Comment supporter le froid sans mourir congelé quand on voyage ?


C’est une très bonne question que je me suis posée pas plus tard que ce mois-ci en allant explorer les quartiers de Paris à la nuit tombée pour vous parler des décorations de Noël !

C’est aussi une question que je me suis posée la première fois que j’ai mis les pieds en Angleterre en plein mois de décembre : mais comment font les Anglais pour supporter le froid ? Les mauvaises langues me diront qu’ils s’enferment dans un pub jusqu’à ce que mort s’ensuive (ou du moins, qu’une gueule de bois carabinée s’ensuive !).

Quand on part faire des photos par un froid glacial ou que l’on passe une journée entière à visiter une ville, les températures peuvent vite gâcher l’expérience alors je vous propose quelques conseils pour mieux supporter le froid.

Comment supporter le froid hivernal ?
Comment supporter le froid hivernal ?

1. Il faudraaaa bien te couvriiiiiiir

Le Père Noël lui-même connaît bien ce conseil : “il faudra bien te couvrir ; dehors tu vas avoir si froid” ♪♫

Ça paraît très élémentaire mais beaucoup trop de gens l’oublient ! Quand on sort pour une courte durée dans le froid, on peut tout à fait s’habiller “normalement” mais quand on passe la journée à marcher, le corps perd vite sa chaleur donc il faut se couvrir davantage.

En plus, aujourd’hui, on n’est plus obligé de faire un choix entre confort et esthétique. On trouve des vêtements bien chauds ET jolis à porter. Il y a bien sûr des marques qui restent des références en matière de vêtements adaptés au froid, comme The North Face ou Icebreaker, mais tant qu’on ne part pas dans des régions polaires (qui exigent quoi qu’il arrive un équipement bien différent), on trouve aussi son bonheur dans des magasins moins spécialisés.

Il faut penser aux grosses chaussettes, aux bottes qui évitent à l’air frais de s’engouffrer au niveau des chevilles, prévoir un bon manteau et une grosse écharpe, des gants, se couvrir les oreilles et la tête s’il fait vraiment froid avec un bonnet ou un chapeau… et surtout, multiplier les couches !

2. L’hiver, saison de l’oignon

La “technique de l’oignon” consiste à superposer plusieurs couches de vêtements. Elle est très efficace contre le froid… mais pas que !

Elle permet aussi de s’adapter à toutes les circonstances : si vous décidez d’aller manger dans un restaurant surchauffé, il vous suffira d’enlever quelques couches pour éviter de mourir étouffé dans vos vêtements trop chauds… et à l’inverse, quand vous serez dehors, ça empêchera le froid de s’infiltrer dans vos vêtements.

C’est aussi très pratique pour préparer sa valise quand on voyage : en ayant plusieurs couches de vêtements fins au lieu d’un énorme pull, on a plus de combinaisons possibles et ça prend généralement moins de place dans les bagages. On a tous vécu le cas du pull qui, à lui tout seul, remplit une demi-valise cabine.

On peut par exemple porter un collant ou un legging sous son pantalon, des chaussettes bien chaudes par-dessus le collant. En haut, j’empile souvent un t-shirt manches longues Heattech Uniqlo (d’autres marques proposent ce type de sous-vêtement thermique, comme Damart), un pull en cachemire, une doudoune fine et un manteau…

3. Portez des vêtements près du corps

Je constate aussi qu’il faut mieux avoir des vêtements bien ajustés. Par exemple, on a parfois moins froid en empilant une doudoune fine et une veste en cuir cintrée qu’en ayant un manteau en laine un peu large avec un pull dessous.

Tout simplement parce que dans le deuxième cas, l’air a la place de s’engouffrer entre le pull et le manteau donc vous perdez beaucoup plus de chaleur. Il faut rester à l’aise dans ses mouvements mais misez plutôt sur des vêtements bien ajustés qui auront un effet coupe-vent radical.

4. Choisissez bien la matière de vos vêtements

Quand j’étais étudiante, je souffrais pas mal du froid quand je voyageais… parce que faute de budget, j’avais tendance à choisir des matières qui ne protègent pas bien du froid. Un pull en coton reste bien moins chaud qu’un pull en cachemire ; vous ne ressentez pas le froid de la même manière si vous avez un manteau en polyester et un manteau riche en laine.

Si vous aimez voyager ou faire des photos dehors pendant plusieurs heures quand il fait froid, ça vaut le coup de faire attention aux matières que vous achetez quitte à opter pour de l’occasion si le neuf est trop cher pour votre budget.

5. Soignez vos mains

On peut vite avoir les doigts gelés quand on marche dans le froid et quand on fait des photos, on ne pense pas toujours à se protéger les mains comme il faut. Les gants ne sont pas confortables pour manipuler l’appareil photo et beaucoup de gens ne portent rien à la place.

Vous pouvez investir dans une paire de mitaines/moufles. Ce sont des moufles dont la partie supérieure (celle qui couvre les doigts) est amovible, vous permettant alors d’avoir les mains protégées et le bout des doigts à l’air libre pour manipuler facilement votre appareil photo ou votre smartphone. On en trouve de nombreux modèles sur Amazon mais aussi dans des boutiques spécialisées photo, comme JAMA qui propose pas mal d’équipements pour le confort des photographes.

Et quand il fait vraiment froid, il existe aussi des chauffe-bras qui sont bien pratiques pour se couvrir les poignets et éviter à l’air glacial de s’engouffrer dans votre pull.

Un lac gelé en plein hiver
Un lac gelé en plein hiver

6. Sachez faire des pauses quand il fait froid

Si vous passez toute une journée à arpenter une ville en plein hiver, sachez vous arrêter de temps en temps ! Une petite pause dans un café ou un restaurant permet au corps de reprendre une température normale. Pensez à bien vous découvrir quand vous êtes à l’intérieur.

7. Protégez votre peau

Le froid a tendance à beaucoup dessécher la peau et vous pouvez avoir la peau qui picote ou souffrir de rougeurs. Pensez à emporter avec vous une bonne crème pour l’hydrater (et je ne parle pas du ski où il est indispensable de mettre de la crème solaire !).

On s’habitue au froid…

En sortant avec un Anglais, j’ai entendu plein de choses sur les raisons pour lesquelles les Anglais sont toujours habillés si légèrement malgré le froid. Par exemple, certains ados s’habituent à sortir sans manteau pour éviter de payer les vestiaires quand ils vont faire la fête, beaucoup évitent de se couvrir pour une histoire de look… Et il y a aussi des traditions liées au milieu social.

Mon copain venait d’un milieu aisé et il a fréquenté une école où les petits garçons étaient en short jusqu’à l’équivalent de la fin de l’école primaire. Apparemment, c’est un héritage “historique” vieux de plusieurs siècles où le pantalon ne se portait qu’à partir d’un certain âge, quand on “devenait un homme”. Et j’imagine que lorsqu’on a passé quelques hivers anglais en short, on supporte bien mieux le froid par la suite !

D’ailleurs, quand on a tendance à surchauffer son appartement, on a aussi tendance à beaucoup moins bien supporter le froid !

Bon… et je vous laisse avec une devinette : où ont été prises les photos qui illustrent l’article ?

Quelles sont vos astuces pour lutter contre la congélation en cette période hivernale ? Racontez-moi dans les commentaires !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 commentaires sur “Comment supporter le froid sans mourir congelé quand on voyage ?

  • Lea M.

    J’ai horreur du froid, je ne connais personne de plus frileuse que moi je crois. Je me souviens quand j’étais plus petite j’avais une poche que je cassais et qui faisait de la chaleur. On peut la réutiliser en la rechauffant dans de l’eau puis en la remettant dans un congélateur. C’était bien pratique ! Je ne sais pas si ça existe toujours.

    Répondre à Lea
    • Marlène

      Oui, ça existe encore, j’en ai déjà vu sur des boutiques en ligne de matériel pour la randonnée ! On la plie pour libérer la chaleur et on peut la mettre au bain-marie je crois.

      Répondre à Marlène
  • ballerinasandsneakers

    JE me reconnais tout à fait dans ton article, surtout après avoir vécu 2 ans en angleterre! le premier hiver a été assez épique pour moi car je n’en avais jamais vraiment connu (venant du sud de la France…) et effectivement c’est en étant bien équipé qu’on y survit :) pour ma part uniqlo a été mon meilleur ami :)

    Répondre à ballerinasandsneakers
    • Marlène

      Uniqlo est bien pratique indeed ! Je me souviens néanmoins de ma première soirée en robe en plein mois de décembre, brrrrr :) Mais il y a pire que l’Angleterre !

      Répondre à Marlène
  • tania

    moi je suis une grande frileuse donc pas de voyage en hiver
    les seuls week-ends où j ai voyagé étaient cléments au niveau température c était à Lyon et Lille en 2014
    en novembre 2015 j étais au Brésil
    la j ai fait mon dernier we à Bordeaux, je rentre dans ma période d hibernation jusqu au printemps prochain
    c est vrai que je n ai pas tendance à mp éterniser dehors en hiver en région parisienne
    team très frileuse
    merci pour ces questions

    Répondre à tania
    • Marlène

      J’avoue que j’ai tendance à hiberner un peu sur janvier-février en particulier. J’ai très envie de retourner à la montagne ceci dit ! Mais en ville, je trouve que cette période est un peu morose : lumière souvent pas top, arbres décharnés, végétation absente… et le froid !

      Répondre à Marlène
  • notrecarnetdaventures

    J’adore le titre de ton article ! :) et c’est vrai qu’on ne pense pas souvent à ces petites astuces bien simples. Je n’hydrate pas assez ma peau en hiver…et je regrette tout le temps :(

    Bises,

    Anthony & Noémie,
    blogueurs amoureux et facétieux sur notrecarnetdaventures.com
    On partage notre quotidien plein de bonne humeur, et nos sorties lifestyle et culturelles.

    Répondre à notrecarnetdaventures
  • MILLA- La Galerie, Blog de voyages

    Ah! C’est marrant, l’année dernière j’avais fait un article exactement sur le même sujet après avoir survécu, dans la même année, à : Montréal, Berlin et l’Islande en hiver (ou presque)!! Voyager en hiver : comment gérer le froid ?

    Répondre à MILLA-
    • Marlène

      Je viens d’aller lire ton article, tu as raison de parler des batteries qui se déchargent plus vite, je me suis fait avoir une fois – erreur de débutante – et depuis, j’essaie de les garder au chaud dans une pochette rembourrée dans mon sac. Je ne suis pour ma part pas du tout à l’aise pour photographier avec des gants “intégraux” :)

      Répondre à Marlène
  • Plume

    Hmmm ! A la lecture de l’article, je dirai lors de ton 1er hiver en Angleterre (tu étais surprise par la neige) et sur le chemin entre l’aéroport/la gare/le ferry et le copain en question…
    Alors j’ai gagné ?

    Répondre à Plume
    • Marlène

      Et après on a construit un igloo et on a été adoptés par la famille de Couillu le Caribou dans le Grand Nord ^^

      Non, les photos ont en fait été prises à Paris :) Il me semble que c’était il y a 5 ans, les lacs du Bois de Boulogne avaient entièrement gelé (oui, la grande étendue glacée de la deuxième photo, c’était un lac à la base ^^).

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.