Escale à Whitby dans le Yorkshire, sur les traces de Dracula (brrrr)


Ce matin-là, il fait un peu froid et les rues de York sont encore endormies quand nous prenons la direction de Whitby, dans le Yorkshire. Une petite ville coupée en deux par la rivière Esk, dominée par une falaise Est où trône une vieille abbaye torturée par les vents. Elle a inspiré Bram Stoker pour son roman Dracula.

Face à la mer du Nord, Whitby fascine par son charme de village anglais à taille humaine, par ses légendes et par sa confrontation silencieuse avec les vagues de la mer du Nord.

Whitby, la ville qui a inspiré Bram Stoker dans Dracula

Avant de visiter Whitby, nous décidons de faire le tour de la ville en voiture pour nous imprégner de l’ambiance. Nous réalisons rapidement que la ville semble plongée dans un monde parallèle. Ce week-end-là, Whitby vit son 46e « Whitby Goth Weekend », un festival gothique… fascinant !

Toute la commune semble avoir changé d’époque. Le festival attire des centaines voire des milliers de curieux et de passionnés, qui affichent des visions du gothique très différentes les unes des autres.

Il y a ceux qui établissent un lien avec la mort, vêtus de costumes – parfois ensanglantés – dignes de Halloween… et ceux qui semblent davantage percevoir le gothique comme le témoignage d’une époque : les femmes portent de superbes robes en velours épais, tandis que les hommes arborent de splendides vestes longues, brodées, la tête coiffée d’un haut-de-forme et une canne à la main qui leur donne une élégance folle.

Un couple pose pour moi lors du Whitby Goth Weekend
Un couple pose pour moi lors du Whitby Goth Weekend

Le Whitby Goth Weekend ne concerne pas qu’une population jeune et c’est ce qui frappe quand on arrive sur place : on croise aussi bien des retraités que des adolescents ! Le côté très fascinant de l’événement, c’est que la plupart des gens n’avaient pas l’air déguisés. Ils vivaient leur vie parfaitement normalement… mais en costume d’époque. Nous avons ainsi croisé un couple en train de dévorer à belles dents un fish & chips dans une tenue d’un autre siècle. Assez amusant !

Whitby a un historique très particulier avec cet univers car la ville a profondément inspiré l’écrivain Bram Stoker quand il a rédigé son mythique roman Dracula.

Depuis très longtemps, la ville était un berceau de la littérature. Cædmon, considéré comme le premier poète anglo-saxon, était moine au sein de l’ordre qui occupait l’abbaye de Whitby.

La grande croix, un monument en hommage à Caedmon
La grande croix, un monument en hommage à Caedmon

C’est donc assez naturellement que le comédien Henry Irving a recommandé la ville à Bram Stoker, son business manager, qui venait de l’accompagner sur une épuisante tournée en Écosse. Irving avait géré un cirque à Whitby par le passé, et il a suggéré à Stoker de s’établir quelques temps sur place pour souffler…

Bram Stoker arrive donc à Whitby en juillet 1890 et s’installe au 6 Royal Crescent, dans une chambre d’hôte. Chaque matin, la propriétaire fait le ménage de sa chambre et il en profite pour s’échapper en ville.

Face à lui, à quelques pas seulement de son logement, se trouve l’abbaye de Whitby, un édifice du 11e siècle, en ruines, dont la silhouette torturée jouxte celle d’une petite église, la paroisse Sainte-Marie. L’église est entourée par un cimetière sans ordre, où les tombes semblent jaillir du sol comme si elles étaient dotées d’une volonté propre…

L'abbaye de Whitby dans le Yorkshire
L’abbaye de Whitby dans le Yorkshire

Bram Stoker, qui a alors commencé l’écriture d’un nouveau roman, se laisse inspirer par ce décor étrange et séduisant.

Dans le cimetière, il glane quelques noms sur les pierres tombales – qu’il réutilisera dans Dracula, à l’instar de « Swales », première victime de Dracula. Dans la bibliothèque locale, il découvre l’histoire du prince de Valachie Vlad Tepes l’Empaleur, surnommé « Dracula »… et note le nom.

Dans les petites rues de Whitby, il entend parler d’un épisode qui a secoué la ville quelques années plus tôt : un bateau originaire de Narva (anciennement en Russie, aujourd’hui en Estonie), le Dmitry, transportant du sable fin, a voulu accoster à Whitby par une terrible tempête… Après avoir gagné le port, le bateau a fini par être brisé par les vagues quand il a voulu repartir et s’est échoué près de la falaise Est de Whitby.

Dans Dracula, le Dmitry est devenu le « Demeter »… originaire non plus de « Narva » mais de « Varna »… et c’est ce bateau qui a transporté Dracula en Europe jusqu’à Whitby dans un cercueil rempli de terre.

L'échouage du Dmitry, qui a inspiré Bram Stoker dans Dracula
L’échouage du Dmitry, qui a inspiré Bram Stoker dans Dracula. Photo – Frank Meadow Sutcliffe

Jonathan Harker, retenu prisonnier par le Comte Dracula, découvre aussi dans sa correspondance des lettres échangées avec un certain « Samuel F. Bellington, no 7, The Crescent, Whitby », la maison voisine de celle où vivait Bram Stoker pendant son séjour dans le Yorkshire.

Impossible aujourd’hui pour Whitby de se détacher de cet héritage littéraire et historique unique. Il se trouve aussi que les collines de la ville sont riches en jais, la fameuse pierre noire qui inspire souvent l’image des « cheveux de jais » dans les romans. A la mort du Prince-consort Albert de Saxe-Cobourg-Gotha, son épouse la Reine Victoria a choisi la pierre de jais de Whitby pour ses bijoux de deuil… et comme la Reine était très populaire à l’époque, ça a déclenché un véritable engouement.

A lire toutes ces péripéties, on pourrait croire que Whitby est une ville inquiétante, où l’on craint à chaque coin de rue de rencontrer une créature pas tout à fait humaine… Il n’en est rien. Si Whitby a su conserver une part de mystère, c’est aussi une ville très jolie et très attirante.

L’abbaye de Whitby et les 199 marches

Quand on arrive à Whitby, on est invariablement attiré par l’abbaye qui domine la ville, perchée sur la falaise Est face à la mer du Nord. C’est justement lors de mon séjour dans le Yorkshire que j’ai ressenti la puissance de la confrontation avec ces eaux noires et sauvages…

Abbaye de Whitby, Yorkshire
Abbaye de Whitby, Yorkshire

C’est autour de l’an 657 qu’une princesse a fondé un monastère au sommet de la falaise (qui était probablement bien plus vaste qu’aujourd’hui, après des siècles passés à être grignotée par la mer !). Sur ses ruines, on a construit au 11e siècle l’abbaye de Whitby… et au 12e siècle, à deux pas, l’église Sainte-Marie.

L’intérieur de l’église était fermé au public lors de notre visite mais on peut parfois y entrer : elle est organisée comme la plupart des vieilles églises d’Angleterre, avec des « boxes » privés où chacun pouvait assister à la messe en toute intimité.

Comme toutes les vieilles églises, celle-ci était entourée par un cimetière qui existe encore aujourd’hui. C’est par ce lieu emblématique que nous avons commencé notre visite de la ville… et impossible de visiter Whitby sans entendre des histoires à donner le frisson si on vous les racontait quand il fait nuit noire…

Église St Mary à Whitby
Église St Mary à Whitby

En 2012, un glissement de terrain a emporté une partie du cimetière et une pluie d’os est tombée en contrebas de la falaise… Le recteur de l’église Sainte-Marie a dû rassurer les habitants de Whitby quant au fait que le cimetière n’était plus actif et qu’il n’y avait donc « que des os ». C’est vrai que dit comme ça, ça rassure ^^.

Si ces histoires peuvent glacer le sang des moins téméraires, elles ne doivent pas faire oublier que Whitby offre un visage magique : la falaise qui se jette dans la mer, la vue qui surplombe le port avec ses deux phares et son chenal au milieu…

Le chenal et les phares de Whitby
Le chenal et les phares de Whitby

On peut visiter l’abbaye, qui ne présente pas grand intérêt à mes yeux, vous pouvez néanmoins consulter les horaires d’ouverture et tarifs en ligne. Si vous avez du mal à marcher, on peut se garer juste à côté sur un parking mais l’édifice est aussi accessible par un escalier légendaire de 199 marches.

Initialement, elles étaient en bois mais ont été rénovées et remplacées par de la pierre il y a quelques siècles. Vous y croiserez des paliers. Ils ont été pensés pour aider les hommes qui portaient les cercueils jusqu’au sommet de la falaise, afin de leur permettre de faire des pauses dans leur ascension.

Les 199 marches de Whitby
Une partie des célèbres 199 marches de Whitby

Quand on descend les marches, changement d’ambiance : on plonge vite dans l’animation séduisante d’un petit port de pêche très populaire.

Whitby, ville intimement liée à la mer

Whitby a toujours entretenu un lien particulier avec la mer. Au 18e siècle, la ville abritait même le troisième chantier naval le plus important d’Angleterre, après Londres et Newcastle. C’est là que le célèbre Capitaine Cook s’est formé…

Au 19e siècle, la création du chemin de fer entre Whitby et Pickering – que l’on peut encore emprunter aujourd’hui à bord d’un authentique train à vapeur, ce que j’ai fait ! – a aussi permis à la ville de gagner en popularité.

Aujourd’hui, quand on décide de visiter Whitby, il n’y a pas mille choses à faire sur place mais la plupart d’entre elles sont liées à la mer.

Il existe d’abord plusieurs musées (très petits !) : le Lifeboat Museum, consacré au sauvetage en mer, qui retrace des histoires de naufrages et de sauvetages célèbres (gratuit, retrouvez les horaires sur le site web) ; le Captain Cook Memorial Museum, consacré au célèbre explorateur (payant, horaires et tarifs sur le site officiel du musée) ; plus excentré, le Robin Hood’s Bay Museum qui évoque tous les liens de la région avec la mer du Nord, aussi bien sous l’angle de la pêche que du sauvetage, sans oublier la contrebande (musée gratuit, horaires sur le site web).

À Whitby, on peut aussi réaliser des excursions en bateau sur la mer du Nord et la plupart des compagnies qui le proposent sont dignes de confiance : Whitby Fishing Trips ou Mistress Sea Angling pour s’initier à la pêche pendant quelques heures ; Whitby Coastal Cruises pour des balades en bateau sur la mer du Nord ou sur la rivière Esk qui traverse la ville (on reconnaît cette compagnie à ses bateaux jaunes)…

La rivière Esk à Whitby
La rivière Esk à Whitby

Il faut savoir que plusieurs agences de voyages proposent aujourd’hui des excursions à Whitby. Les touristes n’étant là que pour une durée assez courte, les compagnies de bateaux se sont adaptées et par exemple, Whitby Coastal Cruises propose des balades en mer durant seulement 20 à 25 minutes, idéal pour les visiteurs qui ne restent à Whitby que 2-3 heures ! Même chose pour Whitby Old Lifeboat.

Vous pouvez réserver ce genre d’excursion au départ de York en passant par un site comme GetYourGuide.

Pour les mini-croisières, pas besoin de réserver en amont, il suffit d’approcher l’un des embarcadères à votre arrivée à Whitby.

À certaines périodes de l’année (en été me semble-t-il), il est possible de visiter le phare pour quelques livres sterling. Vous pouvez aussi, pour une expérience un peu plus « folklorique », embarquer pour une courte balade en mer à bord d’une réplique d’un bateau de James Cook.

Réplique du HMS Endeavour de James Cook
Réplique du HMS Endeavour de James Cook

Face à la falaise Est, de l’autre côté de la ville, on trouve la « Whalebone Arch », un hommage aux baleiniers. J’avoue qu’elle m’a un peu déçue car je m’attendais à ce qu’elle représente de manière un peu plus réaliste des fanons de baleine (on a cette impression sur les photos)… sauf qu’en vrai, ça faisait davantage penser à un gros bout de béton abîmé.

La Whalebone Arch de Whitby dans le Yorkshire
La Whalebone Arch de Whitby dans le Yorkshire

Je vous le disais en début d’article, Whitby est coupée en deux par la rivière Esk. Pour rallier la partie Ouest de la ville, on emprunte un pont qui s’ouvre de temps en temps pour laisser passer les bateaux, un véritable spectacle pour tous les visiteurs de passage !

Pour savoir à l’avance à quel moment il va s’ouvrir, il faut consulter les horaires de la marée… car ce « Swing Bridge » s’ouvre à l’heure pile et à la demie pendant 2h autour de l’heure de la marée haute.

Le Swing Bridge de Whitby
Le Swing Bridge de Whitby

Manger à Whitby

Sur les berges de la rivière Esk, on trouve de nombreux restaurants et cafés et une atmosphère très typique des petits ports de pêche.

Whitby est LA ville du fish & chips par excellence (qui dit pêche dit poisson !). Tout le monde se rue au même endroit : le Magpie Café ! Concrètement, un ami anglais qui connaît bien Whitby m’a dit que le fish & chips était très bon dans de nombreux restaurants de la ville… mais si le Magpie est aussi connu, c’est parce qu’il occupe un bâtiment historique de la ville, face au port, qui était lors de sa construction en 1750 une maison de marchands.

Il a par la suite servi de lieu de « commandement » pour gérer l’entrée des bateaux dans le port, avant de devenir un café-restaurant. Cette longue histoire, ajoutée au bel emplacement qu’occupe le Magpie, en fait une adresse très populaire (et de qualité !).

Mais il y a de nombreuses autres bonnes adresses : Royal Fisheries, Silver Street Fisheries par exemple.

Ville de Whitby dans le Yorkshire
Ville de Whitby dans le Yorkshire

Peter, qui nous servait de guide ce jour là, a partagé un conseil d’habitué : à Whitby, évitez de manger un fish & chips à emporter. Les goélands sur le port sont particulièrement malins… et amateurs de fish & chips. Je n’avais pas vraiment pris la menace au sérieux car nous avions de toute façon décidé de prendre nos repas au chaud dans un restaurant… mais j’ai constaté que Peter avait raison : nous étions en train de prendre des photos de la rivière quand un goéland a surgi derrière une petite fille qui picorait son fish & chips dehors.

La technique est bien rodée : l’oiseau passe par-dessus l’épaule tellement rapidement que la « victime » a peur et lâche son repas. C’est alors le festin pour les oiseaux qui se ruent sur le poisson ! D’ailleurs, j’ai constaté que pas mal de villes anglaises étaient obligées d’afficher de grandes pancartes mettant en garde les visiteurs sur ces attaques de goélands.

Profitez vraiment de votre visite de Whitby pour manger du poisson, que ce soit sous forme de fish & chips ou sous une forme plus « élaborée » (dans des restaurants comme Trenchers ou The Marine)… et si vous séjournez sur place, je vous conseille même d’aller en acheter ! Il existe en effet un magasin assez légendaire, « Fortune’s Kippers ». Son nom est un jeu de mots car le terme « Fortune Keeper » (écrit avec deux E) désigne un porte-bonheur. Ce qui se prononce presque comme « Kipper », le hareng :)

Fortune's Kippers à Whitby
Fortune’s Kippers à Whitby

Fortune’s Kippers prépare des harengs depuis presque un siècle et demi et dès que l’on entre dans la rue où se trouve la boutique, on sent une délicieuse odeur de fumée… Ils vendent aussi du bacon. L’accueil n’est pas ultra-chaleureux (il y a cette réserve bourrue des « gens du Nord » !) mais l’adresse est légendaire !

Sur place, nous avons aussi fait un break chez Beckett’s, une sorte de salon de thé qui sert des boissons gourmandes, des gâteaux maison et quelques plats simples. C’était vraiment très bon et l’accueil était charmant. Les gens peuvent venir déjeuner sur place avec leur chien, il y a dans le café des bocaux en verre qui contiennent des friandises « pour quatre-pattes » donc chacun peut se servir pour faire plaisir à son toutou. Ça crée une atmosphère très conviviale !

J’ai vraiment adoré cette visite de Whitby. C’est une ville où on peut passer quelques heures comme deux jours complets selon ce que l’on veut faire sur place : la côte autour de la ville est très sauvage, avec de splendides plages et criques… Ce n’est pas un endroit riche en hôtels mais il y a quelques bed & breakfast réputés pour profiter de son séjour sur place.

Whitby se trouve à une grosse heure de route de York… et tellement proche du parc national des North York Moors que l’on peut combiner la visite avec une exploration du parc en question. Si vous n’avez pas de voiture, vous pouvez aussi y aller en bus via la ligne 840 qui part de Leeds et va jusqu’à Whitby en passant par York et Pickering !

Je vous conseille d’ajouter la ville à votre programme si vous allez dans le Yorkshire !

Thèmes : Bord de mer Jolie ville 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Escale à Whitby dans le Yorkshire, sur les traces de Dracula (brrrr)

  • La Fiancée de l'arbre

    <3 passionnant comme toujours ! J'irai un de ces jours, c'est sûr ! Merci pour cet article :)

    Répondre à La
    • Marlène

      Hello, merci pour ton message, c’est une très jolie région… et encore plus quand on aime la nature et/ou Harry Potter (il y a des scènes des films qui ont été tournées pas loin, je pense que j’en ferai un article dédié !).

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.

Suivez la page Facebook du blog pour être au courant des derniers articles et découvrir d’autres inspirations voyage !