Le Vieux Saint Maur à Saint Maur des Fossés, ambiance village près de Paris


Découvrir le quartier du Vieux Saint Maur a été un véritable coup de cœur alors c’est là que je vous emmène aujourd’hui. Posons d’abord le décor : imaginez cette impression d’entrer dans un village, le genre de village où vous pourriez passer des vacances. Une église, de petits commerces autour, un café avec une jolie terrasse, un marché animé le samedi matin sur la place voisine, un parc avec les vestiges d’une abbaye du 7e siècle et les bords de Marne à deux pas pour se promener…

Si, maintenant, je précise que le Vieux Saint Maur se trouve à moins de 10 kilomètres de Paris, dans la ville de Saint Maur des Fossés. Qu’à la période de Noël, on peut se promener en calèche dans les rues. Qu’il y a l’une des meilleures librairies d’Ile-de-France, la Griffe Noire. Ça vaut le coup d’y faire un tour, non ?

Le quartier du Vieux Saint Maur à Saint Maur des Fossés
Le quartier du Vieux Saint Maur à Saint Maur des Fossés

Saint Maur des Fossés, alias la ville aux huit villages

Saint Maur des Fossés est une vraie curiosité locale car contrairement à beaucoup de villes, elle n’est pas organisée autour d’un seul et unique centre ville. Il y a huit quartiers, chacun ayant son propre centre avec son marché, son église, sa place, sa personnalité.

La ville est située à l’Ouest de Paris, non loin du Bois de Vincennes.

Le Vieux Saint Maur est le quartier historique de Saint Maur des Fossés. Il s’organise autour de l’église Saint Nicolas (quand je vous dis que ça fonctionne comme un village !). Classée au titre des monuments historiques depuis 1947, elle s’est développée de manière assez amusante.

Église Saint Nicolas - Saint Maur des Fossés
Église Saint Nicolas – Saint Maur des Fossés
Devant l'église Saint Nicolas dans le Vieux Saint Maur
Devant l’église Saint Nicolas dans le Vieux Saint Maur

Il faut remonter au 12ème siècle, époque où le Vieux Saint Maur est encore le village de Fossez (qui a donné son nom à la ville).

Une énorme vague de sécheresse frappe alors le pays et pour conjurer le mauvais sort, les moines locaux décident d’organiser une procession en transportant les reliques de Saint Maur avec eux (elles étaient présentes sur place depuis le 9e siècle). A la fin de la procession, ils donnent une messe dans la chapelle Saint Nicolas lorsque soudain, au beau milieu de l’office, le tonnerre se met à gronder et la pluie à tomber. L’épisode a été appelé le « miracle de la pluie ».

Église Saint Nicolas - Saint Maur des Fossés
Église Saint Nicolas – Saint Maur des Fossés

Il a tellement marqué la ville que les moines ont décidé de renommer l’abbaye Saint-Pierre du Fossé (construite au 7e siècle) en « Saint Maur des Fossés ». Le quartier est devenu un éminent lieu de pèlerinage. C’est difficile à imaginer aujourd’hui mais à l’époque, c’était aussi populaire que Lourdes, les gens venaient de toute l’Europe pour prier et espérer une guérison miraculeuse, notamment les malades qui souffraient d’épilepsie et de goutte (qu’on surnommait le « mal Saint Maur »).

Église Saint Nicolas - Saint Maur des Fossés
Église Saint Nicolas – Saint Maur des Fossés

C’est au 19ème siècle que Saint Maur devient une banlieue huppée de Paris. Une grande partie des terrains de la ville est mise en vente… et trois lotisseurs se jettent dessus pour y construire les maisons de campagne où les Parisiens fortunés viennent passer le week-end.

On construit aussi une gare dans un quartier voisin, Saint Maur Le Parc, pour faciliter les déplacements entre Saint-Maur-des-Fossés et Paris. La ville a même son propre tramway à trois lignes, qui a depuis été remplacé par des bus.

Le Vieux Saint Maur, avec son charme fou, a même séduit le cinéma. C’est là que Jacques Tati a tourné Mon Oncle et une statue représentant le personnage de M. Hulot et son neveu fait un petit clin d’œil à cet héritage culturel.

Statue hommage à Jacques Tati
Statue hommage à Jacques Tati

Quelques photos d’ambiance prises au cœur du quartier du Vieux Saint Maur :

Saint Maur des Fossés - Le quartier du Vieux Saint Maur
Saint Maur des Fossés – Le quartier du Vieux Saint Maur
La glycine en fleurs au printemps
La glycine en fleurs au printemps
Saint Maur des Fossés - Le quartier du Vieux Saint Maur
Saint Maur des Fossés – Le quartier du Vieux Saint Maur
Derrière une grille, d'étonnantes maisons
Derrière une grille, d’étonnantes maisons

Côté bonnes adresses, courez chez Aromatique Fleuriste pour des bouquets magnifiques et des cours d’art floral. Filez à l’institut de beauté La leçon des formes pour un moment de détente. Et pour le dîner, essayez le bistrot à vins « Du bruit à la cave » !

Et surtout, promenez-vous dans le quartier car vous pourriez faire quelques découvertes… comme celle dont je vais vous parler maintenant !

Le quartier du Vieux Saint Maur
Le quartier du Vieux Saint Maur

L’abbaye du Vieux Saint Maur

Dans le quartier du Vieux Saint Maur se trouve un parc. Au premier abord, c’est seulement un joli parc… avec une longue allée bordée d’arbres et de sculptures, un espace jeux pour les enfants, de petits recoins ensoleillés ou ombragés pour bronzer, lire ou se retrouver entre amis dès que le printemps revient.

Le Parc de l'Abbaye à Saint Maur des Fossés
Le Parc de l’Abbaye à Saint Maur des Fossés
Le Parc de l'Abbaye à Saint Maur des Fossés
Le Parc de l’Abbaye à Saint Maur des Fossés

Mais si vous regardez bien, vous allez observer d’étranges vestiges au beau milieu du parc : une tour par ci, un bâtiment par là, un pilier… C’est à l’emplacement de ce parc que se trouvait autrefois l’abbaye de St Maur.

Elle date du 7e siècle. A la mort du Roi Dagobert, sa dernière épouse en date offre deux terres en cadeau à un diacre pour qu’il y construise un monastère. L’homme obtempère. L’endroit s’appelle à l’époque « Le monastère de Fossatus » ou « Saint-Pierre-du-Fossé », ce « fossé » faisant référence au fait qu’il y avait une forte pente qui descendait jusqu’à la Marne.

L’abbaye se développe, se fait piller par les Normands au 9e siècle et reçoit comme « lot de consolation » suite à cet épisode tragique les reliques de Saint Maur. Saint Maur, un fossé, il n’en fallait pas plus pour que germe le nom actuel de la ville.

Saint Maur devient un lieu de pèlerinage, on vante ses miracles, les moines d’autres abbayes viennent copier des manuscrits dans le très réputé scriptorium de l’abbaye. Quand la guerre de Cent Ans commence au 14e siècle, Charles V ordonne la construction de fortifications pour protéger le sanctuaire et les pèlerins. Il en reste encore des vestiges aujourd’hui… et ce qui est très surprenant, c’est qu’on peut librement les approcher.

La Tour Rabelais et les vestiges des fortifications
La Tour Rabelais et les vestiges des fortifications

La tour que l’on voit est appelée la « tour Rabelais »… car François Rabelais, l’auteur de Gargantua et Pantagruel, a été chanoine dans l’abbaye pendant une courte période.

Au 18e siècle, l’église abbatiale est en piteux état donc l’archevêque de Paris décide de la vendre afin qu’elle soit démolie. C’est la famille de Condé (qui a un château à deux pas de l’abbaye) qui rachète le terrain pour offrir au château un parc plus vaste.

Que reste-t-il aujourd’hui en dehors de la Tour Rabelais ? Il y a des vestiges de la chapelle Notre-Dame-des-Miracles, un mur du cellier de l’abbaye, un puits, des vestiges des murs de l’ancien chœur de l’abbatiale et un pilier gothique.

Les vestiges de la chapelle Notre Dame des Miracles et du cloître
Les vestiges de la chapelle Notre Dame des Miracles et du cloître
La chapelle de l'ancienne abbaye au coucher du soleil
La chapelle de l’ancienne abbaye au coucher du soleil
Un pilier de l'ancienne église abbatiale
Un pilier de l’ancienne église abbatiale

Régulièrement, des chantiers archéologiques sont organisés pour les ados et la ville prévoit, à en croire certaines rumeurs, de créer un musée autour de ce patrimoine religieux. Il existe même une société d’histoire et d’archéologie dédiée au patrimoine de la ville.

J’ai décidé de vous en parler dans le cadre du rendez-vous #EnFranceAussi. Plusieurs blogueurs étaient invités à écrire un article sur le thème du Patrimoine Religieux, proposé par le blog Expériences en Famille… et j’ai eu envie de sortir des sentiers battus pour vous faire découvrir ce joli bout d’Ile-de-France ! Si vous souhaitez en savoir plus sur l’initiative « En France Aussi », je vous invite à consulter Le Coin des Voyageurs, qui a créé le projet.


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 commentaires sur “Le Vieux Saint Maur à Saint Maur des Fossés, ambiance village près de Paris

  • Cecile

    C’est vraiment très très beau je suis déjà passée à St Maur mais je n’ai jamais pris la temps de mis balader. Il va falloir que je retifie cette erreur merci pour cette belle découverte.

    Répondre à Cecile
  • Sabrina

    Quelle jolie visite, quel superbe article.
    St Maur, à part pour y rendre visite à une copine, je ne m’y suis jamais attardée…erreur!

    Répondre à Sabrina
    • Marlène

      Merci beaucoup ! J’avoue que tous les quartiers de St Maur n’ont pas le même charme à mes yeux :) J’ai adoré le Vieux Saint Maur, c’est aussi très joli du côté de la Varenne, le petit centre avec la Mairie est aussi charmant bien qu’un peu plus « urbanisé ».

      Répondre à Marlène
  • Lili de Jolis Voyages

    Une bien jolie découverte pour ma part, merci ! Tes photos sont très sympas ainsi que les anecdotes.

    Répondre à Lili
  • Mitchka

    très chouette article, illustré par plein de petites anecdotes comme je les aime :)

    Répondre à Mitchka
    • Marlène

      Merci ! J’avoue que c’est un plaisir d’enquêter un peu sur chaque lieu pour en savoir plus :)

      Répondre à Marlène
  • travelingaddress

    je ne connais pas du tout ce coin mais ce n’est pas si loin, j’irai peut-être y faire un tour prochainement !

    Répondre à travelingaddress
    • Marlène

      Il y a une jolie balade à faire sur les bords de Marne quand il fait beau, avec toutes les guinguettes du côté de Joinville-le-Pont puis la partie plus calme autour de Champigny et la Varenne. C’est très joli et ça donne l’impression de partir à la campagne tout en restant près de Paris !

      Répondre à Marlène
  • Plume

    superbe article, superbes photos !
    Je connais assez bien Paris et sa banlieue pour savoir qu’il y existe quelques coins où le temps semble s’arrêter… Mais là pour le coup, je n’avais jamais visité.
    Belle découverte !

    Répondre à Plume
    • Marlène

      J’espère bien avoir l’occasion d’en explorer d’autres ! Si tu as des pistes d’ailleurs… ;)

      Répondre à Marlène
  • Sylvie

    Voilà une totale découverte, car je n’avais jamais entendu parler de ce coin… C’est vrai que c’est surprenant de découvrir un tel endroit si près de Paris ! Ce qui me surprend également, si j’ai bien tout comprend, c’est que les 8 quartiers ont chacun leur église : impressionnant, la ville doit être énorme alors ! Et ça doit faire bizarre cette impression de se sentir dans un village alors qu’on est au coeur d’une grosse ville… Dommage en tout cas que cette abbaye n’ait pas pu être sauvée davantage ! En tout cas les ruines sont très belles, et j’imagine que maintenant elles sont entre de bonnes mains. Merci pour cette jolie découverte et toutes ces très belles photos.

    Répondre à Sylvie
    • Marlène

      Merci de ton message ! Il y a un peu plus de 70000 habitants donc ce n’est pas non plus gigantesque par rapport à d’autres villes de banlieue parisienne. Et au final quand on s’y promène ça ne semble pas si grand :)

      Répondre à Marlène
  • Florence Gindre

    Bravo ! J’ai appris quelque chose :D
    Pour moi, Saint Maur n’était qu’une ville de banlieue et là, j’apprends que c’était un haut lieu de pèlerinage. Merci pour l’info et la visite.

    Répondre à Florence
    • Marlène

      C’est amusant de voir tout ce qu’on découvre en creusant un peu l’histoire de lieux en apparence anodins :) C’est vraiment le côté génial des blogs, non ?

      Répondre à Marlène
  • Anne

    C’est vraiment magnifique! Il y a des airs de ville de province, on ne s’imagine pas si près de Paris.

    Répondre à Anne
    • Marlène

      Ça prouve qu’il y a de petites perles à découvrir en Ile-de-France :) J’avais adoré Moret-sur-Loing aussi, même si c’est plus éloigné de Paris.

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.

Suivez la page Facebook du blog pour être au courant des derniers articles et découvrir d’autres inspirations voyage !