Voyage à Tavira au Portugal, entre ville et plages à perte de vue


Dans cet article, je vous emmène en voyage à Tavira, un joli village de pêcheurs sous le soleil de l’Algarve, au sud du Portugal.

Un lieu propice à la détente, avec de belles plages, une météo agréable, de quoi s’offrir une parenthèse sympa si vous avez envie de changer d’air le temps d’un week-end prolongé ou d’une semaine de vacances !

Où se trouve Tavira au Portugal ?

Tavira se trouve au sud du Portugal, dans la région de l’Algarve, à proximité de la grande ville de Faro. Dès le survol des lieux en avion, on découvre l’une des activités économiques majeures de la région : la production de sel. Tavira se situe en partie sur une île terre d’un côté par l’Océan Atlantique, de l’autre par une lagune, la Ria Formosa.

C’est une zone sans cesse remodelée par la nature, entre ensablement, dunes, bancs de sable, canaux naturels où l’eau est poissonneuse et fraîche, flux et reflux des marées… Les vastes marais salants fournissent le sel le plus renommé du Portugal. On peut s’y promener sans problème !

Marais salants près de Faro au Portugal
Marais salants près de Faro au Portugal

Il faut compter une quarantaine de kilomètres entre Faro et le cœur de Tavira, la ville offre donc un accès facile.

Il y a une heure de décalage horaire avec la France (une heure de moins au Portugal), ce qui reste très raisonnable !

Comment aller à Tavira ?

Le plus simple pour partir en voyage à Tavira est de prendre l’avion vers l’aéroport de Faro, il y a généralement des vols bon marché au départ de plusieurs villes de France et avec easyJet ou Transavia, vous trouverez même des vols à moins de 100€.

Pour vous donner une idée, au départ de Paris il faut compter 2h45 de vol environ sans escale.

Une fois sur place, vous pouvez ensuite :

  • Louer une voiture à l’aéroport – Les loueurs Amoita et EPI sont plutôt bien réputés.
  • Réserver un transfert entre l’aéroport et Tavira – Un chauffeur vous attendra dans le hall des arrivées pour vous emmener directement jusqu’à votre hébergement. Vous pouvez notamment regarder ce transfert proposé par Legendary Adventure.

En transports en commun, c’est possible mais compliqué et long : marchez d’abord jusqu’à l’arrêt du bus n°16 en prenant à gauche à votre sortie de l’aéroport, prenez ce premier bus entre l’aéroport et le centre-ville de Faro (descendre à Faro – Terminal Rodoviario) ce qui prend environ 20 minutes (horaires disponibles ici).

Une fois à la gare routière (le « Terminal Rodoviario »), prenez un un deuxième bus (direction VRS António – Terminal Rodoviário) jusqu’à Tavira (bus 67 jusqu’à Tavira – Apeadeiro CP Porta Nova, voir les horaires ici). Cette seconde partie du trajet durant quant à elle plus d’une heure.

Tout compris, vous passerez donc facilement 2 bonnes heures dans les transports, mieux vaut donc privilégier une location de voiture ou un transfert. Le transfert est d’ailleurs généralement 15-20€ moins cher que le taxi.

Notez que vous pouvez remplacer le bus 67 par le train, ligne R direction Vila Real de Santo Antonio, en descendant à Porta Nova. La gare se situe à deux minutes à pied de la gare routière, et le trajet lui-même est un peu plus rapide. Cependant, en fonction des horaires, il est parfois plus rapide de prendre le bus s’il n’y a pas de passage de train prévu à court terme.

Vue aérienne des abords de Faro
Vue aérienne des abords de Faro

Quelle est la meilleure saison pour un voyage à Tavira ?

Tavira étant au sud du Portugal, il y règne un climat très agréable et doux tout au long de l’année. Souvent, en plein hiver, il fait 10-15°C et en été, entre 20 et 30°C.

Souvent, en hiver, l’ensoleillement atteint 8 ou 9h par jour, il y a parfois un peu de pluie à l’automne ou au printemps mais globalement, ça reste une météo plaisante !

Si vous voulez profiter des plages, la période de juin à septembre vous offrira le meilleur climat, mai et octobre également si vous n’êtes pas de nature frileuse (il peut faire un peu frais le matin).

Combien de temps passer à Tavira ?

En soi, il n’y a pas mille choses à faire à Tavira même, on peut donc tout à fait y aller pour un week-end prolongé : cela vous laissera le temps de profiter de la ville et des plages.

Mais Tavira peut aussi vous servir de « point de chute » pour visiter la région de l’Algarve, auquel cas vous pouvez sans problème rester une semaine sur place. Il y a en effet beaucoup de choses à faire dans la région et vous pouvez aussi profiter tout simplement de la douceur de vivre locale.

Les transports pour se déplacer à Tavira

Une fois à Tavira, il y a pas mal de moyens de transport à votre disposition pour visiter.

La compagnie Eva Bus (celle qui gère le bus entre Faro et Tavira) propose plusieurs lignes qui peuvent vous permettre de visiter les villes des alentours si vous n’avez pas de voiture (Cabanas, Olhao, Vila Real de Santo Antonio, etc), et même d’aller jusqu’à Lisbonne ou Séville.

Eva Bus propose un système de pass touristique pour une durée de 3 à 7 jours qui vous permet d’utiliser les lignes Eva Bus et Frota Azul de manière illimitée, pratique si vous voulez explorer un peu la région. Frota Azul propose notamment pas mal de liaisons avec Portimao.

Il existe aussi des bus locaux, entre la petite gare routière de Tavira, le village de Santa Luzia et la station touristique de Pedras d’El Rei (une fois à Pedras d’El Rei, vous pouvez rejoindre la plage du Barril à pied ou par un petit train touristique).

Vous pouvez également louer des vélos pour vous déplacer, un moyen de transport très plébiscité dans le coin ! Le loueur Abilio Bikes est bien réputé.

Enfin, il existe différents ferries (n’ayez pas en tête l’énorme bateau, les « ferries » locaux sont de petites navettes à taille humaine) : un ferry entre la ville de Tavira et l’île de Tavira, entre la zone de Quatro Aguas et l’île de Tavira, entre Cabanas et l’île de Cabanas… Les bateaux partent au niveau de la rue José Pires Padinha.

Il existe un site qui compile et met à jour de temps en temps les horaires des bus locaux et des ferries locaux mais c’est le travail d’un « bénévole », qui explique que ce n’est pas forcément à jour tout le temps. Ca peut tout de même vous donner une idée de la fréquence des départs, allez vous renseigner auprès de l’office du tourisme à votre arrivée sur place pour des informations sûres.

L’office du tourisme de Tavira se trouve près du pont romain, lieu d’intérêt central de la ville, au 5 Praça da República.

Une rue du centre de Tavira
Une rue du centre de Tavira | Photo © Dmitry Tonkonog – Sous licence CC BY-SA 3.0

Que faire à Tavira pour découvrir la ville ?

La géographie de Tavira n’est pas forcément très simple à comprendre de l’extérieur… mais c’est important pour bien préparer votre voyage à Tavira !

En effet, il existe une partie « ville », traversée par une rivière (Gilão). C’est là que l’on trouve les musées, le château de Tavira, les églises. La rivière va ensuite se jeter dans l’Océan Atlantique.

Au passage, il existe tout un réseau d’îlots de sable, de bancs de sable, avec une lagune. Tavira est donc « entre terre et mer » mais aussi entre les eaux salées de l’Atlantique et les eaux de la rivière. La rencontre entre les différents bras de rivière au bord de l’Océan est surnommée « Quatro Aguas » (« Quatre eaux ») en raison de ce « carrefour aquatique ».

Quatro Aguas à Tavira
Quatro Aguas à Tavira

Ainsi, pour accéder à la principale plage de la côte, il faut traverser la lagune… et Tavira possède plusieurs quartiers qui sont parfois des petits villages à part entière, comme Cabanas (sur la gauche quand vous suivez la rivière Gilão jusqu’à l’océan) et Santa Luzia (sur la droite).

Vous n’y comprenez rien ? C’est normal, ça a tendance à faire cet effet-là ;) Je vous propose de regarder cette sublime vidéo de Tavira vue du ciel pour y voir un peu plus clair !

YouTube video

Découvrir la ville de Tavira

Le cœur de Tavira se visite sans problème à pied. C’est là que vous allez retrouver une forte concentration d’églises (Église de Santa Maria do Castelo, Igreja de Santiago, Igreja Nossa Senhora do Carmo) mais aussi le château de Tavira, qui date du 11e siècle. Il y a un très joli jardin botanique en contrebas, une belle vue sur la ville. L’entrée est gratuite.

Je vous conseille de vous promener dans les petites rues, il y a beaucoup de bougainvilliers, de rues pavées, de bâtiments aux façades blanches très typiques de l’architecture locale (une bonne protection contre la chaleur !), quelques façades en azulejos aussi (ces carreaux de faïence peints typiques du sud du Portugal et de l’Espagne.

On trouve à Tavira quelques « mercados », les marchés locaux où l’on peut bien sûr acheter des produits locaux – notamment du poisson et des fruits de mer – mais aussi grignoter. D’après ce que l’on m’a dit, les prix sont assez élevés par comparaison avec d’autres villes de la région un peu moins « touristiques ».

Vue de Tavira
Vue de Tavira | Photo © Jérôme Bon – Sous licence CC BY 2.0

Il y a à Tavira quelques musées, notamment le « musée islamique », qui est un musée d’ethnographie situé sur la Praça da República.

Il existe aussi un petit musée municipal (Palácio da Galeria) avec des explications sur la culture et l’histoire locales. Bon à savoir si vous souhaitez vous cultiver un peu ou que vous faites face à une période de mauvais temps !

A deux pas, vous pouvez voir un site archéologique (dans la Largo da Misericordia) qui dévoile les ruines de Tavira à l’époque phénicienne : a priori, la ville est devenue 8 siècles avant notre ère l’une des premières colonies phéniciennes de la région. On y trouvait des temples, des ports et des fortifications.

Tavira possède aussi sa Camera Obscura, un instrument d’optique qui permet de visualiser la ville en relief. Pour avoir visité d’autres chambres noires de ce type dans d’autres villes (notamment une magnifique chambre noire à Cadix en Espagne qui, chose amusante, se trouve dans une tour baptisée la « Torre Tavira »), celle de Tavira n’est pas « exceptionnelle »… mais ça reste une petite activité divertissante.

Autre musée populaire à Tavira mais moins touristique : le Centro Ciência Viva de Tavira, très adapté à une visite avec les enfants car il y a plein d’activités autour de la science. Utile s’il pleut pendant votre séjour ! Il se situe de l’autre côté de la rivière.

Justement, parlons-en, flâner sur les rives de la Gilão marquera sûrement votre voyage à Tavira. Vous pourrez admirer le « pont romain », symbole de la ville… dont le nom ne reflète pas du tout la véritable histoire !

Les Romains ont bien vécu à Tavira, ils ont même créé un port à quelques kilomètres de là, et une ville qui a prospéré, Balsa. L’arrivée des Maures dans la région a marqué la fin du règne romain et le déclin de Balsa au 8e siècle. Et justement, ce sont les Maures qui auraient construit le pont autour du 12e siècle. Et pour rendre à César ce qui… n’appartient pas à César, c’est donc le « pont romain des Maures » :)

Pont romain de Tavira
Pont romain de Tavira | Photo © Lacobrigo – Sous licence CC BY-SA 3.0

Si vous voulez découvrir Tavira sans vous fatiguer, Maria’s TukTuk propose des balades d’une heure en tuk-tuk électrique, un bon moyen de repérer les points clés de la ville et d’avoir quelques anecdotes, pour décider ensuite si vous voulez revenir visiter quelque chose de manière plus approfondie.

Les plages et la lagune de Tavira

Du côté de l’Océan Atlantique, on trouve l’une des plus belles plages de la région : onze kilomètres de sable doré, une étendue bordée de dunes et particulièrement propice aux sports nautiques, avec des vagues puissantes.

Le lieu est fréquenté essentiellement par des familles portugaises. On accède à la plage en empruntant le fameux ferry qui traverse la lagune. Sur place, on trouve quelques bars et restaurants mais vous pouvez très vite vous éloigner de ces lieux aménagés le temps d’une longue marche au bord de l’océan.

Plage de Tavira
Plage de Tavira

Les plages se succèdent en effet sans interruption : la Praia das Cascas, la Praia da Ilha de Tavira, la Praia da Terra Estreita, la Praia do Barril (avec le petit train touristique qui permet de traverser la lagune) et la Praia do Homem Nu (plage naturiste). On peut se baigner de mai à septembre en Algarve et même si les plages portent des noms différents, elles forment un ensemble tellement vaste qu’on peut s’installer sans avoir la serviette du voisin qui empiète sur la vôtre.

A la Praia do Barril, vous trouverez une curiosité : un « cimetière des ancres », des dizaines d’ancres de bateau plantées dans le sable. Autrefois, la pêche au thon battait son plein dans le coin, et les ancres permettaient de s’assurer que les filets de pêche restent au fond de l’eau, les plus petites pèsent pas moins de 300 kg et pour les plus grosses, il fallait jusqu’à 20 personnes pour les soulever. La zone était extrêmement active pendant toute la saison de pêche entre avril et début octobre.

La pêche au thon a périclité autour de 1966-1967. Le cimetière des ancres demeure un vestige de l’époque et si le sujet vous intéresse, je vous conseille de séjourner à l’hôtel Vila Galé Albacora. C’est là que j’ai logé pendant mon séjour et cet hôtel est très particulier : il abrite un musée de la pêche au thon mais surtout, il est construit dans un ancien camp de pêche au thon.

L'hôtel Vila Galé Albacora à Tavira
L’hôtel Vila Galé Albacora à Tavira – Photo © Vila Gale

L’hôtel est situé juste à côté des Quatro Águas (les « quatre eaux »), lieu de rencontre dont je vous parlais entre les différents bras de rivière/lagune/océan…

Côté lagune justement, le décor se transforme. Beaucoup d’oiseaux, une végétation et de petites plages à l’abri des vagues. L’eau est pure, fraîche, on peut se promener en bateau sur la lagune.

La lagune de la Ria Formosa au Portugal, près de Tavira
La lagune de la Ria Formosa au Portugal, près de Tavira

Il existe d’ailleurs des excursions qui combinent la visite de la ville de Tavira le matin, un déjeuner façon tapas typiquement portugais le midi, une balade en bateau jusqu’à la plage et un retour à votre hébergement le soir (voir ici l’excursion proposée par Maria’s TukTuk).

La lagune de la Ria Formosa au Portugal, près de Tavira

Découvrir les villages qui composent Tavira

Au-delà du « centre-ville », Tavira se compose aussi de plusieurs petits villages qui méritent d’être vus.

On peut citer Conceição e Cabanas de Tavira (alias « Cabanas » en version courte), dont on fait vite le tour mais qui a du charme. On peut ici aussi traverser la lagune pour rejoindre une île avec une très longue plage, la Praia de Cabanas.

A Cabanas, côté restaurants, essayez le « Restaurante Ideal » ou le Porto di mari, ou encore l’excellent Noélia e Jeronimo.

Il y a également Santa Luzia qui vaut le détour. Beaucoup de locaux vivent de la pêche. D’ailleurs, si vous êtes adepte de poisson et fruits de mer, Tavira vous apparaîtra sans doute comme un paradis gastronomique. On y trouve bien plus que la traditionnelle morue salée portugaise. La pêche au poulpe, qui se pratique avec des bateaux comme celui ci-dessous, est populaire dans la région et Santa Luzia est le temple du poulpe :

Bateau pour la pêche au poulpe
Bateau pour la pêche au poulpe

Le rivage, bordé de petites maisons, traduit cette vie tournée vers la mer…

Un voilier à Tavira

Rivage de Tavira
Rivage de Tavira

A Santa Luzia, vous pouvez essayer le bar à tapas Sem Jeito, le restaurant Tasquinha do Bruno ou, si vous voulez manger face à l’eau, la Casa do Polvo Tasquinha.

Visiter les alentours de Tavira

Au-delà de Tavira et de ses villages de pêcheurs, il y a pas mal de choses à découvrir dans le coin si vous voulez explorer la région et que vous restez un peu plus longtemps sur place.

Le parc naturel de la Ria Formosa

Autour de Faro, on trouve un parc naturel de plus de 18 000 hectares et 60 km de long, avec des lagunes qui s’ouvrent sur la mer, de petits îlots, des plages… L’île de Tavira et l’île de Cabanas font partie de ce paradis pour oiseaux migrateurs, hippocampes, caméléons et autres créatures !

On peut visiter librement le parc naturel mais il existe aussi de jolies excursions proposées par des agences locales :

  • Islands4You propose cette balade de 3h en catamaran avec des pauses baignade, arrêts sur deux îles de la Ria Formosa et anecdotes en français, le tout en petit groupe.
  • Mr Sailor propose cette balade en voilier d’une durée de 3 à 6h, avec un programme en fonction de vos envies (découverte des îles, arrêts si vous le souhaitez, etc).
  • Estrela da Ria Formosa vous propose 4h en catamaran avec découverte de la Ria Formosa, de ses canaux, pause baignade sur l’île de Barreta, découverte de l’île du Farol, de Hangares et de l’île de Culatra avec leur culture locale.

Si vous n’avez pas le pied marin, vous pouvez aussi opter pour 90 minutes de Segway à la découverte de la faune et de la flore locales.

La ville cubiste d’Olhão

Olhão est une assez grande ville mais si elle a tant de succès auprès des visiteurs, c’est surtout pour son « quartier des pêcheurs » aux maisons blanches, qui lui vaut le surnom de « ville cubiste ».

C’est le plus grand port de l’Algarve et à ce titre, manger du poisson et/ou des fruits de mer sur place est incontournable ! La ville regorge d’excellents restaurants, un paradis pour gastronomes : Pitéu da Baixa Mar, Vai et Volta, Maré Shrimp & Stuff, Lagar Mar pour citer quelques bonnes adresses.

L’agence Legendary Adventure propose cette balade de 4h à Olhão et au cœur du parc naturel de la Ria Formosa si vous voulez découvrir le coin avec les infos d’un guide.

Faro, la « grande ville » voisine de Tavira

Faro est la capitale de l’Algarve, c’est une ville de plus de 60000 habitants. Cependant, le centre historique a conservé tout son charme, témoin de l’histoire d’une ville qui a vu se succéder une multitude de cultures.

Vous pouvez aussi visiter la cathédrale médiévale, dont la tour offre une très belle vue sur Faro, aller découvrir l’insolite « Chapelle des Os » du carmel de Faro (décorée entièrement avec des ossements).

Observez les nombreux nids de cigognes installés sur les toits, allez visiter quelques musées notamment le musée archéologique de Faro (installé autour d’un très joli cloître) et le musée régional d’Algarve, ou servez-vous de la ville comme point de départ pour aller visiter la Ria Formosa.

Aller voir Vila Real Santo Antonio

Vila Real Santo Antonio se situe à la frontière entre Portugal et Espagne, entre Algarve et Andalousie (la frontière passe au milieu du fleuve qui jouxte la ville).

Beaucoup de gens choisissent donc d’aller y passer la journée, de traverser le fleuve Guadiana (il existe un service de ferry entre Portugal et Espagne) pour aller déjeuner en Espagne.

On peut aussi découvrir la réserve de Castro Marim à proximité.

Explorer la région de l’Algarve

Bien entendu, vous pouvez prévoir un voyage à Tavira et vous servir du coin comme « camp de base » pour explorer ensuite toute la région de l’Algarve.

L’Algarve offre beaucoup d’opportunités de randonnées (je vous conseille à ce sujet le guide Rother, avec 53 idées de randonnée dans la région), vous pouvez y faire du vélo, aller découvrir d’autres villages côtiers, faire du bateau pour aller explorer les grottes locales, etc.

Il existe pas mal d’excursions en bateau sympa au départ d’Albufeira, comme cette visite de la grotte de Benagil avec observation des dauphins, cette promenade en kayak dans les grottes ou encore cette croisière en catamaran le long des côtes.

La Ria Formosa au coucher du soleil
La Ria Formosa au coucher du soleil | Photo © AiresAlmeida – Sous licence CC BY 2.0

Bonnes adresses à Tavira : hôtels, restaurants

Comme je vous le disais un peu plus haut, j’ai été plutôt contente de mon séjour à l’hôtel Vila Gale Albacora et j’ai donc tendance à vous le recommander.

Il existe un autre hôtel Vila Gale bien réputé, côté ville de Tavira, qui s’appelle sobrement le Vila Gale Tavira.

Pour les plus petits budgets, regardez du côté du 2 étoiles Authentic Tavira, il propose une petite piscine sur le toit et est assez bien situé, proche du centre ville de Tavira.

Bien sûr, si vous ne souhaitez pas séjourner à l’hôtel, vous pouvez aussi réserver un Airbnb dans le coin, n’hésitez pas à utiliser le lien que je vous donne pour réserver, il s’agit d’un lien de parrainage et vous pourrez profiter d’une belle réduction.

Du côté des restaurants, je vous ai déjà donné des pistes à Cabanas et Santa Luzia… mais qu’en est-il de Tavira même ? Pas mal de bons restaurants sur place, comme le Nó de Gosto, le O Tonel, le O Castelo, le Ti Maria ou le restaurant Sal no Ponto pour n’en citer que quelques-uns.

Quant aux souvenirs, l’une des boutiques les plus réputées et populaires est la Casa das Portas, de l’autre côté du pont romain.

Quels souvenirs rapporter de Tavira ?

Si vous allez découvrir le Portugal pour la première fois, il y a d’abord tous les souvenirs assez « classiques » du pays que vous pouvez envisager. Par exemple, les azulejos, dont je vous ai déjà parlé.

Vous pouvez également envisager de rapporter dans vos bagages des souvenirs culinaires typiques : une bonne huile d’olive, de la sauce piri piri – une sauce épicée qui relève le goût de bon nombre de recettes ou encore du medronho, une eau de vie fabriquée dans les montagnes de l’Algarve.

Toujours en cuisine, vous pouvez envisager de ramener des plats typiques : par exemple, l’Assador de Barro, qui ressemble à un petit bateau et sert à faire cuire le chorizo portugais (le Chouriço) façon barbecue, ou encore une Cataplana : c’est un très bel objet en cuivre qui ressemble à l’image que l’on se fait d’une soucoupe volante et qui est emblématique de l’Algarve. On s’en sert notamment pour cuisiner des fruits de mer. La Cataplana a l’avantage de se refermer, permettant aux aliments de cuire dans la vapeur.

Évidemment, au-delà de ces idées, on retrouve aussi plein de petits souvenirs locaux comme des bijoux, etc.

Partir en voyage à Tavira : un avis

J’ai découvert Tavira au Portugal dans le cadre d’un séminaire d’entreprise (ah, la vie qu’on mène !). C’est un petit paradis pour ceux qui ont envie de se détendre, les plages et le décor est magnifique, le climat agréable, on y mange bien, on s’y sent bien accueilli.

Un petit conseil cependant : achetez un très bon antimoustique et enduisez-vous le corps avec une grande application. Je n’ai pas tendance à attirer les moustiques et j’ai été dévorée à chacun de mes séjours au sud du Portugal, et plus particulièrement à Tavira, à chaque fois que j’ai eu le malheur d’oublier l’antimoustique ! Je pense que la conjonction rivière + lagune + chaleur est un cocktail explosif :)

A part ça, si, comme moi, vous tournez vite en rond sur une plage, vous trouverez aussi de quoi vous occuper autrement à Tavira et aux alentours. Si vous êtes de nature plutôt « active » et que vous comptez passer plus d’un week-end dans le coin, profitez-en pour vous concocter un programme de visite de l’Algarve ! Vous pouvez par exemple vous aider du guide Lonely Planet « L’Algarve en quelques jours » ou du guide Petit Futé sur la région.

Et si vous voulez découvrir d’autres endroits au Portugal, n’hésitez pas à consulter la rubrique blog voyage Portugal pour plus d’articles !


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Voyage à Tavira au Portugal, entre ville et plages à perte de vue

  • boutry

    Merci Marlène pour la présentation de Tavira. Pouvez vous m’indiquer si il existe des forets dans cette région. J’aimerai connaitre le lien de parrainage pour profiter de réduction sur airbnb, je dispose d’un petit budget. Voyager seule pose t-il des problèmes en Algarve lorsque l’on parle que le français ? L’hiver fin janvier à mi février est-elle une bonne période pour se détendre en Algarve. Merci de vos réponses.

    Répondre à boutry
    • Marlène

      Bonjour, oui il existe des forêts, il y a notamment des pins, des caroubiers, des chênes… On peut notamment aller au sud de Castro Marim et Vila Real de Santo António, il y a un bel ensemble de dunes avec des pins. Il y a pas mal de forêts dans ce coin, idem au nord de Solteiras.
      Airbnb a malheureusement arrêté son programme de parrainage, je n’ai donc plus de réduction à proposer. La Pousada de Juventude est souvent l’un des hébergements les moins chers à Tavira.

      Concernant le voyage en solo, je ne me rends pas compte car je parle bien anglais mais en tout cas, c’est parfait côté sécurité et il y a plein de solutions contre la barrière de la langue, j’en donne dans cet article.

      Pour finir, la « bonne période » dépend des activités que vous prévoyez. En plein mois de janvier, il fait souvent 14-15°C l’après-midi donc ce n’est pas très chaud si on veut se baigner par exemple. A l’inverse, pour se balader et faire des randos, ça reste très agréable.

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.