Au sommet de la Côte de Grâce à Honfleur : un endroit rêvé pour être aux anges !


Aujourd’hui, on va s’envoyer en l’air et ce sera divin ! Je vous rassure, il ne s’agit pas d’une promesse grivoise. Je vais simplement vous emmener au sommet de la Côte de Grâce à Honfleur. Visiter Honfleur sans faire le détour par cette colline qui domine l’estuaire de la Seine, ce serait passer à côté d’un joli point de vue sur le pont de Normandie et d’un monument à l’histoire étonnante !

La Côte de Grâce, ou l’histoire d’une catastrophe qui finit bien

La Côte de Grâce doit son nom à un naufrage qui aurait pu coûter la vie à un duc de Normandie, Robert le Magnifique. Alors qu’il était pris dans une terrible tempête, il jura que s’il en réchappait, il ferait construire un sanctuaire sur la colline qu’il apercevait depuis son bateau, pour remercier Dieu de l’avoir secouru.

La nature ayant bien fait les choses, Robert le Magnifique a effectivement survécu et a tenu sa promesse en faisant construire une chapelle au sommet de la colline au début du 11e siècle, à une altitude de 90 mètres au-dessus du niveau de la mer. La chapelle traverse les siècles jusqu’à ce qu’elle soit emportée par un éboulement au 16e siècle. On construit alors une deuxième chapelle, la chapelle Notre-Dame-de-Grâce qui existe encore aujourd’hui.

La chapelle Notre Dame de Grâce
La chapelle Notre Dame de Grâce

La chapelle a été fréquentée par une multitude de personnages célèbres comme Louis XIII, Bonaparte ou encore Claude Monet.

Les péripéties vécues par Robert le Magnifique en mer auraient pu s’achever par un drame. À la place, elles ont donné naissance à un monument chargé d’histoire que des millions de touristes se bousculent pour visiter chaque année.

Le lien entre la mer et le ciel se perpétue tous les ans puisqu’à chaque week-end de la Pentecôte, tous les marins et les pêcheurs de Honfleur font ensemble l’ascension de la Côte de Grâce jusqu’à la chapelle !

Que trouve-t-on au sommet de la Côte de Grâce ?

Déjà, sachez que la Côte de Grâce se mérite ! Il faut environ 3 km de marche pour rejoindre le sommet depuis le Vieux Bassin de Honfleur. Mais marcher dans des rues aussi jolies, ce n’est jamais désagréable !

Dans les rues de Honfleur vers la Côte de Grâce
Dans les rues de Honfleur vers la Côte de Grâce
Sur la route de la Côte de Grâce
Sur la route de la Côte de Grâce
Sur la route de la Côte de Grâce
Sur la route de la Côte de Grâce

On peut s’y rendre en empruntant la rue Charrière de Grâce mais il existe aussi un chemin un peu plus long et plus pittoresque pour les piétons, la rampe du Mont Joli. D’un côté comme de l’autre, vous pourrez profiter d’une vue sur le pont de Normandie mais la rampe du Mont Joli vous permettra aussi d’admirer toute la vieille ville vue d’en-haut ainsi que les villages voisins.

Pendant la saison estivale, le petit train touristique qui fait le tour de Honfleur marque aussi un arrêt devant la chapelle Notre-Dame-de-Grâce. Si vous n’avez pas envie de marcher ou que vous souhaitez y aller avec des enfants, c’est bien pratique ! Je vous conseille malgré tout d’y aller en marchant si vous le pouvez. Vous pourrez ainsi visiter la chapelle dans de meilleures conditions car il y aura moins de monde.

Quand on arrive sur le plateau qui domine la mer, un peu essoufflé par la montée, l’ambiance est assez surprenante car on se retrouve dans un lieu très calme, avec de grands arbres qui donnent l’impression d’être dans un cocon protecteur. Quand j’y suis allée, les rayons du soleil filtraient à travers les branches des arbres et sans mauvais jeu de mots, c’était un vrai petit paradis !

On peut d’abord observer tout l’estuaire de la Seine, avec le pont de Normandie bien sûr. À vrai dire, ce n’est pas la vue que j’ai trouvée la plus magique, c’était sans doute un peu trop industriel à mon goût ! J’ai préféré le décor situé juste en face.

Le pont de Normandie vu depuis la Côte de Grâce à Honfleur
Le pont de Normandie vu depuis la Côte de Grâce à Honfleur

Un joli presbytère plein de fleurs et un carillon situé à l’extérieur, où chacune des 23 cloches porte le nom d’une figure religieuse marquante, comme Pierre ou Saint-Vigor.

Le carillon de la chapelle
Le carillon de la chapelle
Le presbytère de Notre-Dame-de-Grâce
Le presbytère de Notre-Dame-de-Grâce

La chapelle Notre-Dame-de-Grâce

Si vous montez au sommet de la Côte de Grâce à pied sans emprunter le petit train touristique, vous aurez peut-être la chance de découvrir la chapelle Notre-Dame-de-Grâce quasiment vide. C’est un tout petit édifice religieux étonnant, dans lequel les pèlerins ont laissé des plaques de remerciement à la Vierge ou encore à Sainte Thérèse de Lisieux. On y voit beaucoup de plaques évoquant des guérisons, des vœux exaucés et si vous avez un peu d’imagination, vous penserez à toutes les histoires qui se cachent derrière ces plaques !

La chapelle Notre Dame de Grâce
La chapelle Notre Dame de Grâce
La chapelle Notre Dame de Grâce
La chapelle Notre Dame de Grâce
La chapelle Notre Dame de Grâce
La chapelle Notre Dame de Grâce

En sortant de la Chapelle, vous verrez au fond sous les arbres un tout petit oratoire niché au beau milieu de la verdure.

L'oratoire de la Côte de Grâce
L’oratoire de la Côte de Grâce

J’avais repéré cette chapelle sur TripAdvisor en consultant la liste des choses à voir à Honfleur et je n’ai pas été déçue de la visite ! Pour rendre à César ce qui appartient à César, je précise qu’en réalité, la chapelle ne se situe pas sur les terres de Honfleur mais sur celles de la commune voisine d’Equemauville.

Les églises de Honfleur

Plusieurs églises de Honfleur sont classées aux monuments historiques. J’avoue que je suis toujours assez mal à l’aise à l’idée de faire du tourisme dans les églises, en particulier quand d’autres personnes sont là pour des raisons religieuses et pour se recueillir. J’ai fait une exception à Honfleur car plus qu’ailleurs, on sent que les églises sont ouvertes à tous les visiteurs de passage. Il y a par exemple l’église Sainte-Catherine, à deux pas du Vieux Bassin.

Elle est assez étonnante car le clocher est construit à distance de la nef de l’église. Ce choix architectural s’explique par le risque que le clocher soit frappé par la foudre. Étant situé à flanc de colline, il est très exposé à la foudre et le fait de le bâtir à l’écart de la nef donnerait assez de temps pour évacuer les paroissiens si le clocher prenait feu pendant un orage. L’intérieur de l’église ressemble un peu à une halle de marché, qui fait la part belle au bois.

Eglise Sainte Catherine à Honfleur
Eglise Sainte Catherine à Honfleur

J’ai aussi fait un tour dans l’église Saint-Léonard, elle aussi classée aux monuments historiques. Elle est beaucoup plus délabrée mais on y trouve de nombreuses peintures murales.

L'église Saint Léonard à Honfleur
L’église Saint Léonard à Honfleur

Ces églises font vraiment partie des incontournables à visiter à Honfleur et je vous conseille donc d’y faire un tour si vous avez l’occasion de passer quelques jours dans cette jolie ville de Normandie !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Au sommet de la Côte de Grâce à Honfleur : un endroit rêvé pour être aux anges !

  • Mathilde

    Salut. Avec ce beau paysage, je comprends pourquoi on est aux anges en le visitant. Merci pour cette découverte virtuelle de ce coin qui me semble vraiment intéressant. Bonne journée.

    Répondre à Mathilde
  • So

    Hello, j’espère que tu passes de bonnes vacances. Après avoir répondu à ton questionnaire et être allée sur ton blog en mode furtif (esprit vacances), je suis ravie de lire cet article sur Honfleur où j’y suis retournée il y a 2 ans. Si j’avais eu ton article sous le bras à l’époque, j’aurais davantage flâné :)

    Le mélange « voyage » et « blogging » marche très bien, du moins c’est le cas pour moi et tes photos sont vraiment dépaysantes, ça fait du bien.

    Répondre à So
    • Marlène

      Hello, la question de la place des articles voyage me turlupine toujours autant et le sondage (merci d’avoir répondu !) me pousse plutôt à envisager une « séparation ». Je travaille d’ailleurs sur cette hypothèse en ce moment… et je vais probablement transférer les posts sur un blog à part au fil des mois ! J’ai déjà vécu ça une fois avec mon blog Culture et le bilan a été très positif donc j’avoue que ça me tente bien de recommencer !

      J’espère que tu auras l’occasion de retourner à Honfleur, c’est vraiment une ville agréable pour un week-end :)

      Répondre à Marlène
    • So

      Je comprends ta volonté de « séparer » les 2. J’ai aussi dû me résoudre à faire 2 blogs mais si l’idée d’avoir des rubriques « blogging » et « voyage » chaque fois que je viens ici ne me pose pas de problème, c’est sans doute parce que je suis intéressée par les 2. D’autres internautes ne seront peut-être pas du même avis. Du coup, le sondage que tu as mis en place tombe à pic.

      Si tu décides de transférer tes rubriques « voyage » sur un autre blog, je te demanderai le lien. Tu avais fait pareil pour tes articles de développement personnel, si mes souvenirs sont bons. C’est toujours d’actualité? Si c’est le cas, j’aimerais bien avoir le lien. Vu que je m’intéresse à pas mal de choses et que j’apprécie ta manière d’écrire, ce sera un plaisir de poursuivre la lecture de tes articles baignant dans des univers différents :)

      Répondre à So
    • Marlène

      J’avais supprimé les articles de développement personnel, purement et simplement, car j’ai décidé de ne pas continuer dans cette direction :) Pour le blog voyage, le sondage ne fait que confirmer mon « intuition » donc je suis en train de préparer le transfert… et j’en parlerai sur le blog en temps voulu :) Merci de ton petit message en tout cas !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.

Suivez la page Facebook du blog pour être au courant des derniers articles et découvrir d’autres inspirations voyage !