Églises de Nuremberg : l’histoire pas très divine de la Frauenkirche et de la Lorenzkirche !


Nous allons commencer cette année « divinement » sur le blog ! En effet, je vous emmène aujourd’hui à la découverte des églises de Nuremberg en Allemagne. Bien que je ne sois pas très à l’aise avec l’idée de faire du tourisme dans des lieux de culte, j’essaie de plus en plus souvent de vaincre mes réticences quand je voyage car il y a des architectures magnifiques à découvrir et ce serait dommage de passer à côté !

Il y a pas moins de neuf églises à l’intérieur des remparts de la vieille ville de Nuremberg… et autant vous dire que leur histoire n’a pas toujours été très divine !

La Frauenkirche, vue depuis un parking de Nuremberg
La Frauenkirche, vue depuis un parking de Nuremberg

La Frauenkirche, au coeur de la vie locale de Nuremberg

À Nuremberg, la Frauenkirche a une place à part pour plusieurs raisons :

  • Elle se trouve sur une place très populaire de la ville, le Hauptmarkt, où l’on trouve une fontaine extrêmement originale, la Schöner Brunnen.
  • C’est sur cette place que se tient le marché de Noël de Nuremberg chaque année et il figure parmi les plus beaux marchés de Noël d’Allemagne. Tout au long de l’année, la place accueille également un marché hebdomadaire sur 5000 m².
  • Cette église (et la place sur laquelle elle se trouve) a une histoire très particulière…
  • … et une tradition très particulière, à midi !
La Frauenkirche (Church of our Lady) de Nuremberg
La Frauenkirche (Church of our Lady) de Nuremberg

Le Hauptmarkt, un ancien quartier juif

La Frauenkirche (« Church of Our Lady ») est construite dans une zone qui servait autrefois de ghetto juif. Vous pensez peut-être que je parle de la Seconde Guerre Mondiale… mais pas du tout. Il faut remonter beaucoup plus loin, au 12e siècle. Des Juifs chassés de Rhénanie sont arrivés dans la région et on leur a cédé ce terrain, une zone de marais à l’époque (dont personne ne voulait), pour s’installer.

Par la suite, quand Nuremberg a construit des fortifications autour de la ville, ce quartier juif s’est retrouvé protégé par les fortifications et intégré à la ville elle-même ce qui n’a plu à tout le monde. Un pogrom approuvé par l’empereur Charles IV a conduit au massacre de plusieurs centaines de juifs en 1349… et le ghetto a disparu. Un tragique épisode, 6 siècles avant la Seconde Guerre Mondiale et la Shoah…

La ville a récupéré les terrains vidés de leurs habitants pour en faire des marchés et rapidement, l’endroit est devenu le marché central de Nuremberg, le « Hauptmarkt ».

Il y avait à l’époque une très belle fontaine sur la place, la Neptenbrunnen… et quand les nazis ont commencé à tenir leurs rassemblements à Nuremberg au 20e siècle, ils ont estimé qu’elle gênait le passage de leurs marches, que c’était de toute façon une « fontaine juive » (elle avait été fondée par un homme de religion juive)… et ils l’ont fait retirer. Au passage, Hitler a rebaptisé le Hauptmarkt la « Adolf-Hitler-Platz » en 1933. Charmant.

La Frauenkirche, l’église du Hauptmarkt, a été construite à partir de 1352 à l’emplacement exact où se situait la synagogue du quartier juif décimé par le pogrom de 1349. Elle s’est retrouvée, à son insu, mêlée à l’histoire dramatique et complexe de l’antisémitisme en Allemagne, comme en témoignent ces photos…

Hitler pose devant la Frauenkirche de Nuremberg en 1934
Hitler pose devant la Frauenkirche de Nuremberg en 1934
Une marche du NSDAP sur la place du Hauptmarkt
Une marche du NSDAP sur la place du Hauptmarkt en 1934

La voici aujourd’hui :

La Frauenkirche sur le Hautpmarkt à Nuremberg
La Frauenkirche sur le Hautpmarkt à Nuremberg

La Frauenkirche est une église catholique mais si vous regardez vos pieds, vous verrez une étoile de David sur le sol, une allusion discrète au passé de la Frauenkirche. On trouve à l’intérieur beaucoup d’œuvres qui datent du Moyen-Âge et un bel orgue.

Le vestibule à l'entrée de la Frauenkirche de Nuremberg
Le vestibule à l’entrée de la Frauenkirche de Nuremberg
L'intérieur de la Frauenkirche de Nuremberg
L’intérieur de la Frauenkirche de Nuremberg

Chaque année, la ville de Nuremberg choisit une jeune fille après un véritable concours qui implique de bien connaître la ville et ses traditions. Elle devient, pour deux ans, le « Christkind », un « enfant du Christ ». L’un de ses rôles majeurs est de prononcer l’ouverture du marché de Noël depuis une galerie de la Frauenkirche (à partir de 50 secondes sur cette vidéo) :

Il y a une autre tradition autour de la Frauenkirche… et si vous allez à Nuremberg pour un week-end ou un séjour un peu plus long, vous aurez sûrement l’occasion d’en profiter ! Peu avant midi, vous allez subitement constater que certaines personnes s’immobilisent sur la place du Hauptmarkt… et commencent à regarder en direction du cadran de l’horloge de la Frauenkirche.

L'horloge de la Frauenkirche
L’horloge de la Frauenkirche

Tout ceci est bien mystérieux et il faut attendre midi pour comprendre pourquoi : les petits personnages présents autour du cadran se mettent à s’animer. Un joueur de flûte, un joueur de tambour et 7 « Kurfürsten » (des électeurs) qui sortent par une porte et tournent autour de la figure de l’empereur. Ils font plusieurs tours au son des cloches ! Si vous êtes curieux de voir ça, il y a une vidéo sur Wikipédia qui montre l’animation de plus près !

La Lorenzkirche, grandeur gothique

Un peu plus loin dans la vieille ville se situe l’église Saint-Laurent (la Lorenzkirche)… qui n’a rien à voir avec la première. C’est une église gothique, très haute, dont la construction a débuté au 13e siècle. C’était l’une des deux paroisses principales de la ville, pour les habitants situés au sud de la rivière locale, la Pegnitz (tandis que l’église St Sebald était la paroisse des habitants du nord de la Pegnitz).

Alors forcément, entre les deux paroisses, c’était un peu la compétition… Pas très divin, tout ça ;)

La Lorenzkirche de Nuremberg
La Lorenzkirche de Nuremberg

La Lorenzkirche est une église évangélique luthérienne et j’ai eu un vrai coup de cœur pour son architecture.

La superbe voûte de l'Eglise Saint-Laurent de Nuremberg
La superbe voûte de l’Eglise Saint-Laurent de Nuremberg
Intérieur de la Lorenzkirche de Nuremberg
Intérieur de la Lorenzkirche de Nuremberg
Intérieur de la Lorenzkirche de Nuremberg
Intérieur de la Lorenzkirche de Nuremberg

Il y a plein de petits détails à observer : sur la façade ouest par exemple, il y a une échelle en fer très discrète où les dimensions sont indiquées en « Nürnberger Werkschuh », une unité de mesure pas comme les autres puisqu’elle signifie « Chaussures de travail de Nuremberg ». L’église est richement décorée car elle a été entièrement financée par les citoyens fortunés de l’époque (avec l’intention encore une fois de concurrencer l’église St Sebald, donc il fallait mettre le paquet !).

L'intérieur de la Lorenzkirche de Nuremberg et ses chandeliers
L’intérieur de la Lorenzkirche de Nuremberg et ses chandeliers

On y trouve pas mal de sculptures et œuvres d’art, certaines provenant de monastères de la région ayant été détruits. L’Englische Gruß (littéralement « salutation anglaise »), a attiré mon attention : c’est une grosse sculpture suspendue en forme de cercle, qui représente Marie et l’ange Gabriel entourés d’une couronne de 55 roses. En réalité, la référence aux Anglais n’a rien à voir avec les Anglais, le terme dérive simplement du mot « Ange ».

L'Englische Gruß de la Lorenzkirche
L’Englische Gruß de la Lorenzkirche

C’est une église assez grandiose, avec des chandeliers qui pendent du plafond, une chaire coiffée de l’aigle allemand

La chaire de la Lorenzkirche à Nuremberg
La chaire de la Lorenzkirche à Nuremberg

D’autres églises de Nuremberg

La Frauenkirche et la Lorenzkirche restent à mes yeux les deux églises de Nuremberg à voir si vous allez dans cette ville d’Allemagne… mais il y en a beaucoup d’autres : la fameuse église St Sebald dont je vous parlais plus tôt, par exemple…

Les clochers de l'église Saint Sebald à Nuremberg
Les clochers de l’église Saint Sebald à Nuremberg
Le Christ de St Sebald
Le Christ de St Sebald

Ou encore la St Elisabethkirche (église catholique), qui se situe juste en face de la St Jakobskirche (église évangélique), une cohabitation amusante ! Il y avait même, sur le parvis, une boutique en l’honneur du pape Jean-Paul II, avec une figurine grandeur nature du pape. Un peu kitsch mais ça a le mérite d’attirer l’attention !

La St Elisabethkirche de Nuremberg
La St Elisabethkirche de Nuremberg

Vous pouvez retrouver ci-dessous tous mes articles sur Nuremberg… et je vous ai également préparé un cityguide complet avec plein de conseils, de bonnes adresses et d’informations si jamais ces articles vous ont donné envie d’aller sur place.

Pour ma part, j’ai vraiment eu le coup de cœur pour cette ville si accueillante malgré son histoire si détestable (il faut bien dire ce qui est !)… et j’espère avoir l’occasion d’y retourner, cette fois-ci pour profiter du marché de Noël.


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Églises de Nuremberg : l’histoire pas très divine de la Frauenkirche et de la Lorenzkirche !

  • Véronique

    Je reviens de Nuremberg et j’ai visité les 3 églises dont vous parlez. Elles valent la peine d’être vues. Pour ce qui est de Nuremberg, j’ai trouvé la ville très agréable et accueillante.

    Répondre à Véronique
    • Marlène

      Merci pour le « retour d’expérience » sur la ville, je suis contente de savoir que ça vous a plu.

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.

Suivez la page Facebook du blog pour être au courant des derniers articles et découvrir d’autres inspirations voyage !