Que faire à Amiens ? Découvrez la ville, de la cathédrale aux Hortillonnages…


Aujourd’hui, direction Amiens dans les Hauts-de-France pour partir à la découverte de la ville ! Du quartier Saint-Leu – quartier historique – à la cathédrale, en passant par les Hortillonnages, la maison de Jules Verne, les parcs et les musées, je vous propose des idées d’activités et de visites qui devraient vous occuper si vous cherchez que faire à Amiens.

C’est une très belle destination pour passer la journée ou, mieux, le week-end… donc j’ai aussi compilé pour vous mes bonnes adresses (hôtels, restaurants) pour y préparer un séjour ou une excursion !

Amiens, une ville traversée par la Somme

Vous cherchez une destination pour passer de bons moments ? Pourquoi ne pas partir à Amiens ? Cette ville de plus de 130000 habitants se situe dans les Hauts-de-France et est traversée par la Somme.

Nous sommes à 120 km de Lille, à 120 km de Rouen et à 160 km de Paris, ce qui en fait un endroit assez facile d’accès depuis la moitié nord de la France ! 

Quand partir à Amiens ?

Amiens offre un excellent équilibre entre monuments, musées et nature, avec des jardins flottants, de grands parcs mais aussi un quartier historique, une cathédrale gothique, un musée d’art et d’archéologie renommé, pour ne citer que quelques exemples.

C’est donc à la belle saison que vous profiterez le mieux de la ville dans toutes ses dimensions, dès que la végétation fait son apparition jusqu’à ce que les arbres prennent des teintes rouge-orangé.

Cependant, si vous aimez le charme des arbres nus en hiver, du givre qui vient se poser sur le décor au petit matin, l’hiver vous apportera de belles opportunités de photos donc ne vous privez pas d’y aller tout au long de l’année. Il y a d’ailleurs un beau marché de Noël (autour de 130 chalets en général !) dans la rue des Trois Cailloux.

La place du don à Amiens

Que faire à Amiens ?

C’est parti pour une sélection de visites, monuments et musées à découvrir !

Visiter le quartier Saint-Leu

Le quartier Saint-Leu jouxte le centre d’Amiens. Aujourd’hui, c’est probablement l’endroit le plus pittoresque de la ville, avec ses canaux, ses petites rues pavées, ses jolies façades colorées… mais autrefois, c’était un quartier très modeste, où l’on trouvait des artisans ayant besoin de la proximité avec le fleuve, comme les tanneurs et les teinturiers, sans oublier les bouchers qui occupaient aussi les lieux.

Allez voir la jolie place du Don, avec sa vue sur la cathédrale, la rue d’Engoulvent ou buvez un verre sur le quai Belu, au bord de l’eau.

Découvrir la cathédrale Notre-Dame

La cathédrale d’Amiens détient un record : c’est la plus grande cathédrale de France en termes de volume intérieur. Son architecture est extrêmement travaillée, avec de nombreuses sculptures à observer sur les façades extérieures. Le grand orgue est en restauration jusqu’en 2023, ce qui n’empêche pas de profiter du reste de l’édifice.

L'un des côtés de la cathédrale d'Amiens

Un très beau labyrinthe orne le sol, la chaire ornée de dorures est soutenue par de superbes sculptures représentant la Foi, l’Espérance et la Charité. On peut arpenter pas moins de 11 chapelles, toutes riches en sculptures, peintures et boiseries.

Lors de ma visite, un mariage était en cours (félicitations à Cindy et Lucas ^^) donc on ne pouvait pas accéder au chœur, fermé au public pour offrir aux futurs mariés un peu d’intimité. Néanmoins, avant le début de la cérémonie, j’ai pu admirer la beauté du maître-autel baroque… et, par la suite, profiter du tour de chœur où l’on repère l’une des sculptures les plus connues de la cathédrale : l’Ange pleureur.

L'ange pleureur de la cathédrale d'Amiens

Pour bénéficier d’informations lors de votre visite, vous pouvez consulter le guide avec plan mis à disposition gratuitement sur ce site web.

J’aurai l’occasion de vous reparler de cette visite dans un article dédié car en plus de la visite « au sol », il est possible de visiter les toits pour voir de plus près la flèche restaurée par Viollet-le-Duc, une personnalité architecturale reconnaissable entre mille !

Adresse : 30 Place Notre Dame.

Retrouvez ici les horaires d’ouverture et les possibilités de visite de la cathédrale et du trésor (la réservation s’effectue par téléphone le jour de la visite).

Monter au sommet du beffroi

Amiens possède également un beffroi qui, comme le beffroi de l’hôtel de ville de Lille, est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. L’édifice est extrêmement ancien, une version rudimentaire existait déjà au 13e siècle.

Bien sûr, il a été reconstruit et restauré depuis car il n’a pas été épargné par l’histoire, entre les incendies et les bombardements pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Le monument peut se visiter mais n’est ouvert que ponctuellement. Vous pouvez retrouver ici le tarif et les horaires d’ouverture.

Adresse du beffroi : 1 Place Maurice Vast.

Le beffroi d'Amiens vu depuis la cathédrale

Explorer les Hortillonnages

On appelle souvent cet endroit la « Venise du Nord » et c’est vraiment une richesse et une particularité d’Amiens… mais de quoi s’agit-il ?

Il s’agit de tout un réseau de jardins parcouru par des canaux. Autrefois, cette zone était occupée par des marais et au Moyen-Âge, les habitants ont commencé à l’aménager pour créer des champs afin d’accueillir des maraîchers. En picard, on a appelé ces maraîchers les « hortillons », un terme dérivant du bas latin « hortellus » qui désignait un petit jardin.

C’est ainsi que les « Hortillonnages » ont vu le jour. Avec l’urbanisation, l’activité de maraîchage a peu à peu perdu de son influence à cet endroit (terrains trop petits, trop difficiles d’accès pour y amener des machines agricoles modernes). De ce fait, les champs ont été transformés pour la plupart en « jardins flottants », des jardins d’agrément que chacun aménage à sa guise (mais tout de même avec des règles pour protéger la biodiversité et l’équilibre du site).

Ils représentent environ 65 km de canaux. Vous pouvez découvrir leur histoire au musée des hortillonnages, il ne se situe pas à Amiens même mais à Rivery (car le site est vaste et s’étend sur plusieurs communes) au 21, impasse Marcel.

Et pour visiter le site, vous disposez de plusieurs options. On peut d’abord les arpenter à pied ou à vélo, l’office de tourisme propose cette suggestion d’itinéraire qui emprunte notamment le chemin de halage au bord du fleuve :

Si vous aimez la marche, vous pouvez également aller à pied dans le Jardin des Vertueux, un espace de 28000 m² qui permet de découvrir le site.

Il est aussi possible de découvrir les Hortillonnages en barque, par exemple via les balades organisées en barque à cornets par l’association pour la protection et la sauvegarde du site des Hortillonnages. Vous pouvez retrouver des informations ici.

Il n’y a pas de réservation à l’avance à l’heure où j’écris l’article, vous devez simplement vous présenter au 54, boulevard de Beauvillé (ne venez pas trop tard dans la journée car les places sont limitées), on vous donnera un « horaire de départ » auquel il faudra revenir pour embarquer.

Il y a d’autres embarcadères au niveau du musée de Rivery, de l’auberge du Vert Galant ou du restaurant Le Fil de l’Eau sur le chemin de Halage, pour n’en citer que quelques exemples. Vous pouvez louer votre propre barque auprès de prestataires privés pour découvrir le site à votre rythme.

Enfin, il est possible de louer des canoés pour explorer les canaux.

Les Hortillonnages d'Amiens

Visiter le musée de Picardie

Il fait partie des musées de qualité à visiter à Amiens. Il abrite une large collection archéologique remontant à la Préhistoire. On retrouve à la fois des artefacts issus du département et des objets issus de l’Antiquité égyptienne, romaine, grecque, gallo-romaine ou encore mérovingienne.

On y trouve également de nombreuses œuvres d’art, en particulier des peintures et des sculptures.

On peut facilement y passer 2h, vous pouvez retrouver les horaires d’ouverture, le tarif et les conditions de visite ici.

Adresse : 2 Rue Puvis de Chavannes.

Entrer dans la maison de Jules Verne

Jules Verne a marqué de nombreuses générations de lecteurs, peuplant notre imagination de ses récits d’aventure. Né à Nantes, il a fini sa vie à Amiens où il s’est installé à l’âge de 43 ans, ayant épousé Honorine du Fraysne de Viane. Il l’avait justement rencontrée à Amiens, lors du mariage de l’un de ses amis avec la sœur d’Honorine.

Jules Verne s’est impliqué dans la vie locale, étant même élu au conseil municipal. En 1882, il devient locataire d’une maison initialement construite pour un notaire local, reconnaissable à sa tour abritant un escalier en colimaçon.

Aujourd’hui, la maison de Jules Verne a été acquise par la ville et transformée en musée, où vous pouvez parcourir toutes les pièces où il vivait, depuis le jardin d’hiver au rez-de-chaussée jusqu’au grenier. On découvre son univers, des maquettes, des photos, des affiches, des couvertures de romans célèbres… de quoi s’immerger dans l’œuvre de l’écrivain !

La visite est rapide, comptez 1h environ. Vous pouvez retrouver les horaires d’ouverture et tarifs ici.

Adresse de la maison : 2, rue Charles Dubois.

Maison de Jules Verne à Amiens

L’étonnant cimetière paysager de la Madeleine

Mon petit coup de cœur insolite ! Beaucoup de touristes font un passage express au cimetière de la Madeleine pour y voir la tombe de Jules Verne… mais je vous conseille de prendre le temps de vous perdre dans ses allées, en particulier dans la partie la plus ancienne du cimetière, qui m’a rappelé les cimetières victoriens de Londres !

Les pierres tombales anciennes sont noyées dans la verdure, sous les arbres, on croise des oiseaux et des écureuils… Un lieu étonnamment apaisant, ouvert en général de 8h à 18h30 tous les jours.

Adresse : 474 Rue St Maurice.

Cimetière de la Madeleine à Amiens

Se ressourcer dans les parcs d’Amiens

Au-delà du poumon vert que représente la « Venise du Nord », Amiens offre de nombreux parcs pour faire un peu de marche dans la nature. Le Parc Saint-Pierre, en plein cœur de la ville, est le plus célèbre… mais il existe aussi le Parc de la Hotoie à l’ouest, avec ses deux étangs.

Il se situe juste à côté du zoo d’Amiens (situé « allée du Zoo », facile à retenir !), une idée de sortie sympa avec des enfants : c’est un petit zoo mais qui est en pleine expansion, avec un chantier prévu pour se terminer en 2024 qui permettra de l’étendre de 1.5 hectares. Vous pouvez retrouver les horaires d’ouverture du zoo et les tarifs ici.

Pour se mettre au vert, il existe aussi un Jardin des Plantes (60 Bd du Jardin des Plantes), très bien entretenu et proche du centre-ville, ainsi que le jardin archéologique de Saint-Acheul (10 Rue Raymond Gourdain).

Installé dans ce qui était au 19e siècle une carrière de terre à brique, il permet de s’immerger dans l’archéologie et vaut surtout le détour pour les activités et événements qui y sont organisés, plus que pour l’environnement lui-même (avis personnel bien sûr !).

Voilà ce que j’ai retenu quant à savoir que faire à Amiens… mais si vous restez plus longtemps, voyons ensemble d’autres découvertes à faire !

Découvrir la région d’Amiens

Il y a beaucoup de curiosités à découvrir autour d’Amiens.

L’histoire de la Première Guerre Mondiale

La région a été particulièrement touchée par la Grande Guerre… et est aujourd’hui un lieu où l’on peut en voir de nombreuses traces et mémoriaux.

La Somme a mis sur pied un Circuit du Souvenir rassemblant plusieurs sites de mémoire. Parmi ceux qui valent à mon sens le détour :

  • Le musée de la Somme 1916 (Rue Anicet Godin à Albert, à 30 km d’Amiens) – Il est installé dans un lieu atypique, puisqu’il se situe dans un ancien abri anti-aérien, en sous-sol. On s’immerge pleinement dans l’atmosphère de l’époque de la Grande Guerre, avec des mises en scène pour reconstituer des scènes de vie et de nombreux objets historiques. Une muséographie moderne et immersive (plus d’infos ici).
  • Les trous de mines, notamment celui de la Boisselle (ou cratère de Lochnagar) à Ovillers-la-Boisselle (juste à côté d’Albert, commune évoquée précédemment).
  • Le mémorial de Beaumont-Hamel (rue de l’Église à Auchonvillers, à 38 km d’Amiens) – Le « Parc terre-neuvien » est connu pour son réseau de tranchées préservé, sa butte qui permet de prendre la hauteur sur un paysage grêlé de trous d’obus. Un site de plus de 30 hectares qui rend hommage à l’implication des Canadiens dans la Première Guerre Mondiale (plus d’infos sur le mémorial ici).
  • Le Centre Sir John Monash (Route de Villers Bretonneux à Fouilloy, à 20 km d’Amiens) – Il rend hommage aux Australiens et Néo-Zélandais engagés dans la Grande Guerre. C’est un musée très moderne et immersif, qui jouxte un cimetière militaire (plus d’infos ici).
  • L’Historial de la Grande Guerre (Place André Audinot à Péronne, à 60 km d’Amiens) – Il vous plonge dans toute l’histoire de la Première Guerre Mondiale, avec de nombreux objets et pas mal d’activités proposées aux plus jeunes. Il a un côté plus « froid », moins axé sur l’émotion, que le musée de la Somme 1916 (plus d’infos sur l’Historial ici).
Musée Somme 1916
© Alf van Beem

La beauté de la baie de Somme

La baie de Somme est une expérience à part entière, plus qu’une simple sortie à faire au départ d’Amiens. Elle mérite d’ailleurs plus qu’une escapade d’une journée, tant cette côte offre de choses à découvrir.

C’est un territoire connu à la fois pour ses jolies villes, notamment Le Crotoy et Saint-Valery-sur-Somme… mais aussi pour sa richesse ornithologique : on peut y visiter le parc du Marquenterre, véritable réserve ornithologique de 200 hectares (informations ici), y observer des phoques, profiter de la beauté des immenses plages…

Vous pouvez également aller visiter l’abbaye et les jardins de Valloires, notamment à l’approche de l’été : le parc abrite 5000 espèces sur 8 hectares, dont beaucoup de rosiers anciens.

Il faut tout de même compter une bonne heure de route pour rejoindre Saint-Valery-sur-Somme depuis Amiens en contournant Abbeville. Il peut donc être pertinent, si vous séjournez dans la Somme, de loger directement en baie de Somme, par exemple au très beau Château de Noyelles ou à l’hôtel-spa Les Corderies.

Si vous passez une semaine dans le coin, c’est un bon complément « nature » à quelques jours à Amiens.

Le village préhistorique de Samara

Autre idée de sortie proche d’Amiens : le village préhistorique de Samara, à moins de 15 km de route (il se situe rue d’Amiens à La Chaussée-Tirancourt).

C’est un parc qui reconstitue des campements et maisons de la Préhistoire ou de la période gallo-romaine, propose de nombreux espaces naturels (labyrinthe végétal, marais, arboretum, etc) et propose plein d’activités pour les enfants et les grands (sur l’artisanat, la façon de faire du feu, de tailler des pierres pour créer des outils ou des armes, etc).

Un très bon moyen de s’immerger de manière ludique dans cette période de notre histoire, notamment si vous cherchez une activité à faire en famille !

Vous pouvez retrouver toutes les informations utiles sur le parc ici.

La cité souterraine de Naours

Dernière idée d’activité, la cité souterraine de Naours qui se situe à moins de 20 km de route (5 Rue des Carrières à Naours). De quoi s’agit-il ?

C’est une ancienne carrière de craie, exploitée dès le Moyen-Âge où, pendant toutes les invasions en Picardie, les habitants se réfugiaient. Les 28 galeries souterraines pouvaient accueillir jusqu’à 2000 personnes, qui ont bâti dans ces souterrains de véritables espaces de vie. On y a construit jusqu’à 300 « chambres » !

Aujourd’hui, vous pouvez visiter le site avec guide ou audioguide (plus de détails ici).

J’espère en tout cas que cela vous donnera des pistes pour préparer votre séjour !

Visiter Amiens sur une journée, un week-end ou plus ?

Amiens est une destination parfaite pour un week-end de 2 jours (si vous restez exclusivement en ville) ou un week-end prolongé (si vous explorez un peu les alentours).

Le samedi, vous pouvez par exemple visiter le quartier Saint-Leu, la cathédrale et un lieu rapide à explorer comme la maison de Jules Verne. Le dimanche, après un bon brunch, aller découvrir le musée de Picardie puis les Hortillonnages et, si vous en avez la curiosité, aller vous perdre dans les allées du cimetière de la Madeleine ou dans un autre parc.

Si vous restez plus longtemps, vous pouvez par exemple…

  • Explorer le lien entre les Hauts-de-France et la Première Guerre Mondiale, à travers les différents mémoriaux ;
  • Aller découvrir la beauté de la baie de Somme et son incroyable réserve naturelle ;
  • Visiter de jolies villes comme Le Crotoy, Saint-Valéry-sur-Somme ou Abbeville ;
  • Plonger dans le passé, au-delà de la Première Guerre Mondiale, en visitant des lieux chargés d’histoire comme la cité souterraine de Naours ou le village préhistorique de Samara.

Il y a donc de quoi occuper aussi bien un week-end de 2 jours à Amiens qu’une semaine entière dans la région, en fonction de vos centres d’intérêt et du temps dont vous disposez.

Une chapelle de la cathédrale d'Amiens

Comment aller à Amiens ?

Venir à Amiens en voiture ou en train

L’autoroute A16 contourne la ville par l’ouest, l’A29 par le Sud, la N25 par l’est et le nord, de grands axes qui permettent aisément de venir en voiture.

Dans le centre-ville et le quartier Saint-Leu, mieux vaut laisser la voiture de côté car l’accès est difficile dans certaines zones. Vous trouverez des parkings au bord de la Somme s’il y a de la place (parking Parmentier notamment), il y a aussi deux grands parkings couverts au niveau de la gare et de la tour Perret et bien d’autres.

Beaucoup de parkings sont gérés par Effia.

Si vous n’avez pas de voiture ou que vous souhaitez venir par les transports en commun, Amiens possède deux gares : une gare centrale et la gare St Roch, à l’ouest. La gare d’Amiens elle-même est la plus pratique quand on vient faire du tourisme, elle permet de rejoindre le centre à pied en quelques minutes.

Comptez 1h17 de trajet depuis Lille Flandres, 1h18 depuis Paris Gare du Nord, 1h24 depuis Rouen en TER.

Circuler à Amiens en transports en commun

Vous pouvez emprunter le réseau de bus pour vous déplacer. Il s’appelle Ametis, vous pouvez retrouver les tarifs, horaires et plans des lignes sur leur site web.

Les bus sont surtout utiles pour rejoindre des lieux excentrés comme le cimetière de la Madeleine car sinon, tout se visite aisément à pied.

Le bon plan : le samedi, tout le réseau Ametis est gratuit !

Autre façon sympa de se déplacer : louer un vélo, notamment pour arpenter le chemin de halage des Hortillonnages. Amiens possède un service de vélos en libre-service, Velam, avec un ticket 1 ou 2 jours pratique pour ceux qui viennent pour le week-end. Vous pouvez obtenir plus d’informations sur le service et les stations de vélo sur le site de Velam.

Où loger à Amiens ? Les meilleurs hôtels

L’offre d’hôtels à Amiens n’est pas très étendue, a fortiori si vous visez le centre-ville pour pouvoir visiter facilement. La plupart des chaînes d’hôtels grand public sont présentes, on peut citer :

Il existe également des hôtels indépendants, notamment Le Prieuré et La Résidence – Situé au pied de la cathédrale, à 10 minutes à pied de la gare, c’est un 3 étoiles très accueillant, offrant un petit-déjeuner de qualité.

Si vous cherchez où loger à Amiens, je vous conseille aussi de regarder les maisons d’hôtes, qui offrent souvent de meilleures prestations qu’un hôtel là-bas : dans le centre, regardez notamment le Gingko (proche de la maison de Jules Verne) et, près des Hortillonnages, les gîtes « Comme une parenthèse au cœur des Hortillonnages » (avec des maisons de 1 à 3 chambres disponibles).

Enfin, pour loger dans la Tour Perret, grand édifice offrant une vue panoramique sur Amiens (mais que l’on ne peut pas visiter comme touriste), vous pouvez regarder cet appartement en location.

La Tour Perret à Amiens

Bonnes adresses de restaurants et cafés

Amiens ne manque pas de bons restaurants très sympathiques. Pour vous donner quelques bonnes adresses pour manger, il y a la brasserie Les Petits Bonheurs (30 Place René Goblet), les restaurants Le Phare (19 Place Alphonse Fiquet), l’Ail des Ours (11 Rue Sire Firmin Leroux), Leu Duo (60 Rue Vanmarcke) ou encore Carte Blanche (13 Rue Henriette Dumuin).

Pour un brunch, vous pouvez aller au Green Corner (43 quai Belu) dont le décor est en plus très sympa puisque ce quai est au bord du fleuve, au restaurant Le Quai (15 quai Belu), chez Robin Room (9 Rue Flatters) ou encore au bistrot La Peña (45 Rue Robert de Luzarches).

Le café Ad hoc est convivial pour faire un break ou grignoter sur le pouce !

Voilà pour cette découverte d’Amiens. Pour vous donner un avis plus personnel, c’est une ville à laquelle j’ai vraiment trouvé beaucoup de charme. C’est un juste équilibre entre urbanisation et nature, c’est animé tout en gardant le côté « intimiste » de quartiers comme Saint-Leu, des visites et activités permettant de ne pas s’ennuyer, une restauration de qualité… Il y a de quoi s’occuper toute l’année, que l’on vienne en solo, en couple, entre amis, avec des enfants.

Pour préparer un séjour sur place, sachez aussi que Le Petit Futé a sorti un guide touristique dédié à Amiens, à tout petit prix, qui vous aidera peut-être à concocter votre programme !

Il vous reste des questions sur la visite d’Amiens ? Un avis à partager ? N’hésitez pas à réagir dans les commentaires !

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.



Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.