6 ans mais aussi dans les véhicules si les passagers ne font pas partie de la même « unité sociale » (même lieu de résidence). Les restaurants, bars et lieux culturels sont ouverts.

Voyager en Espagne

Il reste déconseillé à l’heure actuelle de se rendre en Espagne pour le tourisme (idem pour les îles espagnoles : Baléares, Canaries). Si vous décidez de le faire, il faut compléter un formulaire FCS qui vous permettra d’obtenir un QR Code à présenter à l’aéroport. Vous devrez avoir effectué un test PCR négatif moins de 72h avant votre entrée sur le territoire, que vous arriviez par avion, par bateau ou par la route.

Il n’y a pas de quarantaine en vigueur.

Sources officielles
France
Situation générale et restrictions

L’ensemble du territoire français est actuellement soumis à un couvre-feu.

  • Entre 19h et 6h du matin, seuls quelques motifs de déplacement sont autorisés : déplacement pour raison professionnelle, pour raisons de santé, pour porter assistance à une personne vulnérable ou pour garder un enfant, convocation judiciaire ou administrative et promenade des animaux de compagnie dans un rayon de 1 km maximum autour du domicile.
  • Entre 6h du matin et 19h, les motifs précédents sont autorisés et, en plus, vous avez le droit de vous déplacer pour un déménagement, pour faire des achats dans les commerces autorisés ou pour récupérer une commande, pour fréquenter un lieu de culte ou pour pratiquer une activité physique. Dans les cas des achats et du lieu de culture, vous devez rester dans votre propre département (sauf si vous êtes à la frontière avec un autre département, auquel cas vous pouvez aller à 30 km maximum de chez vous). Dans le cas des sorties liées à l’activité physique, vous devez rester dans un périmètre de 10 km autour de chez vous.

Toute sortie doit pouvoir être justifiée par une attestation de déplacement dérogatoire (complétée dans certains cas par un justificatif de l’employeur par exemple), sauf mention contraire.

Les restaurants, bars, lieux culturels et commerces dits « non essentiels » sont fermés pour le moment.

Voyager en France depuis l’étranger

Actuellement, il est possible d’entrer sur le territoire français sous certaines conditions : avoir effectué un test PCR négatif moins de 72 heures avant le départ (hors frontaliers et routiers circulant dans l’espace européen).

Dans le cas des Européens, une quarantaine de 7 jours est « fortement recommandée » avec réalisation d’un test PCR de contrôle à l’issue de la période de 7 jours. Dans le cas des voyageurs venant en France depuis un autre pays étranger hors Europe, le remplissage d’un « engagement sur l’honneur à respecter une quarantaine de 7 jours » sera effectué, un second test PCR devrant être fait à l’issue des 7 jours.

Tout voyageur devra aussi déclarer sur l’honneur qu’il ne présente pas de symptômes d’infection et remplir une attestation de déplacement international dérogatoire.

Voyager de la France vers l’étranger

Les voyages depuis la France vers l’étranger ne sont autorisés « qu’en cas de nécessité impérieuse personnelle ou professionnelle » (les voyages de tourisme sont donc strictement interdits). Le caractère impérieux du motif sera évalué avant votre départ. Vous devez également remplir une attestation de déplacement et de voyage et une déclaration sur l’honneur que vous ne présentez pas de symptôme.

Sources officielles
Irlande
Situation générale et restrictions

L’Irlande fonctionne selon un zonage en 5 niveaux en fonction du risque causé par le coronavirus. Plus le niveau est élevé, plus la zone est considérée comme exposée au Covid-19 et plus les restrictions sont nombreuses.

A compter du 12 avril 2021, le pays engage un processus de sortie progressive du confinement. Les déplacements redeviennent autorisés dans un périmètre de 20 km autour de chez soi ou dans son propre comté. A partir du 26 avril 2021, réouverture des installations sportives en extérieur et lieux ouverts au public situés en extérieur (ex : les zoos), à l’exclusion des parcs d’attraction. A compter du 4 mai 2021, une réévaluation de la situation est prévue pour envisager la réouverture des commerces non-essentiels, des coiffeurs et des lieux culturels.

A la date de dernière mise à jour de cet article, le pays entier est en zone 5 : interdiction de recevoir des invités chez soi (hormis si vous et votre invité êtes vaccinés depuis au moins 2 semaines), télétravail obligatoire sauf pour les travailleurs dits « essentiels ». Les transports publics sont ouverts mais fonctionnent en capacité très restreinte (maximum 25% du nombre de passagers habituels). Il n’y a pas de musées, pas d’équipements sportifs ouverts, les restaurants/cafés/pubs ne peuvent faire que de la vente à emporter, les hôtels ne peuvent pas effectuer d’accueil touristique. Les coiffeurs, instituts de beauté, commerces dits « non-essentiels » sont fermés.

Voyager en Irlande

Au vu des restrictions, vous imaginez aisément qu’il est impossible d’aller en Irlande pour des motifs touristiques. Il faut, dans tous les cas, compléter un formulaire (disponible ici), présenter un test PCR négatif de moins de 72h (seuls les enfants de moins de 6 ans sont dispensés).

En complément, si vous venez d’un pays dit « à risque », vous devez réserver et payer une place dans un hôtel de quarantaine contrôlé par le gouvernement. Cette quarantaine dure 14 jours mais au bout de 5 jours après votre arrivée, vous pouvez effectuer un nouveau test PCR qui, s’il est négatif, permettra d’écourter la quarantaine. Il s’agit d’une quarantaine stricte (aucune sortie).

A compter du 15 avril 2021, la France fait partie des pays à risque, vous pouvez consulter la liste officielle ici.

Le site gouvernemental pour réserver son hôtel de quarantaine est ici.

Sources officielles
Italie
Situation générale et restrictions

Les provinces autonomes d’Italie sont classées par couleur (rouge, orange, jaune, blanche) en fonction de l’intensité de la circulation du virus. Actuellement, toutes les régions sont soit en zone rouge, soit en zone orange. En fonction de la zone, certaines restrictions spécifiques s’appliquent.

En zones rouge et orange, beaucoup de choses sont fermées sauf click & collect ou vente à emporter (restaurants, bars, etc), idem pour les musées et lieux culturels, avec pour seule exception les bibliothèques qui peuvent ouvrir avec un système de réservation.

En zone rouge, on a des restrictions de déplacements encore plus fortes (déplacements limités à l’essentiel, alors qu’en zone orange on peut se déplacer dans le périmètre de sa ville), tous les commerces dits « non essentiels » sont fermés y compris les coiffeurs, on n’a le droit de voir aucun ami ou membre de sa famille. En zone orange, les coiffeurs et boutiques restent ouvertes et l’on peut rendre visite à ses proches qui résident dans la même ville.

Voyager en Italie

Jusqu’au 30 avril 2021, toute personne entrant en Italie depuis un pays de l’Union européenne doit pouvoir présenter à un test PCR négatif de moins de 48h et s’isoler durant 5 jours à son arrivée, avant de refaire un test PCR. Ces mesures de quarantaine s’appliquent même si le test PCR initial est négatif.

Les voyageurs doivent également remplir un formulaire dédié fournissant des détails permettant d’évaluer le risque qu’ils représentent et de les localiser si nécessaire.

Selon votre pays de provenance, vous êtes réparti sur une liste (ex : la France, comme la plupart des pays d’Europe, fait partie de la liste C) et chaque liste peut être soumise à des restrictions spécifiques si nécessaire.

Sources officielles
Pays-Bas
Situation générale et restrictions

Les Pays-Bas sont soumis à un couvre-feu nocturne, qui débute à 22h depuis le 31 mars et s’achève à 4h30 du matin (pendant cette période, interdiction de sortir sauf motif impérieux). Les mesures actuelles sont en place jusqu’au 20 avril. Jusqu’au 15 mai, il est recommandé de n’entreprendre aucun voyage à l’étranger sauf nécessité impérieuse. Les gestes barrières doivent être respectés, avec port du masque dans les transports et les espaces clos.

Il est interdit de recevoir plus d’une personne chez soi ou de sortir avec plus d’une personne n’appartenant pas à la même unité sociale (famille, foyer). Les cinémas, installations sportives en intérieur (piscines, salles de sport), les restaurants, bars, cafés, salles de spectacle sont fermés. Les coiffeurs sont ouverts et les magasins peuvent travailler uniquement en click & collect ou sur rendez-vous. Les hôtels sont ouverts mais n’ont pas le droit de servir des repas dans un espace commun, les clients doivent manger dans leur chambre.

Voyager aux Pays-Bas

Le gouvernement des Pays-Bas recommande actuellement d’éviter les voyages sauf nécessité impérieuse. Un test PCR négatif de moins de 72h est obligatoire pour entrer sur le territoire. Il faut également remplir une déclaration sanitaire (disponible en français sur cette page).

A votre arrivée aux Pays-Bas, vous devez vous soumettre à une quarantaine obligatoire de 10 jours, assigné à résidence. Elle peut être écourtée à 5 jours en effectuant un test PCR au bout du 5e jour, si ledit test est négatif.

Sources officielles
Portugal
Situation générale et restrictions

Le Portugal a commencé à activer un plan de sortie de crise progressif, par étapes, à compter du 15 mars 2021. A compter de début mai 2021, tout rouvre (restaurants, cafés, bars, cinémas, salles de spectacle, boutiques, etc) sans restriction horaire. Les restaurants limitent toutefois la taille des groupes pouvant manger ensemble à 6 personnes en intérieur, 10 personnes en extérieur.

Le port du masque et les mesures de distanciation continuent toutefois à s’appliquer.

Voyager au Portugal

Les voyages touristiques restent fortement déconseillés (que ce soit pour le Portugal continental. Les Français de plus de 2 ans choisissant de se rendre au Portugal doivent présenter un test PCR négatif de moins de 72h et se soumettre à une quarantaine de 14 jours. Il faut également s’enregistrer sur le site SEF Travel pour pouvoir être contacté par les autorités si nécessaire.

Sources officielles
Pologne
Situation générale et restrictions

La Pologne applique les règles classiques de distanciation sociale, avec port du masque dans tout l’espace public (dont la rue, les commerces, les transports, les lieux de culte, etc) hormis les forêts, les parcs, les jardins et les plages ainsi que dans un véhicule personnel.

Les musées n’ont pas le droit d’accueil du public en intérieur, les cinémas et la plupart des lieux culturels sont fermés, la capacité des transports en commun est limitée. Les restaurants sont fermés, hormis pour la vente à emporter ou le room service dans les hôtels.

Voyager en Pologne

Depuis le 30 mars 2021, toute personne doit présenter un test PCR négatif de moins de 48h lors de l’entrée sur le territoire polonais et se soumettre à une quarantaine obligatoire de 10 jours, le premier jour étant décompté à partir du lendemain de l’arrivée.

Il s’agit d’une quarantaine stricte (aucune sortie autorisée), avec contrôle par la police du respect de la quarantaine et amende de 30000 PLN (6600€) minimum en cas de violation.

Sources officielles
Royaume-Uni
Situation générale et restrictions

A partir du 12 avril 2021, le Royaume-Uni sort progressivement du confinement : réouverture des commerces dits « non essentiels », des coiffeurs et instituts de beauté, des bibliothèques et des restaurants possédant un espace extérieur. Le service s’effectue uniquement à la table dans un premier temps. Les activités sportives en extérieur sont autorisées, limitées à 6 personnes ensemble ou à deux « unités sociales » maximum (deux familles par exemple).

Les hébergements peuvent rouvrir à condition qu’ils soient « autonomes » (salle de bain et WC privatifs) mais le gouvernement recommande de continuer à limiter les voyages au strict nécessaire.

Le port du masque reste obligatoire dans les lieux fermés, tout comme la distanciation sociale (2 mètres).

Voyager au Royaume-Uni

Les voyageurs se rendant au Royaume-Uni depuis l’étranger doivent remplir un formulaire avant leur séjour afin de pouvoir être contactés à tout moment (« passenger locator form »). Ils doivent également présenter un test PCR négatif datant de moins de 3 jours.

A l’arrivée sur le sol du Royaume-Uni, il est obligatoire de se soumettre à une quarantaine de 10 jours, avec deux tests PCR à effectuer, le 2e et le 8e jour de la quarantaine. Ces tests impliquent l’achat d’un « travel test package » obligatoire. Le « jour 1 » de la quarantaine est considéré comme étant le lendemain de votre arrivée.

Pour vous rendre à votre lieu de quarantaine, vous devez éviter si possible les transports en commun. Si vous n’avez d’autre choix que de les emprunter ou que vous devez marquer des arrêts dans votre parcours (par exemple pour faire les courses pour la durée de votre quarantaine), téléchargez l’application Covid-19 de la NHS et identifiez-vous grâce aux QR codes officiels que vous pouvez scanner sur votre parcours.

La quarantaine est stricte (aucune autorisation de sortie, même pour promener un animal domestique ou pour faire les courses), il faut donc anticiper.

Toute infraction à la quarantaine ou aux règles en vigueur concernant les voyageurs vous expose à une amende jusqu’à 10000 livres sterling. Il existe des amendes spécifiques en cas de non-réalisation des tests PCR.

Certains pays sont placés en « liste rouge » en raison du risque qu’ils représentent par rapport aux variants du Covid. Vous pouvez consulter cette liste rouge à jour sur le site du gouvernement. Si vous venez d’un pays figurant sur la liste rouge, ou que vous avez dû faire escale dans un pays de la liste rouge au cours des 10 jours précédant votre arrivée au Royaume-Uni, vous avez interdiction de pénétrer sur le sol du Royaume-Uni à moins d’être citoyen britannique, citoyen irlandais ou résident du Royaume-Uni.

Les citoyens autorisés à rentrer chez eux devront se soumettre à une quarantaine, à effectuer exclusivement dans un « hôtel de quarantaine » contrôlé par le gouvernement. Les consignes sur les hôtels de quarantaine sont disponibles ici pour l’Angleterre.

En Ecosse, il existe une approche régionalisée : chaque région se voit attribuer un « niveau de vigilance » et, en fonction de ce niveau, des restrictions spécifiques. Plus le niveau est élevé, plus il y a de restrictions. Tous les voyages non essentiels sont interdits. Le même principe s’applique au Pays-de-Galles et à l’Irlande du Nord.

Sources officielles
Thaïlande
Situation générale et restrictions

La Thaïlande a mis en place un zonage par province en fonction du taux de circulation du virus. Vous pouvez consulter un état de ces zones sur le site de l’ambassade de France à Bangkok

Dans les zones vertes, tout est globalement ouvert (y compris commerces et restaurants). Dans les zones jaunes, les restaurants doivent fermer à minuit. Dans les zones oranges (dont fait partie Bangkok), les restaurants ferment à 23h tandis que les bars et boîtes de nuit sont totalement fermés jusqu’au 19 avril 2021.

Voyager en Thaïlande

La Thaïlande a très tôt déclaré l’état d’urgence, le 26 mars 2020, et interdit toute entrée de visiteurs étrangers sur le territoire. Il n’y a donc pas de vol commercial à proprement parler. Il existe quelques motifs dérogatoires pour voyager en Thaïlande : si vous êtes le conjoint, un enfant ou un parent de ressortissant thaïlandais ; si vous avez un permis de résidence et/ou de travail en Thaïlande ; si vous êtes étudiant en Thaïlande ; si vous devez suivre un traitement médical en Thaïlande.

Dans ces cas dérogatoires, il existe une procédure très précise pour pouvoir aller en Thaïlande :

  • Vous devez d’abord déposer si nécessaire votre demande de visa, vous obtiendrez à l’issue de la procédure un rendez-vous à l’ambassade de Thaïlande pour déposer votre passeport. L’ambassade vous préviendra lors qu’il sera prêt.
  • Vous devez effectuer vos réservations, puis souscrire une assurance Covid.
  • 10 jours ouvrables minimum avant votre voyage, vous devez demander un certificat d’entrée sur ce site. Le COE vous permettra d’obtenir un code commençant par PAR et un « Reference ID » à 6 chiffres.
  • Obtenir un test PCR négatif moins de 72h avant le départ ET un certificat médical de moins de 72h, en anglais, attestant que vous n’avez pas le Covid.
  • Télécharger l’application ThailandPlus et vous enregistrer dessus grâce au code COE et au Reference ID.

Si vous êtes vacciné, vous pourrez aussi fournir un certificat de vaccination. Une quarantaine est également en place (réduite pour les personnes vaccinées).

Sources officielles

Questions générales sur les déplacements

Qu’est-ce qu’un motif impérieux pour voyager + justificatifs demandés

Toute personne souhaitant quitter la France pour se rendre dans un pays hors Europe (Union Européenne + Andorre, Monaco, Norvège, Islande, Liechtenstein, Saint-Marin, Suisse et Vatican) doit justifier d’un motif impérieux pour voyager.

Ce motif est vérifié à votre arrivée à l’aéroport, on doit en théorie vous empêcher d’embarquer si le motif n’est pas jugé légitime.

Mais quels sont justement ces motifs impérieux pour voyager autorisés ? Ils sont au nombre de 5 :

  • Un motif sanitaire impérieux : il s’agit d’une « urgence médicale vitale » uniquement. Vous devez la justifier en présentant un certificat médical et/ou la preuve que vous devez par exemple être hospitalisé dans le pays en question. Vous avez le droit à un accompagnant si cela vous semble indispensable.
  • Un motif familial impérieux : décès d’un membre de la famille directe, d’un frère ou d’une sœur (justificatif à fournir : certificat de décès ou acte de décès) ; visite à une personne dont le pronostic vital est engagé, uniquement s’il s’agit de la famille directe (justificatif : certificat médical) ; garde d’enfants par la personne qui en a légalement la garde (justificatif : décision de justice et justificatif de domicile)
  • Une convocation par une autorité judiciaire ou administrative (justificatif : la convocation en question).
  • Un motif professionnel impérieux ne pouvant pas être différé : dans le cas d’un étudiant, la poursuite ou la fin des études peut justifier un déplacement (justificatif : certificat de scolarité prouvant que vous avez besoin de changer de pays) ; dans le cas d’un professionnel, il faut prouver que l’activité exercée requiert une présence physique sur place et ne peut être ni reportée, ni annulée (justificatif : attestation employeur + carte professionnelle si vous travaillez dans le domaine des transports) ; professionnel de santé impliqué dans la lutte contre la pandémie ou la coordination de missions de santé majeures (justificatif : carte professionnelle) ; missions diplomatiques ne pouvant être reportées (justificatifs : carte professionnelle et ordre de missions) ; sportifs de haut niveau participant à une rencontre validée par le ministère des sports (justificatifs : carte professionnelle + certificat de l’organisateur en lien avec le ministère des sports).
  • Un retour dans le pays de résidence ou d’origine : par exemple, en raison d’une impossibilité légale ou économique de rester sur le territoire où l’on se trouve (justificatif : expiration du titre de séjour, preuve de licenciement).

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.