La pâtisserie Stohrer rue Montorgueil (Paris) : histoire et gourmandise


Et si on oubliait un peu le froid de l’hiver le temps d’une parenthèse sucrée ? Aujourd’hui, je vous emmène dans la plus vieille pâtisserie de Paris : la pâtisserie Stohrer, rue Montorgueil, dans le 2ème arrondissement. Un lieu qui s’inscrit dans l’histoire, donc, mais aussi une véritable ode à la gourmandise qui commence dès la vitrine…

Vitrine de la pâtisserie Stohrer à Paris
Vitrine de la pâtisserie Stohrer à Paris

L’histoire de cette pâtisserie parisienne commence avec un homme, Nicolas Stohrer. Il apprend la pâtisserie dans sa petite ville natale d’Alsace, à Wissembourg, et travaille au service du Roi Stanislas Ier de Pologne. Le Roi a en effet été chassé du trône et s’est exilé sur des terres appartenant au roi de France où il mène une existence modeste et monotone.

Un jour, le Roi ramène d’un voyage une brioche sèche, pâtisserie traditionnelle polonaise. Stohrer a alors l’idée de l’imbiber d’un vin liquoreux (le vin de Malaga) et d’y ajouter de la crème pâtissière et des raisins. La pâtisserie devient connue sous le nom de “baba”.

Certains affirment que c’est le Roi lui-même qui l’a baptisée ainsi, en référence au héros des Mille et une Nuits Ali Baba, dont il lisait les aventures à ce moment là. D’autres prétendent que le nom vient du polonais “baba”, qui signifie “mamie”. D’ailleurs, à l’époque, le mot ne s’accorde pas et l’on écrit “des baba”. Il n’est pas encore question de rhum, le baba est tour à tour parfumé au safran, à la fleur d’oranger ou aux agrumes confits.

En 1725, le roi Louis XV demande en mariage la fille de Stanislas, Marie Leszczyńska… et Nicolas Stohrer la suit à Versailles. Le pâtissier de la reine décide quelques années plus tard, en 1730, d’ouvrir sa propre boutique, rue Montorgueil. La pâtisserie Stohrer actuelle ne ressemble plus à celle de l’époque mais son décor du 19ème siècle est particulièrement beau et a été en partie classé aux Monuments Historiques.

Enseigne de la pâtisserie Stohrer à Paris Sol de la pâtisserie Stohrer rue Montorgueil

La pâtisserie continue aujourd’hui à vendre des babas au rhum. Le rhum a été introduit dans la recette par un descendant de Nicolas Stohrer en 1835. Mais n’hésitez surtout pas à goûter leurs autres pâtisseries, elles sont pour la plupart fines et gourmandes ! Leur spécialité est le puits d’amour, un gâteau rond fourré à la crème pâtissière. Vous pouvez aussi opter pour des réductions… la décision parfaite quand on ne sait pas choisir !

Les réductions de la Pâtisserie Stohrer
Les réductions de la Pâtisserie Stohrer
Tartelette citron de la pâtisserie Stohrer Tartelette framboise de la pâtisserie Stohrer

Se rendre à la pâtisserie Stohrer

La pâtisserie Stohrer se situe au 51, rue Montorgueil, à Paris. Elle est facile d’accès depuis la station Sentier (ligne 3) du métro ou encore Les Halles.

Au-delà de la pâtisserie, vous y trouverez également de la petite restauration (sandwiches, etc), des plateaux repas et un service de traiteur sucré/salé pour les réceptions.

Thèmes : Ile-de-France Paris 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.