Que faire à Bonneval-sur-Arc ? Visite d’un village de montagne magique


Aujourd’hui, je vous emmène visiter le village de Bonneval-sur-Arc en Savoie, dans la vallée de la Maurienne. Un village au charme fou en hiver, car il a la particularité de ne pas être déneigé. Il a donc la silhouette d’un village alpin typique, chaleureux et accueillant.

Bonneval-sur-Arc est aussi une petite station de ski à taille humaine et fait partie des Plus Beaux Villages de France. Bonneval est d’ailleurs jumelée avec les Baux-de-Provence, une belle association ! Dans cet article, je vous propose de visiter Bonneval en images, avec plein de bonnes adresses et d’anecdotes pour vous faire découvrir un petit coin de paradis au cœur des Alpes françaises.

Dans les rues du vieux village de Bonneval-sur-Arc en Haute-Maurienne Vanoise
Dans les rues du vieux village de Bonneval-sur-Arc en Haute-Maurienne Vanoise

Bonneval-sur-Arc, un village en plusieurs parties

Visiter Bonneval-sur-Arc, c’est plonger dans plusieurs époques à la fois et plusieurs modes de vie. Bonneval se situe à une altitude de 1800 mètres dans sa partie la plus basse et le domaine s’étend jusqu’à 3642 mètres d’altitude, de quoi offrir une grande diversité de paysages et de belles balades !

Église Notre-Dame-de-l'Assomption de Bonneval-sur-Arc
Église Notre-Dame-de-l’Assomption de Bonneval-sur-Arc

La départementale qui permet d’accéder à Bonneval est parfois, en plein hiver, coupée par des avalanches qui isolent le village durant quelques jours. Comme dans de nombreuses stations aujourd’hui, un système de prévention des avalanches est en place (Gasex des deux côtés de la route) et les artificiers déclenchent des tirs préventifs de manière régulière pour éviter ça.

Il est arrivé par le passé que Bonneval soit ravitaillée par hélicoptère en attendant que la route puisse rouvrir… et encore récemment, voici le genre de situation d’enneigement qui pouvait se produire :

Pour moi, ce niveau d’enneigement (bien moins intense lors de ma visite de Bonneval, je vous rassure !) fait partie intégrante de la magie de la montagne, et contribue au plaisir de retrouver la chaleur d’un intérieur après une longue balade dehors !

La partie moderne : le hameau de Tralenta

La partie moderne de Bonneval s’appelle le hameau de Tralenta. On y trouve l’office du tourisme, la mairie et l’accès le plus direct au domaine skiable…

C’est un petit domaine, avec 32 kilomètres de pistes, mais il offre une bonne diversité d’expériences : 6 pistes vertes, 10 pistes bleues, 8 pistes rouges et 3 pistes noires… le tout desservi par 8 téléskis et 3 télésièges. Bonneval propose aussi un petit espace débutant, très pratique notamment pour rassurer les petits qui n’ont jamais skié !

Par ailleurs, vous êtes à deux pas du grand domaine skiable de Val Cenis et des pistes de ski de fond de Bessans, si vous avez soif d’autres expériences.

Le nouveau village de Tralenta est traversé par le ruisseau de la Lenta. Il est riche en chalets de location et autres hébergements. Je vous conseille notamment de regarder le Chalet le Névé, à 150 mètres des pistes et proche du départ de nombreux sentiers de randonnée.

Il abrite des appartements pour 6 à 12 personnes, avec une piscine intérieure chauffée !

La piste Polo Boniface de Bonneval vue depuis la Tralenta
La piste Polo Boniface de Bonneval vue depuis la Tralenta

Le vieux village de Bonneval

La partie ancienne de Bonneval-sur-Arc, le vieux village de Bonneval, est un endroit magique. On y retrouve une architecture très typique :

  • Des bâtiments en pierres de taille, liées entre elles par de la chaux.
  • Des balcons de bois, stratégiquement orientés vers la partie des façades la plus exposée au soleil. Plus que des « balcons » au sens moderne du terme, ce sont des galeries qui servaient à stocker le combustible que les habitants brûlaient autrefois pour se réchauffer : le grebon. C’est typique de la Savoie, c’est une sorte de briquette formée de fumier (chèvre, brebis, mouton) et de paille, qu’on laissait sécher pendant plusieurs années afin d’éviter toute mauvaise odeur. On en voit encore dans certaines maisons (cf ci-dessous).
  • Une toiture de lauzes, des pierres plates qui coûtent cher mais offrent une excellente protection contre la neige. Les lauzes reposent souvent sur des bois connus pour leur robustesse (sapin, épicéa, mélèze), le but étant à la fois d’avoir une charpente solide et une bonne résistance de l’ensemble à l’humidité.
Des grebons stockés à Bonneval-sur-Arc
Des grebons stockés à Bonneval-sur-Arc

Se promener dans le village est une source d’émerveillement sans fin. Certaines maisons sont ornées de belles sculptures en bois, on trouve aussi quelques curiosités comme cette citation biblique « D’user de bon cadenas, où il y a une mauvaise femme » tirée du Livre de l’Ecclésiastique.

Citation biblique à Bonneval-sur-Arc
Citation biblique à Bonneval-sur-Arc

Si vous souhaitez y loger, regardez notamment le Chalet du Bois Joli (3 étoiles) et l’hôtel du Glacier des Evettes (2 étoiles assez « central » dans le vieux village de Bonneval, avec un restaurant assez populaire).

On trouve de bonnes adresses pour manger dans le village. J’ai bien aimé La Greppa, une adresse que l’on m’a conseillée parce que j’ai mangé un peu tardivement et que les restaurants « classiques » ne servaient plus le déjeuner. C’est une petite crêperie/restaurant/salon de thé, qui propose des crêpes et glaces gourmandes, des desserts maison (un excellent brownie, de la tarte aux myrtilles), des planches de charcuterie/fromage. Le tout dans un décor typiquement savoyard !

Intérieur de La Greppa à Bonneval-sur-Arc
Intérieur de La Greppa à Bonneval-sur-Arc

Autre bonne adresse, à deux pas : L’Auberge d’Oul, avec une toute petite salle, qui sert de bonnes spécialités savoyardes.

Si vous cherchez où manger à Bonneval-sur-Arc, vous pouvez aussi aller à La Cabane, dont le cadre tout en bois est très chaleureux et qui sert aussi de bonnes spécialités savoyardes.

Vieux village de Bonneval-sur-Arc en Savoie
Vieux village de Bonneval-sur-Arc en Savoie

Le hameau de l’Écot

D’autres hameaux se peuplent aux alentours de Bonneval, le plus connu est le hameau de l’Écot vers lequel il est possible de faire une randonnée : il se situe à 2000 mètres d’altitude et 4 km de Bonneval-sur-Arc, et il existe un sentier pour s’y rendre (le Sentier des Agneaux).

En été, ça offre de belles opportunités de randonnée d’un niveau accessible. Vous croiserez notamment le pont de la Lama, tout en pierre, qui date de l’époque romaine, avec une très belle cascade. Si vous avez de la chance, vous repérerez peut-être des marmottes !

Le hameau de l’Écot lui-même, qui est aussi accessible en été par la route, avec un parking à 15 minutes de marche du hameau, est composé de très belles maisons de pierre traditionnelles et d’une chapelle, la chapelle Sainte-Marguerite (qui date du 12e siècle), qui abrite des fresques du Moyen-Âge. Il a servi de lieu de tournage pour les différents films Belle et Sébastien, depuis le film de Nicolas Vanier en 2013.

Le hameau de l’Écot a été, pendant plusieurs décennies, complètement déserté en hiver. Il reste, encore aujourd’hui, davantage plébiscité à la belle saison.

Le hameau de l'Ecot à Bonneval-sur-Arc
Le hameau de l’Ecot à Bonneval-sur-Arc

Il existe une légende au sujet de ce hameau… Voyageons dans le temps jusqu’au 10ème siècle. Bonneval se divise alors en deux hameaux, le hameau de l’Écot et Faudan. Les habitants de Faudan jouissent d’une mauvaise réputation : ils croulent sous l’argent et, au lieu de l’utiliser à bon escient, font preuve d’un immense égoïsme.

L’Église, toute-puissante à cette époque, estime qu’il est urgent d’agir et de ramener tout le monde dans le droit chemin. Ils envoient donc à Faudan un émissaire, le moine Landry, chargé de prêcher la bonne parole. Résultat des courses : Landry se fait jeter dans la rivière locale, l’Arc (que vous croiserez si vous allez en été jusqu’au hameau de l’Écot).

A l’Écot comme à Faudan, la vie suit son cours de manière paisible et les habitants de Faudan considèrent qu’ils ont « réglé le problème » de la meilleure des façons. Un an plus tard, un vieil homme vient demander l’hospitalité dans le village. Encore une fois, les habitants de Faudan s’illustrent par leur manque de compassion et tout le monde lui ferme la porte au nez.

Tout le monde, sauf une femme, Marguerite.

Maison L'Ursidé à Bonneval-sur-Arc
Maison L’Ursidé à Bonneval-sur-Arc
Boîte aux lettres à Bonneval-sur-Arc
Boîte aux lettres à Bonneval-sur-Arc

Elle est pauvre, vit un peu à l’écart du village mais a bon cœur et accepte volontiers de partager son repas avec le visiteur. Elle lui propose aussi de dormir au chaud dans sa grange, c’est ce qu’elle peut lui offrir de mieux.

Le vieillard la remercie… puis lui adresse une mise en garde : elle va aller se coucher… mais dans la nuit, elle sera réveillée par un grand bruit. Elle ne devra pas bouger, simplement prier pour les habitants de Faudan. En pleine nuit, ce qui avait été prédit se produit : Marguerite s’éveille en sursaut et suit les consignes du vieil homme. Au petit matin, le lever du jour révèle enfin ce qui a eu lieu pendant la nuit : un gigantesque éboulis a emporté tout le hameau de Faudan. Tout, hormis la maison de la généreuse Marguerite.

Vous comprendrez donc mieux pourquoi il n’existe pas de hameau baptisé « Faudan » à Bonneval aujourd’hui… et pourquoi on y trouve au contraire une chapelle dédiée à Sainte-Marguerite !

Que faire à Bonneval-sur-Arc en Savoie ?

Il n’y a pas foule « d’activités » à proprement parler si vous cherchez quoi faire à Bonneval-sur-Arc.

Visiter le village est déjà un immense plaisir !

Visiter Bonneval-sur-Arc en Haute-Maurienne Vanoise
Visiter Bonneval-sur-Arc en Haute-Maurienne Vanoise

En hiver, vous pouvez aussi profiter de balades et activités sportives :

  • Le ski alpin, avec le domaine skiable de la ville.
  • Le ski de fond, à Bessans (accessible en 15 minutes de bus depuis Bonneval-sur-Arc, on peut mettre ses skis dans les coffres du bus).
  • Des sorties en raquette jusqu’au hameau de l’Écot (plus d’informations ici).
  • Du ski-joëring (balade à ski en étant en partie tracté par des chevaux) : il faut avoir un équivalent niveau 2 en ski à l’ESF pour pouvoir suivre le rythme sans risque de blessure (plus d’informations ici).
  • L’escalade d’une cascade de glace (différents niveaux possibles, plus d’informations ici).
  • Le ski de randonnée pour différents niveaux et différentes durées (y compris des randonnées de plusieurs jours avec nuit en refuge).
Le vieux village de Bonneval-sur-Arc en hiver
Le vieux village de Bonneval-sur-Arc en hiver

En été, vous pouvez bien sûr profiter de tous les sentiers d’alpage autour de Bonneval-sur-Arc. Ils vous permettent de rejoindre les refuges du coin (refuge du Carro, refuge des Evettes) à travers un paysage de montagne reposant ! Il existe de nombreuses idées de balades et randonnées sur le site du village.

Mais c’est aussi l’occasion de vivre d’autres expériences, par exemple :

  • Un vol en parapente biplace au-dessus de la vallée et du village de Bonneval.
  • Faire du canyoning, de la via ferrata, de l’escalade ou de l’alpinisme, avec un guide de haute montagne pour vous accompagner. Beaucoup d’activités sont accessibles aussi en famille (le canyoning à partir de 8 ans, via ferrata « Les Diablotins » pour les enfants, etc).
  • Faire des balades en vélo ou en VTT (quelques idées ici).

Pour vous montrer la différence entre les saisons, voici une photo du restaurant La Greppa en hiver (observez bien le niveau de la neige !) :

La Greppa à Bonneval-sur-Arc en hiver
La Greppa à Bonneval-sur-Arc en hiver

Voici maintenant la Greppa en été, sur le côté de la photo ! Une tout autre ambiance :)

La Greppa à Bonneval-sur-Arc en été
La Greppa à Bonneval-sur-Arc en été – Photo © Chrislou

Et en toute saison, vous pouvez aller à Val Cenis en bus pour visiter la Coopérative de Haute-Maurienne Vanoise où est fabriqué le Bleu de Bonneval, fromage emblématique du village.

N’oubliez pas, aussi, de profiter des petits commerces du village (fromageries, etc) pour ramener des souvenirs gourmands, commander vos raclettes et fondues…

Comment aller à Bonneval-sur-Arc ?

Bonneval-sur-Arc se situe à l’extrémité de la vallée de la Maurienne. Le village est bien sûr accessible en voiture : la départementale était bien déneigée lors de ma visite mais les routes principales du village elles-mêmes étaient très enneigées, pensez à prendre des chaînes avec vous au cas où !

Église Notre-Dame-de-l'Assomption de Bonneval-sur-Arc
Église Notre-Dame-de-l’Assomption de Bonneval-sur-Arc

En hiver, Bonneval est d’ailleurs le « terminus » car le col de l’Iseran, qui se situe un peu plus loin sur la départementale et donne accès à Val d’Isère, est fermé pendant toute la saison fraîche (il rouvre généralement durant la première quinzaine de juin). Situé à 2764 mètres d’altitude, c’est le plus haut col routier des Alpes et cette altitude ne lui permet donc pas de rester praticable tout au long de l’année.

Une fois à Bonneval, toutes les zones du village ne sont pas accessibles en voiture, en particulier si votre hébergement est un peu excentré par rapport aux quelques axes principaux.

On peut aussi aller à Bonneval-sur-Arc par les transports en commun, avec la ligne de bus M12.

Les cars relient Modane, Val Cenis, Bessans et Bonneval. Vous pouvez consulter les tarifs et horaires à jour ici. Notez que si vous possédez un forfait de ski de 6 jours ou plus en Haute Maurienne Vanoise, vous pourrez emprunter gratuitement ce bus (à l’exception du samedi où la ligne est quoi qu’il arrive payante).

Architecture de Bonneval-sur-Arc
Architecture de Bonneval-sur-Arc

On peut tout à fait visiter le village sur une demi-journée ou une journée… mais aussi y séjourner pour profiter de l’ambiance unique de Bonneval-sur-Arc à la nuit tombée, d’une architecture vraiment typique ou pour skier dans un cadre plus intimiste que des stations plus grandes !

Impossible de résister au charme de Bonneval-sur-Arc. Le village a su garder son authenticité et cacher les « signes de modernité » (électricité, réseau de télévision, tout est dissimulé et enterré afin de préserver la beauté du village). Je vous conseille donc vraiment de vous y rendre, en été ou en hiver, afin de profiter de ce cadre de vie d’exception !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.

Besoin de rêver un peu ? Envie de voyager ? Suivez Salut, Bye Bye sur Facebook ! Conseils et découvertes voyage au programme…