A la découverte du quartier du Bouchon de Champagne à Troyes


Impossible de visiter Troyes sans explorer le centre historique : le quartier du Bouchon de Champagne. Il y a tellement de choses à raconter sur ces rues anciennes que j’ai décidé d’y consacrer un article entier et de vous emmener (par la lecture, du moins !) les visiter avec moi.

Au programme : un tour du quartier plein de belles façades… et quelques découvertes insolites !

Pourquoi parle-t-on du « Bouchon de Champagne » ?

Le quartier doit tout simplement son nom à sa forme qui évoque un bouchon de champagne, avec un corps et une « tête » entourée de canaux. Les esprits taquins y verront peut-être autre chose, d’ailleurs, j’ai plusieurs fois entendu la blague ;)

Le quartier du Bouchon de Champagne
Le quartier du Bouchon de Champagne

Il faut savoir que la ville a engagé d’énormes travaux de restauration pour préserver ce patrimoine magnifique… donc on a la chance de pouvoir profiter d’une architecture ancienne ET en bon état, ce qui ne gâche rien au plaisir :)

On voit d’ailleurs sur plusieurs maisons un petit « macaron » qui indique qu’elles ont été rénovées comme ici, à gauche de la photo.

Troyes - La réhabilitation du Centre historique
Troyes – La réhabilitation du Centre historique

Le quartier du Bouchon de Champagne à Troyes a été très marqué par un épisode ancien : un gigantesque incendie en 1524. Si vous vous renseignez un peu sur la ville ou que vous faites un tour du quartier du Bouchon de Champagne avec un guide, vous en entendrez sans arrêt parler… tout simplement parce que cet incendie a détruit de très nombreux bâtiments.

D’origine criminelle, l’incendie s’est très vite propagé dans les rues étroites, d’une maison à une autre… si bien qu’il a duré 28 heures au total et a été très dévastateur sur le plan matériel. On sait peu de choses sur le nombre de victimes mais il a détruit plusieurs milliers de maisons ainsi que des bâtiments importants de la ville.

Tous ces endroits ont dû être reconstruits et la majeure partie du centre historique est concernée.

J’ai concocté pour vous une carte qui vous aidera à repérer facilement les principaux lieux à voir dans le quartier du Bouchon de Champagne.

Visite du quartier du Bouchon de Champagne : le « corps » du bouchon

J’ai vraiment adoré ce quartier : ses ruelles étroites, ses façades pleines d’histoire, ses petits cafés… Le mieux, c’est de se perdre dans les rues au hasard mais si vous avez envie d’en savoir un peu plus sur quelques bâtiments particuliers, voici ceux qui ont retenu mon attention… en commençant par le « corps » du bouchon de Champagne.

La Ruelle des Chats et la Cour du Mortier d’Or

La Ruelle des Chats est une ruelle très, très étroite… qui a un jour porté un autre nom mais était tellement surnommée « ruelle des Chats » que ça a fini par devenir son nom officiel !

Ruelle des Chats - Troyes
Une tête de chat sculptée à l’entrée de la ruelle des Chats – Troyes

Les habitants de Troyes lui ont donné ce petit nom car les chats pouvaient facilement passer d’un côté à l’autre de la rue en sautant entre les toits ou les greniers. Les maisons sont tellement proches que si vous levez la tête, vous verrez des étais qui les empêchent de se coller :)

Ruelle des Chats - Troyes
Ruelle des Chats - Troyes

On voit encore la rigole centrale de la rue, qui servait à évacuer les eaux de pluie et les eaux sales. C’est de là que vient l’expression « tenir le haut du pavé » (qui désigne les gens qui ont une bonne position sociale) : en effet, à l’époque, les riches et privilégiés marchaient « en haut du pavé », loin de la rigole des eaux usées, pour ne pas se salir.

La Ruelle des Chats débouche sur la Cour du Mortier d’Or, pleine de charme elle aussi.

Cour du Mortier d'Or - Troyes
Cour du Mortier d’Or – Troyes
Cour du Mortier d'Or - Troyes
Cour du Mortier d’Or – Troyes

La Maison du Boulanger et la Maison de l’Orfèvre

Parmi les incontournables du quartier, il y a la Maison du Boulanger. Elle a été construite au 16e siècle à l’angle des rues Champeaux et Paillot-de-Montabert… et elle a toujours accueilli des boulangers ou des pâtissiers, jusqu’au 20e siècle où la maison se dégrade peu à peu.

La Maison du Boulanger (à gauche ci-dessous) a failli être détruite mais ça a déclenché un tollé chez les Troyens, faisant prendre conscience à la ville de l’importance de préserver son patrimoine. On a alors complètement restauré la maison (et lancé un vaste chantier de rénovation des quartiers historiques de Troyes !)… et elle abrite aujourd’hui le Centre culturel de Troyes.

Juste en face de la Maison du Boulanger se trouve la Maison de l’Orfèvre, au 9 rue Champeaux (à droite ci-dessous).

Maison du Boulanger à Troyes
Maison de l'Orfèvre - Troyes

A l’époque, c’était le quartier des orfèvres et c’est l’un d’entre eux qui l’a construite, ajoutant une tourelle pour profiter au maximum de l’espace. Elle semble comme suspendue dans les airs.

La tourelle de la Maison de l'Orfèvre - Troyes
La tourelle de la Maison de l’Orfèvre – Troyes

A l’époque des Comtes de Champagne, tout ce quartier servait au commerce et chaque rue avait plus ou moins sa spécialité : volailles, draperie, etc. On ne pouvait faire des achats qu’en ayant des pièces « officielles » des Comtes de Champagne… si bien qu’il y avait sur la Place du Marché au Pain voisine des « changeurs », dont le rôle était de convertir les monnaies des marchands venus de toute l’Europe en pièces utilisables sur place.

Par la suite, la place est devenue « Place du Marché aux Herbes », accueillant des herboristes et horticulteurs… avant d’être occupée par les boulangers au 17e siècle, prenant le nom de « Place du Marché au Pain ».

La rue Champeaux et l’Hôtel Juvénal des Ursins

La rue Champeaux est très vivante avec ses petites boutiques et ses cafés… Au n°26, ne ratez pas l’Hôtel Juvénal des Ursins. Il appartenait à une famille de magistrats qui s’appelait « Jouvenel » et a pris ce nom à particule après avoir été anoblie. Le bâtiment, avec sa façade blanche, tranche un peu avec l’architecture troyenne mais ne vous y trompez pas : il a lui aussi plusieurs siècles d’histoire !

L'Hôtel Juvénal des Ursins - Troyes
L’Hôtel Juvénal des Ursins – Troyes

La ville de Troyes a créé récemment (en 2017) un joli petit jardin, le Jardin Juvénal des Ursins, 500m² de verdure et un bassin en plein cœur de la ville. Évidemment, c’est en été qu’il doit être le plus agréable mais ça reste un lieu très sympathique à traverser. Il est ouvert toute la journée jusqu’à 18h ou 19h selon la saison.

Le jardin Juvénal des Ursins - Troyes
Le jardin Juvénal des Ursins – Troyes

La Rue de la Monnaie

Comme d’autres villes, Troyes a sa « Rue de la Monnaie ». Elle a commencé par être dans la « tête » du quartier du Bouchon de Champagne (actuelle rue Boucherat) puis a été déplacée à son emplacement actuel.

C’est là que l’on trouvait les ateliers de fabrication de la monnaie mais aussi, au n°26 rue de la Monnaie, la Maison de l’Élection qui s’occupait de percevoir les impôts jusqu’à la Révolution française.

Rue de la Monnaie à Troyes
Rue de la Monnaie à Troyes

Le quartier juif de Troyes

Comme beaucoup de villes, Troyes avait un quartier juif bien défini autrefois… et a même son rabbin célèbre, Rachi, extrêmement connu pour son commentaire de textes religieux. On peut d’ailleurs faire une visite guidée de la Synagogue de Troyes, qui explique toute l’histoire de la communauté juive locale…

Elle a lieu de manière ponctuelle et pour ma part, j’étais déjà dans le train du retour à l’horaire proposé donc je n’ai pas pu y participer. La façade de la synagogue vaut quand même le détour.

Synagogue de Troyes
Synagogue de Troyes

L’Hôtel de Vauluisant

Il abrite aujourd’hui deux musées : le musée de la Bonneterie, sur l’époque où Troyes vivait de l’industrie textile… et le musée d’Art Champenois (peintures, sculptures et vitraux de la région).

C’est un bâtiment en pierre avec deux jolies tourelles.

Hôtel de Vauluisant à Troyes
Hôtel de Vauluisant à Troyes

L’Hôtel du Moïse

Sa façade se remarque tout de suite car elle est construite en « appareillage champenois » : c’est une alternance entre de la brique et de la craie… On remarque un puits et une statue de Moïse, qui a donné au bâtiment son nom !

Hôtel du Moïse à Troyes
Hôtel du Moïse à Troyes

Les Halles de Troyes

Impossible de résister à l’envie d’entrer dans ce temple de la gourmandise. Ces Halles ont été construites en s’inspirant du Pavillon Baltard en région parisienne… et on peut y acheter tous les bons produits locaux : champagne, andouillette, fromage…

Les Halles sont ouvertes tous les jours et même le dimanche matin, on peut donc facilement aller faire un peu de shopping gastronomique avant de quitter Troyes.

Halles de Troyes - La verrière sur le côté du Marché
Halles de Troyes – La verrière sur le côté du Marché

La rue Emile Zola

La rue Emile Zola est sans doute la principale rue commerçante de Troyes. Il y a une partie relativement moderne mais aussi de très belles façades à pans de bois colorés. Ces maisons ont été construites au 16e siècle.

Rue Emile Zola à Troyes
Rue Emile Zola à Troyes

Regardez tout particulièrement les n°51 et 53 ; le n°107, avec ses verrières (le bâtiment est occupé par un magasin H&M) ; le n°108 (boutique Free) ; le n°111 (Hôtel du Lion Noir) ; le n°117 (boutique Armand Thiery), avec ses pilastres sculptés en losange au rez-de-chaussée.

Rue Emile Zola à Troyes
Rue Emile Zola à Troyes
Rue Emile Zola à Troyes
Rue Emile Zola à Troyes

Au Moyen-Age, on organisait dans la région les « Foires de Champagne » : elles se déroulaient dans 4 villes (deux fois par an à Provins, deux fois par an à Troyes et une fois par an à Lagny-sur-Marne et à Bar-sur-Aube). Pourquoi là ? Tout simplement parce que c’était facile d’accès pour les marchands de Flandres, de France et d’Italie…

A Troyes, la rue Emile Zola s’appelait à l’époque la Rue de l’Epicerie et était LA grande rue des échanges entre marchands du Sud (italiens, provençaux) et marchands d’Europe du Nord, notamment pour le commerce des épices (poivre, cannelle, muscade, gingembre). Au 16e siècle, la rue est devenue le fief des imprimeurs troyens.

Autres découvertes dans le Bouchon de Champagne

Entre le « corps » et la « tête » du bouchon de Champagne, on trouve une place très moderne, la place de la Libération.

Sous ses petits airs anodins, cette place a en réalité vécu une foule de péripéties : elle a été un lieu mal famé au début du 19e siècle, a accueilli une Halle aux Grains, puis une caserne de pompiers, puis un jardin, détruit le temps de construire un parking souterrain (avec, au passage, des fouilles archéologiques !)… jusqu’à la place actuelle !

Place de La Libération et Basilique Saint-Urbain
Place de La Libération et Basilique Saint-Urbain

Je vous conseille vivement d’aller voir de plus près le Parking de la place de la Libération, alias le « Parking Cathédrale ».

Parking Cathédrale à Troyes
Parking Cathédrale à Troyes

Ça vous paraît peut-être insolite, ça ne ressemble pas à un incontournable touristique… mais ce parking a une particularité unique : on y trouve 106 ogives avec 87 vitraux colorés, une référence à la tradition du vitrail locale, avec une déclinaison basée sur les 4 points cardinaux. Leur nom est d’ailleurs inscrit dans une langue différente à chaque étage.

C’est un endroit vraiment inhabituel, avec un puits de lumière au centre et j’adore ce genre de découverte insolite !

Sur cette même place, on trouve aussi la sculpture de « Lili », une dame au chapeau assise sur un banc, imaginée par un sculpteur hongrois, Andras Lapis.

Lili de Troyes contemple la neige sur son banc
Lili de Troyes contemple la neige sur son banc

Découvertes dans la « tête » du Bouchon de Champagne

L’Hôtel-Dieu-Le-Comte de Troyes

Il accueillait autrefois des pélerins et des femmes qui venaient d’accoucher. Aujourd’hui, on y trouve deux petits musées (Musées de l’Apothicairerie et du Musée du Vitrail) qui font partie des plus appréciés de Troyes !

C’est un bâtiment en forme de U, avec une grille aux dimensions vraiment impressionnantes et des cadrans solaires sur la façade.

La Rue Linard-Gonthier

C’est une petite rue pleine de charme, datant du Moyen-Age, où l’on trouve deux hôtels extrêmement réputés à Troyes :

  • Le Champ des Oiseaux, entièrement restauré par les Compagnons du Devoir ; avec une cour intérieure et 14 chambres avec poutres apparentes ;
  • La Maison de Rhodes, un hôtel 5 étoiles avec piscine, seulement 11 chambres… et une histoire fascinante : propriété des chevaliers de l’Ordre du Malte, il est installé dans un bâtiment dont les fondations datent du 12ème siècle et qui a notamment accueilli un couvent et des chanoines.

Au bout de la rue se trouve l’Hôtel du Petit Louvre (13e siècle), avec sa tourelle. On aperçoit sur le côté les vestiges de l’ancien rempart qui protégeait Troyes. A une période, cet endroit a servi de relais pour les diligences qui ralliaient Paris. Il fallait entre 24 et 30h pour aller de Troyes à la capitale !

Hôtel du Petit Louvre - Troyes
Hôtel du Petit Louvre - Troyes

Le Square des 3 Godets

Situé au pied de la cathédrale de Troyes, on peut y voir de belles façades du 17e siècle… La neige lui donnait un côté encore plus charmant lors de ma visite.

Square des 3 Godets - Troyes
Square des 3 Godets – Troyes

La Maison du Dauphin (Hôtel du Dauphin)

C’est un hôtel particulier qui aurait été construit autour de 1472… ce qui fait de la Maison du Dauphin l’une des plus vieilles maisons de Troyes ! Elle se situe à l’angle de la rue Célestin-Philbois et de la rue Kléber et on la reconnaît à sa façade jaune.

Hôtel du Dauphin à Troyes
Hôtel du Dauphin à Troyes

On peut apercevoir des fleurs de lys gravées dans le bois de la façade, témoignage de la nature « royale » de la maison.

Façade de la Maison du Dauphin
Façade de la Maison du Dauphin

D’autres façades du quartier du Bouchon de Champagne

Parmi les autres façades intéressantes, il y a celle de l’Hôtel de Marisy avec sa tourelle d’angle. Comme beaucoup de maisons, celle-ci a été entièrement reconstruite après le grand incendie qui a ravagé Troyes en 1524.

Hôtel de Marisy à Troyes
Hôtel de Marisy à Troyes

Ou encore l’Hôtel des Angoiselles, rue du Général Saussier, à l’architecture très originale. Ou l’énorme Hôtel de Ville de Troyes

Il y a littéralement une foule de rues que vous pouvez arpenter et où vous vous laisserez surprendre par des façades superbes.

Les jolies façades du centre historique de Troyes
Les jolies façades du centre historique de Troyes
La ville de Troyes
La ville de Troyes
La ville de Troyes

 

La ville de Troyes
La ville de Troyes

 

La ville de Troyes
La ville de Troyes
La ville de Troyes

Au croisement entre la rue Passerat et la rue Hennequin se trouve une grosse sculpture en forme de Cœur, installée là en 2013. Le « Coeur de Troyes » vient compléter le corps et la tête du Bouchon de Champagne, une jolie symbolique imaginée par l’artiste locale Michèle Caillaud-Houël.

Sculpture Le Coeur de Troyes
Sculpture Le Coeur de Troyes

Impossible de faire une liste exhaustive mais vous trouverez à coup sûr votre bonheur si vous aimez ce genre d’ambiance :)

J’espère que cette balade dans le quartier du Bouchon de Champagne à Troyes vous aura donné envie de découvrir la ville. Vous pouvez cliquer sur le bouton ci-dessous pour voir le prix des hébergements de qualité à Troyes ou lire mon autre article sur la ville, avec plein de conseils pour organiser un week-end sur place !

Thèmes : Jolie ville 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.

Suivez la page Facebook du blog pour être au courant des derniers articles et découvrir d’autres inspirations voyage !