Louer un vélo à Londres : informations pratiques


Pour visiter la capitale anglaise à vélo, encore faut-il savoir où et comment louer un vélo à Londres ! Dans cet article, je vais vous expliquer comment fonctionne la location de vélos en libre-service mais aussi vous parler des alternatives qui existent. Allez, en selle !

Vélo jaune sur Portobello Road à Notting Hill
Vélo jaune sur Portobello Road à Notting Hill

Santander Cycles, les vélos en libre-service

Paris a son « Vélib », Lyon son « Vélo’v », Nantes son « Bicloo »… et Londres a les Santander Cycles, qu’on appelle communément les « Boris bikes » (« vélos de Boris ») en référence à Boris Johnson, élu Maire de Londres en 2008, qui s’en est attribué la paternité !

Ce sont des vélos en libre-service qui ont été lancés le 30 juillet 2010, sponsorisés par des marques. Pendant 5 ans, c’est la banque Barclays qui a apposé son nom et son logo sur les vélos et depuis le printemps 2015, c’est au tour d’une autre banque, Santander.

On trouve aujourd’hui environ 11500 vélos en libre-service et plus de 750 stations au total. Les vélos peuvent être utilisées par toute personne âgée de 14 ans et plus.

Louer un vélo : comment ça marche ?

Pour louer un vélo, il faut juste être muni d’une carte bancaire et se rendre à l’une des bornes présentes dans les stations Santander Cycles. Le fonctionnement des tarifs peut paraître un peu obscur pour les touristes donc je vais essayer de vous l’expliquer de manière claire.

Quoi qu’il arrive, vous payez une somme forfaitaire de 2£ qui vous permet d’utiliser le service pendant 24 heures. Cette somme donne droit à un nombre illimité de trajets pendant ces 24 heures, à condition que chaque trajet dure moins de 30 minutes. Si un trajet dépasse 30 minutes, vous allez ajouter 2£ par tranche de 30 minutes.

  • Imaginons par exemple que vous louiez un vélo puis rouliez 20 minutes. Vous déposez le vélo à une station, allez visiter un monument puis reprenez un vélo plus tard dans la journée pour un nouveau trajet de 25 minutes. Chacun de vos trajets aura duré moins d’une demi-heure, vous allez donc seulement payer le forfait de 2£ pour la location.
  • Imaginons maintenant que vous louiez un vélo puis fassiez une belle balade de 1h10. Ensuite, vous déposez le vélo à une station le temps d’aller boire un verre. Un peu plus tard, vous reprenez un vélo puis roulez 20 minutes. Vous allez payer 2£ pour la location du vélo, 4£ pour votre premier trajet (les 30 premières minutes sont gratuites puis c’est 2£ pour la tranche entre 30 minutes et 1h et encore 2£ pour la tranche 1h à 1h30). Votre dernier trajet dure moins de 30 minutes, il sera donc gratuit.

Pour ne pas payer des sommes astronomiques, pensez bien à déposer le vélo dans une station lorsque votre trajet est terminé. Si vous oubliez de rendre le vélo ou le rendez en mauvais état, la facture peut atteindre 300£ (400 euros).

Les stations Santander Cycles

On trouve une station tous les 300 à 400 mètres dans les lieux les plus fréquentés, pas de risque de passer à côté ! Vous pouvez vous référer à la carte des stations de vélos disponible en ligne mais le plus pratique reste de télécharger l’application gratuite Santander Cycles sur iTunes ou Google Play. Elle indique en temps réel combien de vélos et de places sont disponibles dans les stations les plus proches.

Quand louer un vélo en libre-service à Londres ?

Les Santander Cycles sont parfaits si vous ne comptez faire que de petits trajets, par exemple pour limiter la marche à pied entre deux monuments ou deux quartiers de Londres. Si chacun de vos trajets est inférieur à 30 minutes, vous ne paierez que 2£ par jour, ce qui est plutôt bon marché pour profiter de la ville.

A l’inverse, si vous comptez faire de vraies balades en vélo pendant plusieurs heures, les vélos en libre-service risquent vite d’être un gouffre financier. Dans ce cas, mieux vaut se tourner vers un loueur de vélos indépendant ! J’ai là encore quelques bonnes adresses pour vous.

Vélo en libre service à Londres
Les Santander Cycles. Photo © Elliott Brown

Louer un vélo à Londres en passant par un loueur indépendant

Comme les Santander Cycles sont assez chers pour les longs trajets à vélo, mieux vaut passer par un loueur indépendant si vous prévoyez de garder un vélo durant tout un week-end et de faire de longues balades.

Les loueurs recommandés

TFL (qui gère le réseau de transports local) conseille quelques bonnes adresses pour louer un vélo.

  • On Your Bike – Location bon marché, comptez £18/jour (puis 10£/jour les jours suivants) pour des vélos hybrides. On vous demandera une caution payable par carte bancaire.
  • The London Bicycle – Des vélos à partir de £20/jour (30£ pour 2 jours) ou des vélos hybrides un peu plus chers (£45 les 2 jours). On vous demandera là aussi une caution par carte bancaire. L’entreprise propose des circuits guidés de 3h environ, avec beaucoup de possibilités (centre de Londres, West End, balades à vélo à la tombée de la nuit, etc).
  • Tally Ho – Vous pouvez louer un vélo (moyennant la signature d’un contrat de location et le dépôt d’une pièce d’identité en guise de garantie) à partir de 40£/jour mais aussi participer à des circuits guidés à vélo comme le Landmarks Bike Tour qui permet d’admirer les lieux touristiques les plus connus (Big Ben, Westminster, Buckingham, Covent Garden, etc).

Faire du vélo à Londres

Où faire du vélo à Londres

Londres offre plein de belles balades à vélo, en particulier parce que cela résulte d’une volonté municipale d’inciter les gens à utiliser ce moyen de transport.

Les Cycle Superhighways

La ville a créé des « Cycle Superhighways », qui sont des pistes dédiées à la circulation des vélos.

Elles ont été conçues pour emprunter des rues plutôt résidentielles et donc moins fréquentées que les grands axes, avec des pistes bien délimitées sur les portions les plus chargées du trajet. Elles vont de pair avec une circulation automobile repensée pour assurer au maximum la sécurité des vélos. Certaines de ces pistes sont en cours d’aménagement mais vous pouvez en trouver la liste et les plans sur le site des Transports Londoniens.

Les touristes apprécieront notamment la East-West Cycle Superhighway qui traverse Hyde Park, Green Park, St James’ Park, longe Westminster puis les rives de la Tamise en direction de la Tower Of London.

D’autres possibilités

Bien sûr, vous pouvez sortir de ces voies cyclables aménagées. TFL suggère d’ailleurs quelques idées de balades à vélo à Londres. Notez qu’il est permis de circuler à vélo dans les parcs royaux de Londres.

Les règles de conduite à vélo à Londres

Evidemment, les règles de sécurité sont les mêmes que partout ailleurs :

  • Faire attention aux véhicules qui stationnent et aux portières qui pourraient s’ouvrir.
  • Rester à l’écart des véhicules encombrants pour ne pas être dans leur angle mort.
  • Signaler d’un geste que vous vous apprêtez à tourner.
  • Ne pas utiliser de téléphone ou écouter de la musique pour rester attentif à la circulation.
  • Sur les routes étroites, se placer plutôt au centre de la route que sur les côtés.

Mais en complément, voici quelques règles de bonne conduite qui s’appliquent spécifiquement à Londres :

  • Ne grillez jamais un feu rouge (au-delà du danger que ça représente, vous risquez une amende de £100). Clin d’œil aux cyclistes parisiens qui peuvent être tentés ;)
  • Allumez toujours vos phares la nuit (encore une fois, amende de £50 si vous ne le faites pas).

Quant au marquage des pistes cyclables, voici ce qu’il faut savoir :

  • Les pistes cyclables bordées d’une ligne blanche continue sont obligatoires pour les cyclistes. Les voitures ont interdiction d’y conduire ou de s’y garer, même temporairement.
  • Les pistes cyclables bordées d’une ligne blanche discontinue sont recommandées. Elles sont en principe interdites aux voitures, sauf « lorsque c’est inévitable ».
  • Les pistes cyclables peuvent aller dans le sens opposé au sens de la circulation, notamment dans les rues à sens unique. Dans ce cas, les emprunter est obligatoire.
  • Il peut aussi y avoir des voies partagées entre bus et vélos. Sauf panneau indicateur, les véhicules motorisés (motos, scooters) n’y sont pas autorisés.

Voilà ! J’espère que cet article vous donnera un bon panorama des possibilités qui s’offrent à vous pour faire du vélo à Londres.


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Louer un vélo à Londres : informations pratiques

  • Valerie

    Bonjour,
    Petite question : comment faire pour louer deux vélos Santander avec une seule carte ?

    Merci

    Répondre à Valerie
    • Marlène

      Bonjour Valérie, on peut louer jusqu’à 4 vélos avec la même carte bancaire donc il suffit de recommencer la procédure de location pour obtenir un deuxième code sur les bornes (ils appellent ça le « release code ») et louer le second vélo.

      Répondre à Marlène
  • Léa44

    Oh super, merci beaucoup je pense que ça va vraiment nous aider !!
    Article super intéressant, qui donne toujours autant envie !!

    MERCI !!

    Répondre à Léa44
    • Marlène

      De rien ! Bon séjour là-bas !

      Répondre à Marlène
    • Léa44

      Nouvelle question ?
      Nos CB fonctionnent la bas ou on aura des frais de changes tous les jours si on veux prendre ce genre de bicloo ?

      Merci encore :)

      Répondre à Léa44
    • Marlène

      Les CB classiques (Visa, Mastercard, etc) fonctionnent très bien. Quant aux frais, ça varie d’une banque à l’autre donc le mieux est de se renseigner avant en relisant les conditions du contrat bancaire ou en appelant son conseiller.

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.

Suivez la page Facebook du blog pour être au courant des derniers articles et découvrir d’autres inspirations voyage !