La Tour poudrière de Prague, une très jolie vue sur la ville


On l’appelle « Prasná brána », la « Tour Poudrière ». Sa silhouette à l’architecture gothique se détache dans la rue de Prague où elle est située.

Intriguée, j’ai poussé la porte et suis montée au sommet, qui offre une très belle vue de Prague, mettant en valeur toutes les couleurs des bâtiments locaux !

Je vous emmène… et je vous raconte son histoire !

La Tour Poudrière de Prague, ancien accès à la vieille ville

Au Moyen-Âge, l’activité de Prague s’organisait autour de la Vieille Ville, qui est encore aujourd’hui l’un des quartiers les plus populaires, avec sa magnifique horloge astronomique, sa place centrale où se déroule chaque hiver un grand marché de Noël et la très belle église Notre-Dame-de-Tyn…

Partie haute de l'horloge astronomique de Prague

13 portes permettaient d’accéder à la vieille ville, qui était aussi entourée de douves et de fortifications. Parmi elle, la porte Saint-Ambroise, renommée « Porte de la Montagne ». Pas de montagne en vue à Prague, ce nom vient tout simplement du fait que cette porte était sur la route de Kutna Hora, ville minière voisine surnommée « la montagne minière ».

C’est cette porte Saint-Ambroise qui deviendra, bien plus tard, la Tour poudrière.

Grâce à l’artisanat et au commerce, Prague était prospère… et l’est devenue encore plus quand le Pragois Charles IV est devenu Roi de Bohême et Roi des Romains au 14e siècle. Son ambition ? Étendre encore davantage la ville et sa renommée !

On construit donc à l’époque la grande tour de l’hôtel de ville, la plus haute de Prague au Moyen-Âge, mais aussi une Ville Nouvelle (à l’est)… et l’on fait disparaître les douves et les remparts de la vieille ville.

Malheureusement, l’héritier de Charles IV, son fils Venceslas, ne se montre pas à la hauteur des ambitions paternelles. On le dit mou, indolent, inefficace… et alcoolique (bon, il faut avouer que l’alcool ne devait pas l’aider à être efficace !). Ainsi, bien qu’ayant été élu Roi de Bohême, il voit son pouvoir lourdement affaibli à la mort de son père et finira par être destitué et remplacé par son frère Sigismond. Quelques Rois de Bohême se succèdent… jusqu’à l’arrivée au pouvoir de la dynastie des Jagellon, qui régnait sur l’Europe Centrale.

Intérieur de la Tour Poudrière de Prague
Intérieur de la Tour Poudrière de Prague

Le roi Vladislas II monte sur le trône en 1471 à l’âge de 15 ans. A cette période, les portes comme la fameuse « Porte de la Montagne » se sont énormément dégradées… ce qui dérange le gouvernement de la ville, en particulier parce que cette porte précise se situe à proximité de l’endroit où siège le Roi de Bohême. On prend donc la décision de détruire la « Porte de la Montagne ».

En 1475, Vladislas II pose la première pierre d’une nouvelle tour qui se veut être une entrée élégante dans la vieille ville de Prague, en rupture avec les portes défensives qui gardaient autrefois la ville. Elle s’inspire directement du travail de l’architecte Peter Parler, qui a réalisé le Pont Charles et ses tours ainsi que la cathédrale Saint-Guy.

La tour poudrière est offerte en cadeau au jeune roi mais connaît hélas quelques mésaventures : le Roi s’installe au château de Prague, s’éloignant ainsi de la tour… qui subitement, n’intéresse donc plus le gouvernement local qui la laisse inachevée et sans réelle fonction. L’édifice étant situé entre la Vieille Ville et la Ville Nouvelle, il « ne sert à rien » aux yeux des autorités…

A partir du 17e siècle, on commence à utiliser la tour pour stocker de la poudre à canon et c’est de là que l’édifice, initialement surnommé « Tour Nouvelle », prend le nom de « Tour Poudrière » (Prasná brána).

L’édifice est ensuite partiellement détruit lors de la « Bataille de Prague » au 18e siècle. La tour poudrière finit par être rénovée au 19e siècle dans un style d’inspiration gothique.

Visiter la Tour Poudrière à Prague

La teinte noire des murs de la Tour Poudrière de Prague détonne un peu avec les bâtiments environnants. Le façade montre des sculptures des Rois de Bohême, dont Charles IV (façade est) et Vladislas II (façade ouest).

Tour Poudrière de Prague
Tour Poudrière de Prague

On devine à peine la petite porte qui permet d’entrer dans la tour pour la visiter.

Prasná brána est gérée depuis 2013 par la ville de Prague, qui l’a ouverte au public le 5 février 2013. Quand je l’ai visitée, il n’y avait pas grand-chose à voir dans la tour elle-même, l’intérêt majeur étant de monter au sommet pour profiter d’une belle vue de Prague ! J’ai d’ailleurs inclus la tour dans ma sélection de lieux parfaits pour admirer la beauté de Prague.

La Tour Poudrière actuelle mesure 65 mètres de hauteur, avec une plateforme d’observation à 44 mètres. Il faut grimper 186 marches pour y accéder.

On distingue de nombreux lieux d’intérêt de la ville, comme le dôme d’Obecni dum, la « Maison municipale » de Prague qui accueille des concerts et abrite une superbe salle de spectacle.

Maison municipale de Prague
Maison municipale de Prague

Le château de Prague se distingue à l’arrière-plan avec, plus proche (sur la droite), la silhouette de la basilique Saint-Jacques de Prague et sur la gauche, l’église Notre-Dame-de-Tyn.

Vue depuis la Tour Poudrière de Prague
Vue depuis la Tour Poudrière de Prague

Zoom sur Saint-Jacques de Prague

Basilique Saint-Jacques de Prague
Basilique Saint-Jacques de Prague

Le château de Prague visible au loin…

Le château de Prague vu depuis la Tour poudrière
Le château de Prague vu depuis la Tour poudrière

La colline de Petrin

La colline de Petrin, au loin
La colline de Petrin, au loin

La Tour poudrière est ouverte toute l’année, vous pouvez consulter les horaires d’ouverture et les tarifs sur le site officiel.

Vous pouvez consulter les liens ci-dessous si vous préparez un séjour à Prague !


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.

Besoin de rêver un peu ? Envie de voyager ? Suivez Salut, Bye Bye sur Facebook ! Conseils et découvertes voyage au programme…