Corse du Sud en 1 semaine : que faire sur place ?



Comment concocter un itinéraire pour visiter la Corse du Sud en 1 semaine ? Que faire sur place, quels lieux valent le détour ? Quelles sont les meilleures plages, les villes à ne pas rater ?

La Corse du Sud est connue pour ses paysages sauvages, comme pour ses plages, ses réserves naturelles et ses villes : d’Ajaccio à Porto-Vecchio en passant par Bonifacio, retrouvez dans cet article plein d’idées d’activités et visites à faire lors de vos vacances en Corse du Sud.

Par où commencer vos vacances en Corse du Sud ?

Pour aller en Corse du Sud, vous avez le choix entre l’avion et le ferry en fonction de ce qui est le plus pratique pour vous depuis votre ville de départ. Le ferry a l’avantage de vous permettre d’embarquer avec votre propre voiture, tandis qu’en avion vous devrez louer un véhicule sur place.

La Corse du Sud sur une carte, voici ce que ça donne :

Aller en Corse du Sud en avion

En avion, le sud de l’île possède deux aéroports principaux : celui d’Ajaccio sur la côte ouest et celui de Porto-Vecchio sur la côte est, plus au sud.

L’aéroport d’Ajaccio, bien plus grand, offre plus de choix en termes de vols. Pour vous donner une idée, au départ de Paris il faut compter entre 1h35 et 1h45 de vol vers Ajaccio, avec des tarifs à partir de 70€ sur les compagnies low-cost. Au départ de Lyon, vous ne mettrez que 1h10.

Vue aérienne d’une plage d’Ajaccio – © Elsa Guyader

Partir en Corse du Sud en ferry

Le ferry constitue lui aussi un moyen de transport prisé pour aller en Corse du Sud. Un petit parfum de vacances avant même d’arriver à destination avec une traversée qui offre une vue de l’île s’approchant peu à peu à l’horizon, émergeant de la Méditerranée.

La compagnie Corsica Ferries propose des liaisons vers Porto-Vecchio et Ajaccio au départ de Nice ou Toulon. On trouve également des routes Marseille-Ajaccio ou Marseille-Porto Vecchio via des compagnies comme La Méridionale et Corsica Linea.

Le prix de la traversée en ferry entre le continent et la Corse dépend de votre façon de voyager : à pied, avec un véhicule (voiture, vélo, camping-car, moto, etc). Je vous conseille d’utiliser un comparateur comme Direct Ferries pour trouver les meilleurs tarifs.

La traversée peut avoir une durée variable en fonction, évidemment, de votre port de départ mais aussi de l’heure et de la compagnie. Il faut souvent entre 6 et 13h entre le continent et la Corse du Sud. C’est donc un autre rythme, pour prendre le temps !

Où loger pour visiter la Corse du Sud en une semaine ?

La région étant tout de même assez vaste, vous avez plusieurs possibilités pour préparer votre voyage :

  • Explorer seulement une partie : la région d’Ajaccio à l’ouest, qui offre beaucoup de choses à faire ; le sud, autour de Bonifacio ; l’est, autour de Porto-Vecchio.
  • Partager votre temps entre deux endroits (il me paraît compliqué de « tout faire en une semaine »). L’idée est de pouvoir rayonner sur les lieux d’intérêt les plus marquants de la Corse du Sud sans passer trop de temps sur la route.
  • Faire un vrai road trip, en changeant de ville tous les soirs ou presque ! C’est plus fatigant car il faudra à chaque fois faire/défaire les bagages, jongler avec les heures de check-in et check-out des hébergements… mais cela peut en contrepartie réduire le temps de trajet quotidien.
La Tour de la Parata en Corse
La Tour de la Parata en Corse – © Kévin et Laurianne Langlais

Vous pouvez bien sûr tout réserver séparément (transports, hôtels ou chambres d’hôtes, etc) mais n’hésitez pas aussi à jeter un œil sur les opportunités proposées pour découvrir la Corse du Sud avec Voyage Privé. Il y a régulièrement des offres à prix négociés avec/sans transport, incluant de petits bonus (par exemple, un accès spa, une coupe de champagne offerte, une activité sportive offerte, tout dépend de l’offre en cours).

Les grandes villes comme Ajaccio ont l’avantage de proposer des hébergements avec une gamme de prix vaste. Par ailleurs, si vous venez à Ajaccio, vous pouvez aussi regarder les hôtels de Propriano, la ville voisine, très facile d’accès. Gardez en tête que vous avez énormément de belles plages sur place, prendre un hôtel avec piscine n’est donc pas forcément indispensable hormis si vous souhaitez vous détendre sans trop bouger !

A présent, nous allons voir ensemble ce qu’il y a à visiter en Corse du Sud, l’idée étant que vous puissiez piocher dans la liste pour concocter votre propre itinéraire !


Vacances en Corse du Sud : que faire autour d’Ajaccio ?

Si vous visitez la Corse du Sud en 1 semaine, vous pouvez consacrer 3-4 jours de votre séjour à la région d’Ajaccio :

  • Une journée pour visiter la ville et faire une excursion aux îles Sanguinaires.
  • Une journée pour remonter jusqu’à Piana et aller faire une randonnée dans les Calanques.
  • Eventuellement une nuit de plus près de Piana pour aller visiter la réserve naturelle de Scandola et le golfe de Girolata.
  • Une journée de détente et/ou randonnée pour découvrir les tours génoises et les magnifiques plages de la côte.

Visiter la ville d’Ajaccio

Visiter la Corse du Sud en 1 semaine implique de faire des choix… et si vous optez pour une partie de séjour à Ajaccio, je vous conseillerais de vous en servir comme « camp de base » sans forcément passer beaucoup de temps dans la ville elle-même, hormis pour flâner un peu et profiter de son ambiance.

Vous pouvez vous balader en bord de mer, vous laisser porter par les bruits du port de plaisance, aller faire un tour au Marché des Producteurs de Pays, vous promener dans ces rues qui ont vu naître Napoléon Bonaparte.

Sa maison natale se visite mais ne vaut pas forcément le détour, en revanche il existe un petit musée original (en particulier si vous avez des enfants), situé juste à côté de la Citadelle d’Ajaccio, le NapoRama, qui vous raconte l’histoire de Napoléon à travers des dioramas (des maquettes, ici avec des personnages Playmobil, qui reconstituent les grandes scènes de la vie de Napoléon).

Mais Ajaccio est aussi un excellent point de départ pour explorer les alentours !

Découvrir l’Archipel des Sanguinaires

Derrière leur nom surprenant, les îles Sanguinaires offrent un paysage à couper le souffle. C’est un petit archipel de 4 îles situé à une vingtaine de kilomètres d’Ajaccio. On peut les approcher en bateau et se promener sur la plus grande île, Mezzu Mare (32 hectares), pour profiter de paysages somptueux sur la mer et les reliefs Corse.

Les excursions en bateau vers les îles Sanguinaires (proposées notamment par la compagnie Nave Va) durent souvent autour de 3-4h avec une escale d’une heure sur Mezzu Mare, vous pouvez soit les faire en journée, soit au coucher du soleil ce qui permet de profiter du reste de la journée pour visiter Ajaccio par exemple.

Lazaret des Iles Sanguinaires en Corse
Le lazaret des Iles Sanguinaires de loin

Les plus belles plages de la région d’Ajaccio

Ajaccio possède quelques belles plages « de ville », comme la plage Saint-François et la plage d’Aspretto. Mais si vous voulez vraiment profiter de la beauté du littoral, n’hésitez pas à partir explorer la côte.

Vous pourrez découvrir les nombreuses tours génoises qui peuplent les bords de mer. A une heure de route d’Ajaccio vers le sud, on peut citer celle de Capo di Muru (il y a une très belle randonnée à faire jusqu’à la tour, je vous conseille de la faire plutôt en début de journée si le soleil tape, en prévoyant beaucoup d’eau). Ces tours marquaient tout le littoral de l’ancienne République de Gênes, grande république maritime italienne ayant duré 8 siècles (jusqu’à la fin du 18e siècle).

Vous croiserez beaucoup de belles plages, comme la plage d’Isolella, la plage de Mare É Sole, la plage de Verghia, la plage de Porto Pollo ou la plage de Cupabia (absolument magnifique). Difficile de faire une sélection !

Si vous suivez la côte dans l’autre direction, vers le nord, vous pourrez aller faire une randonnée autour de la tour génoise de la Parata, avec un très beau panorama sur les îles Sanguinaires. Vous croiserez également de belles plages, comme la plage de Capo di Feno (à 25 minutes de route d’Ajaccio environ, un peu plus si vous passez par le bord de mer).

La Via Ferrata de Tolla

Si vous aimez la via ferrata ou que vous êtes sportif et voulez vous initier à l’exercice dans un cadre de rêve, la Via Ferrata de Tolla est une très bonne idée !

Pour ceux qui ne connaissent pas le principe de la via ferrata, c’est un parcours aménagé sur une paroi rocheuse, qui vous permet de vous déplacer dessus sans « escalader » au sens premier du mot, mais en bénéficiant de l’aide de prises déjà positionnées dans la roche. C’est évidemment à éviter si vous avez le vertige ou que vous n’êtes pas sportif… mais dans le cas contraire, cette via ferrata est magnifique, avec vue sur le barrage de Tolla et le lac du même nom.

Située à 45 minutes de route d’Ajaccio, dans les terres, la Via Ferrata de Tolla est un parcours qui peut se faire en 2 à 4h selon votre condition physique. Vous devez réserver votre droit d’entrée (et éventuellement votre matériel) avant, auprès de Rêves de Cimes à Ajaccio. Le prix est très abordable, c’est souvent le matériel qui fait grimper la note !

Via Ferrata de Tolla
Via Ferrata de Tolla – © Rêves de Cimes/FFG

Aller découvrir les Calanques de Piana

Autre escapade à faire, cette fois-ci sur une journée : la découverte des Calanques de Piana (« Calanche di Piana »). Même si elles portent le même nom, elles n’ont rien à voir avec les Calanques de Marseille. Ici, il s’agit d’une petite chaîne montagneuse culminant à moins de 700 mètres d’altitude, avec des roches magmatiques au milieu desquelles coule un ruisseau, le Dardo.

Les calanques sont classées au patrimoine mondial de l’Unesco, on y trouve plusieurs sentiers de randonnée dont le très beau sentier des Muletiers (pensez à emmener de bonnes chaussures car c’est caillouteux).

Il n’y a pas d’accès à la mer depuis les Calanques de Piana mais à proximité, vous trouverez la splendide plage d’Arone, l’une des plus belles de la région. Si vous avez l’occasion, vous pouvez aussi aller voir la tour génoise emblématique du coin, la Tour Génoise de Turghju.

Il y a des places de parking proches de la plage, la fréquentation restant élevée en haute saison. Pour vous rapprocher des calanques, il y a aussi un parking au niveau du stade municipal de Piana.

Les Calanques de Piana en Corse
Les Calanques de Piana en Corse – © Myrabella

La vue depuis la route qui mène aux Calanques est elle-même magnifique, de quoi faire une belle journée d’excursion et comprendre pourquoi on surnomme la Corse « l’île de Beauté ». Il faut compter 1h30 de trajet depuis Ajaccio dans des conditions de circulation normales.

J’aurais tendance à vous conseiller de faire les randonnées plutôt le matin… et la plage l’après-midi. Cela vous permettra en plus de vous arrêter pour déjeuner à Piana, où il y a de très bons restaurants comme « A Casa Corsa » ou encore « La Voûte », de quoi vous régaler !

La réserve naturelle de Scandola

Si vous n’aimez pas trop la ville, vous pouvez tout à fait rester moins longtemps à Ajaccio lors de votre voyage et passer une nuit à Piana. Vous pourrez ainsi plus facilement rejoindre les Calanques, mais aussi la réserve naturelle de Scandola, à 1h de Piana. Comme les calanques de Piana, elle est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

C’est un site très riche en faune et en flore endémique, avec une presqu’île d’origine volcanique issue de l’effondrement d’un ancien volcan en mer.

Les deux côtes qui jouxtent la presqu’île valent le détour : d’un côté, au nord, la baie d’Elbo ; de l’autre, au sud, le golfe de Girolata avec des plages d’une beauté à couper le souffle (plage d’Osani, plage de Cavone…). On peut seulement regretter les déchets qui, trop souvent, viennent s’échouer sur certaines plages et rappellent l’importance de préserver ces lieux magnifiques en faisant attention, à sa propre échelle, à ne rien laisser derrière soi.

La région de Bonifacio en Corse du Sud

Si vous choisissez d’inscrire la région de Bonifacio au programme de vos vacances en Corse du Sud, prévoyez 3 jours pour visiter ce que je vous propose ci-dessous.

Déjà, la route vers Bonifacio depuis Ajaccio constitue un temps fort du voyage. Le plus rapide est de passer par Propriano et Sartène (Sartène étant bordée par le parc naturel d’Olva). Mais vous pouvez aussi opter pour un road trip côtier, il y a certaines plages magnifiques à voir sur le trajet (comme la plage de Tizzano, à 17 km de Sartène, ou la plage de Roccapina).

D’ailleurs, si la plage vous ennuie à Roccapina, vous pouvez faire une mini-randonnée vers la tour génoise de Roccapina qui offre un panorama somptueux sur la plage !

Le prix d’un hôtel à Bonifacio même a tendance à atteindre des sommets en haute saison mais il y a des établissements d’exception. Si vous cherchez un hôtel pour une occasion spéciale (demande en mariage, escapade romantique), c’est l’endroit idéal. On peut par exemple citer l’hôtel U Capu Biancu (avec une splendide piscine chauffée) ou l’hôtel E Tre Stelle.

Les falaises de Bonifacio
Les falaises de Bonifacio – © Hendrik Cornelissen

Découvrir la ville de Bonifacio

Bonifacio est une toute petite ville de quelques milliers d’habitants, perchée sur une côte abrupte avec des falaises à pic. Elle peut se vanter d’être la ville la plus au sud de l’île de Beauté… et de la France métropolitaine, donc !

C’est un vrai plaisir d’arpenter ses rues et de visiter ses principaux lieux d’intérêt. Je vous conseille en particulier d’aller emprunter l’escalier du Roy d’Aragon, un escalier taillé dans les falaises qui permet de descendre vers la mer. Il comporte 187 marches et pour l’emprunter, on vous remettra un casque et vous devrez avoir de bonnes chaussures (on vous refusera l’accès si vous êtes en tongs).

Vous pouvez aussi aller visiter la citadelle de Bonifacio, qui est la « ville haute » de la commune et souvent considérée comme l’une des plus belles de Corse. Ou flâner près du port de plaisance. La SPMB, sur le port, propose des circuits en bateau : vous pouvez par exemple découvrir en une heure les grottes marines de Sdragonato et le trou Saint-Antoine, admirer depuis la Méditerranée la vieille ville de Bonifacio et l’escalier du Roy d’Aragon ; ou encore prendre le bateau pour les îles Lavezzi dont je vais vous parler ensuite.

Dans un genre très différent, Bonifacio possède aussi un magnifique cimetière marin. Le cimetière marin de Saint-François reçoit près d’un demi-million de touristes par an, autant dire qu’il fait partie à part entière du patrimoine de la ville !

Profiter des plages aux abords de Bonifacio

Le sud de la Corse du Sud n’est pas en reste quand il s’agit de citer de belles plages. La plage du Fazzio, par exemple, a un côté assez paradisiaque, tout comme la plage des Trois Pointes dans un genre très différent (avec des falaises à pic sur la mer).

Il existe un sentier absolument magnifique, qui longe la mer en direction de la plage des Trois Pointes ! De quoi séduire tous les amateurs de randonnée !

En voiture, vous pouvez aussi pousser jusqu’à la pointe de Sperone, avec la superbe plage du petit Sperone (à 25 minutes de Bonifacio) ou sa voisine, la plage du grand Sperone. Pas besoin d’aller aux Seychelles pour trouver des eaux dont la couleur rivalise avec des paysages lointains !

Visiter les îles Lavezzi

Au large de Bonifacio, à une dizaine de kilomètres de la côte, se trouve un archipel de 200 hectares environ formé d’îles, d’ilots et de récifs. Seule l’une des îles est habitée (l’île de Cavallo), le reste constitue une réserve naturelle.

L’île de Cavallo n’est pas accessible au « grand public », elle accueille énormément de villas appartenant à de grandes fortunes. Seule manière d’y aller « pour une bonne raison » : loger sur place, dans l’unique hôtel de l’île par exemple, l’hôtel & spa des Pêcheurs.

Le bateau qui part de Bonifacio vous emmène quant à lui sur l’île Lavezzu, où vous pouvez faire de la randonnée mais aussi du snorkeling car les eaux sont souvent limpides. Il faut compter 1h pour faire le tour de l’île « au pas de course » mais évidemment, tout le charme des îles Lavezzi consiste à prendre le temps d’admirer le paysage, d’immortaliser la vue en photo, de faire du snorkeling dans les eaux limpides autour de l’île…

La traversée entre Bonifacio et les îles Lavezzi ne dure qu’une demi-heure, c’est donc supportable même pour ceux qui ont le mal de mer !

Paysage des îles Lavezzi
Paysage des îles Lavezzi – © Kévin et Laurianne Langlais

Sachez aussi que vous trouverez sur les îles Lavezzi de grands cimetières marins. La zone est en effet un cauchemar pour les navigateurs car elle comporte de nombreux récifs. Autrefois, quand il n’y avait pas tous les instruments de navigation modernes, cela a même donné lieu à des drames.

En février 1855, un bateau baptisé la Sémillante ayant à son bord 293 hommes d’équipage, 400 militaires et d’autres passagers, se retrouve pris dans la tempête au large de la Sardaigne. Le capitaine, souhaitant s’en éloigner, décide de passer dans la zone des îles Lavezzi. Le bateau s’embroche sur des roches et coule à une vitesse inimaginable, emportant avec lui la vie des 773 personnes à bord.

On a retrouvé 560 victimes, qui ont toutes été inhumées sur place. Ce naufrage a été raconté par Alphonse Daudet dans ses célèbres Lettres de mon moulin (« L’Agonie de la Sémillante »).

Aller à Figari

La ville de Figari se trouve à environ 20 minutes de route de Bonifacio.  Il n’y a, en soi, pas énormément de choses à voir sur place mais si vous souhaitez vous cultiver de manière « originale » (et que vous n’êtes pas végétarien), vous pouvez aller visiter l’exploitation de Maxence Finidori (« U Porcu Ranger »), au nord de Figari. Il élève des porcs corses pour produire de la charcuterie AOP et propose des visites de l’exploitation d’une durée de 2h30, avec dégustation.

Dans le même coin, il y a la fromagerie Valicella, qui produit aussi de l’huile d’olive bio. De bons spots pour ramener des souvenirs gourmands à vos proches !


Porto-Vecchio et ses abords

Autre étape possible pour des vacances en Corse du Sud : la région de Porto-Vecchio, une ville qui peut vous servir de point de chute pour explorer quelques beautés de la Corse supplémentaires !

Porto-Vecchio est une ville à taille humaine (hors saison, elle compte environ 12000 habitants). Au-delà de sa jolie église Saint Jean-Baptiste et de son petit port de plaisance, Porto-Vecchio n’offre pas beaucoup de « visites » en tant que telles… mais est entièrement ouverte sur la nature, ce qui permet de profiter d’une foule d’activités à proximité !

Si vous avez des enfants, le parc Aventure avec des structures gonflables et parcours d’accrobranche est une activité appréciée.

La ville est très réputée pour les plages situées à proximité, comme la plage de Palombaggia et la plage de Tamaricciu, mais aussi la plage de Santa Giulia. Elle est souvent citée parmi les plus belles plages de l’île de Beauté : de l’eau turquoise, des roches émoussées par la mer (un décor qui rappelle les Seychelles), un sable fin… Le parking affiche en revanche un prix assez élevé donc n’hésitez pas à vous garer plus loin.

Il y a aussi plein de découvertes à faire autour de Porto-Vecchio ! Concernant le temps à passer sur place, tout dépend donc de votre goût pour les activités en pleine nature et notamment la randonnée.

Les piscines naturelles de Cavu

Comptez 35 minutes de route pour rejoindre la zone des piscines naturelles de Cavu.

Le coin est très sympa : il y a des itinéraires de rando, un parc d’accrobranche de qualité (A Tyroliana) et l’on peut se baigner dans des piscines naturelles formées par les eaux de la rivière Cavu. C’est un très beau site mais il faut savoir qu’à la belle saison, il devient vite bondé, si vous voulez éviter la foule il est préférable d’y aller en tout début de journée.

Piscines naturelles de Cavu
Piscines naturelles de Cavu

Les aiguilles de Bavella

Plus ambitieuse et plutôt destinée aux bons randonneurs, la région des aiguilles de Bavella, à 1h30 de Porto-Vecchio. C’est une zone escarpée, avec un point culminant à 1218 mètres d’altitude. Elle offre des parcours de randonnée de difficulté variable, dont une partie du GR20 qui passe au pied des aiguilles de Bavella.

Vous pouvez déjeuner au cœur du village de Bavella, à « l’Auberge du Col de Bavella », aux « Aiguilles de Bavella » ou au « Refuge », trois bonnes adresses.

Les cascades de Purcaracci

On est ici vraiment à la frontière entre Corse du Sud et Haute-Corse, comptez 1h10 de route depuis Porto-Vecchio en passant par la jolie route T10 qui longe la Méditerranée vers Sari-Solenzara.

Les Cascades de Purcaracci offrent un cadre incroyable pour le canyoning et la randonnée. La découverte peut se faire sur une demi-journée, l’eau de couleur émeraude est splendide, il y a des toboggans naturels dans la roche. Evidemment, il y a un revers à cette beauté : la foule. Là aussi, cela fait partie des randonnées à commencer tôt le matin.

Par ailleurs, ne sous-estimez pas les parcours, il y a eu énormément d’accidents graves dans ces cascades, avec de mauvaises chutes et un décès à l’été 2021. L’accès au canyon a d’ailleurs été restreint aux groupes accompagnés par un professionnel donc n’hésitez pas à vous renseigner avant d’y aller. Il y a des compagnies comme Xtremsud ou Aqa Canyon qui proposent un accompagnement sur le parcours complet, avec une heure de randonnée et 3h de canyoning en toute sécurité. (Et c’est qui qui va bien dormir la nuit ensuite ?!)

Sur le chemin, n’hésitez pas à faire escale dans le magnifique village de Zonza en Alta Rocca. On trouve à Zonza d’excellents restaurants (Auberge du Sanglier, l’Eternisula).

Beauté de la région de Zanza
Beauté de la région de Zanza – © Maeva Blue

Le lac de l’Ospedale

Autre sortie sympa en pleine nature : aller au lac de l’Ospedale, un lac artificiel avec une belle randonnée pour rejoindre la cascade de Piscia di Ghjaddu (la dernière portion de la randonnée pour accéder à la cascade est difficile voire inaccessible pour les enfants de moins de 8 ans, bon à savoir pour éviter les déceptions) !

On ne peut pas se baigner dans le lac mais ses paysages de toute beauté permettent de passer un excellent moment à environ 35 minutes de Porto-Vecchio.

Vous pouvez même monter sur le barrage de l’Ospedale en voiture car la départementale passe dessus ! Il a été construit en 1979, c’est ainsi que le lac a vu le jour afin de constituer une énorme retenue d’eau (3 millions de m3) pour l’alimentation en eau potable de Porto-Vecchio.

Vacances en Corse du Sud : comment faire ses choix ?

Dans tout ça, comment structurer votre itinéraire de voyage ? Comme vous pouvez le voir, il y a tant de choses à admirer dans la région qu’il sera impossible de visiter toute la Corse du Sud en une semaine sans faire des choix.

A mes yeux, Bonifacio vaut vraiment le coup d’oeil. Quant à savoir s’il faut compléter la semaine avec Ajaccio ou Porto-Vecchio, tout dépend de vos goûts : Ajaccio étant la capitale de la Corse, c’est une ville plus grande (70000 habitants), plus « urbanisée » que l’Est de la Corse du Sud. Les activités y sont donc un peu plus diversifiées qu’à Porto-Vecchio, dont la région est plus sauvage.

Coucher de soleil dans la région de Piana
Coucher de soleil dans la région de Piana – ©
Vidar Nordli-Mathisen

Si vous avez du mal à faire des choix, rien ne vous empêche de retenir quelques éléments dans chaque ville et de vous faire un road trip d’Ajaccio à Porto-Vecchio. Ca reste des itinéraires « à taille humaine » : pour vous donner une idée, en suivant globalement la côte par les routes T40 et T10 entre Ajaccio et Porto-Vecchio, il faut environ 3h30 pour relier les deux villes sans s’arrêter.

Il est donc tout à fait possible de passer par Ajaccio, Bonifacio et Porto-Vecchio en une semaine, vous devrez juste piocher dans chaque coin ce qui vous intéresse le plus pour composer l’itinéraire de votre road trip !

Pour terminer, sachez que j’ai essayé de vous proposer des lieux d’intérêt « majeurs » à voir lors de vos vacances en Corse du Sud… mais tout le charme de la Corse consiste aussi à sortir des sentiers battus, à s’arrêter au gré de vos découvertes, à oser entrer dans les terres pour traverser des villages « hors zones touristiques classiques », au cœur de la Corse authentique.

On peut aussi venir ici pour se ressourcer lors d’un séjour détente au soleil, en optant pour un hôtel avec piscine et quelques randonnées ponctuelles dans la nature à un rythme plus paisible ! En résumé, il y en a pour toutes les envies et j’espère que vous profiterez bien de votre voyage !


    Poster un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    2 commentaires sur “Corse du Sud en 1 semaine : que faire sur place ?

    • Anne

      Coucou Marlène

      Ton article tombe bien, car je vais à Bonifacio la semaine prochaine. J’y suis déjà allée il y’a quelques années, mais je n’ai pas eu le temps de faire grand chose sauf le fameux escalier et mes cuisses s’en souviennent encore. Comme je n’ai pas de voiture, je vadrouillerais surement autour des sentiers et j’irais certainement aux Îles Lavezzi.

      Répondre à Anne
      • Marlène

        Hello Anne, on peut effectivement faire de belles randos, il y a les balades en bateau pour voir les grottes de la côte et les îles Lavezzi, il y a 2 à 4 navettes par jour selon la période pour aller en bus à Porto-Vecchio (voir le site de Corsicabus) et le trajet n’est vraiment pas long (une trentaine de minutes) donc ça permet d’y passer la journée. Il y a des randos à faire sur les falaises (Pertusatu, Campu Rumanilu) et des sentiers plus axés sur les plages (Rundinara, Capu di Fenu, Strada Vecia).

        Au pire, dans ce genre de région, ça peut valoir le coup de prendre avec soi le numéro de téléphone d’un taxi local, ça permet de partir en rando sans forcément devoir faire une boucle… ou d’aller au point de départ de certaines randos directement ! Bonnes vacances :)

        Répondre à Marlène


    Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.