Que faire à Eze Village et que visiter sur place ?


Visiter Eze Village sur la Côte d’Azur, c’est découvrir un petit morceau de paradis perché sur une colline, à deux pas de Nice, face à la Méditerranée.

Cet endroit fait partie des lieux de mon enfance qui m’ont profondément marquée et où je suis revenue plus tard avec la même émotion. Des ruelles bordées de constructions en pierres sèches, une situation perchée sur une colline face à la mer – qui a donné au village son surnom de « nid d’aigle », une vue qui exprime tout le charme de la Provence, déroulant le tapis turquoise de la Méditerranée sous vos yeux.

Curieux d’en savoir plus ? C’est parti pour une visite !

Où se situe Eze Village ?

Eze est un curieux « village à deux étages » du sud de la France, construit à flanc de colline, avec une partie au niveau de la mer (Eze-sur-Mer), au bord de l’eau, et sa plage de galets… et une partie au sommet de la colline, à 427 mètres d’altitude (Eze Village). Les deux quartiers sont bien sûr reliés par la route mais aussi par un sentier de randonnée très populaire, le chemin de Nietzsche.

Le village existerait depuis plus de 1500 ans. Bien qu’il puisse paraître isolé, perché sur sa colline, il se trouve en réalité à seulement 10 km de Nice, 7 km de Monaco et de Saint-Jean-Cap-Ferrat.

Sur une carte, c’est ici !

Si vous partez à Eze bientôt, vous pouvez retrouver la météo locale ici.

Que voir et que faire à Eze Village ?

Explorer les petites rues au hasard

Eze Village, c’est un labyrinthe de petites rues, très pittoresques et végétalisées, parsemées de galeries d’art et d’ateliers d’artistes comme Flow, La Galery ou l’atelier de Floriane Maels.

Les rues d'Eze Village
Les rues d’Eze Village
Les rues d'Eze Village

Quand on se promène dans ces rues, on sent vraiment qu’elles ont une âme, en particulier quand on visite les lieux hors saison et qu’il n’y a pas trop de touristes. J’aime beaucoup cette ambiance qui respire la Provence dans ce qu’elle a de plus typique : la douceur de vivre, le goût des belles choses… Bien entendu, en pleine saison, comme beaucoup de villages de charme, Eze est parfois un peu trop bondée !

Les rues d'Eze
Les rues d'Eze

Les historiens racontent qu’au début de notre ère, c’était un village agricole fortifié, traversé par une grande rue de part et d’autre de laquelle on trouvait des maisons de pierre. Au rez-de-chaussée, on y pressait du raisin ou des olives pour fabriquer du vin ou de l’huile.

La rue principale à Eze
La rue principale à Eze

Au Moyen-Âge, la ville a développé un lien étroit avec la famille Riquier, famille extrêmement puissante de la région de Nice. Encore aujourd’hui, si vous arpentez les rues, vous croiserez l’entrée de l’ancienne demeure des Riquier.

La demeure des Riquier
La demeure des Riquier

Le jardin botanique, joyau d’Eze Village

Une promenade dans le Vieux Eze est un vrai plaisir… mais la ville offre aussi un autre lieu magique à ne pas manquer : le jardin exotique ! C’est un jardin botanique qui domine la Méditerranée et offre une vue plongeante sur la Côte d’Azur.

Le jardin botanique
Le jardin botanique

A l’emplacement de l’actuel jardin exotique on trouvait autrefois un château médiéval, détruit sur ordre du roi Louis XIV. A la fin du 19e siècle, les ruines du château commencent à attirer les visiteurs de passage dans la région, qui s’y arrêtent pour profiter du panorama exceptionnel sur la Méditerranée. Mais ce n’est qu’au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale que le maire de l’époque, André Gianton, a l’idée d’installer un jardin botanique à cet endroit. Il fait appel au paysagiste Jean Gastaud et le projet voit le jour.

Jardin exotique à Eze Village

Par temps clair, on peut apercevoir la Corse et le panorama s’étend de l’Italie à St Tropez. Le jardin lui-même comporte de nombreuses variétés de cactus et plantes succulentes (qu’on appelle comme ça non pas parce qu’elles sont délicieuses mais parce qu’elles sont « pleines de suc »).

Cactus du jardin botanique à Eze Village

Plante succulente
Cactus

En 2004, le Jardin exotique d’Eze Village a été complètement réorganisé autour de « parcours thématiques » : au-delà des plantes, on trouve aussi 15 sculptures en terre accompagnées de quelques vers qui invitent à la méditation poétique. Elles sont signées Jean-Philippe Richard. Des brumisateurs permettent également de se rafraîchir en été.

Sculpture en terre dans le jardin exotique

On trouve des bancs, on peut observer les ruines de l’ancien château d’Eze.

Ruines du château
Ruines du château

Les amateurs de photo peuvent vraiment se faire plaisir et l’atmosphère est très dépaysante. J’ai pris beaucoup de plaisir à y revenir avec mon copain après avoir connu le jardin avec mes parents quand j’étais petite. Et la dame de l’accueil l’a prédit : « Vous reviendrez quand vous aurez des enfants ». Ça se partage avec les gens qu’on aime, ce genre d’endroit ;)

Vous pouvez consulter les tarifs et horaires d’ouverture du Jardin Exotique sur le site de l’Office de Tourisme.

En général, le jardin est ouvert :

  • De décembre à mars : de 9h00 à 16h30 ;
  • D’avril à juin : de 9h00 à 18h30 ;
  • De juillet à septembre : de 9h00 à 19h30 ;
  • En octobre : de 9h00 à 18h30.

L’église du village

L’église Notre-Dame de l’Assomption est classée aux Monuments Historiques. De style néoclassique avec un intérieur baroque, elle a été construite au 18e siècle par l’architecte Antoine Spinelli (celui-là même qui aurait signé le dessin final de la place Garibaldi à Nice).

Autrefois, son clocher possédait une coupole mais elle a disparu dans un orage, frappée par la foudre.

L'église d'Eze
L’église d’Eze – © Tomica S.

Visiter les parfumeries

Vous pouvez visiter deux parfumeries : la maison Galimard, qui donne sur la place Charles de Gaulle à Eze Village, et la parfumerie Fragonard qui possède une boutique place Charles de Gaulle et une « usine laboratoire » au 158, avenue de Verdun, dont la visite est très intéressante.

Découvrir le reste de la commune

Vous pouvez tout à fait aller visiter le reste de la commune, avec la plage de galets en bord de mer, le port Silva Maris, le Fort de la Revère et le Parc de la Grande Corniche dont je vous reparle un peu plus bas !

Où loger et où manger à Eze ? Bonnes adresses

Il est possible de séjourner au cœur d’Eze Village si vous possédez un bon budget, on y trouve plusieurs hôtels au romantisme incroyable offrant des prestations haut de gamme.

Citons d’abord le Château Eza (5 étoiles), qui offre une vue sublime, un accueil très chaleureux et une restauration gastronomique de grande qualité.

Mentionnons également l’hôtel Le Château de la Chèvre d’Or dont le jardin (ci-dessous) est un petit bijou et qui possède une piscine face mer…

Le jardin du Château de la Chèvre d'Or
Le jardin du Château de la Chèvre d’Or

Si vous n’avez pas les moyens de vous loger dans le village lui-même, vous pouvez jeter un oeil à l’apparthôtel « La Perle d’Eze » qui se situe à quelques minutes à pied seulement et possède une jolie piscine.

Du côté des restaurants, pour manger dans le village même, vous pouvez aller au Nid d’Aigle (1 rue du Château) qui sert des produits locaux, à la Taverne d’Antan pour une cuisine italienne savoureuse servie dans une cave datant de l’époque médiévale (6 rue Plane). Le restaurant « Les Remparts » (rue du Barri) est aussi agréable et raffiné.

Pour manger sur le pouce, essayez le Deli au 5, rue du Château (dans le village) ou, en bord de mer, « La Vieille Maison » (18 avenue de la Liberté, proche de la gare) qui ne paie pas de mine mais où l’on mange relativement bien.

Comment aller à Eze Village ?

Aller à Eze en voiture

Eze est assez facile d’accès en voiture, en empruntant la Moyenne Corniche (D6007), direction Eze-Village (à ne pas confondre avec Eze-sur-Mer, la partie de la commune située en bordure de Méditerranée).

Plusieurs parkings vous permettront de laisser votre véhicule car le village lui-même est piéton, ils se situent place du général de Gaulle et place Fighiera.

Transports en commun vers Eze Village

Vous pouvez visiter Eze en arrivant par le train, au niveau du bord de mer, puis en montant à pied de la gare du village par le chemin de Nietzsche.

Vous pouvez aussi opter pour le bus : la ligne 82 effectue le trajet Nice-Eze et la ligne 83 le trajet entre Beaulieu-sur-Mer et Eze. Les plans et horaires sont consultables sur le site des Lignes d’Azur.

Des taxis sont également disponibles, ils peuvent être commandés depuis l’Office de Tourisme à la sortie du village.

Visite d’Eze avec un guide

Si vous n’avez pas la possibilité d’aller visiter Eze par vos propres moyens, il existe des excursions permettant de découvrir le village.

Où avoir les meilleurs points de vue sur Eze Village ?

Si vous voulez prolonger le plaisir et profiter d’une vue splendide sur Eze et sur la Côte Méditerranéenne, le plus beau panorama est probablement celui du Fort de la Revère, à 696 mètres d’altitude.

Vue sur Eze depuis le fort de la Revère
Vue sur Eze depuis le fort de la Revère

Ce bâtiment, aussi appelé Fort Anselme, a été construit à la fin du 19e siècle pour participer à la protection de la région de Nice dans le cadre d’un vaste réseau de fortifications. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il a servi provisoirement de prison sous le régime de Vichy, avant d’être récupéré après la guerre par l’Armée de l’air.

Aujourd’hui, le fort se situe au cœur du Parc de la Grande Corniche et l’on y trouve une table d’orientation avec un panorama incroyable sur la côte d’Azur. On peut s’y rendre soit en voiture (il y a un parking), soit en randonnée avec une boucle de 7 km environ au départ de la Turbie. Les sentiers sont très bien entretenus et bien balisés, on peut apercevoir les Alpes au cours de la balade.

Seul petit bémol : on entend pas mal l’autoroute A8 sur une partie du parcours… mais honnêtement, pas de quoi gâcher l’expérience !

Le fort, quant à lui, est parfois ouvert à la visite, par exemple lors des Journées du Patrimoine.

Autre point de vue sympathique mais un peu moins spectaculaire : le Mont Bastide. Il est facile d’accès en marchant. Quand vous sortez d’Eze Village par la Moyenne Corniche, vous passez sur un viaduc. Au bout du point à droite, il y a un discret sentier de randonnée qui monte vers le Mont Bastide. Là aussi, un beau panorama sur la mer et sur Eze !

Vue sur Eze depuis le mont Bastide
Vue sur Eze depuis le mont Bastide

J’espère que cet article vous donnera envie d’explorer cette petite pépite de la Côte d’Azur !


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

7 commentaires sur “Que faire à Eze Village et que visiter sur place ?

  • Sofia

    Bonjour
    Est il possible d amener exceptionnellement des personnes âgées en voiture et se garer ensuite au parking. ?

    Répondre à Sofia
    • Sofia

      De les amener à l eglise et redescendre la voiture? Merci

      Répondre à Sofia
    • Marlène

      Bonjour Sofia, l’Office du Tourisme d’Eze m’a confirmé que l’accès en voiture jusqu’à l’église Notre-Dame de l’Assomption était impossible (aucune circulation voiture dans le village médiéval). L’option la plus proche est de déposer la personne sur la Place du Centenaire, il y a ensuite une dizaine de minutes à pied jusqu’à l’église.

      Répondre à Marlène
  • tania

    je ne connais encore mais j en en svt entendu parler
    merci pr la balade
    le sud regorge aussi de petit trésor

    Répondre à tania
    • Marlène

      Oh oui alors, c’est une région magnifique : les paysages, les couleurs, les parfums, les marchés… surtout quand on rentre dans les terres, à la recherche des petits villages !

      Répondre à Marlène
  • Fanfan

    Désolée mais le jardin exotique de Monaco a été créé par Louis Notari et non par Jean-Claude Gastaud. Par contre ce dernier a bien créé le jardin exotique d’Eze.
    Cordialement

    Répondre à Fanfan
    • Marlène

      Bonjour, merci de votre message. Cette information provient du site officiel du jardin exotique (« Jean Gastaud, père du Jardin exotique de Monaco ») et était aussi mentionnée sur le site de l’office du tourisme d’Eze. Il semble effectivement y avoir un « conflit de paternité ». J’ai trouvé d’autres articles (dans Monaco Matin notamment) qui mentionnent le fait que Louis Notari aurait dessiné les plans du jardin mais que c’est le paysagiste Augustin Gastaud (un autre Gastaud, donc !) qui l’aurait créé. Le directeur actuel du jardin exotique de Monaco a lui aussi mentionné Augustin Gastaud comme étant à l’origine du jardin. Le Petit Futé en attribue la paternité à Jean Gastaud… Difficile de savoir qui a raison !

      Compte tenu de ces doutes, j’ai supprimé la parenthèse dans mon article…

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.