Visiter le palais national de Pena à Sintra depuis Lisbonne


Vous souhaitez visiter le palais national de Pena à Sintra depuis Lisbonne ? Ce monument est un incontournable de la ville et l’on peut parcourir aussi bien l’intérieur que les jardins… à condition d’éviter la foule, car la file d’attente devant le palais de Pena devient vite interminable !

Dans cet article, je vous propose plein de conseils pour visiter le palais depuis Lisbonne. Horaires, prix, comment se rendre au palais de Pena depuis la gare de Sintra, je partage avec vous des informations utiles mais aussi la visite en images du monument.

Quelle est l’histoire du palais national de Pena ?

La petite ville de Sintra, située dans les terres à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Lisbonne, était autrefois un lieu de villégiature estival prisé des grandes fortunes du Portugal. Située dans une région de basse montagne , la ville offrait en effet un climat moins étouffant que celui de Lisbonne. Rois, Reines, aristocrates et nobles y ont donc fait construire palais et résidences d’été leur permettant de partir se « mettre au frais »…

Le Palais de Pena à Sintra, peint de couleur jaune et rouge brique, en fait partie et son image est souvent utilisée aujourd’hui pour représenter Sintra. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1995, il a été l’une des principales résidences de la famille royale portugaise au 19e siècle.

Vue sur le palais national de Pena
Vue sur le palais national de Pena

L’édifice est perché sur les hauteurs de la ville et constitue une sorte de patchwork de styles architecturaux, un choix assumé à une époque où l’on aimait l’exotisme. Ici, on a donc associé du néo-gothique à du néo-Renaissance, en passant par un style néo-manuélin et néo-mauresque…

Pendant plusieurs siècles, l’emplacement de l’actuel palais national de Pena a été dédié à un ermitage, Nossa Senhora da Pena, construit au 12e siècle et transformé au début du 16e siècle en monastère royal. En 1755, le grand tremblement de terre de Lisbonne a quasiment détruit ce monastère mais l’activité religieuse a malgré tout perduré… ce qui explique qu’aujourd’hui, lors de la visite, vous pourrez croiser la « grotte du moine » (ancien lieu de retraite spirituelle) et la chapelle du palais, héritage de cette époque.

Au 19e siècle, après avoir connu la monarchie absolue, le Portugal bascule dans une guerre civile qui va durer jusqu’en 1834, au terme de laquelle la monarchie constitutionnelle s’installe et où l’on abolit les ordres religieux.

C’est à cette époque que la Reine Maria II et son époux Ferdinand II achètent les terres de l’ancien monastère. Ils espèrent au départ reconstruire le bâtiment pour en faire une maison de villégiature estivale… mais décident finalement de bâtir un palais tout en exploitant les bâtiments existants. Les plans sont élaborés par le Baron de Eschwege, ingénieur, géologue, géographe et architecte allemand.

Accès au palais de Pena

On aménage les jardins, on orne l’intérieur du palais de Pena de nombreuses œuvres issues des collections royales. A la mort de la Reine Maria II, son époux se remarie avec la comtesse d’Edla, pour qui il fait construire un chalet dans le parc du palais.

La tradition s’installe : les Rois et Reines du Portugal commencent à prendre l’habitude de partir séjourner à Sintra en été, partageant parfois leur temps entre le palais et la jolie ville de Cascais, au bord de la mer.

En 1910, le Portugal devient une république… et le « Palacio Nacional de Pena » un monument national. C’est ce qui a permis d’ouvrir le palais au public. La partie aujourd’hui peinte en rouge brique correspond aux bâtiments de l’ancien monastère, tandis que la partie jaune correspond au nouveau palais construit par la royauté.

Maintenant que vous connaissez ces quelques éléments d’histoire, il est temps de passer à la visite du palais national de Pena.

Le palais de Pena sous le soleil
Pena sous le soleil | Photo © Julia Solonina – Sous licence Unsplash
Le palais de Pena sous le soleil
Pena sous le soleil | Photo © Michel Silva – Sous licence Unsplash

Le Palais de Pena à Sintra et son intérieur

Ma journée de visite du palais de Pena a été quelque peu inattendue… car sur toutes les photos touristiques, on voyait toujours ce monument baigné de soleil, sur fond de ciel bleu. Or, quand j’y suis allée, la région était plongée dans un épais brouillard… ce qui, en réalité, arrive assez régulièrement !

Je vous conseille de commencer la visite par l’intérieur du palais, car il devient rapidement bondé (pour vous donner une idée, j’y étais à l’ouverture, il y avait déjà une file d’attente… et quand j’en suis ressortie, il fallait attendre 1h30 pour entrer !). C’est aussi un monument pour lequel il faut impérativement réserver son billet à l’avance. Le billet vous donnera accès à la fois à l’intérieur et aux jardins, qui sont à mes yeux la plus belle richesse du Palacio Nacional de Pena.

En effet, l’intérieur présente, de mon propre avis, un intérêt limité. La visite est assez rapide et compte tenu de la foule, on n’a guère envie de s’attarder. Par ailleurs, je n’ai pas trouvé un intérêt majeur au mobilier ou à la décoration des pièces.

On découvre à travers ce palais la séparation qui existait à l’époque entre les genres au sein d’une maison, avec des pièces plutôt dédiées aux hommes (bureau, bibliothèque, salle à manger, salle de billard/salle de jeux) et des pièces plutôt dédiées aux femmes, comme le boudoir et la chambre (où, pour aller au bout de ce caractère « genré », on misait sur des motifs floraux censés apporter de la délicatesse et de l’apaisement).

La chapelle, la sacristie, le clocher appartiennent à l’ancien monastère. Le roi Ferdinand II a fait transformer les 14 cellules des moines en pièces plus vastes. Les ailes plus modernes, où l’on trouve la cuisine, la salle de réception, ont été construites à partir de 1843.

La salle à manger du palais de Pena est l’ancien réfectoire des moines, qui date du 16e siècle. Elle est meublée avec une table extensible permettant de recevoir entre 4 et 20 convives. Elle a été conçue au 19e siècle à la demande du Roi mais en imitant un style plus ancien du 17e.

Salle à manger du Palais de Pena
Salle à manger

Le Roi Carlos, l’un des occupants du palais, dormait dans une chambre qui correspondait autrefois à un dortoir du monastère. La chambre était équipée d’un WC, un luxe à l’époque. Voici ici la chambre de la Reine :

Chambre de la Reine
Chambre de la Reine

On découvre aussi l’étude ayant servi d’abord à la comtesse d’Edla (la seconde femme de Ferdinand II) puis à la reine Amelia. Ou encore un salon arabe, qui permettait de faire patienter les visiteurs.

La grande salle de banquet, suivie de la « Stag Room » (salle aux cerfs), servait à accueillir les grandes réceptions du Roi.

Grande salle de banquet du palais national de Pena
Grande salle de banquet

On découvre également la cuisine, avec sa belle batterie de cuivre portant le monogramme du roi Ferdinand II et les initiales du palais (« PP »).

Cuisine du palais de Pena à Sintra

Sans oublier l’ancienne chapelle du monastère.

L'autel de la chapelle
L’autel de la chapelle

Dans les jardins du Palais de Pena à Sintra

C’est, pour moi, la plus belle partie de la visite du Palacio de Pena. Un parc de 200 hectares peuplé de plantes exotiques, qui donne l’impression de plonger dans une forêt enchantée…

Si je peux vous donner un conseil, c’est de ne pas rester sur les routes principales mais de vous enfoncer par les petits chemins car il y a une foule de choses à découvrir : des ponts, des fleurs, des ruisseaux, des fontaines, des lacs…

Explorer les jardins
Explorer les jardins

La végétation est luxuriante, les fougères poussent en abondance notamment dans la « Vallée de la fougère de la Reine », qui jouxte le « Jardin des Camélias ».

Parc de Pena

Vous allez découvrir cette croix (la « Cruz Alta »), qui marquait autrefois le point culminant des collines de Sintra, à 528 mètres d’altitude. Elle avait été installée au 16e siècle. Mais elle a été en partie détruite par la foudre en 1997.

Elle a été reconstruite et replacée dans le parc lui-même, tandis qu’une copie a été remise sur la colline. S’il fait beau lors de votre visite, vous pourrez profiter d’un panorama sur le palais lui-même.

L'ancienne Cruz Alta à Sintra
L’ancienne Cruz Alta à Sintra

C’est un lieu qui éveille votre âme d’enfant et ce jour-là, dans la brume, il prenait encore plus des allures féériques.

On croise aussi une ferme, avec des moutons, des chevaux, une vache, un âne, un coq, des poules…

La ferme du Palacio Nacional de Pena
La ferme du Palacio Nacional de Pena

Le chalet de la comtesse d’Edla (« Casa do Regalo »), que j’ai déjà mentionné, peut aussi se visiter (moyennant un paiement supplémentaire). Inspiré de l’architecture alpine, il a dû être reconstruit après un incendie majeur survenu en 1999. Son bardage n’est pas fait en bois mais en plâtre peint, le reste de la décoration intègre le liège qui vient souligner les portes, fenêtres et autres éléments de l’architecture.

Le chalet de la comtesse d'Edla
Le chalet de la comtesse d’Edla

Vous croiserez aussi la « Fontaine des petits oiseaux », un pavillon néo-mauresque surmonté d’un dôme et abritant une fontaine.

Fontaine des petits oiseaux
Fontaine des petits oiseaux

Sans oublier des serres et des lacs…

Il faut plusieurs heures de marche pour profiter de ce parc dans toute sa richesse mais si vous aimez la nature, ça vaut vraiment le coup de l’explorer ! Ca fait aussi partie des activités sympa à faire en famille car les enfants peuvent s’en donner à cœur joie dans les jardins (seul risque : les perdre !).

Le parc du palais de Pena à Sintra
Le parc du palais de Pena à Sintra

Infos pratiques pour visiter le palais de Pena depuis Lisbonne

Comment aller au Palais de Pena depuis Lisbonne ?

Le plus simple pour venir à Sintra est de prendre le train depuis la gare de Rossio à Lisbonne, les départs sont très réguliers (2 par heure en général, retrouvez les horaires en ligne ici). Vous pouvez payer votre trajet avec la carte de transports Viva Viagem utilisable dans l’agglomération de Lisbonne, ou acheter un billet pour l’occasion (comptez moins de 5€ l’aller-retour). Le trajet dure 40 ou 55 minutes selon l’horaire de départ.

Il existe aussi des trains au départ de la gare d’Oriente, à l’est de Lisbonne. Les trains les plus rapides font la liaison en 47 minutes (attention, à certains horaires le trajet dure plus de 1h50 !).

A votre arrivée à Sintra, sortez de la gare sur la droite. Vous allez tomber sur un arrêt de bus pour la ligne 434, c’est celle qu’il faut prendre pour rejoindre le palais de Pena. Elle dessert aussi d’autres lieux d’intérêt à Sintra : le château des Maures (Castelo dos Mouros) et le centre historique. Vous pouvez acheter un ticket hop-on, hop-off (environ 7€) qui vous permettra de monter et descendre librement du bus.

Le cloître du palais de Pena

Si vous avez une voiture à disposition lors de votre voyage, je vous déconseille vraiment de venir à Sintra avec. Il y a très peu de parkings et quoi qu’il arrive, vous ne pourrez pas vous garer à proximité des palais pour les visites car les places sont très limitées. Dans tous les cas, si vous prenez la voiture depuis Lisbonne, garez-vous plutôt en bas de Sintra, aux abords de la gare… et prenez le bus ensuite pour les visites.

De même, je vous déconseille de monter à pied depuis la gare vers le palais. A pied, ça représente 5 km de marche environ, avec un dénivelé positif de plus de 330 mètres… et surtout, la route est souvent assez étroite et sans réel trottoir, si bien que ce n’est pas très sécurisé pour les piétons. Même si le prix du bus peut sembler élevé, il vous fera gagner un temps précieux !

Comment acheter un billet pour le Palais de Pena ?

Je vous conseille vivement d’acheter votre billet en ligne à l’avance. Ces billets tout compris incluent à la fois l’entrée à l’intérieur du palais, l’accès au parc mais aussi l’entrée dans le chalet de la comtesse d’Edla.

Si vous souhaitez un billet juste pour une partie des lieux, vous pourrez le prendre sur place (on peut acheter des billets séparés pour les jardins et le chalet de la comtesse d’Edla par exemple).

Je vous conseille d’arriver sur place un peu avant l’heure d’ouverture officielle (et quand je dis « sur place », c’est vraiment devant le palais de Pena), de commencer par l’intérieur puis d’aller profiter tranquillement des jardins et du chalet.

La beauté des jardins
La beauté des jardins

Peut-on visiter le palais de Pena avec un guide ?

Si vous ne voulez pas gérer la logistique depuis Lisbonne, sachez qu’il est possible de réserver une excursion avec guide en français, en fonction de vos goûts :

  • Celle-ci, proposée par Inside Lisbon, inclut (si vous choisissez l’option « avec billets ») la visite du palais de Pena, du centre historique de Sintra puis la découverte de la jolie station balnéaire de Cascais et du point de vue de Cabo da Roca. Elle se déroule en petit groupe, parfait si vous voulez éviter le côté « troupeau » des grosses excursions.
  • Cette excursion, proposée par Go2Lisbon, qui suit le même programme (avec Cascais et le Cabo da Roca), en petit groupe également, mais n’inclut pas l’entrée au palais, que vous pouvez acheter en plus.

Si vous parlez anglais, il y a aussi la possibilité de combiner les visites du palais de Pena et de la Quinta da Regaleira (là aussi, l’entrée au palais de Pena sera à prendre sur place avec l’aide de votre guide).

Ces excursions se déroulent toutes au départ de Lisbonne, sur une journée.

Fontaine dans le parc de Pena à Sintra

Quels sont les horaires du Palais de Pena ?

Le palais de Pena ouvre à 9h30 et ferme à 18h30, la dernière entrée possible est à 18h. Les jardins sont accessibles de 9h à 19h, avec une dernière entrée à 18h.

Entrée du palais

Derniers conseils de visite

Au cours de la visite, des panneaux d’information sont disponibles en espagnol et en anglais, avec des explications succinctes et un QR Code que vous pouvez lire avec votre smartphone si vous souhaitez en savoir plus.

Sachez aussi qu’il existe à l’intérieur du parc de Pena des voiturettes qui peuvent transporter les gens d’un point à l’autre du parcours, le parc étant extrêmement vaste. Le billet est payant (quelques euros) mais peut valoir le coup si vous ne voulez pas marcher trop longtemps ou que vous venez à Sintra pour la journée et avez un planning serré.

Pensez à prévoir un vêtement chaud : la différence de température entre les villes comme Lisbonne et Sintra peut être importante.

Le parc du palais de Pena dans la brume

A proximité du palais, vous pouvez accéder au château des Maures (qui offre un beau point de vue sur Pena) avant un retour vers le centre historique de Sintra pour un déjeuner tardif par exemple. Vous pourrez ensuite consacrer l’après-midi à d’autres visites, comme celle de la Quinta da Regaleira que j’ai adorée ou du magnifique palais de Montserrate.

Pour mieux connaître les autres activités et visites à faire à Sintra, je vous conseille la lecture de mon article sur Sintra, avec un récapitulatif des palais et monuments à voir, des astuces sur les transports, de bonnes adresses d’hôtels et de restaurants.

C’est à mon sens un incontournable de votre voyage à Lisbonne : le paysage culturel de Sintra est classé tout entier au patrimoine mondial de l’Unesco, aussi bien pour son histoire que pour sa végétation, son caractère typique du romantisme européen, vous avez donc la garantie de passer une journée riche en découvertes, quel que soit le programme de visites que vous concocterez !


    Poster un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



    Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.