11 visites à faire en République dominicaine au-delà des plages


Quand vous pensez à la République dominicaine, qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ? Dans la plupart des cas, vous imaginerez probablement de belles plages et des eaux cristallines… De la détente, des cocktails au coucher du soleil face à la mer. Et vous aurez raison !

Néanmoins, la résumer à cet aspect est probablement réducteur ! L’île abrite également une culture et une histoire riches qui méritent d’être explorées. Alors, la République Dominicaine voyage 100% farniente ou découvertes à faire au-delà des plages ? C’est ce que nous allons voir ensemble !

Dans cet article, je vous suggère 10 idées de visites à faire en République dominicaine pour découvrir toute sa richesse sans se limiter au sable fin !

1. L’Alcazar de Colón à Saint-Domingue

C’est le plus ancien palais espagnol bâti dans les Amériques, et un lieu incontournable pour tout amateur d’histoire.

La zone coloniale de Saint-Domingue regorge de sites historiques étonnants, mais l’Alcazar de Colón est sans aucun doute l’un de ses points forts. Achevé en 1514, il a été cédé au fils aîné de Christophe Colomb, Diego Colomb, par le roi d’Aragon, afin qu’il puisse y vivre avec ses descendants.

Pendant la période coloniale, c’était un point de départ important des expéditions de conquête menées dans cette région du monde. Peu à peu, la forteresse a perdu de sa superbe et de son influence, n’étant plus habitée par les descendants de Colomb et étant victime de la perte d’influence de Saint-Domingue.

Alcazar de Colon
Visites à faire en République dominicaine : l’Alcazar de Colon – © David Stanley

C’est au 19e siècle que le gouvernement de République dominicaine, prenant conscience de la valeur historique du palais, a décidé d’en faire quelque chose.

Aujourd’hui, l’Alcazar de Colón est un musée ouvert au public. Il a été réaménagé, avec 22 salles qui racontent sa riche histoire.

Ouvert du mercredi au samedi de 10h à 18h, et jusqu’à 20h les mardis et dimanches. Il se situe sur la Plaza de España, Calle La Atarazana 2 à Saint-Domingue.

2. La Basilique Nuestra Señora de la Altagracia

Notre Dame de la Altagracia est la sainte-patronne de la République dominicaine et cette basilique, consacrée en 1971, est l’un des sites religieux les plus importants du pays.

Notre Dame de l’Altagracia est une apparition mariale populaire, et le tableau qui la figure à l’intérieur de la basilique est réputé miraculeux. Cette représentation de la Vierge a été importée d’Espagne vers les Amériques, à Higüey plus précisément. On raconte que la Vierge se serait dévoilée sur un oranger, conduisant à la guérison miraculeuse d’un enfant malade et, plus tard, à la construction d’un sanctuaire.

La basilique attire des pèlerins du monde entier mais la ferveur est particulièrement forte le 21 janvier – jour de la fête de la Sainte-Patronne. Si vous allez en République dominicaine à cette période, ça donne lieu à des processions festives autour de la basilique !

Ouverte tous les jours de 7h à 19h (17h les samedis et dimanches). Elle se situe à l’est de la République dominicaine, à Higüey, non loin de Punta Cana.

Basilique Nuestra Señora de la Altagracia
© Chris

3. Les Dunes de Bani en République Dominicaine

Elles font partie des visites à faire pour sortir des lieux touristiques les plus connus. Zone protégée depuis le milieu des années 90, les Dunes de Bani mesurent environ 15 kilomètres de long et atteignent parfois 35 mètres de hauteur. L’occasion de contempler la mer des Caraïbes et de profiter de paysages très différents du reste de la République dominicaine.

Pensez à apporter beaucoup d’eau, de bonnes chaussures fermées (plus facile de marcher dans le sable, qui peut être brûlant) et à vous enduire de crème solaire car il fait vite très chaud. Il y a souvent beaucoup de vent sur les dunes donc attendez-vous à retrouver du sable un peu partout dans vos affaires.

Le lieu peut inspirer de très jolies photos, en particulier si vous y allez en fin de journée. Les lumières peuvent être magnifiques et vous croiserez probablement des iguanes !

La presqu’île de Les Salinas, où se situent les dunes, est une zone de marais salants… et à proximité des dunes de Bani, vous croiserez un lac rose (dont la couleur sera plus ou moins prononcée selon la météo !).

Lac rose de Bani

Le paysage n’est pas forcément d’une beauté renversante mais si vous aimez la photo ou utiliser un drone, c’est une zone prisée car on peut y faire des clichés créatifs et différents de ce que l’on voit ailleurs en République dominicaine.

4. La cascade El Limon

C’est l’une des chutes d’eau les plus célèbres de la République dominicaine, et elle vaut vraiment le détour.

Vous aurez l’opportunité de faire une petite randonnée de 45 minutes (1h30 aller-retour environ) dans la forêt tropicale (parmi les manguiers, les caféiers…) jusqu’à la cascade, d’une belle hauteur de 45 mètres.

Vous pourrez vous baigner dans la piscine naturelle en contrebas de la chute d’eau. Le site est prisé donc mieux vaut y aller en tout début de journée pour éviter la foule.

La cascade se situe à proximité de la baie de Samana, non loin de Las Terrenas, une très jolie région par ailleurs, où vous pourrez faire de belles balades.

Salto El Limon, Las Terrenas
Salto El Limon, Las Terrenas

5. Le Museo de las Casas Reales

Ce musée est situé dans la zone coloniale de Saint-Domingue. Il occupe un bâtiment du 16e siècle qui avait été construit pour accueillir l’administration des colonies espagnoles aux Amériques.

Le musée a ouvert ses portes au public en 1976 et reconstitue le bâtiment tel qu’il était à l’époque. Vous pourrez en apprendre plus sur ce lieu qui servait de juridiction pour toutes les îles de la région (y compris la Jamaïque, Cuba ou encore Porto Rico), découvrir l’histoire et la vie quotidienne des habitants d’Hispaniola (l’île regroupant l’actuelle République dominicaine et Haïti). Vous entendrez parler aussi bien de conquêtes et d’évangélisation que d’économie, de santé, de transport, de piraterie, de vie quotidienne !

Pour cette raison, le musée vaut le détour afin de mieux comprendre l’histoire de cette terre !

Il se situe Calle Las Damas à Saint-Domingue et est généralement ouvert de 9h à 17h du mardi au samedi, de 9h à 16h le dimanche, avec un jour de fermeture le lundi.

6. La forteresse de San Felipe au nord de la République dominicaine

Cette forteresse (« La Fortaleza de San Felipe ») a été construite par les Espagnols au 16e siècle pour se défendre contre les attaques des pirates.

La forteresse est un bel exemple d’architecture coloniale espagnole et offre une vue imprenable sur l’océan Atlantique.

San Felipe vaut le détour si vous vous intéressez à l’histoire ou à l’architecture dominicaine.

La forteresse se situe Avenida del General Gregorio Luperón à Puerto Plata, au nord de l’île. Elle est généralement ouverte tous les jours de 9h à 17h. Juste à côté, vous pourrez voir un phare jaune tout en métal au sommet duquel vous pouvez monter pour faire des photos (phare de la Puntilla), ainsi qu’un amphithéâtre en plein air.

Forteresse de San Felipe
Forteresse de San Felipe – © S. Rae

7. Le jardin botanique du Dr Rafael Maria Moscoso

Ce jardin est situé à Saint-Domingue et abrite une grande collection de plantes tropicales. Il doit son nom à un botaniste local qui s’est attaché à répertorier la flore de l’île d’Hispaniola.

Il a ouvert en 1976 et abrite près de 70000 plantes, un véritable refuge pour bon nombre d’oiseaux. Il est aussi très réputé pour ses orchidées, son jardin japonais, son horloge florale, sans oublier un arboretum et un musée qui présente les différents écosystèmes de l’île.

Le jardin botanique est un endroit idéal pour apprendre à connaître la flore de la République dominicaine et c’est aussi un très bel endroit pour se détendre.

Ouvert en général de 8h à 16h du lundi au samedi, et de 8h à 12h le dimanche.

8. Le lac d’Enriquillo et sa réserve naturelle

Ce lac est situé dans le sud-ouest de la République dominicaine et abrite un grand nombre d’espèces d’oiseaux. C’est un lac salé de 375 km², une superficie qui fait de lui le plus grand lac des Caraïbes.

Sa teneur en sel est presque deux fois supérieure à celle de l’eau de mer. Pour vous donner un point de comparaison, la Mer Morte affiche 300g de sel par litre d’eau. Le lac Enriquillo, 60g/litre. Et la plupart des mers et océans, 35g/litre.

Le lac Enriquillo et l’île située en son centre (île Cabritos) forment une véritable réserve pour la faune et la flore, avec des flamants rouges (flamants des Caraïbes), des iguanes, des crocodiles américains…

Le lac est un endroit idéal pour se détendre et profiter de la beauté de la nature.

L'île Cabritos sur le lac Enriquillo
L’île Cabritos sur le lac Enriquillo – © Héctor Mota

9. La forteresse Ozama

Cette forteresse est située à Saint-Domingue et a été construite par les Espagnols au XVIe siècle.

C’est un petit édifice assez vide (qui se visite donc vite !), qui a été construit comme bien d’autres au 16e siècle lorsque les colons espagnols se sont établis dans la région. C’était à l’époque une infrastructure militaire, avec des canons destinés à éliminer les éventuelles menaces s’approchant de la ville par la rivière Ozama.

La forteresse offre une jolie vue sur la ville depuis la tour mais pour vraiment lui « donner vie », je vous conseille de la visiter avec un guide, qui la remettra dans le contexte de l’histoire de l’époque.

Elle se situe sur la Calle Las Damas à Saint-Domingue, à quelques minutes de l’Alcazar de Colon, et est généralement ouverte de 9h à 17h du mardi au dimanche.

10. La Grotte des Merveilles

Cette grotte (« Cueva de las Maravillas ») est située dans le sud-est de l’île et fait aussi partie des visites à faire en République dominicaine. C’est un endroit idéal pour se rafraîchir lors d’une journée chaude…

La visite guidée dure environ 1h. Vous pourrez contempler des stalactites et stalagmites mais aussi beaucoup de gravures (des « pétroglyphes« ) laissées par les Taïnos, l’ethnie qui était présente dans cette région du monde avant qu’elle ne soit colonisée. Leur âge est estimé à 800 ans.

La Cueva de las Maravillas est ouverte en général du mardi au dimanche de 9h à 16h. Elle se situe à côté de l’autoroute de l’est (Autovia del Este), sur la Carretera La Romana à San Pedro de Macoris.

Cueva de las Maravillas
Cueva de las Maravillas – Photo © Danu Widjajanto

11. Le téléphérique de Puerto Plata

San Felipe de Puerto Plata est une grande ville, située au nord-ouest de la République dominicaine. Elle a été assez largement rasée à plusieurs reprises au cours de son histoire (une histoire que vous pouvez découvrir en visitant la forteresse San Felipe évoquée plus haut) et a connu une reconstruction majeure à partir de 1865.

C’est donc, en soi, une ville à l’histoire intéressante… mais elle a aussi une particularité : on y trouve un téléphérique qui a été a priori le premier téléphérique des Caraïbes (depuis, en 2018, un téléphérique urbain a été inauguré à Saint-Domingue) ! Il permet de monter sur le mont Isabel de Torres, à 793 mètres d’altitude.

Le téléphérique de Puerto Plata

Il y a là un très beau parc avec une statue du Christ Rédempteur, propice aux jolies balades ! Le téléphérique est généralement ouvert de 8h30 à 17h du lundi au vendredi, et de 8h30 à 16h le week-end.

Allez-y plutôt dès le matin, à l’ouverture. En effet, le ciel se charge souvent de nuages l’après-midi dans cette zone… mais surtout, la terre se charge de touristes ;) Puerto Plata étant, comme son nom espagnol l’indique, un port… il y a de gros bateaux de croisière qui y accostent et souvent, c’est en milieu de matinée que les passagers viennent emprunter le téléphérique et découvrir le mont Isabel de Torres.

J’espère que cet article vous aura donné quelques idées de visites à faire en République dominicaine pour varier un peu avec les superbes plages de l’île (qu’il serait dommage de bouder, tout de même !).


    Poster un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.



    Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.