La Frauenkirche de Nuremberg, une histoire pas très divine !


En Allemagne, la ville de Nuremberg compte pas moins de 9 églises à l’intérieur des remparts de la vieille ville… et autant vous dire que leur histoire n’a pas toujours été très divine ! Aujourd’hui, je vous propose de découvrir l’une des deux incontournables à visiter avec la Lorenzkirche : la Frauenkirche de Nuremberg, en Bavière.

La Frauenkirche, au cœur de la vie locale de Nuremberg

À Nuremberg, la Frauenkirche a une place à part pour plusieurs raisons :

  • Elle se trouve sur une place très populaire de la ville, le Hauptmarkt, où l’on trouve une fontaine extrêmement originale, la Schöner Brunnen.
  • C’est sur cette place que se tient le marché de Noël de Nuremberg chaque année et il figure parmi les plus beaux marchés de Noël d’Allemagne. Tout au long de l’année, la place accueille également un marché hebdomadaire sur 5000 m².
  • Cette église (et la place sur laquelle elle se trouve) a une histoire très particulière…
  • … et une tradition très particulière, à midi !

Autant de bonnes raisons d’aller l’admirer et la visiter si vous faites un séjour sur place !

La Frauenkirche, vue depuis un parking de Nuremberg
La Frauenkirche, vue depuis un parking de Nuremberg

Son nom signifie simplement « église Notre-Dame »… et je vais vous raconter son histoire.

La Frauenkirche (Church of our Lady) de Nuremberg
La Frauenkirche (Church of our Lady) de Nuremberg

L’histoire de la Frauenkirche de Nuremberg

Le Hauptmarkt, un ancien quartier juif

Je vous l’ai dit, l’église est bâtie sur une place centrale de la vieille ville de Nuremberg, le Hauptmarkt. Il se trouve que cette zone servait autrefois de ghetto juif. Vous pensez peut-être que je parle de la Seconde Guerre Mondiale… mais pas du tout. Il faut remonter beaucoup plus loin, au 12e siècle.

Des Juifs chassés de Rhénanie sont arrivés dans la région et on leur a cédé ce terrain, une zone de marais à l’époque (dont personne ne voulait), pour s’installer.

Par la suite, quand Nuremberg a construit des fortifications autour de la ville, ce quartier juif s’est retrouvé protégé par les fortifications et intégré à la ville elle-même ce qui n’a plu à tout le monde. Un pogrom approuvé par l’empereur Charles IV a conduit au massacre de plusieurs centaines de juifs en 1349… et le ghetto a disparu. Un tragique épisode, 6 siècles avant la Seconde Guerre Mondiale et la Shoah…

La ville a récupéré les terrains vidés de leurs habitants pour en faire des marchés et rapidement, l’endroit est devenu le marché central de Nuremberg, le « Hauptmarkt ».

La construction de la Frauenkirche

La Frauenkirche, l’église du Hauptmarkt, a été construite à partir de 1352 à l’emplacement exact où se situait la synagogue du quartier juif décimé par le pogrom de 1349 et par une épidémie de peste bubonique.

Elle comporte une sorte de balcon juste au-dessus de l’entrée, mais aussi des blasons symbolisant l’empire romain, la ville de Rome ou encore les 7 grands électeurs de l’Empire germanique. Cela laisse entendre qu’elle était vouée à accueillir des cérémonies impériales.

La tournure moins divine de l’histoire

Quelques siècles après sa construction, la Frauenkirche de Nuremberg s’est retrouvée, à son insu, mêlée à l’histoire dramatique et complexe de l’antisémitisme en Allemagne, comme en témoignent ces photos…

Hitler pose devant la Frauenkirche de Nuremberg en 1934
Hitler pose devant la Frauenkirche de Nuremberg en 1934
Une marche du NSDAP sur la place du Hauptmarkt
Une marche du NSDAP sur la place du Hauptmarkt en 1934

Hitler a très vite nourri une véritable passion pour la ville de Nuremberg, symbole à ses yeux de la perfection allemande. Il y a organisé ses plus grands rassemblements et voulait faire de l’endroit un faire-valoir de « l’excellence » de son régime, comme en témoigne l’immensité des terrains des congrès nazis.

Lorsque les nazis sont arrivés au pouvoir, Hitler a rebaptisé le Hauptmarkt la « Adolf-Hitler-Platz » en 1933. Il y avait à l’époque une très belle fontaine sur la place, la Neptenbrunnen… et quand les nazis ont commencé à tenir leurs rassemblements à Nuremberg, ils ont estimé qu’elle gênait le passage de leurs marches, que c’était de toute façon une « fontaine juive » (elle avait été fondée par un homme de religion juive)… et ils l’ont fait retirer.

Visiter la Frauenkirche de Nuremberg aujourd’hui

L’édifice religieux a gardé sa silhouette très reconnaissable :

La Frauenkirche sur le Hautpmarkt à Nuremberg
La Frauenkirche sur le Hautpmarkt à Nuremberg

La Frauenkirche est une église catholique mais si vous regardez vos pieds, vous verrez une étoile de David sur le sol, une allusion discrète au passé de la Frauenkirche.

On trouve à l’intérieur beaucoup d’œuvres qui datent du Moyen-Âge et un bel orgue.

L'intérieur de la Frauenkirche de Nuremberg
L’intérieur de la Frauenkirche de Nuremberg

L’église a été très largement détruite lors de la Seconde Guerre Mondiale, il ne restait que la façade à l’entrée et les murs de la nef. Il a fallu attendre 1953 pour qu’elle soit restaurée.

Parmi les joyaux de l’endroit, ce narthex polychrome (un portique interne).

Le vestibule à l'entrée de la Frauenkirche de Nuremberg
Le vestibule à l’entrée de la Frauenkirche de Nuremberg

La Frauenkirche joue un rôle central dans l’événement principal de la ville, son marché de Noël (le Christkindlesmarkt). Chaque année, Nuremberg choisit une jeune fille après un véritable concours qui implique de bien connaître la ville et ses traditions. Elle devient, pour deux ans, le « Christkind », un « enfant du Christ ». L’un de ses rôles majeurs est de prononcer l’ouverture du marché de Noël depuis le balcon de la Frauenkirche (à partir de 50 secondes sur cette vidéo) :

Si vous souhaitez visiter la Frauenkirche, elle est généralement ouverte aux touristes de 10h à 17h30 du lundi au samedi, et de 13h à 17h30 le dimanche (horaires d’ouverture à jour ici). Vous pouvez y entrer gratuitement à la date où je mets à jour cet article.

L’horloge de la Frauenkirche

Il y a une autre tradition autour de la Frauenkirche… et si vous allez à Nuremberg pour un week-end ou un séjour un peu plus long, vous aurez sûrement l’occasion d’en profiter ! Peu avant midi, vous allez subitement constater que certaines personnes s’immobilisent sur la place du Hauptmarkt… et commencent à regarder en direction du cadran de l’horloge de la Frauenkirche.

L'horloge de la Frauenkirche
L’horloge de la Frauenkirche

Tout ceci est bien mystérieux et il faut attendre midi pour comprendre pourquoi : les petits personnages présents autour du cadran se mettent à s’animer. Un joueur de flûte, un joueur de tambour et les 7 « Kurfürsten » (les fameux électeurs de l’Empire germanique) qui sortent par une porte et tournent autour de la figure de l’empereur. Ils font plusieurs tours au son des cloches ! Si vous êtes curieux de voir ça, il y a une vidéo sur Wikipédia qui montre l’animation de plus près !

Si vous envisagez d’aller à Nuremberg, vous passerez sûrement devant ce monument incontournable ! Je vous invite à lire mon guide sur la ville pour préparer votre séjour sur place : vous y retrouverez plein de conseils, de bonnes adresses et d’informations.


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 commentaires sur “La Frauenkirche de Nuremberg, une histoire pas très divine !

  • Véronique

    Je reviens de Nuremberg et j’ai visité les 3 églises dont vous parlez. Elles valent la peine d’être vues. Pour ce qui est de Nuremberg, j’ai trouvé la ville très agréable et accueillante.

    Répondre à Véronique
    • Marlène

      Merci pour le « retour d’expérience » sur la ville, je suis contente de savoir que ça vous a plu.

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.