Comment faire un carnet de voyage : idées et astuces pour raconter ses voyages


J’ai pris l’habitude de faire un carnet de voyage quand je pars pour quelques jours ou pour plus longtemps. Tenir un journal de bord quand on voyage peut apporter énormément… à commencer par l’incroyable possibilité de replonger dans vos souvenirs au fil des pages et de revivre un voyage passé comme si vous y étiez, avec vos émotions de l’époque !

Alors dans cet article, je vous raconte comment faire un carnet de voyage qui vous corresponde et partage avec vous des idées pour l’alimenter !

Pourquoi faire un carnet de voyage ?

Pourquoi décider d’écrire sur ses voyages au lieu de se focaliser sur le moment présent ? C’est une question que l’on peut légitimement se poser au sujet des carnets de voyage. Voici quelques bonnes raisons de se lancer dans l’aventure.

1. Immortaliser ses souvenirs

Quand on voyage, on explore de nouveaux endroits, on teste de nouveaux goûts, on entend des anecdotes, on se plonge dans des sons différents de ceux du quotidien, on croise des tas de gens… et à chaque instant, on ressent des choses particulières.

Ce sont des expériences tellement fortes qu’on a parfois l’impression que l’on s’en souviendra à tout jamais, surtout si l’on fait des photos et des vidéos. Or, force est de constater que ce n’est pas le cas. On oublie l’identité de ces gens qui ont posé sur une photo avec nous, on ne se souvient plus de la conversation qu’on a eue avec un voyageur croisé au détour d’un chemin. On oublie parfois les détails, les anecdotes…

Alors tenir un carnet de voyage est un moyen de garder en tête ce que l’on a fait mais surtout, ce que l’on éprouve.

Carnet de voyage
Carnet de voyage | Photo © That’s Her Business – Sous licence Unsplash

2. En faire un véritable portrait de votre destination

Faire un carnet de voyage ne se résume pas au texte. Pour ma part, je prévois souvent des emplacements pour des photos, des billets d’entrée dans les monuments, des plantes ou fleurs ramassées sur place que je laisse sécher comme un herbier entre deux pages.

Si vous avez un talent pour le dessin, vous pouvez aussi opter pour de l’aquarelle, des croquis… et pourquoi pas personnaliser le carnet entier façon scrapbooking, avec des collages, du relief… Un réseau social comme Pinterest peut être propice à trouver l’inspiration, certains voyageurs y partagent des photos de toute beauté de carnets qu’ils ont créé, entre dessins, aquarelle et collages.

Votre carnet devient ainsi « vivant », il reflète votre destination avec des images et des couleurs.

3. Apprendre des choses

On peut aussi faire un carnet de voyage pour apprendre des choses sur une culture et une destination. Par exemple, avant un voyage, je note les plats typiques du pays où je vais, les petites anecdotes que j’ai entendues sur certains lieux que je vais visiter… Le fait d’écrire est un excellent moyen de mémoriser toutes ces informations.

4. Faire le point sur vous-même

Chaque voyage s’inscrit dans le fil de votre vie. On voyage parfois avec des gens qui comptent pour nous à une période de notre vie, dans un certain état d’esprit, avec certaines attentes… Certaines destinations peuvent nous laisser indifférents à une période et nous attirer quelques années plus tard parce qu’on change au gré de nos expériences.

Écrire un carnet de voyage, c’est garder une trace de la personne que l’on est à un moment précis… et c’est parfois fascinant de relire son récit et son ressenti « de l’époque » a posteriori.

5. S’occuper pendant les temps morts

Quand on voyage, il y a parfois des moments où l’on a un peu de temps devant soi, surtout si vous voyagez sans voiture ! Prendre un train, un bus pour faire un bout de parcours, des moments où vous pouvez en profiter pour prendre des notes dans votre carnet de voyage entre deux coups d’oeil au paysage !

Si vous voyagez en solo, le carnet de voyage est aussi un moyen parfois bien pratique de se donner une contenance quand on est un peu mal à l’aise au restaurant (et on vous prend parfois pour un critique gastronomique ^^).

6. Partager avec d’autres

Faire un carnet de voyage, c’est souvent emmagasiner une foule d’informations qui peuvent ensuite servir à aider d’autres personnes. Je m’appuie par exemple sur mes carnets de voyage pour écrire mes articles de blog mais aussi pour donner des bonnes adresses et des conseils à mes amis qui partent pour une destination que j’ai déjà visitée.

D’ailleurs, ça marche aussi dans l’autre sens : je note souvent sur les pages de mon carnet de voyage en amont quelques bons plans conseillés par mes proches (le petit bar sympa, le parking improbable avec une vue de folie sur la ville, etc).

Ecrire un carnet de voyage : prendre du temps pour soi
Ecrire un carnet de voyage : prendre du temps pour soi | Photo © Daniel Jensen – Sous licence Unsplash

7. Passer un bon moment en famille

Si vous avez des enfants, faire un carnet de voyage avec eux peut être un super moment à vivre en famille. C’est l’occasion de développer leur créativité mais aussi un moyen pour eux de se constituer de précieux souvenirs à revoir quand ils seront plus grands… sans compter que les plus jeunes apprécient souvent que l’on sorte le matériel de dessin pour illustrer leur cahier selon leurs envies !

Que peut-on écrire dans son carnet de voyage ?

Il n’y a pas de règles sur la manière de faire un carnet de voyage… mais voici une grosse liste d’idées qui peuvent alimenter votre carnet de voyage.

  • Utilisez le carnet de voyage pour préparer votre séjour en amont : vous pouvez noter des bonnes adresses, des plats à tester, des infos pour mieux comprendre la culture locale, de beaux points de vue que vous avez repérés (à Cracovie, j’avais par exemple noté qu’il fallait « aller au pied du pont Grunwaldzki pour avoir une belle vue du château de nuit »)… ce qui a donné naissance à cette photo :
    Le château du Wawel de nuit au pied du pont Grunwaldzki
    Le château du Wawel de nuit au pied du pont Grunwaldzki
  • Notez ce que vous attendez du voyage et vos préjugés sur la destination : c’est parfois très amusant de comparer la manière dont on s’imaginait un endroit à ce qu’on a réellement vécu sur place.
  • Racontez votre itinéraire, chaque étape du parcours et ce que vous faites.
  • Dessinez une carte de vos pérégrinations sur une page.
  • Décrivez ce que vous ressentez, ce que vous éprouvez avec la plus grande honnêteté et en essayant de mobiliser tous vos sens : qu’est-ce qui vous choque, vous fait peur, vous bouleverse, vous rend heureux ? Est-ce qu’il y a des odeurs qui vous ont marqué, des sons inhabituels ?
  • Lâchez-vous sur ce que vous aimez et n’aimez pas.
  • Parlez des gens que vous croisez : vous pouvez retranscrire des dialogues, des anecdotes qu’on vous a racontées, noter quelques informations sur ces personnes (par exemple : « Ai croisé une voyageuse québécoise qui passait 3 semaines en Pologne, m’a conseillé de visiter Torun, plus jolie ville de son séjour selon elle, m’a prise en photo et m’a souhaité « bonjour » en partant… ce qui se fait au Québec mais n’est pas habituel en France !) ».
  • Notez ce qui vous surprend : ça m’arrive souvent d’écrire dans mon carnet de voyage « il faudra que je regarde pourquoi… » quand quelque chose m’interpelle. Ça me permet de ne pas oublier d’aller me renseigner par la suite sur Internet ou en posant la question à quelqu’un.
  • Notez les petites infos importantes pour vous : certains marqueront par exemple le nombre de pas ou de kilomètres parcourus, le budget dépensé, etc.
  • Illustrez votre carnet de voyage : un carnet de voyage est souvent un journal dans lequel on va gribouiller, dessiner, coller des choses en plus du récit lui-même… et c’est ce qui lui donne sa saveur si particulière. Collez sur les pages la carte de visite des restaurants où vous allez ou des gens que vous croisez, des tickets de bus ou des places de spectacle… Accrochez vos billets pour des lieux touristiques avec des trombones… Insérez des cartes postales, dessinez dans votre carnet, laissez des pages blanches pour coller des photos.
  • Faites un bilan de votre voyage après votre retour : vous pourrez ainsi revenir sur les idées reçues et les attentes que vous aviez au départ…

Idées et conseils en plus pour faire son carnet de voyage

L’importance des émotions

Dans mes premiers récits de voyage, j’avais tendance à beaucoup rapporter sur papier ce que j’avais « appris » sur une destination. Or, ces faits, ces informations historiques, vous pouvez les retrouver n’importe où sur le web après.

En revanche, ce que vous risquez d’oublier avec le temps, ce sont vos ressentis, vos émotions au sujet d’un lieu. Vous vous souviendrez y être allé, garderez une impression globale plutôt positive ou négative mais vous oublierez souvent ce qui vous a fait sourire, impressionné, effrayé, dégoûté… Or, ce sont ces émotions qui sont précieuses et redonnent du sens à votre carnet quand vous le relisez des années plus tard !

Le choix du carnet de voyage

Commencez par choisir un carnet de voyage qui vous correspond. Ça fait partie intégrante du plaisir d’écrire !

Pour ma part, j’essaie de miser sur la qualité car un carnet de voyage est le genre de document que l’on peut conserver pendant toute sa vie… Autant qu’il reste en bon état, j’évite donc les simples cahiers d’écolier. J’apprécie beaucoup les carnets à couverture souple de la marque Moleskine, ils ont une petite pochette à la fin du carnet pour glisser des cartes ou des tickets… J’achète toujours le même modèle, en noir, ça permet d’avoir ensuite une « collection » harmonieuse au fil des voyages. Ils font près de 200 pages.

Pour certains, faire un carnet de voyage impliquera de choisir un « bel objet », que vous prendrez plaisir à conserver, à l’instar des carnets proposés par la marque « Carnet du voyageur ». Ils sont faits à la main, en cuir et ne sont pas rechargeables, l’objectif est donc vraiment de les conserver et de les laisser se patiner avec le temps.

Carnet de voyage signé "Carnet du Voyageur"
Carnet de voyage signé « Carnet du Voyageur »

Le format a son importance : votre carnet doit pouvoir tenir dans un sac sans peser trop lourd ni prendre trop de place, pas question d’avoir l’impression de voyager avec un dictionnaire ! Optez donc pour un petit format, 15x21cm maximum.

Pensez aussi au stylo : un bon vieux Bic est efficace pour une encre qui tient bien dans le temps sans s’effacer… mais vous pouvez aussi prévoir de quoi mettre un peu de couleur : certains aiment l’aquarelle, d’autres les crayons de couleur ou tout simplement des stylos colorés à pointe fine comme les Point 88 de Stabilo.

Si vous comptez coller des choses, emmenez un petit tube de colle et/ou des trombones pour fixer tout ça dans votre carnet. Et si vous êtes adepte des croquis ou de l’aquarelle, pensez à emporter votre matériel. Les feutres Posca sont une référence si vous aimez le dessin !

Quand écrire dans son journal de bord ?

Là encore, il n’y a pas de règle. Parfois, vous trouverez le temps d’écrire votre récit de voyage lors de vos moments de pause dans la journée : sur le coin d’une table dans un café, sur un banc le temps d’un break, dans une gare en attendant le train (ou dans le train lui-même).

Parfois, vous attendrez le soir, une fois rentré à votre hébergement : pendant que votre compagnon de voyage est sous la douche, avant de sortir dîner, en rentrant de votre soirée…

Et puis, plus rarement, vous vivrez peut-être des moments tellement forts que vous aurez envie de prendre des notes « en temps réel ». Quand j’ai visité le camp d’Auschwitz-Birkenau en Pologne, j’ai gardé mon carnet à la main tout au long de la journée.

Amusez-vous !

Un carnet de voyage ne doit pas devenir une contrainte, un devoir de vacances un peu casse-pieds auquel on se prête à reculons. Amusez-vous ! Si vous n’aimez pas écrire, contentez-vous de quelques infos en vrac, dessins et collages de photos… Ne recherchez pas la perfection à tout prix mais essayez plutôt d’imaginer la manière dont vous aimeriez revivre votre voyage dans 10 ans. De quoi aimeriez-vous vous souvenir ?

C’est comme ça que l’on peut aligner ses carnets de voyage dans sa bibliothèque au fil des années… et les ressortir de temps en temps, se replonger dans une page ou deux, par nostalgie ou pour partager quelques astuces avec ses proches ;)

Vous aimez garder une trace écrite de vos voyages ? Comment procédez-vous pour rédiger votre journal de bord ?

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Comment faire un carnet de voyage : idées et astuces pour raconter ses voyages

  • franck

    Superbe article. Pour chaque voyage, un nouveau carnet. Entre prise de note et petites aquarelle, une fois de retour je finis de le compléter avec quelques souvenirs. J’ adore utiliser les superbe carnet Paon qui sont unique. Bon format et pleins de papiers différent, c’est top. Aussi j’utilise les petit carnet papier tigre . Super design.

    Répondre à franck
    • Marlène

      Ah j’aime beaucoup Papier Tigre aussi ! Sympa de maîtriser l’aquarelle, ça donne une autre dimension aux récits de voyage :)

      Répondre à Marlène
  • PetitBoson

    Bonjour Marlène!
    Je me rappelle lorsque je suis partie un mois à l’étranger toute seule l’année dernière. Je me gardais toujours un moment le soir pour écrire ma journée. Mais je le faisais sur l’ordinateur. Cet été je me suis dis que ça serait sympa de tout compiler dans un carnet, avec de jolies photos et les petits souvenirs que j’ai ramené. Ton article me motive encore plus à le faire!
    Il est vrai que ça permet d’avoir de beaux souvenirs à lire et à se remémorer dans les moments où ça ne va pas trop, ça met du baume au cœur.

    Répondre à PetitBoson
    • Marlène

      Hello, je le fais très assidûment cette année et c’est chouette, j’ai choisi un modèle de carnet très « standard » chez Moleskine avec l’idée de toujours garder le même carnet (quitte à changer de couleur) pour qu’à la fin, ça rende bien sur mes étagères ^^ En seulement 2 voyages, il est déjà bien rempli… et c’est là qu’on voit tout ce que voyager nous apporte :)

      Répondre à Marlène
  • Anais

    Il m’arrive de prendre des notes lorsque je visite un endroit pour la première fois. C’est un bon moyen pour conserver des souvenirs ou faire le point sur son expérience.

    Répondre à Anais
    • Marlène

      Oui je trouve aussi, d’autant qu’on peut vite oublier ses premières impressions ou certains détails !

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.