Visite de San Sebastian de La Gomera dans les Canaries


Dans cet article, je vous propose de découvrir San Sebastian de La Gomera, principale ville de l’île du même nom dans les Canaries. Si vous vous rendez en voyage à La Gomera, vous passerez forcément par San Sebastian étant donné que c’est là-bas qu’accostent les principales lignes de ferries vers l’île.

Qu’y a-t-il à visiter sur place ? Quels sont les hôtels dignes d’intérêt, les bons restaurants, les activités à découvrir ? C’est parti pour un petit tour d’horizon !

Où se trouve la ville ?

La Gomera reste un endroit méconnu et j’ai eu le coup de cœur pour ce lieu préservé du tourisme de masse, où l’on reçoit un accueil aussi charmant qu’ouvert d’esprit. Il fait partie de l’archipel des Canaries au même titre que des îles comme Lanzarote ou Fuerteventura et se trouve à l’ouest de Tenerife.

Le contraste avec les zones touristiques est d’autant plus frappant que pour s’y rendre depuis la France, il faut forcément passer par une île plus grande, notamment Tenerife : soit pour prendre un vol vers le petit aéroport de Playa de Santiago, soit pour prendre le bateau depuis Los Cristianos à Tenerife (ci-dessous), parmi les gros resorts qui encombrent le bord de mer. Il n’existe pas, à date, de vols internationaux de la France à La Gomera.

Le port de Los Cristianos à Tenerife

On arrive ensuite sur une toute petite île presque ronde, de 22 km de diamètre, occupée par seulement 20000 habitants, qui abrite en son centre un parc national classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, le Garajonay. Elle a été façonnée par l’activité volcanique mais il n’y a pas eu d’éruption sur place depuis plus de 2 millions d’années. Les volcans ont tout de même laissé un paysage de contrastes, entre une région nord verdoyante, une forêt primaire au milieu et des villes très ensoleillées au sud : Valle Gran Rey, Playa de Santiago… et San Sebastian de La Gomera.

Cette dernière accueille le siège du « cabildo insulaire ». C’est une particularité de l’Espagne : chaque île des Canaries possède sa propre administration, avec des élus choisis par la population via un vote, la tête de liste devenant « présidente du cabildo ». San Sebastian est donc, en quelque sorte, la petite capitale de La Gomera.

San Sebastian de la Gomera

Je me souviens encore de cette émotion étrange qui s’est emparée de moi quand, le ferry approchant des côtes, j’ai découvert cette ville minuscule de seulement 7000 habitants, à flanc de colline, moi qui associais le mot « capitale » à une urbanisation galopante.

Voici la ville sur une carte :

Le climat est très doux. On se trouve à la même latitude que le sud du Maroc si bien qu’en hiver, les températures de San Sebastian descendent rarement sous la barre des 15-16°C. Dès le printemps, on peut avoir autour de 20-23°C l’après-midi et en été, ça monte à 25-27°C sans être étouffant. Vous pouvez consulter la météo de San Sebastian de La Gomera ici.

San Sebastian de La Gomera, la petite capitale

Le port où vous arrivez en ferry n’est pas n’importe quel port ! En effet, c’est ici que Christophe Colomb en personne est venu faire escale avant ses voyages vers l’Amérique… et notamment le plus célèbre d’entre eux où il a « découvert l’Amérique » en 1492. Une statue lui est aujourd’hui dédiée dans les rues du centre.

Statue de Christophe Colomb
Statue de Christophe Colomb

Notez qu’il existe à San Sebastian un musée baptisé la « Casa de Colón ». Il n’a en réalité rien à voir avec Christophe Colomb, hormis le fait de présenter des objets rapportés de civilisations précolombiennes suite à des voyages similaires.

La ville et le joli point de vue du mirador de la Hila

On peut découvrir San Sebastian tout simplement en se baladant dans ses rues calmes ou en visitant le (très petit) musée archéologique (6 calle Torres Padilla) consacré aux coutumes et traditions des premiers indigènes qui peuplaient l’île.

Les rues de San Sebastian de la Gomera
Les rues de San Sebastian de la Gomera à l’heure de la sieste !

On peut aussi aller rechercher des points de vue sympathiques sur la ville, comme le Mirador de la Hila ou encore, en faisant 10 minutes de route, le Mirador Lomada del Camello, qui permet de voir San Sebastian de La Gomera avec, à l’arrière-plan, la silhouette du Teide de Tenerife.

Vue sur San Sebastian de la Gomera

A proximité, plusieurs sites naturels méritent la visite, comme le Roque Agando, situé au cœur de la réserve naturelle de Benchijigua.

Le Roque Agando à La Gomera
Le Roque Agando à La Gomera

On peut citer aussi le parc naturel de Majona et la réserve naturelle de Puntallana.

Il y a trois grandes randonnées à effectuer dans le coin :

  • Une rando de San Sebastian à la Playa de la Guancha (marche facile de 2h40 environ, avec baignade possible).
  • Une rando dans la réserve de Puntallana vers l’ermitage de Guadalupe (marche plus difficile de 1h50 environ).
  • Une rando, plus éloignée, dans la région des « grottes blanches » au nord de San Sebastian (marche difficile, 3h50).

Les sentiers sont globalement bien balisés. Vous pouvez notamment retrouver les itinéraires détaillés dans le guide de randonnée Rother de La Gomera (disponible en anglais).

La Torre del Conde

Cette tour blanche a été construite entre 1447 et 1450, une époque où La Gomera intéressait beaucoup les Castillans et les Portugais. Certains ont vécu en relative harmonie avec la population locale, d’autres sont arrivés dans une perspective plus conquérante, l’île étant dans une situation géographique idéale pour aller mener de grandes expéditions maritimes.

A la fin du 15e siècle, la situation a dégénéré en une grande révolte des Gomeros, beaucoup ayant été capturés et vendus comme esclaves. La Torre del Conde a alors servi de refuge aux Castillans en cette période troublée, alors que le peuple en pleine rébellion tentait de reprendre le contrôle de son territoire.

Elle ne se visite pas mais vous la croiserez forcément, elle est au milieu d’un parc situé en bord de mer.

Torre del Conde

L’église de l’Assomption

L’église Nuestra Señora de la Asunción fait aussi partie des lieux à voir à San Sebastian. C’est la plus grande église locale. Elle a été construite à l’emplacement d’un petit ermitage du 15e siècle. Elle mêle les styles mudéjar, baroque et gothique.

L'église de l'Assomption

Les plages de San Sebastian

La Gomera n’est pas réputée pour ses plages. Beaucoup sont toutes petites, caillouteuses, avec des vagues et des courants assez forts dans l’eau… et du sable volcanique (sable noir). Néanmoins, si vous souhaitez aller à la plage, la capitale de l’île possède la sienne, Playa San Sebastián, aménagée avec des douches. Il y aussi, de l’autre côté du port, la plage de la Cueva.

Activités au départ de San Sebastian

Si vous souhaitez faire des randonnées avec un guide au départ de San Sebastian, vous pouvez contacter VSV Tours et voir avec eux s’ils peuvent vous concocter un circuit sur mesure. L’entreprise est basée à Playa de Santiago mais propose des journées de découverte de différents points clés de La Gomera en fonction de vos envies. Je trouve le prix très raisonnable pour du sur mesure.

Vous pouvez bien sûr vous débrouiller en toute autonomie si vous avez un véhicule (ou à l’aide des taxis locaux) pour aller visiter ce qui vous intéresse, je vous renvoie à mon guide de voyage à La Gomera qui précise tout ce qu’il y a à découvrir sur place !

Vue sur San Sebastian de la Gomera

Les événements festifs de la ville

En février, La Gomera célèbre le carnaval… et San Sebastian est au cœur des festivités. On élit les Reines du carnaval chez les enfants, les adultes et les seniors au cours de soirées de gala. Il y a bien sûr des parades costumées dans les rues, des ateliers (par exemple, fabrication de piñatas)…

Parmi les traditions insolites du carnaval, le « Día de los Polvos de Talco y Añil » (jour de la poudre de talc et de l’indigo). Les gens paradent dans les rues… et sont « saupoudrés » de talc ! Citons aussi « l’Entierro de la Sardina » (enterrement de la sardine) qui a lieu le mercredi des Cendres. C’est une vraie-fausse procession funéraire avec une sardine en papier mâché que l’on promène dans les rues de la ville avant d’aller la brûler ou l’enterrer.

Tous les cinq ans, La Gomera fête aussi sa sainte-patronne, la Vierge de Guadalupe. Il y a justement un petit ermitage qui lui est dédié, à San Sebastian de la Gomera.

La légende raconte qu’en passant à proximité des côtes de la Gomera au 16e siècle, un bateau faisant route vers l’Amérique vit soudain d’étranges lumières jaillir. Ils décidèrent de faire escale et découvrirent une représentation de la Vierge tenant son fils dans ses bras. Les marins décidèrent de l’emporter avec eux mais la sort se mit à s’acharner sur eux, leur faisant prendre conscience que cette représentation était vouée à rester dans la grotte. C’est alors que l’on a construit un ermitage à l’emplacement de la grotte (dans la réserve naturelle de Puntallana).

La Vierge de Guadalupe est fêtée par des processions très populaires et depuis 1968, la règle veut que l’on « promène la Vierge » sur l’ensemble de l’île, de village en village. L’événement a lieu tous les 5 ans, j’ai eu la chance d’être à La Gomera lors du dernier et ça mobilisait vraiment les gens. La parade (Bajada de la Virgen de Guadalupe) débute le lundi qui suit le premier samedi d’octobre… et se termine le 12 décembre ou le samedi qui suit ce jour. Les prochaines processions sont prévues en 2023 et 2028.

San Sebastian de nuit

Comment se déplacer à San Sebastian de la Gomera ?

La ville n’est pas très étendue, on peut donc très simplement utiliser ses pieds pour s’y déplacer :)

Vous trouverez aussi une station de taxis au niveau de l’Avenida de los Descubridores, à côté du parc de la Torre del Conde.

Enfin, il est possible d’opter pour une location de voiture chez Mulagua Cars ou Rent A Car (sur le port) ou GomeraCar (69 calle Real).

Si vous avez besoin de changer de ville sans location de voiture, il existe un service de bus sur l’île (horaires et prix des billets ici).

  • La ligne 1 va de San Sebastian à Valle Gran Rey (alternative au bateau qui fait la liaison entre ces deux villes), en passant par des lieux touristiques comme El Cercado, Arure ou Chipude.
  • La ligne 2 va à Vallehermoso en passant par les jolies villes d’Hermigua et Agulo.
  • La ligne 3 va à Alajero, en passant notamment par Playa de Santiago.
  • La ligne 7 dessert aussi Playa de Santiago et son petit aéroport, si vous avez choisi de prendre un vol vers une autre île des Canaries.

San Sebastian de nuit

Les hôtels de San Sebastian de La Gomera

Je vous recommande le Parador de la Gomera, un hôtel 4 étoiles avec de superbes jardins, qui domine le port de San Sebastian de la Gomera. Il possède une très belle piscine et depuis bon nombre d’endroits de l’hôtel, on voit la mer et, au loin, la silhouette du volcan Teide à Tenerife.

J’y ai reçu un accueil d’une gentillesse exceptionnelle. Le Parador fait partie des meilleurs hôtels de La Gomera avec le Jardin Tecina (situé à Playa de Santiago) : pour comparer les deux, l’atmosphère est plus feutrée au Parador, le restaurant un peu plus chic aussi en termes d’ambiance.

Si vous avez un budget plus limité, vous pouvez aussi regarder l’Hôtel Torre del Conde, un 3 étoiles sans piscine mais avec terrasse sur le toit et accès à la plage en moins de 5 minutes à pied.

Parador de la Gomera

Bonnes adresses de restaurants sur place

Parmi les bonnes adresses de San Sebastian, on peut citer :

  • El Pajar de la Gomera (42 Calle de Ruiz de Padrón) : amateurs de poisson fraîchement pêché, foncez ! L’adresse ne paie pas de mine, ce n’est pas cher mais on y mange bien et l’accueil est charmant.
  • Le restaurant Los Leones (114 Calle de Ruiz de Padrón) : là aussi, un petit restaurant qui ne paie pas de mine mais très bien pour déguster des spécialités locales comme l’almogrote (une sort de pâte crémeuse réalisée avec du fromage de chèvre, de l’ail, de l’huile d’olive et des poivrons ou piments).
  • Le bistrot Agape (15 calle Real) : idéal pour bien manger sur le pouce, on retrouve des classiques de bistrot (quiches, feuilletés, etc) mais aussi des brochettes de gambas ou crevettes, de la charcuterie espagnole, des tartines…
  • Le restaurant Ambigu (12 Plaza de las Américas). C’est un restaurant un peu plus raffiné, qui sert lui aussi la plupart des spécialités locales ainsi que des vins locaux.

Si vous avez envie d’une bonne pizza, allez chez La Cantina. Le petit café Breads & Sweets (2 Callejon Torre Conde) est parfait pour une pause ou un petit-déjeuner près du port.

Si le fromage de chèvre local vous plaît, vous pouvez en acheter à la Quesería La Cabezada. En plus, si la charge de travail le permet, les propriétaires peuvent vous faire visiter la fromagerie.

Un avis sur San Sebastian de La Gomera

J’ai perçu San Sebastian comme un point de passage car il y a peu de visites à effectuer sur place. La Gomera est une destination où vous allez sans cesse bouger d’un point à l’autre pour visiter, en concoctant un circuit au gré de vos envies. Comme c’est tout petit, on peut aller littéralement d’un bout à l’autre de l’île tous les jours. Par conséquent, vous allez surtout choisir un ou deux « points de chute » au cours de votre voyage, où vous rentrerez dormir en fin de journée et où vous passerez vos éventuels moments « tranquilles » (plage, piscine, etc).

A cet égard, lors de mes séjours sur place, j’ai préféré le côté plus décontracté de Valle Gran Rey ou la beauté de la région d’Hermigua et Agulo, au nord. J’ai aussi beaucoup apprécié mes séjours à l’hôtel Jardin Tecina de Playa de Santiago. Par ailleurs, pour faire de la randonnée, c’est plutôt à l’ouest de l’île qu’il y a beaucoup de diversité dans les sentiers proposés.

Néanmoins, San Sebastian mérite d’être visitée, passer la nuit au Parador de la Gomera en fin de séjour avant de reprendre le ferry est aussi très agréable.

San Sebastian, capitale de La Gomera

Gardez en tête que La Gomera est une toute petite île, il n’y a pas forcément les mêmes standards que dans des endroits beaucoup plus exposés au tourisme. Par exemple, on peut trouver de bons restaurants mais où l’on va manger sur des chaises en plastique ou avec une déco un peu « datée ». Les hôtels ont parfois aussi un petit côté « imparfait » même sur une gamme 4 étoiles.

En revanche, très souvent, les gens vont se plier en quatre pour que vous viviez un bon voyage et c’est aussi ce qui fait que j’ai tant aimé cet endroit. Les rencontres y sont spontanées, sincères, les habitants ont souvent peu de moyens car les salaires ne sont pas très élevés mais on vous reçoit très bien.

J’espère vous avoir apporté des informations utiles sur la ville. S’il vous reste des questions avant votre voyage sur place, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires ! Vous pouvez aussi lire mon guide dédié à La Gomera pour préparer votre séjour sur place.


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.