Visiter Nuremberg : que faire sur place pour profiter de la ville ?



Aujourd’hui, je vous ai concocté un vrai city guide plein de conseils pour vous aider si vous voulez visiter Nuremberg en Allemagne! Il est saupoudré de quelques photos qui vous montreront un peu l’ambiance et l’architecture de la ville !

C’est un endroit que j’ai trouvé magique mais qui souffre hélas encore beaucoup de son passé, il faut donc pas mal fouiller pour trouver des informations afin de bien préparer son séjour. Je vais donc essayer de vous faciliter la tâche et si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poster dans les commentaires !

Comment aller à Nuremberg ?

Nuremberg possède un aéroport, pas très grand mais néanmoins international. Il y a des vols directs depuis Paris et certaines grandes villes de France, je vous conseille de consulter les prix sur Skycanner pour trouver des billets d’avion au meilleur tarif et créer des alertes de prix pour être prévenu en cas de baisse.

Atterrir à Nuremberg est la meilleure solution car il faut seulement 15 minutes ensuite pour rejoindre le centre-ville.

S’il n’y a pas de vols directs depuis votre ville, vous pouvez prendre un premier vol vers Stuttgart par exemple, puis un train (Nuremberg est à 2h20 de train de Stuttgart).

Dans ce cas, ça vaut le coup d’organiser un voyage en deux temps : passer un peu de temps à Stuttgart pour visiter la ville, puis prendre un train depuis la gare principale de Stuttgart vers Nuremberg. Vous pouvez consulter le prix des trains sur le site de la Deutsche Bahn, en entrant comme point de départ « Stuttgart Hbf » et comme point d’arrivée « Nürnberg Hbf » (gare de Nuremberg).

Dernière solution : un voyage en bus ou en train ! Depuis certaines villes (notamment si vous habitez dans l’est de la France), il ne faut que quelques heures pour aller à Nuremberg !

Sur le Museumsbrücke de Nuremberg
Sur le Museumsbrücke de Nuremberg

Les transports en commun à Nuremberg

J’ai vraiment été très agréablement surprise par les transports en commun à Nuremberg. N’ayant pas de voiture, c’est toujours un point très important pour moi quand je voyage… et difficile de faire plus optimisé que dans cette ville !

La Nürnberg Card : transports illimités

Il existe pour commencer une carte dédiée aux touristes : la Nürnberg Card. Elle est valable pendant 2 jours et vous permet de voyager de manière illimitée dans les transports en commun, aussi bien à Nuremberg même qu’en proche banlieue (Fürth et Stein notamment).

Elle vous donne aussi accès gratuitement à plus de 40 musées et monuments : le château de Nuremberg, le musée du Jouet local, le Germanisches Nationalmuseum, le musée du rail, le musée sur le nazisme (Dokuzentrum), la salle d’audience ayant accueilli le procès de Nuremberg, les musées d’art, le zoo de Nuremberg, le planétarium ou encore le muséum d’Histoire Naturelle.

La carte vaut vraiment le coup pour visiter Nuremberg à moindres frais. Vous pouvez l’acheter en ligne ici.

La Nürnberg Card est gratuite pour les enfants de moins de 6 ans… et les enfants de 6 à 11 ans qui accompagnent un parent titulaire de la Nürnberg Card ne paient que 5€ l’entrée dans les différents musées. C’est donc une bonne solution pour les familles !

Les autres titres de transport

Quand vous sortez de l’aéroport du côté des arrivées, il n’y a pas plus simple : vous avez des machines juste devant pour acheter des titres de transport.

Si vous venez pour un week-end et que vous ne souhaitez pas prendre la Nürnberg Card, vous avez le choix entre deux tickets :

  • Le « TagesTicket Solo », pour une personne : il est valable soit une seule journée en semaine, soit le samedi + dimanche. Si vous venez du vendredi au dimanche par exemple, il vous faudra donc un TagesTicket Solo pour le vendredi et un second pour samedi + dimanche.
  • Le « TagesTicket Plus », pour les couples ou les familles. On peut voyager à 6 dessus (2 personnes de plus de 18 ans et 4 mineurs).

Il existe aussi une carte de transport à la semaine, la 7-Tage-Mobi­Card… avec une version un peu moins chère, la 9-Uhr-MobiCard si vous voyagez seulement après neuf heures du matin.

Vue sur Nuremberg depuis le Kettensteg
Vue sur Nuremberg depuis le Kettensteg

Pour chacun de ces titres de transport, il y a des zones : si vous comptez rester uniquement à Nuremberg ou dans l’agglomération (la ville de Fürth, par exemple, est très prisée des jeunes pour faire la fête), vous prendrez un ticket Zone A (Nürn­berg-Fürth-Stein). Si vous avez l’intention de visiter des villes autour de Nuremberg, vous pouvez envisager d’autres zones : le ticket Zone D pour Bam­berg, Zone F pour aller jusqu’à Rothen­burg ob der Tauber.

Les transports sont vraiment incroyables sur place. Une fois que vous êtes muni de votre ticket, vous avez juste à descendre un escalator pour vous retrouver sur le quai du métro qui vous emmène en un quart d’heure en plein centre-ville de Nuremberg. C’est assez incroyable d’avoir cette proximité entre l’aéroport et la ville : pas de bagages à trimbaler, pas de galère pour comprendre comment ça fonctionne…

Le métro de Nuremberg à la station Flughafen
Le métro de Nuremberg à la station Flughafen

Le métro (U-Bahn), le tramway et le S-Bahn

Il y a trois lignes de métro à Nuremberg, qui vous permettent de quadriller la plupart des points importants de la ville. Il y a également trois lignes de S-Bahn, une sorte de métro qui va en grande banlieue (un peu comme le RER à Paris sauf que ça fonctionne, hum). Enfin, il y a six lignes de tramway (qui ne sont pas numérotées de 1 à 6).

Voici un plan des transports et du métro à Nuremberg. L’aéroport est en haut, au bout de la ligne rouge.

Le plan des transports à Nuremberg
Le plan des transports à Nuremberg

On peut visiter Nuremberg à pied sans aucun problème quand on se limite à la vieille ville. Le tramway vous sera utile si vous voulez aller dans des endroits un peu plus excentrés comme le Centre de Documentation sur le nazisme (arrêt DokuZentrum sur les lignes 6 et 9)… ou encore le zoo de Nuremberg (arrêt Tiergarten sur la ligne 5).

Le tramway vous servira aussi si vous voulez aller découvrir les jardins cachés de Nuremberg et le cimetière Saint-Jean (stations Hallerstrasse ou St Johannisfriedhof sur la ligne 6).

Le métro, quant à lui, est surtout pratique quand vous arrivez et repartez de la ville. L’aéroport, sur la ligne 2 du U-Bahn (station Flughafen), est seulement à 8 stations de la gare centrale de Nuremberg (Hauptbahnhof). A chaque station de métro, une flèche lumineuse vous indique de quel côté s’effectuera la descente.

On peut aussi se servir du métro pour circuler rapidement d’un bout à l’autre de la vieille ville, entre la gare (près du village des artisans) et la Weiße Turm, que vous pouvez découvrir sur ma photo ci-dessous. La station de métro se situe d’ailleurs dans les sous-sols de cette tour.

Elle daterait de l’an 1250 environ et faisait partie des remparts de Nuremberg, où elle servait de porte de péage pour accéder à la ville.

La Weiße Turm de Nuremberg
La Weiße Turm de Nuremberg

C’est vraiment bien organisé : on trouve facilement des plans, il y a des petits commerces dans certaines stations… Quand j’ai mis le nez dehors pour la première fois à la station Opernhaus, je suis tombée instantanément amoureuse de la ville tant la vue sur les remparts et l’opéra est jolie…

Et si vous sortez de la ville pour aller visiter la région, les trains fonctionnent tout aussi bien. Il y a des espaces réservés aux fumeurs sur les quais, avec un marquage au sol… et j’ai été très surprise de voir que les gens respectaient bien les « emplacements » pour ne pas déranger les autres voyageurs.

Petit pont de bois vu depuis le Maxbrücke à Nuremberg
Petit pont de bois vu depuis le Maxbrücke à Nuremberg

Les meilleurs hôtels de Nuremberg : où loger ?

Là encore, on trouve des hôtels au top pour un prix très abordable, ce qui est sans doute lié au fait que la ville ne soit pas encore touchée par le tourisme de masse. Je vous conseille donc de viser un hébergement dans la vieille ville elle-même, qui vous permettra de visiter Nuremberg très facilement.

Si vous cherchez un bon hôtel au cœur de la vieille ville pour pouvoir visiter Nuremberg à pied, je vous conseille tout particulièrement le Novotel Nuernberg Centre Ville. D’abord, il est très bien placé, à 2 minutes à pied de la gare (et donc à un quart d’heure de l’aéroport en ligne directe par le métro). La vieille ville peut se visiter entièrement à pied depuis l’hôtel. Ensuite, il y a une piscine intérieure sur place, un sauna et un centre de bien-être…

L’hôtel le plus légendaire de Nuremberg, construit en 1895, est le Méridien Grand Hotel Nürnberg, un 5 étoiles… et j’ai déjà déniché sur Booking une offre à €100 la nuit en chambre double. Oui oui, pour un 5 étoiles. Je vous conseille donc de jeter un œil car si vous réservez à l’avance, vous pouvez trouver des offres assez incroyables.

Vous pouvez aussi regarder l’hôtel Prinzregent avec une déco Art nouveau, situé sur les rives de la rivière locale, la Pegnitz.

Si vous avez un tout petit budget, regardez du côté du Garden Hotel, qui est très bien situé, propre et très correct.

Il y a aussi pas mal de possibilités sur Airbnb, comptez entre 30 et 45€ la nuit dans la vieille ville de Nuremberg. Si c’est votre première réservation sur le site, vous pouvez utiliser mon lien de parrainage pour profiter d’une réduction allant jusqu’à 34€. Un bon moyen de visiter Nuremberg en gardant la maîtrise de votre budget !

Vue depuis le Maxbrücke à Nuremberg
Vue depuis le Maxbrücke à Nuremberg

Bonnes adresses de restaurants

A Nuremberg, on peut très bien manger. C’est une ville très cosmopolite en termes de gastronomie : on peut à la fois déguster de la cuisine allemande typique et trouver des restaurants étrangers à tomber par terre : du grec (chez Delphi), de la cuisine méditerranéenne (restaurant Opatija), des asiatiques à se damner (Coco Taste Of Asia), de la cuisine italienne (Padelle d’Italia, Bardolino)…

Pour la cuisine allemande, direction la Hausbrauerei Altstadthof (cet endroit est un peu le QG parfait à Nuremberg) : au menu, la Fränkische Kartoffelsuppe (soupe de pommes de terre), les Rostbratwürste (saucisses typiques de Nuremberg), etc. Il y a des plats végétariens, il y a aussi des variantes de pas mal de plats cuisinées à la bière.

Il y a aussi Bohm’s Herrenkeller, un endroit qui existe depuis plusieurs siècles et qui a une carte complètement locale et très bonne (amis de la pomme de terre, bonjour).

Que faire à Nuremberg ?

J’ai abordé différents volets de la ville dans mes articles sur Nuremberg, je vous conseille donc de jeter un œil pour découvrir plus en détail que faire à Nuremberg. Mais je vais partager avec vous dès maintenant les essentiels à ne pas rater sur place !

Si vous voulez gagner du temps et découvrir plein d’anecdotes sur la ville, il existe cette visite guidée à petit prix de la ville, qui dure 4h et vous permettra de parcourir les principaux lieux d’intérêt de Nuremberg (château impérial, églises, terrains des congrès du parti nazi).

Une jolie façade sur la Rathausplatz
Une jolie façade sur la Rathausplatz

Le château de Nuremberg

Si je devais retenir quelques incontournables d’une visite à Nuremberg, je commencerais par le château impérial, le Kaiserburg.

J’ai dédié un article entier au château de Nuremberg. On peut visiter gratuitement les parties extérieures et les jardins, mais je vous recommande vivement de visiter aussi l’intérieur.

Le château offre une vue superbe sur la ville, il est riche en curiosités comme la Tour Sinwell avec son très bel escalier en bois, ou encore un puits qui paraît totalement insondable !

Pensez aussi à vous promener sur les remparts autour du château, ils font partie intégrante de la personnalité de Nuremberg.

La vieille ville de Nuremberg

Le centre historique de Nuremberg se parcourt facilement. Il regorge de petites rues pavées, de zones piétonnes, on y croise la rivière locale, la Pegnitz, enjambée par des ponts tous plus jolis les uns que les autres.

Ne ratez pas la Rue des Tanneurs (Weißgerbergasse), mais aussi le Handwerkerhof, le marché des artisans.

J’ai parlé de ces deux lieux dans un article dédié à ce village des artisans, un endroit parfait pour acheter des souvenirs locaux ou découvrir quelques éléments typiques de la gastronomie de Nuremberg.

La vieille ville, ce sont aussi des églises comme la Frauenkirche et la Lorenzkirche : à midi, allez écouter sonner la Frauenkirche sur la grande place, le Hauptmarkt.

A Nuremberg, un morceau du mur de Berlin
A Nuremberg, un morceau du mur de Berlin

Le passé de Nuremberg

Difficile de visiter Nuremberg sans s’informer sur le passé de la ville… C’est là qu’a été organisé le célèbre « procès de Nuremberg » destiné à condamner les criminels nazis.

Nuremberg était aussi, sous l’ère nazie, l’une des villes préférées d’Adolf Hitler, qui voulait en faire un modèle de ville allemande. C’est d’ailleurs ce qui pousse beaucoup de gens à venir visiter Nuremberg aujourd’hui : aller à la rencontre de cette histoire complexe.

Je vous recommande vivement la visite du Centre de Documentation sur le nazisme, un musée d’une immense qualité installé dans un bâtiment gigantesque inspiré du Colisée, témoignage de la folie des grandeurs des nazis.

Vous pouvez aussi arpenter les terrains des congrès du parti nazi et découvrir la salle d’audience où s’est tenu le procès de Nuremberg, en allant au palais de justice de Nuremberg.

Le Kongresshalle de Nuremberg
Le Kongresshalle de Nuremberg

Le zoo de Nuremberg

Le zoo de Nuremberg est très réputé donc si vous avez envie de voir des animaux ou que vous avez des enfants, ça vaut vraiment le coup d’y faire un tour. Le zoo actuel a été créé à l’initiative de… Hitler, l’une des (nombreuses) anecdotes qui rappellent l’histoire très particulière de cette ville.

En fait, Nuremberg possédait déjà un zoo au début du 20e siècle. Hitler ayant décidé d’organiser les congrès du parti nazi dans la ville, il a fait fermer le vieux zoo qui se trouvait à l’emplacement actuel de la Luitpoldarena (lieu de rassemblement utilisé par les nazis)… et a décidé qu’il fallait offrir à la ville une compensation.

Elle a pris la forme de ce « nouveau » zoo, qui a ouvert ses portes en 1939 et dont une partie est d’ailleurs classée.

Quand vous arrivez au zoo en tramway, la station Tiergarten est le terminus de la ligne 5… et subitement, la ligne de tramway quitte la ville pour s’enfoncer dans un bois, avant d’arriver à la petite station du zoo… Regardez cette vidéo que j’ai tournée sur place :

Des fontaines incontournables

Et puis, vous remarquerez sûrement que visiter Nuremberg est impossible sans tomber sur… des fontaines !

Ne ratez pas le Ehekarussell, à côté de la Weiße Turm. Cette fontaine m’a fait mourir de rire car on n’a pas l’habitude de voir ce genre de décor sur une fontaine. Je m’explique : vous sortez du métro à Weiße Turm et vous tombez nez à nez avec une grosse fontaine sculptée en bronze par Jürgen Weber.

Le Ehekarussell, fontaine incontournable à Nuremberg
Le Ehekarussell, fontaine incontournable à Nuremberg

Vous vous approchez pour regarder d’un peu plus près… et vous constatez que la fontaine décrit l’évolution d’un mariage (tragique) depuis l’amour fou jusqu’à la mort. Les amoureux passionnés finissent par s’étriper littéralement et le sculpteur a su capturer des expressions qui donnent un côté très comique à l’ensemble. Bon, il faut avouer qu’à sa création, cette fontaine était TRÈS controversée alors qu’elle fait aujourd’hui partie du paysage.

Le Ehekarussell, de Nuremberg, l'amour qui tourne mal
Le Ehekarussell, de Nuremberg, l’amour qui tourne mal

Il y a aussi la Schöne Brunnen, une fontaine située sur la place principale de la vieille ville (Hauptmarkt). Cette « Belle Fontaine » fait 19 mètres de haut et date du 14e siècle. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, elle avait été protégée par une enveloppe de béton pour que l’Allemagne puisse la conserver intacte. Il y a dessus une quarantaine de personnages censés capturer l’essence de l’empire romain : religieux, électeurs, prophètes, représentations symboliques de la philosophie et des arts.

Il y a une tradition sur place : tourner les anneaux de la fontaine (il y a 2 anneaux tournants parmi les 8 grilles qui protègent la fontaine, l’un en laiton, l’autre en fer).

La légende raconte que le maître Kuhn ayant construit la grille autour de la fontaine avait une fille, Margret, follement amoureuse de l’apprenti de la maison. Le père ne voulait pas que Margret épouse un garçon pauvre et a voulu chasser l’apprenti, sauf s’il arrivait à réaliser l’impossible et à faire tourner les anneaux de la fontaine. Pendant que le père était en voyage, l’apprenti a travaillé dur, créé les anneaux puis a quitté la ville.

Lorsque Kuhn est rentré, il a regretté amèrement le départ du jeune homme mais le mal était fait. L’un des anneaux est cependant devenu légendaire : celui qui le tourne aura, raconte-t-on, des enfants. Il y a des débats sans fin pour savoir lequel des deux anneaux (celui en fer ou celui en laiton) est « l’anneau magique »…

La Schönebrünnen (Belle Fontaine) à Nuremberg
La Schönebrünnen (Belle Fontaine) à Nuremberg

Visiter Nuremberg : de la bière aux musées

Je vous conseille d’aller déguster de la bière… même si vous n’aimez pas ça ! Je fais partie des gens qui n’aiment pas trop la bière et pourtant, on trouve finalement une telle diversité de saveurs que ça vaut le coup de tenter l’expérience.

Allez par exemple à la Hausbrauerei Altstadthof. Vous pouvez y visiter les caves à bière de la ville, une tradition qui date de plus de sept siècles : il y a une visite qui explique l’histoire de ces caves en une grosse heure. Je vous conseille de réserver à l’avance (soit via le site, soit sur place en allant directement à la Hausbrauerei Altstadthof), ces visites sont très prisées.

Il fait assez froid dans les caves (8-10°C) donc couvrez-vous pour ne pas attraper un rhume !

Aux abords du château de Nuremberg, près des caves à bière
Aux abords du château de Nuremberg, près des caves à bière

Si vous aimez les musées, je retiendrais…

  • L’incontournable Germanisches Nationalmuseum : énormément de choses à voir dans ce musée dans la visite peut facilement prendre une demi-journée, il est consacré à l’histoire et à l’art allemand dans toutes ses dimensions. Il y a notamment le plus vieux globe terrestre du monde (datant de 1492).
  • Le musée de la Deutsche Bahn : c’est là aussi un musée typiquement allemand, consacré à tous les trains.
  • Le musée du jouet : c’est un musée très chouette aussi bien pour les enfants que pour les adultes qui ont une âme d’enfant, il montre les jouets typiques des enfants allemands au fil de l’histoire, y compris pendant les périodes les plus troubles du 20e siècle.

Notons aussi qu’il est possible de visiter l’ancien dépôt de tramways (Historisches Straßenbahndepot) le premier week-end de chaque mois sauf en janvier. Le réseau de tramway a été créé en 1881.

Lorsque le dépôt est ouvert, il y a aussi des balades à bord d’un tramway ancien dans toute la ville (la Burgringlinie)… et au moment de Noël, des balades thématiques qui comprennent un lebkuchen, un petit gâteau local typique, et un verre de vin chaud (ou boisson sans alcool).

Germanisches Nationalmuseum
Germanisches Nationalmuseum

Un spot photo inattendu

Enfin, le bon spot pour un coucher de soleil, c’est le parking Adlerparkhaus Nürnberg (adresse : Adlerstraße 4). Allez-y d’un pas décidé, comme si vous aviez garé votre voiture ici. Entrez sur la gauche du bâtiment, prenez l’escalier ou l’ascenseur jusqu’en haut.

Le dernier étage du parking (avec un demi-niveau) est à ciel ouvert… avec une vue sur la ville. L’adresse circule un peu sous le manteau, on a donc plaisanté avec les quelques personnes sur place comme si on s’était donné rendez-vous sans se connaître :)

Bon, après, ça reste un parking à la base et pas un lieu touristique officiel donc il ne faut pas abuser du privilège de profiter du paysage ;)

Vue depuis le Adlerparkhaus Nürnberg
Vue depuis le Adlerparkhaus Nürnberg

Quelle météo à Nuremberg ?

Quand partir à Nuremberg ? Si ça ne tenait qu’à moi, n’importe quand. Si vous aimez Noël, allez-y en décembre, c’est l’un des plus beaux marchés de Noël d’Allemagne donc ce serait dommage de passer à côté, même s’il y a forcément du monde à cette saison.

Concrètement, le climat ressemble pas mal à celui de Paris en France : pas bien chaud en hiver avec des températures qui tournent à quelques degrés au-dessus ou en-dessous de zéro, un printemps et un automne assez corrects (parfois 15-20°C l’après-midi) et un été qui n’est pas trop chaud (on dépasse rarement 25°C).

Si, comme moi, vous avez une chance insolente, vous aurez ce genre de climat pour visiter Nuremberg, on a vu pire :

Une météo parfaite à Nuremberg
Une météo parfaite à Nuremberg

Sinon, rassurez-vous, il y a plein de choses à faire en intérieur : des musées, des caves à bière, le château…

Petites infos pratiques en plus

La ville propose plein de petits bonus pour les touristes, j’ai eu l’impression qu’on était choyés comme des invités de marque. Par exemple, si vous visitez un musée municipal (comme le château, le Centre de Documentation, le Germanisches Nationalmuseum, etc), ça vous coûte souvent autour de 5€… et si vous ajoutez 2.5€ de plus, vous pouvez ensuite entrer gratuitement dans tous les autres musées le même jour.

L’office du tourisme produit aussi des brochures de grande qualité avec toutes les idées de sorties à faire sur place et dans la région, des plans très bien faits pour visiter Nuremberg et les alentours.

Les petites rues pavées de Nuremberg en Allemagne
Les petites rues pavées de Nuremberg en Allemagne

Je crois que vous aurez compris en lisant cet article à quel point j’ai adoré cette ville. Au fond, c’était une surprise.

Je pense que quelque part, on ne s’attend pas à aimer Nuremberg quand on y va… On se dit qu’on va apprendre des choses sur l’histoire, comprendre des choses du passé… mais on se dit pas qu’on va trouver la ville jolie, qu’on va s’y sentir merveilleusement bien, croiser des gens accueillants et avoir envie de revenir. Alors peut-être que ça donne aussi à la visite de Nuremberg un petit supplément d’âme.


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 commentaires sur “Visiter Nuremberg : que faire sur place pour profiter de la ville ?

  • Yves MARTIN

    Bonjour Marlène.
    Je tenais absolument à vous remercier et vous féliciter vivement pour votre blog. Je reviens juste de Nuremberg où j’ai passé trois belles journées. Passionné par l »Histoire du 20ème siècle, j’avais préparé mon séjour en lisant votre blog et je peux témoigner qu’il m’a été incroyablement utile ! Grâce à vos conseils, j’ai pu optimiser mon séjour en l’orientant vers mes centres d’intérêt. J’ai aussi beaucoup apprécié vos astuces pratiques très judicieuses, comme la Nurnberg Card par exemple que je n’aurais sans doute pas découverte sans vous.
    Quelle ville intéressante ! Je recommande en particulier comme vous le faites vous-même la visite du Palais de justice (actuellement la salle 600 est généralement visitable les vendredis, samedis, dimanches et lundis), celle des lieux des congrès du parti nazi et le Centre de documentation associé, et celle du Germanisches Nationalmuseum (extraordinaire). Le château par contre est actuellement (août 2019) en travaux et sa visite présente du coup beaucoup moins d’intérêt car on ne peut pas tout voir. Bref : encore une fois grâce à vous, j’ai passé un séjour très intéressant, plaisant et instructif. Merci encore et surtout : continuez à dispenser vos excellents conseils et à les illustrer avec vos superbes photos !
    Yves

    Répondre à Yves
    • Marlène

      Hello Yves, merci beaucoup pour le partage d’expérience, dommage pour le château mais j’imagine que les travaux sont un mal nécessaire pour continuer à en profiter !

      Répondre à Marlène
  • Fabienne BLIN POISBEAU

    Bonjour,
    Je viens juste de visionner ce post, je pars à Nuremberg en avril pour mon job, je vais avoir 2 après midi pour me balader (dimanche et lundi) je pense passer le dimanche AM sur Nuremberg. A votre avis que puis je voir de chouette le lundi sachat que j’ai un avion à 18h, que je ne souhaite pas trop m’éloigner car je suis un peu novice en aventure seule et je ne parle absolument pas Allemand !
    Merci bcp d’avance pour vos conseils
    Fabienne BLIN POISBEAU

    Répondre à Fabienne
    • Marlène

      Bonjour Fabienne, si l’histoire vous intéresse, allez voir le Centre de documentation sur le nazisme, c’est un musée passionnant et le tramway s’arrête juste devant donc pas de risque de se perdre. Il fait partie de la zone des « Reichsparteitagsgelände », aménagée autrefois par les nazis… donc on peut combiner la visite du musée avec la visite d’une partie de cette zone car en une demi-journée, vous n’aurez pas le temps de tout voir.

      Autre option si vous ne le faites pas le dimanche : découvrir quelques lieux sympa du centre historique de Nuremberg, en particulier le château (avec la visite de la tour), le Handwerkerhof, les ponts qui enjambent la rivière Pegnitz. On peut tout faire à pied donc pas de risque de se perdre là non plus !

      Répondre à Marlène
  • Julien

    J’étais à Nuremberg la semaine dernière et ton article très complet m’a bien aidé à découvrir la ville et ses petits secrets. J’ai également beaucoup aimé cette ville où il fait bon se promener et découvrir château, zoo, églises et fontaines, sur un fond historique qui essaie de se faire oublier – en tout cas montrer que la Nuremberg d’aujourd’hui est aussi autre chose. Les gens y sont accueillants et la nourriture délicieuse. Il faut à mon sens au moins 2 jours pour faire l’essentiel. Je tiens aussi un petit blog photo mais je ne suis pas sûr d’arriver à faire un article aussi complet que le tien :)

    Répondre à Julien
    • Marlène

      Chacun sa vision des choses, c’est ce qui fait tout l’intérêt des blogs ;) Contente de savoir que je ne suis pas la seule à apprécier cette ville !

      Répondre à Marlène
  • Wohdrey

    J’avais visité Nuremberg en 2011, et adoré. Comme tout le monde je crois, je ne m’attendais pas à cela. Ton article m’a donné envie d’y retourner !

    Répondre à Wohdrey
    • Marlène

      Je te le souhaite en tout cas ! J’ai failli l’ajouter dans ma liste voyage cette année pour le marché de Noël et au final, je me suis freinée pour pouvoir découvrir aussi des destinations que je ne connais pas encore (Lisbonne, Budapest, La Gomera dans les Canaries…) !

      Répondre à Marlène
  • alain

    ta photo signalée comme etant le Museumbruck c’est en fait le Heiliggeistspital vu du Museum bruck . c’est un ancien hopital sur la riviere Pegnitz Il abrite aujourd’hui un restaurant.

    Répondre à alain
    • Marlène

      Hello, oui j’aurais dû écrire « Sur le Museumsbrücke », je corrige tout de suite ;)

      Répondre à Marlène
  • océane

    Je viens de lire ton article, super intéressant, et les photos sont vraiment magnifiques!
    Je prépare un week-end en famille, tout cela m’aide beaucoup ;)

    Bonne continuation dans tes voyages!

    Répondre à océane
    • Marlène

      Hello Océane, merci beaucoup pour ton message et n’hésite pas si tu as des questions sur la ville !

      Répondre à Marlène
  • angéline

    hello !! trés interressant ton article, nous comptons partir pour Pragues en famille , nous pensions traverser l’Allemange (nous partons du sud de la France) et avions comme envie de nous arrêter à Nuremberg justement donc ton article tombe à pic ;) bonne journée.

    Répondre à angéline
    • Marlène

      Top, c’est un beau voyage ! Si tu as des questions, n’hésite pas :)

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.