Le Chemin de Halage de Créteil et les îles de la Marne : paradis près de Paris


Aujourd’hui, nous allons explorer des îles, près desquelles une rivière serpente sous les arbres. On peut découvrir les lieux à pied, mais aussi en canoë… Ça sent les vacances, non ? Pourtant, ça se trouve juste à côté de Paris dans le Val-de-Marne.

Je vous emmène découvrir le Chemin de Halage de Créteil et les îles de la Marne voisines : île Brise-Pain, île Sainte-Catherine, île des Ravageurs, île de la Guyère… Un petit paradis pour quelques privilégiés et un lieu de balade idéal si vous avez besoin de prendre l’air !

Le Chemin de Halage de Créteil

La balade commence sur le pont de Créteil… et croyez-moi, en voyant cet énorme pont, traversé par une départementale et une ligne de bus à haute fréquence, on n’imagine pas du tout ce qui nous attend en contrebas.

Un escalier plus tard, changement de décor : on se retrouve sur un petit chemin qui longe un étroit bras de la Marne d’un côté, des jardins familiaux de l’autre.

Chemin de Halage de Créteil
Chemin de Halage de Créteil

C’est le Chemin de Halage de Créteil. Il y a très longtemps, il n’existait aucun pont, on devait emprunter le bac pour traverser la rivière, croisant des bateaux qui transportaient des hommes et des marchandises.

Pour les aider à manœuvrer dans ces voies d’eau étroites, on accrochait aux péniches des cordes tractées par des hommes, du bétail ou des chevaux. Le capitaine du bateau contrôlait simplement la direction grâce à son gouvernail.

Les habitants des propriétés au bord de l’eau n’avaient quant à eux pas le choix : ils devaient laisser un passage de 7.8 mètres au bord de la rivière.

Chemin de Halage de Créteil
Chemin de Halage de Créteil

Évidemment, avec l’apparition des moteurs, les chemins de halage ont peu à peu perdu leur fonction initiale et sont très souvent devenus des lieux de balade, aménagés pour la marche à pied ou pour le vélo. Le Chemin de Halage de Créteil ne fait pas exception à la règle.

Assez rapidement, le bras de Marne qui n’était déjà pas très large se divise encore au niveau de l’île de la Guyère. Je croise des cygnes au passage, il y en a beaucoup sur la Marne !

Cygnes sur les Bords de Marne à Créteil
Cygnes sur les Bords de Marne à Créteil

La rivière est bordée de nombreux pontons de bois qui permettent de s’installer sur les bords de Marne pour lire ou profiter d’un moment entre amis.

Le chemin de halage de Créteil
Le chemin de halage de Créteil

Le Chemin du Bras du Chapitre

On arrive finalement au niveau d’un pont de bois qui permet d’accéder à l’île de la Guyère en empruntant l’Allée des Coucous.

Pont de bois vers l'île de la Guyère
Pont de bois vers l’île de la Guyère

Pour ma part, je préfère généralement ne pas traverser car le chemin qui continue à longer la Marne, le Chemin du Bras du Chapitre, est une petite merveille de quiétude et de beauté.

Ca n’a pas toujours été le cas, pourtant ! Autrefois, on y trouvait trois moulins (le moulin vieux ; le moulin neuf ; le moulin d’en-haut) et c’était une zone artisanale importante pour Créteil. Par la suite, les guinguettes ont envahi les bords de Marne à cet endroit et l’on venait y faire la fête !

Aujourd’hui, la rivière serpente au milieu des arbres (platanes, marronniers, saules…) et le décor change de couleur au fil des saisons…

Chemin du Bras du Chapitre au niveau de l'allée des Coucous
Chemin du Bras du Chapitre au niveau de l’allée des Coucous

On entend le chant des oiseaux et on croise toutes sortes d’animaux. Ils sont parfois avec leurs petits, comme ici où toute la petite famille est remontée sur son îlot après une bonne baignade :

Réunion de famille sur les Bords de Marne à Créteil
Réunion de famille sur les Bords de Marne à Créteil

Mais le moment le plus craquant de tous reste ma rencontre avec ce bébé écureuil descendu grignoter au pied d’un arbre.

Bébé écureuil près des îles de Créteil
Bébé écureuil près des îles de Créteil
Bébé écureuil près des îles de Créteil
Bébé écureuil près des îles de Créteil

Pour la petite histoire, le chemin s’appelle « Chemin du Bras du Chapitre » en référence à une époque très reculée où le chapitre des chanoines de Notre-Dame de Paris était seigneur de cet endroit, entre le 10e et le 16e siècle.

Les îles de Créteil, un lieu d’inspiration et d’histoire

C’est non loin d’ici que se trouvait autrefois une auberge, l’auberge du Cochon de Lait. Elle donnait sur la Marne, face à un bateau-lavoir où les femmes venaient faire la lessive avant d’étaler leur linge sur l’herbe de l’actuelle rue Robert Legeay.

Le quotidien de l’époque a d’ailleurs été capturé par l’un des plus grands poètes français, Victor Hugo. Alors qu’il séjournait à l’auberge du Cochon de Lait de Créteil, il a repéré par sa fenêtre une lavandière en plein travail. L’image a réveillé son inspiration, donnant naissance à un poème assez méconnu, intitulé Choses écrites à Créteil.

Les îles de Créteil, une inspiration pour Victor Hugo
Les îles de Créteil, une inspiration pour Victor Hugo

Le poème complet est assez long… mais voici le début, qui capture une ambiance unique que l’on ressent encore aujourd’hui en se promenant sur les bords de Marne à Créteil…

Sachez qu’hier, de ma lucarne,
J’ai vu, j’ai couvert de clins d’yeux
Une fille qui dans la Marne
Lavait des torchons radieux.

Près d’un vieux pont, dans les saulées,
Elle lavait, allait, venait ;
L’aube et la brise étaient mêlées
À la grâce de son bonnet.

Je la voyais de loin. Sa mante
L’entourait de plis palpitants.
Aux folles broussailles qu’augmente
L’intempérance du printemps,

Aux buissons que le vent soulève,
Que juin et mai, frais barbouilleurs,
Foulant la cuve de la sève,
Couvrent d’une écume de fleurs,

Aux sureaux pleins de mouches sombres,
Aux genêts du bord, tous divers
Aux joncs échevelant leurs ombres
Dans la lumière des flots verts,

Elle accrochait des loques blanches,
Je ne sais quels haillons charmants
Qui me jetaient, parmi les branches,
De profonds éblouissements.

L’auberge du Cochon de Lait n’a fermé ses portes qu’en 1999.

En continuant à suivre le chemin du Bras du Chapitre, on tombe sur le square Jullien, un square présent ici depuis la fin du 19ème siècle. Il n’est pas vraiment entretenu à ce jour mais accueille un kiosque à musique construit par des lycéens à la fin des années 80 dans le cadre d’un projet d’établissement.

Le kiosque à musique du square Jullien
Le kiosque à musique du square Jullien

Daniel Jullien, qui a donné son nom au square, était un Résistant mort en déportation pendant la Seconde Guerre Mondiale. Et d’ailleurs, si vous prêtez attention aux quelques panneaux disséminés le long du chemin, vous constaterez que les bords de Marne à cet endroit ont été une véritable poche de résistance pendant la guerre.

Robert Legeay, qui a donné son nom à la rue qu’empruntaient jadis les lavandières, était lui aussi un résistant natif de Créteil qui a été fusillé par les nazis.

Pendant longtemps, les îles de la Marne ont toutefois eu une histoire plus paisible : elles ont été cultivées, abritant des fermes et des potagers. Il existe d’ailleurs de nombreuses cartes postales anciennes montrant le quartier à cette époque.

Ferme sur les îles de la Marne
Ferme sur les îles de la Marne

Aujourd’hui, on y trouve surtout de superbes propriétés, qui profitent d’un cadre de vie hors norme tout en étant près de Paris.

Les habitants sont obligés de construire leur maison sur pilotis car en cas de crue de la Marne, l’eau peut monter de manière très significative. Les îles ont même failli être classées en zone rouge inconstructible pour cette raison… mais pour l’instant, elles ont échappé au pire !

Les petites rues sont très calmes et respirent la douceur de vivre.

En étant observateur, on peut repérer des petits traits d’humour et de bonne humeur !

Pancarte Attention au Chat sur l'île Sainte-Catherine
Pancarte Attention au Chat sur l’île Sainte-Catherine
Pancarte au nom de l'amitié sur l'Avenue des Uzelles
Pancarte au nom de l’amitié sur l’Avenue des Uzelles

Mais aussi des « Boîtes à Troc », où chacun peut déposer des livres dont il ne veut plus et se servir s’il trouve son bonheur.

Une Boîte à Troc sur les îles de Créteil
Une Boîte à Troc sur les îles de Créteil

Évidemment, j’ai déjà fait ma curieuse sur le prix de ces maisons car lorsque l’on se balade sur les bords de Marne à Créteil, on ne peut pas s’empêcher d’envier le cadre de vie : le calme, la nature, les jardins qui donnent parfois sur la Marne avec des embarcadères privés où amarrer son bateau, la possibilité de déjeuner sur sa terrasse avec la rivière qui coule à côté… Ça se paye, entre 500000 et 800000 euros en général…

Pas si loin, finalement, du prix exorbitant de certains (petits) appartements parisiens.

Bords de Marne à Créteil
Bords de Marne à Créteil

Que faire autour des îles de la Marne à Créteil ?

Même si les îles sont résidentielles, il y a pas mal d’activités à pratiquer sur les bords de Marne ou dans le coin.

On peut faire du canoë-kayak et du stand-up paddle, notamment grâce au club Us Créteil Canoë-Kayak.

On peut pêcher (la rivière est riche en carpes, sandres, perches, brochets, ablettes, gardons, anguilles, goujons et autres espèces plus difficiles à débusquer comme les silures, les truites et les barbillons).

On peut emmener ses enfants (ou ses amis !) au parc de l’île des Ravageurs, qui est complètement piéton (ouvert en général de 10h à 18h ou 19h selon la période). Il possède une aire de jeux ainsi que des tables pour pique-niquer à l’ombre.

Un cadre idyllique pour se détendre
Un cadre idyllique pour se détendre

On peut aller boire un verre ou manger au Domaine Sainte-Catherine, dernière guinguette des bords de Marne à Créteil. Le restaurant possède une terrasse qui longe la rivière, je ne peux pas vous dire ce qu’il vaut car je n’ai pas eu l’occasion de tester !

En revanche, si vous traversez le pont au niveau de l’île des Ravageurs (la « Passerelle de la Pie »), je vous recommande le restaurant Le Clos de la Marne qui est une bonne adresse !

Il y a aussi, sur l’Île Brise-Pain, un stade et des terrains de jeux… ainsi qu’une piscine, mais elle est malheureusement fermée au grand public car elle est réservée aux scolaires et aux associations (notamment l’US Créteil Natation).

Au début du 20e siècle, les enfants apprenaient à nager dans des « baignades » installées sur les berges, des sortes de bassins bétonnés construits sur les quais. On considérait qu’ils savaient nager quand ils arrivaient à traverser la rivière entre l’île Brise-Pain et les berges de Saint-Maur-des-Fossés, en face. Hélas, aujourd’hui et depuis 1970, la baignade est toujours interdite dans la Marne.

Croisons les doigts pour que ça revienne au goût du jour d’ici quelques années ;)

Comment aller découvrir les îles de Créteil ?

L’endroit est assez bien desservi par les bus : ligne 107, arrêt Hôpital Intercommunal ; ligne 111 ou TVM, arrêt Pont de Créteil. Grâce au TVM notamment, vous pouvez facilement rejoindre ensuite la ligne 8 du métro à Créteil Université ou le RER A à Saint-Maur-Créteil.

Si vous avez envie de continuer la balade pour en faire une version plus sportive, vous pouvez emprunter la Passerelle de la Pie et rejoindre Saint-Maur-des-Fossés. En longeant la Marne sur 4 kilomètres en direction de La Varenne, vous pourrez alors récupérer une autre balade sur les Bords de Marne dont j’ai déjà parlé !

Pour ma part, j’adore aller faire un tour là-bas de temps en temps, ça permet de se vider la tête, d’avoir l’impression de partir loin alors qu’en réalité, je ne suis pas si loin de chez moi !

Connaissez-vous cette balade ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 commentaires sur “Le Chemin de Halage de Créteil et les îles de la Marne : paradis près de Paris

  • Dominique Lesbros

    Hello Marlène,
    Merci et bravo pour ce bel article sur les bords de Marne. J’y habite et fais partie de l’association qui oeuvre à la préservation de ce magnifique cadre de vie, l’ASBCA. Vous l’avez parfaitement bien décrit.
    Dominique

    Répondre à Dominique
    • Marlène

      Bonjour, merci pour le commentaire ! Je suis ravie d’apprendre qu’il existe une association pour protéger ce très joli coin du Val-de-Marne !

      Répondre à Marlène
  • Jenna

    C’est un lieu plutôt particulier, mais pas très connu. J’avais l’habitude de m’y rendre pour me détendre et marcher un peu avec mon chéri. Ça va beaucoup m’aider à me relaxer, je le recommande vivement !

    Répondre à Jenna
  • Gabriel

    Merci et bravo pour ce sympathique reportage : c’est chez moi ! Je n’y vis plus mais y ai grandi. Petite remarque : l’île s’appelle Île de la Guyère et non de la Gruyère (sans r), pas comme le fromage ! L’erreur a été faite à un moment donné et s’est retrouvée sur plusieurs carte, notamment (surtout !) sur Google Maps. Si vous y retournez : un panneau explicatif détaillant l’étymologie de ce nom est situé au niveau du petit pont reliant l’Île Brise-Pain et l’Île Sainte-Catherine (précisément ici : https://www.google.fr/maps/place/48%C2%B047'38.2%22N+2%C2%B028'13.1%22E/@48.793935,2.4697578,19z/data=!4m14!1m7!3m6!1s0x47e60cc0d625b46d:0x51dd8f57ee4d5c7!2zw45sZSBkZSBsYSBHcnV5w6hyZQ!3b1!8m2!3d48.795737!4d2.469109!3m5!1s0x0:0x0!7e2!8m2!3d48.7939349!4d2.470305?hl=fr )

    Répondre à Gabriel
    • Marlène

      Hello Gabriel, je me suis posé la question car j’ai effectivement vu les deux orthographes ! Je vais modifier l’article, il faut croire que mon amour du fromage a fait un choix à ma place ;)

      Répondre à Marlène
  • Olivier

    Très bon article, j’habite pas loin des bords de Marne, et je profite des lieux pour une ballade en famille avec les enfants très régulièrement!

    Répondre à Olivier
  • La Fiancée de l'arbre

    Une chose est sûre, j’irai faire un tour par là-bas lors de mon prochain passage à Paris ! Merci pour cette découverte ! Ça me parle d’autant plus qu’ayant lu une jolie biographie sur Raymond Radiguet dernièrement, où les bords de la Marne revenant sans cesse dans les pages étaient décrits comme un endroit magnifique, je n’avais pas trouvé d’image à superposer sur ces lignes pour les comprendre. Mais maintenant c’est chose faite. Encore merci !

    Répondre à La
    • Marlène

      Merci pour ton message ! On ne soupçonne pas qu’il existe ce genre d’endroit si proche de Paris.

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.

Suivez la page Facebook du blog pour être au courant des derniers articles et découvrir d’autres inspirations voyage !