Visite des grottes de Budapest : Szemlö-hegyi et Pál-völgyi



Budapest est célèbre pour ses thermes… et les eaux thermales ont donné naissance à une autre particularité locale : les grottes de Budapest, au cœur de la colline de Buda, qui valent à la ville le surnom de « capitale des grottes ».

Lors de mon séjour sur place, j’ai visité deux grottes de Budapest très connues : la grotte de Szemlö-hegyi et la grotte de Pál-völgyi. Je vous propose de les découvrir dans cet article, je vous donnerai également plein d’infos pratiques pour préparer votre visite si vous envisagez d’aller là-bas pendant un voyage à Budapest.

Visite des grottes de Budapest
Visite des grottes de Budapest – Pál-völgyi

Visite de la grotte de Szemlö-hegyi

Lorsque j’arrive à la grotte de Szemlö-hegyi, il fait dehors une chaleur étouffante, on a atteint des températures record de plus de 35°C lors de mon séjour à Budapest. Autant dire que la perspective de descendre dans la fraîcheur de la grotte et ses 11°C était plus qu’alléchante.

Le lieu est très bien noté par les internautes sur Google et sur les différents réseaux sociaux, je m’attendais donc à trouver foule sur place… mais les mystères du tourisme sont impénétrables : il n’y a qu’un couple parlant hongrois qui attend dans l’entrée.

Après avoir acheté mon billet, je fais un tour dans une salle adjacente à l’entrée où se trouve une mini-exposition sur la spéléologie (pas disponible en français), adaptée aux enfants.

Et débrouille-toi, Gertrude !

La guide nous rejoint, nous allons donc bénéficier d’une visite guidée en tout petit comité vu le peu de gens qu’il y a sur place, un privilège rare ! Elle essaie de baragouiner quelques mots d’anglais, ne s’en sort pas… et préfère donc me remettre un dépliant sur la grotte en anglais avec une traduction française, en marmonnant qu’elle va animer la visite en hongrois et que « vous n’aurez qu’à lire le dépliant pour les explications ». Ambiance « Démerden Sie sich » !

Manque d’implication, problème de recrutement, peut-être un mélange des deux… toujours est-il que j’ai été assez sidérée de l’accueil : comment imaginer qu’une personne va s’amuser à lire un dépliant tout en visitant une grotte ? Une grotte où, comme dans toutes les grottes, il fait très sombre, où le sol est souvent inégal… donc pas le lieu idéal pour lire quoi que ce soit, ne serait-ce que pour des raisons de sécurité.

Bref, pour ma part j’adore prendre des photos donc je me suis dit que j’allais me focaliser là-dessus et me renseigner plus tard sur ce que j’avais vu… mais l’attitude de la guide, sans aucune parole d’excuse, laissait à désirer.

Dans la grotte de Szemlö-hegyi
Dans la grotte de Szemlö-hegyi

L’histoire de la grotte de Szemlö-hegyi

La grotte a été découverte en 1930 et a ouvert ses portes au public en 1986. Elle mesure plus de 2km de long, descend à 50m de profondeur mais seule une partie de 300 mètres est ouverte au public, permettant d’admirer ses principales curiosités.

Dans les années 70, un tunnel d’accès de 60 mètres de long a été construit pour faciliter l’entrée dans la grotte et c’est par là que nous débutons la visite.

Les grottes de Budapest sont largement composées de calcaire, dans lequel on trouve plein de fossiles (mollusques, oursins, etc). Avec les mouvements des plaques tectoniques de la Terre au fil des millénaires, la roche s’est fissurée, permettant la remontée d’eaux issues du sous-sol : leurs températures variées, leurs compositions variées, ont peu à peu creusé des grottes dans la roche. L’eau s’est ensuite retirée (elle est aujourd’hui 100 mètres plus bas qu’à l’époque où les grottes ont vu le jour).

Les curiosités de la grotte de Szemlö-hegyi

Nous découvrons d’abord la salle de Ferencvaros. La grotte de Szemlö-hegyi est âgée d’un demi-million d’années, c’est une grotte riche en calcite et justement, dans cette salle, on trouve un immense filon de calcite surnommé la « langue de belle-mère ».

Cette salle a été découverte assez tardivement par rapport à la découverte de la grotte elle-même, en 1973. Les roches stimulent ici l’imagination : certains y voient un navire, un ours polaire, une grappe de raisin, la forme du continent africain…

Grottes de Budapest - Szemlö-hegyi
Grottes de Budapest – Szemlö-hegyi

Nous empruntons ensuite un pont en béton qui surplombe une cavité pleine de formations en forme de « chou-fleur », signe de l’activité des eaux thermales dans les grottes.

Grottes de Budapest - Szemlö-hegyi
Grottes de Budapest – Szemlö-hegyi

On emprunte ensuite un long corridor où les eaux thermales ont laissé de profondes fissures, ainsi qu’un empilement de membranes de calcite formant comme un cône, surnommé « l’arbre de Noël de la grotte ».

La structure des roches dans ce corridor est assez fascinante.

Roches dans la grotte de Szemlö-hegyi
Roches dans la grotte de Szemlö-hegyi

On croise la route de la « salle de Maria », qui doit son nom à la spéléologue qui l’a découverte, Maria Szekula : c’est sa minceur qui lui a permis de se faufiler dans une étroite anfractuosité de la paroi afin d’accéder à la salle. Par la suite, on a ouvert un passage plus large afin de faciliter l’exploration de cette partie de la grotte.

Au fil du parcours, on découvre d’autres formations rocheuses qui ont valu à une partie de la grotte d’être surnommée le « Jardin aux Fleurs ».

Le parcours dans la grotte de Szemlö-hegyi
Le parcours dans la grotte de Szemlö-hegyi

A l’entrée du « corridor géant », on croit distinguer dans la roche un visage de sorcière avec son nez crochu (il est désigné par une flèche blanche sur la photo ci-dessous). L’occasion d’apprendre que la grotte a aussi servi pour de la spéléothérapie, à partir de 1990 : comme dans les mines de Wieliczka en Pologne, l’atmosphère chargée en ions et l’humidité ambiante permettent à l’air d’être préservé et d’avoir des effets bénéfiques sur certaines pathologies respiratoires, comme l’asthme ou encore les bronchites allergiques.

D’ailleurs, Budapest possède aussi un hôpital souterrain que je vous conseille de visiter si vous êtes curieux !

Visage de sorcière dans les grottes de Budapest
Visage de sorcière dans les grottes de Budapest

La guide nous laisse déambuler dans la partie la plus profonde de la grotte, nous sommes à plus de 45 mètres sous la surface. Elle en profite pour lancer « Mariage d’amour » interprétée par George Davidson, des notes de piano qui résonnent dans l’acoustique exceptionnelle de la grotte.

Au fond, une échelle marque le début d’une autre partie de la grotte fermée aux touristes, la « Kadic Section » : 280 mètres de longueur, découverts un peu par hasard en « nettoyant » la zone après un éboulement en 1958.

Grottes de Budapest - Szemlö-hegyi
Grottes de Budapest - Szemlö-hegyi

C’est en remontant l’escalier que vous verrez, sur la gauche, le tout petit passage qui a initialement permis la découverte de la grotte. Il est temps de rejoindre la sortie… A ce stade, je n’ai rien compris de ce que j’ai vu mais je vais pouvoir lire le dépliant (ho ho ho) !

La grotte n’est pas aussi grandiose que celles que l’on peut visiter dans certaines régions de France mais ça reste un genre d’endroit assez unique, témoin de ce que la nature produit de beau. C’est aussi une parenthèse loin de l’agitation, de notre monde ultra-connecté… et la seconde grotte m’a encore plus séduite !


Visite de la grotte de Pál-völgyi

Direction la grotte de Pál-völgyi, que je rejoins à pied. Autant le bâtiment de la grotte de Szemlö-hegyi paraissait bétonné, autant l’environnement de cette grotte de Budapest paraît bien plus agréable : tables de pique-nique, bar, le tout au milieu de la verdure… Là encore, il n’y a pas âme qui vive à part un homme seul qui attend devant l’entrée.

Arrivée à la grotte de Pál-völgyi
Arrivée à la grotte de Pál-völgyi

Deux femmes arrivent ensemble : elles sont souriantes, la première est en train de terminer sa formation de guide sous la supervision de la seconde… et c’est la toute première fois qu’elle va animer une visite guidée seule. Elle est donc émue et me confie qu’elle est ravie que je sois anglophone, car ça va lui donner l’opportunité de faire la visite en deux langues (hongrois pour le monsieur, anglais pour moi). Son enthousiasme est d’autant plus plaisant après l’accueil mitigé reçu dans la première grotte !

Ça m’est arrivé plusieurs fois de tomber sur de « jeunes guides » et c’est souvent une expérience très forte : ils ont le souci de bien faire, on sent toute la passion qui les anime à faire découvrir un lieu… et cette fois-ci encore, ça m’a permis de bénéficier d’une visite un peu plus longue que la normale.

Je n’ai pas résisté à l’envie de poser la question de la fréquentation des grottes, stupéfaite de faire la visite en si petit groupe. Les deux femmes me disent que d’habitude, les groupes atteignent souvent 50 personnes, elles pensent que la faible affluence est probablement liée à l’approche de la Fête Nationale hongroise, qui pousse beaucoup de gens à « partir à la campagne » (je cite) pour le long week-end.

Nous plongeons sous terre, dans la grotte de Pál-völgyi. Elle a été découverte dans une ancienne carrière de pierre : une légende raconte qu’un mouton est brutalement tombé dans un trou, c’est en voulant voler à son secours que l’on aurait découvert la première cavité.

Au départ, les spéléologues ont seulement repéré un segment de quelques centaines de mètres… avant de découvrir un véritable réseau souterrain de 31 kilomètres de long, couvrant presque 5 hectares. Le parcours touristique permet de visiter environ 500 mètres de grotte, aménagés et offrant une vision de certaines particularités du lieu : ses stalactites notamment, ainsi que des fossiles comme ce magnifique spécimen :

Fossile dans la grotte de Pál-völgyi
Fossile dans la grotte de Pál-völgyi

Le parcours est plus « sportif » que celui de la grotte de Szemlö-hegyi, ce qui explique qu’il soit interdit aux enfants de moins de 5 ans. En effet, on emprunte pas moins de 400 marches en 50 minutes, dont un escalier abrupt avec des marches faisant parfois jusqu’à 30 cm de hauteur… et une vraie échelle de 7 mètres de haut (2 étages et demi !).

Les escaliers de la grotte de Szemlö-hegyi
Les escaliers de la grotte de Szemlö-hegyi

La grotte a fait l’objet de nombreux aménagements en 1973 pour améliorer la circulation des visiteurs et l’éclairage, et réparer certains dégâts (la Seconde Guerre Mondiale avait beaucoup endommagé les lieux car la grotte avait servi de refuge). Depuis, les scientifiques étudient de près l’impact du tourisme sur l’écosystème de la grotte : les populations de chauve-souris, les algues susceptibles de se développer à cause des éclairages qui modifient la luminosité naturelle…

Certaines zones des parois ont verdi, justement à cause de la lumière, et pour préserver au maximum le lieu, la guide éteint sa torche dès qu’elle le peut, et éteint les éclairages entre deux passages de touristes.

Impact du tourisme - Les roches verdissent au contact de la lumière
Impact du tourisme – Les roches verdissent au contact de la lumière

Ils mesurent aussi les mouvements de la roche pour prévenir les éboulements.

La guide nous raconte que malheureusement, la vie en surface affecte aussi l’intérieur de la grotte : si on en découpait un morceau pour le ramener chez soi, il sécherait rapidement et perdrait les propriétés qu’il a en souterrain. Certaines portions des parois ont d’ailleurs séché, probablement parce que la construction de bâtiments en surface empêche l’eau de s’infiltrer dans le sol.

On découvre une foule de choses : des sortes de grosses « bulles » qui se sont formées dans la roche, les parois qui suintent d’eau thermale… ou encore des formations rocheuses qui ressemblent à des animaux (scorpion, éléphant, crocodile…).

Les sculptures étonnantes créées par l'eau thermale dans la grotte
Les sculptures étonnantes créées par l’eau thermale dans la grotte

On rencontre aussi « l’épée de Damoclès », surnom donné à un énorme rocher au plafond qui donne l’impression de pouvoir tomber à tout moment.

L'épée de Damoclès dans la grotte de Pál-völgyi
L’épée de Damoclès dans la grotte de Pál-völgyi

Autre découverte amusante : des stalagmites surnommées Blanche-Neige et les Sept Nains !

Grottes de Budapest - Stalagmites féériques
Grottes de Budapest – Stalagmites féériques

La guide profite de ce moment pour éteindre totalement la lumière afin de nous montrer à quel point la grotte est noire quand il n’y a aucun éclairage artificiel. Effectivement, nous plongeons aussitôt dans un noir d’encre, troublé simplement par quelques « flics-flocs » de gouttes d’eau qui suintent des parois.

Clairement, si nous devions retrouver notre chemin vers la sortie dans un noir pareil, ce serait un sacré challenge… et on imagine les difficultés des premiers spéléologues quand ils pénétraient dans ces lieux à la lueur d’une lampe frontale rudimentaire. On voit encore la trace des échelles utilisées à l’époque !

Echelles de spéléologie dans la grotte de Pál-völgyi
Echelles de spéléologie dans la grotte de Pál-völgyi

Cette visite m’a paru plus intéressante – et la grotte plus remarquable – que la première donc si vous n’avez pas le temps de visiter les deux, je vous conseillerais plutôt de miser sur Pál-völgyi.

Visite des grottes de Budapest

Comment visiter les grottes de Budapest

Pour ma part, j’ai effectué la visite après avoir découvert la colline de Buda et la zone du Bastion des Pêcheurs. On peut facilement emprunter les petites rues sur place, admirer le bâtiment des Archives Nationales, la « Porte de Vienne » qui fait office de frontière géographique au sommet de la colline.

On descend ensuite vers Batthyany tér, une grande station de bus. De là, vous pouvez emprunter le bus 11 vers la station Vend utca, puis marcher jusqu’à la grotte de Szemlö-hegyi à 10 minutes à pied. Il existe beaucoup d’autres lignes de bus qui passent à proximité des grottes, notamment les lignes 29 et 11 juste à côté (station Szemlő-hegyi-barlang), ou encore les lignes 91 et 291 (station Pusztaszeri út puis 5 minutes de marche).

Les grottes de Budapest
Les grottes de Budapest

Je vous conseille de visiter en premier la grotte de Szemlö-hegyi, il y a des visites guidées toutes les heures à l’heure pile de 10h à 16h (sauf le mardi), et vous pouvez y acheter des billets combinés avec la grotte voisine de Pál-völgyi. Retrouvez les horaires d’ouverture sur le site ainsi que les tarifs à jour.

La visite dure environ 40 minutes… ce qui vous permet d’enchaîner facilement avec la visite de la grotte de Pál-völgyi, qui commence pour sa part à « et quart » toutes les heures de 10h15 à 16h15 du mardi au dimanche (retrouvez les horaires et tarifs à jour sur le site). Elle dure environ 50 minutes. Entre les deux grottes, le plus simple est de marcher 1 km (10 minutes environ).

Pour vous prendre un exemple de planning :

  • 10h – Visite de la grotte de Szemlö-hegyi
  • 10h40 – Fin de la visite et départ pour la grotte de Pál-völgyi à pied
  • 10h55-11h – Arrivée à la grotte de Pál-völgyi
  • 11h15 – Visite de la grotte de Pál-völgyi
  • 12h05 – Fin de la visite

Dans l’autre sens, vous perdez davantage de temps et c’est pour cette raison que je vous recommande de privilégier la première option :

  • 10h15 – Visite de la grotte de Pál-völgyi
  • 11h05 – Fin de la visite et départ pour la grotte de Szemlö-hegyi
  • 11h15-11h20 – Arrivée à la grotte de Szemlö-hegyi
  • 12h00 – Visite de la grotte de Szemlö-hegyi
  • 12h40 – Fin de la visite

Les enfants de moins de 5 ans et les personnes de moins de 115 cm ne peuvent pas visiter la grotte de Pál-völgyi pour des raisons de sécurité. Il n’y a pas cette restriction pour la grotte de Szemlö-hegyi.

Sur le plan pratique, pensez à bien vous couvrir car il fait seulement 11°C dans les grottes.

Si vous recherchez une expérience un peu plus exceptionnelle, il existe des visites guidées de 3h30 au sein des grottes de Budapest (parc national Danube-Ipoly) en compagnie d’un guide professionnel de spéléologie. La visite a été élue parmi les meilleures excursions au monde par le site GetYourGuide (réservation en ligne possible ici).

Vous revêtirez une combinaison de spéléologue, avec casque et lampe, avant de partir pour une exploration de plusieurs heures des grottes sous un angle totalement inédit. Le point de départ est justement la grotte de Pál-völgyi.

J’espère que vous aimerez la visite en tout cas, c’est un bon complément à la découverte des bains de Budapest en surface, une autre vision de ce que l’eau thermale a apporté à la ville !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.