La ville de Gand de quartier en quartier : balade belge !


Lors de mon séjour dans la ville de Gand en Belgique, j’ai passé beaucoup de temps à découvrir les différents quartiers et aujourd’hui, je vous propose une balade belge dans leurs petites rues !

Gand, la ville des églises

Lors de ma visite à Gand, j’ai été particulièrement surprise par le nombre d’églises et de lieux de culte présents dans la ville ! La Sint-Elisabethkerk (église Sainte-Elisabeth), la Sint-Michielskerk (église Saint-Michel), la Sint-Niklaaskerk (église Saint-Nicolas), la Sint-Jacobskerk (église Saint-Jacques), la Sint-Baafskathedraal (cathédrale Saint-Bavon), la Sint-Annakerk (église Sainte-Anne), la Sint-Pietersabdij (abbaye Saint-Pierre), la Sint-Pauluskerk (église Saint-Paul)… impossible de faire une balade dans les rues sans tomber sur une église !

C’est assez impressionnant car Gand donne l’impression d’être une petite ville avec ses rues pavées étroites et son ambiance de village… et toutes ces églises font prendre conscience qu’en réalité, c’est bien plus grand qu’il n’y paraît. Tous ces clochers font partie intégrante du charme de la ville de Gand.

La vue en arrivant sur le pont Saint Michel de Gand
La vue en arrivant sur le pont Saint Michel de Gand

La cathédrale Saint Bavon vaut le détour pour sa jolie architecture mais vous pouvez aussi découvrir l’église Saint-Nicolas. Elle se trouve en plein cœur de la vieille ville et c’était l’église préférée des commerçants de Gand (peut-être parce qu’elle était située à deux pas du Korenmarkt, le marché aux céréales).

Encore aujourd’hui, l’église Saint-Nicolas est au cœur de l’activité gantoise et il y a beaucoup d’animations autour de la place : entre les tramways qui passent, les boutiques, les cafés, les gens qui s’installent pour jouer de la musique ou faire des bulles de savon sur le parvis de l’église, les calèches qui circulent, c’est très animé !

Des bulles s'envolent au-dessus de l'église Saint Nicolas
Des bulles s’envolent au-dessus de l’église Saint Nicolas
Une calèche sur le Korenmarkt
Une calèche sur le Korenmarkt

Je vous conseille aussi d’aller écouter les cloches sonner le dimanche matin car il y a un très joli carillon. Petite ambiance sonore :

L’abbaye Saint-Pierre est elle aussi très impressionnante dans un autre genre : par ses dimensions. Je partais à pied vers la gare quand je suis tombée par hasard sur une gigantesque place de 200 mètres de long, qui avait l’air d’autant plus grande qu’elle était totalement déserte ! Posée au milieu, l’énorme abbaye Saint-Pierre…

L'abbaye Saint-Pierre de Gand
L’abbaye Saint-Pierre de Gand

À l’écart de la vieille ville, on trouve aussi un endroit étonnant et très bien préservé : le petit béguinage de Gand (« Klein Begijnhof » en néerlandais). C’est un peu comme une ville dans la ville : on pénètre dans une petite rue très discrète qui débouche sur une grande place avec… surprise, une église, Notre-Dame ter Hoyen ! Tout autour de la place, il y a de nombreuses petites maisons.

Klein Begijnhof - Le petit béguinage de Gand
Klein Begijnhof – Le petit béguinage de Gand

L’endroit existe depuis 1235 et est classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Il servait à accueillir des béguines, des femmes ayant décidé de vivre comme des religieuses sans pour autant avoir prononcé des vœux comme pourrait le faire une nonne. Il s’agissait souvent de femmes très croyantes qui voulaient garder une certaine liberté pour pouvoir mener des actions caritatives plus facilement que si elles étaient enfermées dans un monastère.

Chacune pouvait avoir sa maison tout en appartenant à une communauté. La plupart des béguines étaient des célibataires ou des veuves mais certaines pouvaient tout à fait avoir un mari. Le béguinage a peu à peu disparu et la dernière béguine de Gand est décédée en 2005. Les petites maisons sont louées à des particuliers ou à des artistes qui y installent leur atelier, avec un bail longue durée qu’on appelle un « bail emphytéotique » (c’est un bail « à vie », de 99 ans en général).

Klein Begijnhof - Le petit béguinage de Gand
Klein Begijnhof – Le petit béguinage de Gand

Korenlei et Graslei

Dans la vieille ville de Gand, on trouve deux quais face-à-face : le Korenlei (rive gauche) et le Graslei (rive droite). Ça fait partie des quartiers les plus anciens de la ville et beaucoup de bâtiments ont été construits au Moyen Âge, ce qui donne un charme fou à ce coin ! La rivière coule au milieu et le soir, toutes les façades se reflètent dans l’eau.

Façades dans le quartier du Graslei à Gand
Façades dans le quartier du Graslei à Gand

Le mot « Graslei » signifie « Quai aux Herbes » tandis que « Korenlei » veut dire « Quai aux Blés ». C’est là que se tenait le port de la ville. La balade sur les quais est incontournable et il y a plein de cafés pour profiter de la vue et de l’ambiance détendue qui règne. Il y a des bâtiments dont le nom évoque encore l’activité commerciale d’une époque révolue : la maison des Mesureurs de grains (Korenmetershuis), la Maison de l’Étape du Blé (Spijker)…

Le quartier du Patershol à Gand

Le quartier du Patershol date lui aussi du Moyen Âge. C’est là que se situe le château des comtes de Flandre. Le quartier est plein de petites rues pavées, on y trouve pas mal de restaurants et de petites boutiques (dont celle du confiseur Temmerman, à ne pas rater si vous aimez les bonbons !).

Le quartier du Patershol
Le quartier du Patershol

A côté du château, il y a la jolie Sint-Veerleplein, une place qui a une particularité aussi originale que touchante. Regardez attentivement les réverbères de la place. Si vous les voyez clignoter, ça signifie qu’une nouvelle naissance a eu lieu dans la ville de Gand. Les hôpitaux de la ville disposent d’un bouton spécial pour activer ces lumières : à chaque fois qu’une maman accouche, l’arrivée du nouveau petit gantois est saluée par l’allumage des réverbères.

Par le passé, cette place servait de marché aux poissons, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’on peut y voir une très belle façade représentant Neptune.

La Sint-Veerleplein à Gand
La Sint-Veerleplein à Gand

La ville de Gand, une foule de lieux à découvrir

Si vous allez à Gand, il ne faut pas hésiter à flâner dans les rues et à vous perdre sans fin dans les quartiers car il y a plein de monuments et d’endroits étonnants à découvrir.

Gand étant le berceau du socialisme, il y a pas mal de monuments qui font référence à cette histoire politique, comme la maison socialiste du peuple sur la Vrijdagmarkt (place du marché du vendredi).

La maison du peuple socialiste à Gand
La maison du peuple socialiste à Gand

Au milieu de cette place pleine de charme, on peut aussi voir la statue de Jacob van Artevelde (qui a gouverné la ville et avait fait fortune dans l’industrie drapière).

La statue de Jacob van Artevelde
La statue de Jacob van Artevelde

Autre symbole du socialisme : le Palais des Fêtes (Feestlokaal Vooruit). Il a été construit en 1913 dans ce qui était à l’époque un quartier ouvrier. Il permettait d’offrir à toutes ces personnes aux revenus modestes des activités culturelles bon marché.

Le Feestlokaal Vooruit à Gand
Le Feestlokaal Vooruit à Gand

Les bourgeois ne fréquentaient pas les mêmes lieux et allaient plutôt se divertir du côté du parc de la Citadelle. Quand j’y suis passée, il était plongé dans un épais brouillard. Il y a des poules et des coqs qui s’y promènent en liberté.

Un coq se promène dans le parc de la Citadelle
Un coq se promène dans le parc de la Citadelle
Le parc de la Citadelle dans le brouillard
Le parc de la Citadelle dans le brouillard

Je ne placerais pas ce parc parmi les incontournables à voir si vous allez dans la ville de Gand mais à titre personnel, quand j’ai le temps, j’aime bien sortir des lieux touristiques à proprement parler pour m’imprégner aussi de l’ambiance dans des endroits fréquentés par les locaux.

En se laissant porter par le hasard, on tombe parfois sur des endroits que l’on aime moins. Ça m’est arrivé à Gand aussi, en faisant une balade sur le Achtervisserij, un chemin au bord de la rivière qui ne valait pas vraiment le détour… mais ça permet d’apprécier d’autant plus une ville parce qu’on a l’impression d’en avoir découvert différentes nuances !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “La ville de Gand de quartier en quartier : balade belge !

  • andre mazzier

    Je tiens a remerciée les jeunes gantois , qui mon permis de retrouver mon petit fils qui etais de sortie a Gand ,
    au (vooruit)
    un peut ivre , ils ont telephoner ce qui a permis d’aller le chercher , encore une fois Merci !

    Répondre à andre
    • Marlène

      Ah les folies de jeunesse ;) C’est sympathique de leur part d’avoir passé un coup de fil !

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.

Suivez la page Facebook du blog pour être au courant des derniers articles et découvrir d’autres inspirations voyage !