Que faire à La Gomera en une journée ? L’essentiel pour une excursion depuis Tenerife


J’ai eu un vrai coup de cœur pour La Gomera, petite île presque ronde de l’archipel des Canaries… au point d’y réserver plusieurs séjours ! Mais beaucoup d’entre vous n’iront pas si loin et choisiront de découvrir les lieux sur une journée, au départ de Tenerife.

Que faire à La Gomera en 1 jour ? Quels sont les lieux clés de l’île à découvrir, les jolis points de vue à admirer ? Je vous propose des idées dans cet article, avec un timing indicatif pour vous aider à structurer votre journée sur place. C’est un itinéraire bien chargé donc vous avez bien sûr la liberté de l’ajuster en supprimant certaines parties.

La Gomera en 1 jour : voiture indispensable… ou excursion organisée !

Depuis Tenerife, le ferry propose 3 destinations, toutes situées au sud de La Gomera : la ville de San Sebastian de La Gomera, la plus grande de l’île, mais aussi Playa de Santiago et Valle Gran Rey. Cependant, si vous n’avez qu’une seule journée sur place, vous n’aurez probablement pas le temps d’attendre la longue liaison en bateau jusqu’à ces petites villes côtières.

Arrivée en ferry à San Sebastian de La Gomera
Arrivée en ferry à San Sebastian de La Gomera

Le plus simple est donc d’arriver à San Sebastian de la Gomera. Mais si vous vous contentez de cette ville, vous n’aurez rien vu de La Gomera : ses paysages escarpés, son parc national – le Garajonay – qui plonge parfois dans la brume au détour d’un virage, avec sa fascinante forêt primaire humide, ses petits villages aux façades colorées, ses paysages au sol rouge dignes de la planète Mars, et tant d’autres secrets…

Alors il est indispensable de posséder une voiture pour explorer l’île. Vous pouvez en louer une sur place à deux pas du port où le ferry vous déposera, chez GomeraCar, Cicar ou encore Rent A Car Piñero. Si vous louez déjà une voiture à Tenerife, pensez à vérifier en amont que le loueur accepte que vous traversiez avec la voiture vers une autre île car ce n’est pas toujours autorisé.

Les passagers qui embarquent sur le ferry avec une voiture doivent arriver une heure avant… donc ce choix implique aussi de revenir au port un peu plus tôt qu’un passager à pied en fin de journée. Ça peut être un élément de décision.

Si vous n’avez pas de véhicule, il existe des excursions pour visiter La Gomera en une journée au départ de Tenerife, notamment cette excursion proposée en français. Vous passerez par San Sebastian de La Gomera, découvrirez le parc national du Garajonay, le Mirador de Abrante avec une démonstration du « Silbo Gomero », le langage sifflé pratiqué sur l’île qui fait partie du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Vous passerez aussi par les villages de Chipude et El Cercado (connu pour ses poteries).

Que faire à La Gomera en une journée ? Itinéraire !

Peu avant 9h du matin, vous êtes monté à bord d’un ferry dans le port de Los Cristianos à Tenerife (toutes les informations pratiques sur les ferries sont ici). 50 minutes de traversée sur des bateaux confortables, le temps de savourer le réconfort d’une boisson chaude, de laisser le vent de l’Atlantique vous rosir les joues et d’admirer l’arrivée à La Gomera, dans le petit port de San Sebastian. Il est 9h45.

San Sebastian de La Gomera n’est pas selon moi une ville qui vaut vraiment le détour. Je vous conseille donc de commencer directement la visite du reste de l’île. S’il vous reste du temps en fin de journée, consacrez-en un peu à San Sebastian… et si vous n’avez plus le temps, vous n’aurez pas raté quelque chose de « mémorable » ! Avis personnel bien sûr ;)

Suivant ce principe, nous allons directement récupérer la voiture de location et prendre la route d’Hermigua !

Le village d’Hermigua

En empruntant la route GM-1, il vous faudra environ 30 minutes pour rejoindre Hermigua.

Route de San Sebastian de La Gomera à Hermigua
Route de San Sebastian de La Gomera à Hermigua

Vous allez apercevoir au fil de la route des cultures en escalier à flanc de montagne. C’est le témoignage d’une époque où La Gomera vivait principalement de l’agriculture, et en particulier de la culture de la banane.

Aujourd’hui, beaucoup de jeunes ne veulent plus exercer ce métier très difficile… d’autant plus difficile ici qu’en raison du relief, presque tout se fait à la main car on ne peut pas monter de machines sur les flancs escarpés des collines. La Gomera dépend donc davantage du tourisme… mais propose pas mal de tourisme rural, en particulier au nord de l’île, pour profiter de la nature.

Hermigua est nichée dans une vallée et a pour emblème deux cheminées volcaniques, les Roques de San Pedro.

Hermigua, La Gomera
Hermigua, La Gomera

La ville possède une plage mais il y a énormément de courant donc il est déconseillé d’y nager, les locaux privilégient la Playa de Caleta voisine, un peu plus protégée.

Quand on visite La Gomera en une journée au départ de Tenerife, il n’y a pas vraiment le temps de s’arrêter pour aller à la plage mais je vous conseille de faire quelques arrêts photo à Hermigua.

Sur la plage, vous verrez El Pescante, quatre piliers qui sont des vestiges d’une ancienne structure de chargement pour les bateaux. La mer est tellement déchaînée qu’ils ne pouvaient pas accoster donc ils restaient un peu éloignés du bord et des grues chargeaient les cargaisons de bananes et autres denrées exportées par l’île.

Hermigua, c’est aussi une petite église, un ancien couvent dominicain et des bananeraies…

Timing indicatif pour quitter Hermigua : 10h45.

Maisons et cultures en terrasse à Hermigua
Maisons et cultures en terrasse à Hermigua

Le paysage martien autour du Mirador de Abrante

La route GM-1 va vous faire traverser le petit village d’Agulo puis monter rapidement sur les hauteurs jusqu’à un point de vue très agréable, le Mirador de Abrante, que vous rejoignez en 25 minutes environ sans arrêt.

Itinéraire entre Hermigua et Agulo
Itinéraire entre Hermigua et Agulo

Vous pouvez aussi vous promener un peu dans les rues d’Agulo au passage, la ville est très jolie mais il n’y a pas beaucoup d’activités à y faire à proprement parler.

Agulo à La Gomera, avec Los Gigantes à Tenerife en arrière-plan
Agulo à La Gomera, avec Los Gigantes à Tenerife en arrière-plan

Le Mirador de Abrante est intéressant à plusieurs égards :

  • Il se situe au milieu d’une zone très surprenante où le sol est recouvert d’une sorte de sable rouge qui donne l’impression d’être sur la planète Mars (non pas que je sois déjà allée sur Mars… mais ayons un peu d’imagination !).
  • Il offre un très beau point de vue sur le volcan Teide de Tenerife… et pour les plus téméraires, on peut s’avancer sur une passerelle en verre qui surplombe le vide.
  • Il offre un beau point de vue sur Agulo, le village de La Gomera auquel je trouve le plus de charme !

Le restaurant du Mirador de Abrante est lui aussi assez intéressant car son menu permet de découvrir des spécialités culinaires de La Gomera et on y mange plutôt bien : les tapas sont délicieuses, on peut notamment goûter de l’almogrote, une préparation à base de fromage de chèvre et d’ail…

Je n’ai pas l’habitude de recommander des « restaurants touristiques », conçus vraiment pour les touristes… mais je fais une petite exception à La Gomera.

Passerelle du restaurant du Mirador de Abrante à La Gomera
Passerelle du restaurant du Mirador de Abrante à La Gomera

Au cours du repas, il y a souvent une démonstration de silbo gomero. C’est une façon de communiquer en sifflant, qui permettait aux agriculteurs de se « parler » d’une vallée à l’autre grâce à ce son qui portait très loin, bien plus loin que la voix.

Aujourd’hui, le silbo est un enseignement obligatoire dans toutes les écoles de La Gomera pour essayer de le préserver en le transmettant aux enfants. C’est assez spectaculaire de voir tout ce que l’on arrive à « dire » par un sifflement.

Au Mirador de Abrante, vous trouverez aussi des toilettes pour les petites considérations « techniques » du quotidien ;)

Je vous conseille de réserver le restaurant en amont, vous pouvez retrouver les numéros de téléphone sur cette page.

Timing indicatif pour quitter le Mirador de Abrante : 12h45.

Sable rouge très martien à La Gomera
Sable rouge très martien à La Gomera

Entre Epina et El Cercado

Après cette pause réconfortante, nous allons reprendre la route en direction d’Epina, en passant par la jolie ville de Vallehermoso qui était à une époque un vrai centre économique pour l’île de La Gomera.

Elle respire la douceur de vivre, il y a beaucoup de vergers dans le coin et l’on peut acheter de très bons fruits sur place. Certains habitants mettent même parfois des paniers à disposition des touristes de passage, on se sert et on laisse un pourboire dans la tirelire prévue à cet effet. Cet esprit de confiance et d’authenticité, est à l’image de cette île où il n’y a quasiment aucune criminalité et où les valeurs de respect de l’autre sont primordiales.

Nous atteignons Epina en 45 minutes, toujours via la route GM-1 (pas de risque de se tromper dans l’itinéraire !) puis CV-16.

Route du Mirador de Abrante à Epina
Route du Mirador de Abrante à Epina

La curiosité à voir à Epina, petit village à l’architecture traditionnelle, ce sont Los Chorros de Epina, des sources d’eau auxquelles on attribue des vertus thérapeutiques et des propriétés magiques. On raconte qu’il faut boire de leur eau pour trouver l’amour et connaître la richesse.

C’est un tout petit détour à faire sur le chemin… et si ça ne vous intéresse pas, direction El Cercado, à 25 minutes de route par la CV-18 (attention, pour une fois, on a changé de route !).

Trajet entre Epina et El Cercado
Trajet entre Epina et El Cercado

El Cercado est un village de potiers qui se transmettent leur technique de génération en génération. Une technique unique puisqu’elle ne fait appel à aucun tour de potier. On peut regarder les artisans travailler et acheter des poteries bien sûr. Beaucoup d’habitants de l’île se servent de ces poteries pour stocker le gofio, une sorte de farine utilisée dans beaucoup de recettes locales.

Si vous voulez faire une pause gourmande, le bar-restaurant Victoria est une bonne adresse à El Cercado !

Timing indicatif pour quitter El Cercado : 15h00.

El Cercado, La Gomera
El Cercado, La Gomera – Photo © Colin Houston

Points de vue sur les reliefs de Tenerife et La Gomera

Il est temps de reprendre la direction de San Sebastian de La Gomera en suivant les routes CV-18, CV-17, CV-13 puis GM-2. Il y a environ 50 minutes de trajet jusqu’au port de San Sebastian de La Gomera si vous ne vous arrêtez pas (bon à savoir si vous sentez que vous allez être « juste » pour le ferry du soir !).

Paysages et routes de La Gomera
Paysages et routes de La Gomera

La route va vous faire traverser le très beau parc naturel du Garajonay avec une forêt magnifique. Il y a des randonnées incroyables à y faire mais évidemment, visiter La Gomera en une journée depuis Tenerife ne permet pas d’approfondir cette partie de l’île.

C’est un parc assez surprenant, plein de contrastes : la route est parfois ensoleillée puis, subitement, elle s’enfonce dans la brume… tandis qu’au cœur de la forêt, l’atmosphère est humide, bien plus fraîche que sur la côte sud de La Gomera.

Je vous conseille, si vous avez le temps, de marquer quelques arrêts pour voir de plus près cette belle forêt. Si c’est important pour vous, vous pouvez notamment passer moins de temps à Hermigua, supprimer Epina et Vallehermoso et accorder plus de temps au Garajonay.

Plusieurs « miradors », des points de vue où il est possible de se garer pour faire quelques photos, jalonnent la route.

En 25 minutes au départ d’El Cercado, rejoignez le Mirador Del Morro De Agando.

Itinéraire entre El Cercado et le Mirador de Agando
Itinéraire entre El Cercado et le Mirador de Agando

Il permet d’admirer l’un des symboles de l’île, le « Roque Agando », qui fait partie d’un ensemble de cheminées volcaniques. Il rappelle que La Gomera est née d’éruptions volcaniques multiples survenues il y a environ 12 millions d’années.

Mais pas d’inquiétude à avoir, la dernière éruption ici est survenue il y a environ… 2 millions d’années ! Rien à voir avec Tenerife, qui a connu une activité volcanique plus récente (dernière éruption en 1909).

Timing indicatif de départ du Mirador Del Morro De Agando : 15h40.

Le Roque Agando à La Gomera
Le Roque Agando à La Gomera

A 10 minutes de route, vous découvrirez le Mirador del Sombrero qui permet d’observer les reliefs particuliers de La Gomera dans cette gorge que l’on appelle le « Barranco del Cabrito », la « Gorge du Chevreau ». L’arrêt ici est facultatif.

Vers 16h00, vous atteignez le Mirador Lomada del Camello, qui offre une très belle vue sur San Sebastian avec, à l’arrière-plan, le sommet du volcan Teide de Tenerife qui se fond souvent dans les nuages.

De mirador en mirador à La Gomera
De mirador en mirador à La Gomera

De quoi faire un petit stop photo !

San Sebastian de La Gomera depuis le Mirador Lomada del Camello
San Sebastian de La Gomera depuis le Mirador Lomada del Camello

Enfin, il vous faudra encore 10 minutes par la suite pour atteindre le port de San Sebastian de La Gomera et rendre la voiture de location.

Timing indicatif d’arrivée à San Sebastian : 16h15.

Si vous avez le temps, faites une rapide balade dans le centre ville pour aller voir La Iglesia de la Asunción, qui tire son origine de l’époque où Hernán Peraza, conquistador de Séville, a colonisé les îles Canaries… C’est la plus grande église de l’île et là-bas, les gens sont assez pieux, organisant notamment de grandes processions dédiées à la Vierge.

Admirez aussi la Torre del Conde, construite autour de la même époque (15e siècle). C’est la seule tour datant de cette période de conquête qui a tenu bon jusqu’à nos jours et elle a notamment accueilli Christophe Colomb, qui a séjourné à San Sebastian de La Gomera avant son départ pour l’Amérique.

En effet, la ville est particulièrement bien placée pour ceux qui souhaitent se lancer dans une traversée de l’Atlantique ! Une statue de Christophe Colomb a d’ailleurs été récemment inaugurée au début de la Calle Real, une rue du centre-ville.

Statue de Christophe Colomb
Statue de Christophe Colomb

Le ferry part souvent autour de 17h30, avec une arrivée à Tenerife autour de 18h20 (compagnie Fred Olsen). Si vous n’avez pas de véhicule, il est conseillé d’arriver 30 minutes avant le départ du ferry. Si vous avez amené une voiture de location depuis Tenerife, il est conseillé d’arriver 1h avant le départ, ce qui vous laisse donc moins de temps sur place et vous obligera à écourter ou supprimer certaines étapes de l’itinéraire.

La Gomera en une journée : un programme chargé

La Gomera a beau être une petite île, une journée est très juste pour vraiment profiter de chaque lieu et je pense que vous le voyez en lisant cet itinéraire : on survole chaque endroit plus qu’on ne s’y arrête vraiment !

Si ça vous paraît trop chargé, vous pouvez choisir de passer une nuit sur place : explorez le nord de l’île sur une journée (Hermigua, Agulo, Vallehermoso) et consacrez une autre journée au parc national du Garajonay et à El Cercado, en poussant peut-être jusqu’à Valle Gran Rey !

Je vous recommande chaudement l’hôtel Parador de La Gomera, où j’ai séjourné dans une vraie chambre de princesse, avec un balcon qui donnait sur le volcan Teide, une atmosphère feutrée et une chambre depuis laquelle j’entendais le bruit des vagues. La piscine de l’hôtel donne sur l’Atlantique… et l’on peut profiter d’une très belle vue sur San Sebastian.

Parador de La Gomera
Parador de La Gomera

Si vous avez un budget plus réduit, regardez du côté de l’hôtel Torre Del Conde. Ce n’est pas un établissement exceptionnel mais il propose des tarifs abordables et est situé non loin du port. C’est une adresse à garder en tête si vous ratez votre ferry le soir.

On n’est jamais à l’abri d’un imprévu sur les petites routes tortueuses de La Gomera (dit la fille qui s’est retrouvée coincée pendant 30 minutes derrière une bétonneuse rénovant la route, admirative de la zénitude des habitants dont pas un n’a klaxonné !).

Dernier petit conseil : si vous avez tendance à avoir le mal des transports, je vous conseille de prévoir vos petits comprimés habituels car les routes de La Gomera tournent beaucoup (trop).

J’espère en tout cas que vous aimerez l’île… et si vous avez envie d’y passer plus de temps, lisez mon guide de voyage sur place !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.

Besoin de rêver un peu ? Envie de voyager ? Suivez Salut, Bye Bye sur Facebook ! Conseils et découvertes voyage au programme…