Découvrez la jolie Gand en Belgique : conseils et bonnes adresses pour ne rien rater


Aujourd’hui, je vous emmène visiter Gand en Belgique ! Je suis tombée sous le charme de cette petite ville située à une demi-heure de Bruxelles : architecture, street art, gourmandise, petites rues pavées, Gand vaut vraiment le détour et donne à chaque instant mille bonnes raisons de l’adorer. Suivez-moi !

Visiter Gand en Belgique
Visiter Gand en Belgique… et tomber sous le charme

Gand, Gent, Ghent… Cette ville de Belgique aux 3 noms

Il y a ce moment où vous annoncez à votre entourage que vous avez décidé de partir à Gand. Ou à Gent. Ou à Ghent. « A gant ? » s’étonnent certains. « A guennt ? » prononcent les autres. « A jennt ? » enchaînent les troisièmes.

Gand en Belgique n’est pas encore aussi connue que sa voisine Bruges mais elle ne cesse de gagner en popularité bien au-delà des frontières du plat pays. Et preuve de son ouverture sur le monde, la ville a trois noms ! Les francophones l’appellent Gand, les Flamands Gent et les anglophones Ghent

Gand est le chef-lieu de la Flandre Orientale en Belgique, c’est donc une ville flamande. On peut y accéder rapidement depuis la France puisqu’elle est à seulement 1h15 de Lille et un peu plus de deux heures de Paris (avec correspondance à Lille ou à Bruxelles).

C’est une très vieille ville, avec un centre historique magnifique plein de petites rues pavées et de monuments chargés d’histoire… et étonnamment, c’est aussi une ville très dynamique, première ville universitaire de Belgique et deuxième commune la plus peuplée du pays (pratiquement 100 000 habitants de plus qu’à Bruxelles !).

J’étais d’ailleurs sidérée en découvrant ce chiffre car en arpentant les vieux quartiers de Gand, il existe un tel esprit village qu’on a du mal à réaliser que c’est si gros.

La gare de Gand Saint Pierre… ou Gent Sint Pieters

Oui, ici, il va falloir s’habituer au bilinguisme ! La plupart des habitants de Gand parlent aussi bien flamand que français mais comme on se trouve en Flandre, la majorité des informations et des panneaux sont en flamand. L’anglais reste aussi une langue de communication que les Belges maîtrisent bien.

Cette parenthèse linguistique étant faite, la découverte de Gand commence dès la gare Gent Sint Pieters, qui est un bâtiment classé.

Gare Gent Sint Pieters à Gand en Belgique
Gare Gent Sint Pieters à Gand en Belgique

Vous devez absolument lever les yeux vers le plafond !

Gare Gent Sint Pieters - Une architecture à ne pas rater
Gare Gent Sint Pieters – Une architecture à ne pas rater
Gare Gent Sint Pieters - Le plafond
Gare Gent Sint Pieters – Le plafond

Que ce soit dans le hall du bâtiment ou dans le Starbucks installé dans la gare, le décor est assez magique ! Si vous avez besoin de retirer de l’argent, d’acheter de quoi grignoter ou de faire une pause pipi, vous trouverez tout ce qu’il faut sur place.

On peut sans problème visiter Gand à pied car ce n’est pas une ville très étendue. C’est aussi le paradis des vélos… sans oublier un réseau assez développé de tramways et de bus, je vous en dirai plus à la fin de cet article.

Pour ma part, j’ai décidé de partir à pied vers le centre historique car il faisait un terrible brouillard quand je suis arrivée… et je comptais bien sur les 25 minutes de marche pour qu’il se dissipe ! D’autant que j’avais plutôt bien choisi mon week-end à en croire les tendances météo du moment (coucou la fille qui échappe au grand tunnel de pluie !) :

Météo à Gand : le week-end qui échappe à la pluie
Météo à Gand : le week-end qui échappe à la pluie

Vous vous demandez peut-être quand partir à Gand… je dirais que ça dépend de vos attentes : ça reste une ville du Nord où la pluie est fréquente tout au long de l’année (c’est en avril qu’il pleut le moins). Il est rare qu’il y ait des chaleurs torrides même en plein été (la température moyenne en juillet-août est de 17°C). Dès lors qu’on se couvre bien, on profite pleinement de la visite et il y a moins de monde hors saison qu’en pleine période estivale.

Que faire à Gand ? Les lieux d’intérêt incontournables

Quels sont donc les lieux d’intérêt à voir absolument quand on décide de visiter Gand ? A vrai dire, la liste est sacrément longue !

Le beffroi de Gand (Belfort van Gent)

Situé sur la Sint Baafsplein, une jolie place bordée par une ligne de tramway, le beffroi est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO et date du XIVe siècle. Il porte au sommet un dragon, symbole de la ville de Gand.

Ce beffroi de 91 mètres de hauteur se visite, soit en empruntant les escaliers, soit en prenant un ascenseur qui couvre une partie du trajet. Depuis le sommet, on peut admirer Gand et ses environs à 360° (en cliquant sur le lien vous pourrez en savoir plus sur ma visite du beffroi) !

Vue depuis le beffroi de Gand en Belgique
Vue depuis le beffroi de Gand en Belgique

La cathédrale Saint Bavon (Sint Baafskathedral)

Située juste à côté du beffroi, c’est la plus vieille église paroissiale de la ville et je vous conseille vraiment d’y entrer car l’architecture est magnifique et on y trouve beaucoup d’œuvres d’art.

La plus connue est le retable L’adoration de l’Agneau Mystique de Van Eyck, un énorme ensemble de 20 panneaux mesurant au total plus de 4 mètres sur 3 mètres. C’est une peinture extrêmement célèbre, qui a été très souvent volée au cours de l’histoire et est désormais exposée dans une chapelle sécurisée.

À partir de cette place, où se trouve aussi le joli théâtre royal néerlandais (cf photo ci-dessous), on peut commencer une très belle balade dans le centre historique de Gand. Il faut aussi noter qu’au moment de Noël, c’est sur la place de la cathédrale que s’installe le marché de Noël de Gand, réputé pour être l’un des plus jolis de Belgique.

Cathédrale Saint Bavon à Gand
Cathédrale Saint Bavon à Gand

L’hôtel de ville (Stadhuis)

C’est un bâtiment très étonnant car il mélange des styles architecturaux totalement différents. C’est lié en partie à la façon dont le pouvoir était géré dans la ville il y a plusieurs siècles : une partie des élus, les échevins de la Keure, s’occupait de la plupart des problématiques administratives, financières et pénales tandis que l’autre partie des élus, les échevins des Parchons, gérait les affaires de succession et de tutelle.

La loi exigeait qu’ils soient dans des bâtiments différents et c’est sans doute pour cette raison qu’aujourd’hui, il subsiste une partie de style gothique flamboyant (avec des statues des comtes de Flandre) et une partie de style Renaissance avec de nombreuses colonnes. C’est dans l’hôtel de ville que sont célébrés les mariages et si vous en avez l’occasion, je vous conseille de visiter le bâtiment, il abrite des salles littéralement magnifiques comme la Pacificatiezaal.

Il faut passer par un guide pour pouvoir accéder au bâtiment, je vous conseille de vous renseigner auprès de l’association des guides de Gand, qui propose des visites en groupe ou des circuits privatisés.

Le Stadhuis, l'hôtel de ville de Gent en Belgique
Le Stadhuis, l’hôtel de ville de Gent en Belgique

Le Korenmarkt

Gand en Belgique, ce sont de nombreuses places pleines de charme où il est très agréable de se promener, de s’arrêter pour boire un verre en terrasse et de faire des photos ! Ne manquez pas le Korenmarkt, à côté de l’église Saint Nicolas (Sint Niklaaskerk).

L’église elle-même vaut le détour, elle est située dans le prolongement du beffroi et de la cathédrale Saint Bavon. Elle présente la particularité d’avoir une tour pourvue de larges ouvertures qui laissent entrer la lumière naturelle dans l’église.

La place est aussi très agréable et pleine d’activité, il y a parfois des musiciens, des animations de rue, des calèches qui passent…

L'église Saint Nicolas (Sint Niklaaskerk) à Gand
L’église Saint Nicolas (Sint Niklaaskerk) à Gand

Le Vrijdagmarkt

C’est une place assez grande dont le nom signifie « marché du vendredi » en flamand, une référence à une tradition qui veut qu’on organise un marché chaque vendredi matin… tradition qui perdure encore aujourd’hui. Si vous avez l’occasion de passer un vendredi à Gand, vous pourrez aller flâner dans les allées du marché.

Le Vrijdagmarkt à Gand
Le Vrijdagmarkt à Gand

On trouve sur cette place beaucoup de jolis bâtiments à l’architecture typiquement locale, des restaurants, des cafés, une énorme statue de Jacob van Artevelde (qui a contribué à développer le commerce et l’industrie à Gand au XIVe siècle)… et, plus surprenant, un gigantesque bâtiment de la maison du peuple socialiste qui porte la devise « Werklieden aller landen, verenigt u » (« Travailleurs de tous les pays, unissez-vous »).

Gand est en effet souvent considérée comme le berceau du socialisme flamand. C’est une ville où travaillaient plus de 20000 ouvriers, dans des conditions de vie souvent assez précaires. Pas étonnant qu’un mouvement de résistance ouvrière ait vu le jour ! Vous pouvez en lire toute l’histoire dans cet article passionnant.

La maison du peuple socialiste à Gand
La maison du peuple socialiste à Gand

Le Groentenmarkt

Cette place est petite et pas vraiment photogénique mais on n’y trouve plusieurs petits stands pour déguster des gourmandises locales comme les cuberdons ou encore les bonnes gaufres belges (évidemment !).

La ruelle aux graffitis (Werregarenstraatje)

Gand est un vrai paradis du street art, au point que j’y ai consacré un article entier tellement on en trouve à tous les coins de rue.

La ruelle aux graffitis est un incontournable : c’est une rue entièrement livrée aux artistes qui peuvent venir créer des œuvres librement. Un peu comme le quartier de Shoreditch à Londres, on n’y voit jamais la même chose d’une visite à l’autre.

Werregarenstraatje, la ruelle aux graffitis
Werregarenstraatje, la ruelle aux graffitis

Les rives de la Lys : Graslei, Korenlei et Patershol

Le nom de Gand en Belgique vient d’un mot qui signifie « confluent »… et la ville se situe justement au confluent du fleuve Escaut et de la rivière La Lys. Alors forcément, les berges et les quartiers au bord de la rivière sont un lieu incontournable de la vie gantoise.

Il y a d’abord le Graslei (Quai aux Herbes), du même côté que le beffroi et la cathédrale Saint Bavon… et le Korenlei (Quai aux Blés) juste en face : beaucoup de façades magnifiques qui gardent des traces de l’époque où Gand était un port commercial extrêmement actif, qui prélevait une taxe sur toutes les marchandises qui transitaient par la ville.

Il y avait alors pas mal d’entrepôts et certaines façades sont d’ailleurs construites légèrement vers l’avant : elles comportaient à l’époque des poulies pour hisser plus facilement les sacs de grain prélevés aux bateaux marchands.

Il y a également le Patershol, un quartier médiéval dont le tracé des rues n’a pas changé au fil des siècles. On y trouve de nombreux restaurants et petites boutiques.

Les rives de la Lys depuis le quartier du Patershol à Gand
Les rives de la Lys depuis le quartier du Patershol à Gand

Le Château des Comtes de Flandre (Gravensteen)

C’est vraiment un endroit à ne pas rater si vous allez visiter Gand ! C’est un vrai château médiéval, avec un donjon, une enceinte très bien conservée… et en montant au sommet du donjon, on peut aussi avoir une belle vue sur Gand et prendre plein de photos.

Chose étonnante : le château se situe au beau milieu de la ville comme s’il s’agissait d’un bâtiment ordinaire. Vous pouvez en savoir plus en lisant mon article sur le château de Gravensteen.

Le château des Comtes de Flandre à Gand (Gravensteen)
Le château des Comtes de Flandre à Gand (Gravensteen)

Le pont Saint-Michel et l’église Saint-Michel

Le pont enjambe la Lys et permet d’obtenir un point de vue magnifique sur les trois principales tours de la ville : celle de l’église Saint-Nicolas, le beffroi de Gand et la tour de la cathédrale Saint Bavon. Comme il y a très peu de circulation, on peut facilement s’arrêter pour prendre des photos de cette perspective unique !

Quant à l’église Saint Michel, elle constitue un bel exemple de folie des grandeurs… enfin, presque ! Il a fallu pratiquement 400 ans pour l’achever, le plan initial prévoyait un toit ultra ambitieux… et finalement, faute de budget, on a terminé le monument à la va-vite en réalisant au passage que si le toit initial avait été construit, ça aurait vraisemblablement mal fini car la structure n’aurait pas pu supporter son poids. Oops.

Le petit béguinage Notre-Dame Ter Hoyen

Il y a à Gand plein de témoignages d’une activité religieuse marquée, le nombre d’églises est impressionnant… et il ne faut pas rater cet endroit insolite : le petit béguinage Notre-Dame Ter Hoyen (alias le « Klein Begijnhof » en flamand).

C’est un ensemble de petites maisons construites autour d’une grande cour centrale avec une église au milieu. C’est là que s’étaient établies près de 175 béguines, des femmes ayant choisi de vivre religieusement en communauté mais sans prononcer de vœux à proprement parler.

Les béguinages existaient dans la plupart des villes flamandes, il n’en reste que 27 aujourd’hui. 13 sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, dont le petit béguinage de Gand (le grand béguinage n’étant pas classé).

Klein Begijnhof - Le petit béguinage de Gand
Klein Begijnhof – Le petit béguinage de Gand

Autres lieux d’intérêt

Je me rends compte en écrivant mon article que j’ai un mal terrible à arrêter la liste ! Gand est une ville où à chaque coin de rue, vous tombez sur un nouveau bâtiment à l’architecture étonnante : la halle municipale construite en 2012 en est un bon exemple, avec son architecture un peu futuriste conçue par des gantois…

Le centre d’art Vooruit, la Tour des Livres dans le quartier universitaire (une bibliothèque géante abritant plus de 3 millions de livres mais qui était en travaux lors de ma visite), des églises à ne plus savoir qu’en faire, de nombreux musées (musée du design notamment)…

Le centre d'art Vooruit à Gand
Le centre d’art Vooruit à Gand

Sans oublier une réserve naturelle aux portes de Gand et un grand parc à proximité de la gare, le Citadelpark, véritable poumon vert de la ville…

Le Citadelpark en hiver
Le Citadelpark en hiver

Pour découvrir tous ces lieux d’intérêt et visiter Gand avec des anecdotes et des explications, je vous conseille de réserver un circuit gratuit proposé par Gent Free Walking Tours. Si vous parlez anglais, il y a beaucoup de possibilités. Pour un circuit en français, il faut les contacter. Les circuits ont lieu tous les jours à 13h et durent environ 2h, un bon moyen de découvrir la ville avant d’aller explorer les quartiers de manière autonome.

Combien de temps rester à Gand ?

En deux jours, vous aurez déjà un bon panorama de la ville de Gand mais à condition d’être prêt à beaucoup marcher… car il y a énormément de choses à voir ! Si vous voulez à la fois découvrir l’architecture locale, profiter de la vie sur place (les terrasses, les bons restaurants, etc), tout en visitant quelques musées et en prenant le temps de flâner, comptez plutôt 3 voire 4 jours.

Il faut aussi noter qu’à Gand en Belgique, tout ferme très tôt. La plupart des monuments et lieux publics ferment entre 17 heures et 18 heures, y compris le samedi. Les restaurants aussi tendance à ouvrir tôt et fermer tôt par rapport aux habitudes que l’on peut avoir en France par exemple. C’est un paramètre à prendre en compte si vous venez visiter Gand car forcément, si vous faites la grasse matinée, la journée passera très vite !

Néanmoins, ça reste une ville universitaire donc on trouve facilement des bars pour sortir le soir (le Missy Sippy, De Alchemist, The Glengarry…), il y a aussi le Théâtre royal néerlandais qui offre de beaux spectacles…

Se loger à Gand

Pour se loger, il y a beaucoup d’hôtels de grande qualité à Gand et je vous conseille d’en choisir un situé dans le centre historique, qui vous permettra de tout visiter à pied sans pour autant être dérangé par le bruit car la ville est globalement très calme à la tombée de la nuit.

Il y a par exemple…

  • Le Ghent Marriott, qui domine le Korenlei et où vous pouvez avoir une chambre avec vue sur la rivière ;
  • L’hôtel Harmony, qui est géré de manière familiale et offre une décoration à la fois chaleureuse et moderne en plein cœur du quartier du Patershol ;
  • Le Ghent River Hotel, pour les budgets plus petits, avec sa terrasse sur l’eau, qui est installé dans une ancienne usine à deux pas du Vrijdagmarkt.
  • Le NH Gent Belfort qui est juste à côté du Stadhuis, l’hôtel de ville de Gand.

Vous pouvez aussi regardez les logements sur Airbnb. Si c’est votre première réservation, vous pouvez passer par mon lien de parrainage pour profiter d’une réduction jusqu’à 25€ pour toute réservation d’au-moins 65€.

Bonnes adresses à Gand : restaurants et gourmandises

Impossible de visiter Gand sans profiter de la gastronomie locale !

Spécialités locales et restaurants

Déjà, il faut absolument que vous goûtiez le waterzooi ! C’est un plat vraiment typique de Belgique et il se trouve qu’il a été créé à Gand : c’était initialement un plat à base de poisson mais aujourd’hui, on le prépare plutôt à base de poulet. Apparemment, c’est parce que les pêcheurs n’arrivaient plus à se fournir en anguilles dans la rivière locale, La Lys. Le poulet est cuit avec des légumes dans un bouillon auquel on ajoute un jaune d’œuf et/ou de la crème, du vin blanc parfois…

C’est un bon plat familial, réconfortant quand il fait froid dehors. J’ai choisi d’aller manger le waterzooi chez De Rechters, une brasserie située à côté de la cathédrale Saint Bavon et réputée pour servir une bonne cuisine belge. Le plat était effectivement copieux et bien assaisonné !

Le waterzooi, un plat typique de Gand
Le waterzooi, un plat typique de Gand

Il y a beaucoup de bonnes adresses à Gand pour les amateurs de cuisine. Quelques pistes :

  • Amadeus pour les amateurs de viande : le restaurant est situé dans le quartier du Paterschol, sur Plotersgracht. Il existe une autre adresse à Gand mais elle est moins réputée. Chez Amadeus, on sert des ribs à volonté avec des pommes de terre au four, des spécialités belges aussi… C’est clairement très touristique mais après tout, on est des touristes alors assumons, surtout quand il est l’heure de passer à table ;)
Le restaurant Amadeus à Gand, pour les amateurs de ribs
Le restaurant Amadeus à Gand, pour les amateurs de ribs
  • Huize Colette pour un bon brunch : c’est un tout petit café littéraire où l’on peut acheter les livres exposés. Il est situé dans le centre historique et pour le petit-déjeuner, il offre un très bon rapport qualité-prix et un chocolat chaud à tomber ! L’accueil est très sympathique.
  • Mokabon… mais pas que ! Si vous demandez des bonnes adresses autour de vous en arrivant à Gand, on vous parlera sûrement de Mokabon, qui est présenté comme servant le meilleur café de la ville. OK, l’adresse est réputée mais je vous conseille aussi de faire un tour au café Labath, qui est très fréquenté par les locaux et qui est un lieu idéal pour les amateurs de café. Là aussi, on vous accueille avec le sourire.
  • Le Caffé Rosario : ça, c’est une adresse pour les fanatiques de saveurs sucrées ! Pour ma part, je préfère le salé et il faut croire que ça tombait bien puisque le Caffé Rosario était fermé pour congés lors de mon séjour à Gand. C’est une adresse que l’on m’avait chaudement conseillée avant mon voyage pour ses énormes boissons gourmandes : café, chocolat, cappuccino avec une montagne de Chantilly, des speculoos, du nappage… vous voyez le tableau ?
  • Dulle Griet : sans transition, on passe à la bière ! Dulle Griet se trouve sur le Vrijdagmarkt… et c’est l’adresse de référence pour ceux qui veulent boire une bonne bière belge puisqu’on y trouve environ 250 bières différentes au choix.
    Si vous prenez la plus grande bière (la « Dulle Griet Max »), vous pourrez même profiter du rituel de la chaussure. Qu’est-ce que c’est ? En échange de votre bière, on vous demandera de donner une chaussure en guise de caution pour le verre ! En effet, c’est une girafe de bière et comme le contenant coûte cher, on vous demande une chaussure en échange, qui est placée dans un petit panier suspendu dans les airs jusqu’à ce que vous finissiez votre verre.
    Il y aura forcément quelqu’un qui s’y aventurera sous vos yeux si ce n’est pas vous… et c’est plutôt amusant ! « Dulle Griet » signifie « Marguerite l’Enragée », surnom donné à la fille de Charles Quint.

Chocolat et confiseries

Si vous tenez encore debout après toutes ces histoires, direction la place où se trouve la Sint Baafskathedral (encore elle !) et l’excellente chocolaterie Luc Van Hoorebeke. Ils peuvent vous concocter des boîtes de chocolats belges sur mesure à un prix que j’ai trouvé très abordable et l’accueil était souriant et agréable.

Pour les gourmandises, vous pouvez aussi aller les yeux fermés chez Temmerman dans le quartier du Patershol : cette confiserie existe depuis le XIXe siècle et c’est l’endroit idéal si vous voulez ramener des bonbons belges typiques !

Parmi les spécialités locales, le cuberdon : c’est une croûte de sucre avec un cœur coulant, traditionnellement parfumé à la framboise mais dont on trouve de plus en plus de versions alternatives.

Si vous en rapportez dans vos valises en souvenir, sachez que ça ne se garde pas très longtemps, trois semaines maximum. Au-delà de la confiserie Temmerman, vous en trouverez aussi sur des stands de rue au Groentenmarkt par exemple.

Un stand de cuberdons à Gent en Belgique
Un stand de cuberdons à Gent en Belgique

Et n’oublions pas les gaufres. On en trouve vraiment partout, chez Mokabon notamment mais aussi à la brasserie Agrea près de… la Sint Baafskathedral (oui, c’est THE point de ralliement à Gand !).

Une bonne gaufre belge, ça vous tente ?
Une bonne gaufre belge, ça vous tente ?

Shopping

Côté shopping, en dehors de la nourriture, vous trouverez à Gand toutes les grandes enseignes internationales, surtout si vous allez dans la rue appelée Veldstraat : Tommy Hilfiger, Levi’s, Calzedonia, Foot Locker, Hugo Boss, The Body Shop, Fossil, etc).

Mais il y a aussi sur place de nombreuses petites boutiques. En grande fan de chapeaux, j’ai notamment repéré la chapellerie Gelaude fondée en 1893 (adresse : Hoogpoort 21) ; The Fallen Angels (Jan Breydelstraat 29), une boutique qui vend des jouets anciens et des affiches de films vintage ; le ZoOT Fashion Store (Hoogpoort 46) pour les fans de mode…

Il y a aussi un café des chats où l’on peut venir prendre un verre, acheter des choses pour son chat ou pour soi-même et adopter un chat (certes, c’est un peu compliqué quand on vient juste en touriste !) : ça s’appelle le DreamCATcher !

Si vous voulez vous faire une idée de toutes les boutiques présentes à en Belgique, n’hésitez pas à consulter le site de l’office du tourisme qui a rassemblé plein de bonnes adresses !

Et côté transports pour visiter Gand, ça se passe comment ?

Pour aller à Gand, le plus simple reste sans doute de prendre le train. Personnellement, je suis passée non pas par la SNCF mais par la SNCB (la compagnie belge) pour réserver mon billet car c’était bien moins cher, j’ai payé seulement 65 euros l’aller-retour depuis Paris. J’ai utilisé comme (très) souvent le site GoEuro pour comparer les tarifs.

Une fois sur place, vous pouvez acheter des billets pour les transports en commun dans les Lijnwinkels (ce sont les points de vente de la société de transports De Lijn, voici les adresses de ceux de Gand). Quand vous sortez de la gare, il faut aller sur la gauche en direction de la gare routière, le point de vente est un petit préfabriqué. Il y a aussi des distributeurs automatiques.

Il faut savoir que les tickets à l’unité sont chers : ils coûtent trois euros pièce pour 60 minutes de trajet maximum. Pendant cette durée, vous pouvez emprunter toutes les correspondances de votre choix. Au bout de 60 minutes, si vous êtes encore en cours de voyage, vous pouvez terminer votre trajet à condition qu’il ne comporte plus de correspondances. Il existe aussi des billets à la journée, etc.

Le tramway de Gand circulant dans la Veldstraat
Le tramway de Gand circulant dans la Veldstraat

Il est bien plus rentable d’acheter la CityCard Gent : c’est un pass conçu spécialement pour les touristes et qui vaut vraiment le coup puisqu’il inclut à la fois les transports en commun et tous les musées et monuments publics de la ville (y compris les expositions temporaires). La CityCard Gent permet aussi de profiter d’une petite balade en bateau (assurée par Rederij De Gentenaer et Gent-Watertoerist) et d’utiliser le « water tram » (navette bateau avec 6 embarcadères, ouverte seulement entre avril et octobre).

Il faut savoir que l’accès aux monuments coûte souvent autour de 10€ l’entrée pour un adulte. La CityCard est vendue 30€ pour 48 heures, 35€ pour 72 heures donc autant vous dire qu’elle est vite rentabilisée ! Elle est valable dans les endroits suivants : Cathédrale Saint-Bavon (avec accès au retable de l’Agneau Mystique), Château des Comtes (Gravensteen), Beffroi, Musée des Beaux-Arts, S.M.A.K., STAM, MIAT, Design museum Gent, Abbaye Saint-Pierre, La Maison d’Alijn, Musée Dr. Guislain, Musée de l’Histoire des sciences, Le monde de Kina, le Couvent des Carmes, Hôtel Clemmen et Hôtel D’Haene Steenhuyse.

On peut aussi trouver cette carte à l’Office du Tourisme, dans certains hôtels et dans les musées participants.

Je vous conseille donc de réfléchir en amont à ce que vous voulez visiter : dès qu’il y a plus trois monuments sur la liste, la CityCard est généralement rentable !

Aller à Gand, bonne ou mauvaise idée ? Le verdict !

Je vous conseille vraiment d’aller découvrir Gand en Belgique si vous en avez l’occasion car c’est une jolie ville où j’ai trouvé les gens très accueillants. Si je dois émettre une critique, c’est qu’il y a du monde !

Pourtant, j’ai décidé de visiter Gand en plein mois de février, bien avant le début de la saison touristique où l’on peut faire du bateau sur la Lys et où les terrasses débordent… mais j’ai quand même trouvé qu’il y avait du monde, ça se bouscule parfois un peu dans les rues étroites.

Sinon, pensez à récupérer le petit guide de la ville auprès de l’office du tourisme ou de votre hôtel. Il est vraiment très bien conçu ce qui mérite d’être souligné ! Vous y trouverez plein d’informations sur les monuments à ne pas rater, avec quelques éléments d’histoire (mais pas trop). Ils ont d’ailleurs un compte Instagram magnifique.

Gand est une ville qui permet aussi de se concocter un planning assez équilibré : de la détente, de bonnes tables, des photos dans un décor agréable, des balades au bord de l’eau, des lieux d’intérêt nombreux…

J’aurai l’occasion dans de prochains articles de vous présenter certains endroits de la ville qui m’ont plus marquée que d’autres. J’espère que vous avez d’ores et déjà apprécié cet avant-goût de Gand/Gent/Ghent… et dans tout ça, j’ai réussi à retenir quelques mots de flamand alors je vous dis : « Ontdek Gent ! » (« Découvrez Gand »).

Thèmes : Belgique Gand Jolie ville 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires sur “Découvrez la jolie Gand en Belgique : conseils et bonnes adresses pour ne rien rater

  • Vai en vadrouille

    Je découvre ton blog en cherchant des informations sur Gand que je pars visiter en mai, et franchement, super découverte ! C’est un article très complet comme je n’en vois pas souvent (ou sinon ça me donne pas envie de tout lire contrairement à là :)
    Merci pour la visite

    Répondre à Vai
    • Marlène

      Hello, merci beaucoup pour ton commentaire :) J’espère que tu vas aimer la ville, la météo sera déjà plus agréable que lors de mon séjour en février ;)

      Répondre à Marlène
  • Alix - A tire d'Elle

    J’ai fait mon Erasmus en partie en Belgique, et Gand reste vraiment un très bon souvenir :) Je vois que tu connais bien aussi !!
    Je n’y ai pas passé beaucoup de temps (contrairement à Bruxelles, dont j’ai exploré les coins de friperies et de bars pendant 4 mois de manière très intensive!) mais c’était une petite pépite !
    Merci de rappeler ces bons souvenirs ;)
    Alix

    Répondre à Alix
    • Marlène

      Je vais régulièrement à Bruxelles pour le travail… mais jamais le temps de m’y arrêter très longtemps ! Ça devait être très sympa, l’Erasmus en Belgique :) C’est drôle mais TOUS les Belges avec qui j’ai eu l’occasion de travailler m’ont laissé un très bon souvenir. Des gens souriants, faciles à vivre, avec un bon esprit. Idem avec les gens que j’ai pu croiser à Gand. Du coup, j’ai un a priori très positif sur les Belges en général ^^

      Répondre à Marlène
  • tania

    tu vois tu m as fait découvrir des choses que je n avais pas vu lors de ma visite en 2017
    je n étais restée qu une journée
    depuis je suis en manque de cuberdons c horrible

    Répondre à tania
    • Marlène

      Hé hé le gros inconvénient de ces petites choses, c’est que ça ne se conserve pas très longtemps. Une journée, c’est très court pour visiter Gand, même quand tu es – comme moi – une psychopathe de la marche à pied ! Tu pourrais y retourner pour une autre journée ou un week-end… quitte à enchaîner sur une autre ville comme Anvers (moins d’une heure de train depuis Gand) si tu as peur de t’ennuyer !

      Répondre à Marlène
  • Laurane

    WOUAH !! Ton article donne envie :)
    On avait adoré Bruxelles rien qu’en passant pour aller à Amsterdam !
    On s’est dit que la prochaine fois on s’y arrêtera pour un week-end, mais je crois qu’on rajoutera aussi Gand (Gent, Ghent ^^)

    Répondre à Laurane
    • Marlène

      J’étais à Bruxelles hier pour le travail, j’y vais régulièrement mais jamais pour un week-end 100% détente, il faut que j’y pense d’autant que Gand m’a fait apprécier encore plus la Belgique !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.

Suivez la page Facebook du blog pour être au courant des derniers articles et découvrir d’autres inspirations voyage !