Visite du château de Prague, un lieu aussi gigantesque que varié !



Aujourd’hui, je vous emmène faire la visite du château de Prague, un lieu d’intérêt incontournable lors d’un week-end à Prague, qui abrite en réalité plusieurs monuments : la cathédrale Saint Guy (cathédrale Saint Vitus) et sa tour d’observation panoramique, la Ruelle d’Or et ses petites maisons du 16e siècle, la Basilique Saint-Georges fondée au 10e siècle ou encore l’ancien palais royal de Prague, sans oublier des musées…

On y consacre vite plusieurs heures, voire la journée lors d’un week-end à Prague tant il y a de choses à voir ! Alors je vous ai concocté un petit guide pour visiter le château de Prague sereinement !

L’histoire du château de Prague

Je ne vais pas vous raconter dans le détail l’histoire du château de Prague car nous ne sommes pas sur un site d’histoire… mais je vais au moins vous donner un peu de contexte autour de ce château, pour que vous compreniez sa place en République Tchèque !

Un château maintes fois remodelé

Le château de Prague, situé dans le quartier de Hradčany, est construit sur un promontoire rocheux qui a été habité dès l’époque néolithique (laquelle s’est terminée il y a plus de 5000 ans !). La zone est très bien choisie pour offrir un maximum de sécurité : d’un côté, à l’ouest, le promontoire rocheux donne sur des pentes abruptes rendant difficile toute approche et on a bâti un fossé de plusieurs dizaines de mètres de profondeur pour renforcer la protection ; au nord, il y a un ruisseau qui bloque lui aussi le passage.

Comme dans beaucoup d’endroits, on a construit au fil du temps des protections contre les ennemis. Au 9e siècle, le tout est déjà entouré de remparts et parsemé de tours de garde.

Vue sur le château de Prague depuis les rives de la Vltava
Vue sur le château de Prague depuis les rives de la Vltava

Le lieu prend très vite une double fonction : il accueille le palais princier dès le 9e siècle, tous les Princes tchèques venant s’y établir… et l’on y a construit des lieux de culte. D’ailleurs, l’église locale, la plus grande du pays, a été bâtie en pierre dès que les innovations architecturales l’ont permis, alors même que le palais princier était encore construit en bois !

Au cours du 11e siècle, on construit à la place de l’église deux basiliques, respectivement dédiées à Saint-George et Saint-Guy (alias « Saint-Vitus »). Vous reconnaîtrez facilement Saint-George à sa couleur rouge.

Plus tard, on finit par reconstruire le palais princier en pierre. Le Moyen-Âge bat son plein et en architecture, la grande mode du gothique va peu à peu s’installer en Europe. La République Tchèque n’échappe pas à la vague : au 14e siècle, le palais, devenu palais royal, est « relooké » en version gothique… et la basilique Saint-Guy laisse la place à une église gothique dont la construction va durer 6 siècles : la cathédrale Saint-Vitus !

Et si vous faites le calcul, cela signifie que la construction s’est terminée assez « récemment » ! En 1918, le palais royal est devenu palais présidentiel, l’occasion d’un grand chantier de remise à neuf de l’enceinte, des bâtiments et des jardins. L’achèvement de la cathédrale Saint-Vitus (cathédrale Saint-Guy) en 1929 a en quelque sorte parachevé le travail !

La cathédrale Saint-Guy de Prague
La cathédrale Saint-Guy de Prague

La légende de la couronne de Saint-Wenceslas

Le château de Prague abrite dans son enceinte les joyaux de la couronne de Bohême… et parmi eux, la couronne de Saint-Venceslas.

Une légende affirme qu’il ne faut surtout pas mettre cette couronne sur sa tête quand on n’a pas de raison légitime de la porter… car les usurpateurs sont voués à mourir dans l’année qui suit !

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Prague est tombée sous le joug des nazis (Hitler a même passé une nuit dans le château) et le château a été occupé par Reinhard Heydrich, nommé « Protecteur de Bohême et Moravie ». On raconte qu’il aurait placé la couronne sur sa tête… et moins d’un an plus tard, le karma a frappé !

Tombé dans une embuscasde, le haut responsable nazi a été grièvement blessé, succombant une semaine plus tard à ses blessures.

Un très vaste château

J’avoue avoir été très déconcertée quand j’ai entendu parler du château de Prague pour la première fois en commençant à préparer un week-end à Prague entre amis. On évoquait un palais, une basilique, une cathédrale, une ruelle digne d’intérêt, des restaurants, des musées…

Beaucoup de choses, en somme, pour un « château » que l’on imagine comme un seul et unique monument. Le château de Prague est en réalité un vaste ensemble, qui se visite comme un quartier de la ville à part entière.

Il a été désigné par le Guinness des Records comme le plus grand château ancien au monde : 570 mètres de long, 130 mètres de large et 70000 m². Et à présent, je vous propose d’en explorer les parties principales !


La Ruelle d’Or à Prague

La Ruelle d’Or (Zlata Ulicka) est une toute petite ruelle faisant entre 4 et 8 mètres de large, bordée de maisonnettes colorées que l’on ne peut pas s’empêcher de photographier. Elle se situe peu après l’une des entrées du château de Prague. Des maisons sont apparues dès le 16e siècle dans les fortifications du château et ont été habitées jusqu’à la Seconde Guerre Mondiale.

Aujourd’hui, elles accueillent une grande exposition qui reconstitue dans 9 maisons des scènes de vie que la Ruelle d’Or a traversées au fil de son histoire.

La Ruelle d'Or dans le château de Prague
La Ruelle d’Or dans le château de Prague

On découvre ainsi qu’au départ, cette rue était surnommée la « rue des Orfèvres ». L’orfèvrerie était une profession réglementée, avec une confrérie qui régulait son exercice dans les quartiers principaux de Prague. Le château échappant à cette régulation, il est probable qu’il ait servi de refuge à des orfèvres « dissidents » qui lui ont donné son premier nom, pas si éloigné du nom actuel.

La Ruelle d’Or a par la suite logé du personnel travaillant au château, notamment des gardes, des sonneurs de cloches, etc. Puis les maisons se sont ouvertes à d’autres habitants, ont fini par s’étendre un peu sur la rue avec des « extensions » bricolées par chacun au point qu’à une période, la Zlata Ulicka ne mesurait plus qu’un mètre de large !

Tout, à l’exception des constructions « en dur », a été détruit au milieu du 19e siècle quand le gouvernement a mené une grande action de lutte contre les « bidonvilles urbains ».

Le confort était rudimentaire. Un seul WC pour toutes les maisons jusqu’au 18e siècle, un second WC au 19e siècle (attention, grand luxe !), un accès à l’eau courante seulement à la fin du 19e siècle… La maison n°24 a même dû attendre 1942 pour bénéficier de conduites d’eau !

Les historiens ont retrouvé des archives, beaucoup de noms d’habitants sont ceux de gens que l’histoire a oubliés… Quelques célébrités ont aussi occupé les lieux : écrivains, poètes, une célèbre voyante, beaucoup de gens que l’on ne connaît pas forcément à l’international.

L'exposition dans la ruelle d'Or
L’exposition dans la ruelle d’Or

Le locataire le plus connu chez nous a été Franz Kafka, dont la soeur avait une maison dans la Ruelle d’Or et la lui a prêtée en 1916 et 1917 afin qu’il puisse écrire au calme, loin de l’agitation du centre de Prague. C’est là qu’il a créé Un médecin de campagne. Il logeait dans la maison n°22.

L’histoire s’est terminée d’une manière un peu triste. Après la Seconde Guerre Mondiale, le président tchécoslovaque a décidé d’exproprier les habitants, qui ont donc perdu ces petits bâtiments si uniques. Un chantier de rénovation a alors été engagé sous la supervision de l’architecte Pavel Janak, avec l’aide du peintre Jiri Trnka à qui l’on doit la couleur actuelle des façades.

La Ruelle d’Or de Prague a à nouveau été rénovée en 2010-2011 pour accueillir au mieux les visiteurs. Herboristerie, atelier d’orfèvre, chaque maisonnette ouverte au public a une histoire à raconter !

On peut également emprunter un couloir au-dessus du toit des maisons, qui permettait de relier les différentes tours qui ponctuent les fortifications. Il présente aujourd’hui une exposition d’armures et d’armes.

Le couloir de la ruelle d'Or
Le couloir de la ruelle d’Or

Les tours, construites au 15e siècle, accueillaient des canons pour défendre le château en cas de besoin, elles étaient d’une robustesse sans précédent.

La Tour Blanche, l’une d’entre elles, avait des murs de près de 2 mètres d’épaisseur, et d’un mètre dans les étages.

Au 16e siècle, elle a été transformée en prison pour certains détenus assez favorisés (des nobles par exemple, qui s’étaient endettés, des alchimistes…). Ils étaient « logés » dans les deux étages supérieurs avec, luxe suprême, des cheminées. Au rez-de-chaussée, on trouvait une salle de torture et, en sous-sol, un donjon. Les prisonniers y étaient torturés en étant suspendus au-dessus d’un feu avec un harnais, parmi mille autres idées « créatives ».

La prison a cessé d’être utilisée au 18e siècle mais vous pourrez vous replonger dans « l’ambiance » lors de la visite.

Lieu de torture dans la ruelle d'Or
Lieu de torture dans la ruelle d’Or

Une autre tour voisine, la Tour Dalibor, accueillait une prison beaucoup moins plaisante. Là encore, des murs épais de plus de 3m au rez-de-chaussée, 1.8m à l’étage le plus haut (la tour comptait initialement 7 étages mais les deux derniers ont été détruits par la foudre).

Les nobles étaient installés dans les étages les plus hauts, accessibles via un escalier… tandis que les prisonniers les plus rebelles étaient envoyés au sous-sol. Pas d’escalier pour y descendre, mais un trou via lequel on les faisait descendre avec une poulie et un harnais rudimentaire. La prison a cessé de fonctionner en 1781.

Comment visiter la Ruelle d’Or ? La Ruelle d’Or est ouverte de 9h à 16h en basse saison (novembre à mars) et de 9h à 17h en haute saison (avril à novembre). Vous pouvez y accéder librement après les heures d’ouverture mais sans pouvoir entrer dans les maisons.

La Basilique Saint-Georges de Prague

Quelques mots sur cette basilique peinte en rouge, construite en 973 et entièrement reconstruite en 1142 après avoir été lourdement endommagée par un incendie. Elle est voisine d’un ancien couvent bénédictin, en fonction jusqu’à la fin du 18e siècle. Il a abrité par la suite l’une des collections de la National Gallery de République Tchèque dédiée à l’art bohème du 19e siècle, avant d’être consacré à des expositions temporaires.

Le tout est plutôt austère et si vous n’avez pas le temps de visiter les deux églises, privilégiez sans hésiter la cathédrale Saint Guy.

Comment visiter la Basilique Saint-Georges ? La basilique est ouverte de 9h à 16h en basse saison (novembre à mars) et de 9h à 17h en haute saison (avril à novembre).

La Basilique Saint-Georges de Prague
La Basilique Saint-Georges de Prague

Visiter la Cathédrale Saint Guy (Saint Vitus) et sa tour panoramique

Autre lieu incontournable lors de la visite du château de Prague : la Cathédrale Saint Vitus, ou Saint Guy en français ! Les files d’attente s’enroulent très vite autour de l’édifice pour entrer dedans le matin… alors si vous voulez en visiter l’intérieur, mieux vaut y aller tôt. Ceci dit, la file avance relativement vite.

La Ruelle d’Or suscite un peu le même engouement d’ailleurs ! Bon à savoir si vous préférez éviter la foule :)

De l’extérieur, la cathédrale se démarque par son architecture gothique et ses proportions, 124 mètres de long sur 60 mètres de large, avec un grand clocher de 103 mètres de hauteur. Ca en fait la plus grande église de Prague. On visite séparément l’intérieur et la tour panoramique.

Intérieur de la cathédrale Saint Guy au château de Prague
Intérieur de la cathédrale Saint Guy au château de Prague

Dès l’entrée, les portes vous montrent des reliefs en bronze retraçant l’histoire de la cathédrale et faisant référence à Saint Venceslas (le Saint dont je vous parlais en évoquant les joyaux de la Couronne) et Saint Adalbert (qui fut le 2e évêque de Prague). D’ailleurs, la cathédrale porte en réalité leurs deux noms, en plus de celui de Saint Guy… mais le changement d’affectation, décidé en 1997, n’est utilisé par personne et tout le monde continue à dire simplement la « cathédrale Saint Guy ».

Sur un côté de la cathédrale, on trouve une porte majestueuse baptisée la Porte dorée, ornée d’une mosaïque représentant le Jugement Dernier. C’est l’entrée solennelle de la cathédrale, celle qui était utilisée par les Rois quand ils venaient se faire couronner ici.

La Porte Dorée de la Cathédrale Saint Guy de Prague
La Porte Dorée de la Cathédrale Saint Guy de Prague

L’intérieur de la cathédrale révèle une vaste nef, des chapelles aux grands vitraux qui permettent à la lumière naturelle de pénétrer dans l’édifice. La plus connue de ces chapelles est la chapelle Saint Venceslas, construite au milieu du 14e siècle. Les reliques du saint y sont conservées et surtout, elle contient une porte aux sept verrous qui garde la Chambre de la Couronne où sont entreposés les Joyaux de la Couronne.

Cette chapelle est décorée de nombreuses peintures murales, qui représentent des scènes de la Passion du Christ et de la vie de Saint Venceslas. On trouve aussi plus de 1300 pierres semi-précieuses qui donnent à cette chapelle toute sa personnalité.

La chapelle de Saint Venceslas, Cathédrale Saint Vitus de Prague
La chapelle de Saint Venceslas, Cathédrale Saint Vitus de Prague

De manière générale, je n’ai pas trouvé la cathédrale aussi majestueuse que certaines cathédrales anglaises comme Winchester, plus grande cathédrale gothique d’Europe qui m’a beaucoup marquée, ou encore York Minster… Cependant, force est de reconnaître qu’elle est bien entretenue, les peintures et sculptures ont de belles couleurs, les vitraux sont très jolis également (c’est qu’à force de voyager, on finit par devenir difficile !).

ntérieur de la cathédrale Saint Guy au château de Prague
ntérieur de la cathédrale Saint Guy au château de Prague

Je le disais, la tour panoramique se visite. Une ascension de plus de 280 marches qui vaut vraiment le détour ! En effet, on profite de perspectives inédites sur l’architecture de la cathédrale elle-même, comme ici avec cette vision des toits :

Tour panoramique de la cathédrale Saint Guy à Prague
Tour panoramique de la cathédrale Saint Guy à Prague

On découvre aussi l’étendue du château de Prague sous un jour nouveau mais surtout, on peut admirer la ville dans son ensemble : ses toits, ses monuments emblématiques, ses lieux d’intérêt majeurs comme la colline de Petrin ou le Pont Charles…

Le paysage était très brumeux lors de ma visite, un brouillard qui s’est levé assez tard dans la journée, mais ça n’empêche pas de profiter du paysage !

Comme tous les grands clochers, la cathédrale Saint Vitus a sa grosse cloche. Londres a son Big Ben, Prague a son « Sigismond », Zikmund en VO ! C’est la plus grosse cloche de la République tchèque (et non, ce n’est pas une insulte) avec 15 tonnes, il faut pas moins de 6 personnes pour que Zikmund sonne ! 4 personnes pour mettre en branle l’énorme cloche, et 2 pour gérer le battant.

Si vous êtes en bonne santé, je vous conseille vivement cette ascension qui mérite le détour !

Vue depuis la cathédrale Saint Guy au château de Prague
Vue depuis la cathédrale Saint Guy au château de Prague

Comment visiter la cathédrale Saint Guy ?

  • Pendant la belle saison (avril à octobre inclus), la cathédrale est ouverte de 9h à 17h du lundi au samedi, et de 12h à 17h le dimanche. La dernière entrée s’effectue à 16h40. La tour panoramique est quant à elle ouverte de 10h à 18h, avec un dernier accès à 17h30.
  • Pendant la basse saison (novembre à mars), la cathédrale ferme une heure plus tôt, à 16h (dernière entrée à 15h40) et la tour panoramique également, avec une fermeture à 17h (dernier accès à 16h30).

Vous pouvez entrer dans la cathédrale sans billet mais vous aurez accès à une zone limitée. La visite nécessite un billet, même chose pour montrer au sommet de la tour panoramique.

L’ancien palais royal de Prague

Je vous ai raconté l’histoire de l’ancien palais royal, construit en bois puis en pierre, et remanié au fil des siècles. On y trouve notamment la salle Vladislav, qui accueille depuis bien longtemps les grandes manifestations du pouvoir en République Tchèque.

Autrefois, il s’agissait des fêtes suivant le couronnement des Rois (une fois couronnés à Saint-Vitus, ils allaient dans le palais pour festoyer !), des grands banquets et autres regroupements de chevaliers. D’ailleurs, les chevaliers pouvaient entrer directement à cheval en passant par ce que l’on appelle « L’Escalier des Chevaliers ». Aujourd’hui, la salle sert encore lors des élections présidentielles et des cérémonies qui célèbrent les grandes dates anniversaires de la République Tchèque.

L’autre lieu phare de cet ancien palais royal est l’Église de Tous Les Saints. Il y a très longtemps, elle était paraît-il décorée avec une magnificence exceptionnelle souvent comparée à la Sainte-Chapelle en France… une magnificence hélas disparue dans un incendie. Elle est rarement ouverte au public, hormis pour les offices religieux.

Comment visiter l’ancien palais royal de Prague ? Comme les autres monuments, l’ancien palais royal est ouvert de 9h à 16h en basse saison (novembre à mars) et de 9h à 17h en haute saison (avril à novembre).


Les jardins du château de Prague

Le château de Prague est bordé de nombreux jardins, comportant aussi une orangerie moderne (construite en 1999), 4 hectares de jardin horticole avec un rucher, juste à côté de la résidence du Président de la République Tchèque. On trouve aussi sur place des serres, des potagers et un ravin qui accueillait autrefois du gibier (le Fossé aux cerfs).

C’est dans ces jardins que sont cultivées les fleurs qui viennent ensuite orner les lieux lors des grandes réceptions officielles du pays.

Plus étonnant, on trouve ici un vignoble (le vignoble Saint-Venceslas) et les restaurants gastronomiques de la Villa Richter (Pergola Panorama, Piano Terra et Piano Nobile).

Je n’ai malheureusement pas pu visiter les jardins du château de Prague car j’ai passé un week-end à Prague en hiver… et les jardins ne sont ouverts au public qu’à la belle saison, à l’exception du Jardin du Bastion, un tout petit jardin situé à un bout du château. Ce n’est que partie remise !

Comment visiter les jardins ? En basse saison (novembre à mars), seul le Jardin du Bastion est ouvert, entre 6h et 22h. En haute saison (avril à octobre), les jardins sont ouverts de 6h à 22h.

Vignoble Saint-Venceslas à Prague
Vignoble Saint-Venceslas à Prague – Photo © Château de Prague

Le palais Lobkowicz

Le palais Lobkowicz se trouve lui aussi dans l’enceinte du château de Prague et il a une particularité : c’est le seul bâtiment privé de l’enceinte ! Construit durant la seconde moitié du 16e siècle, ce palais est entré dans le patrimoine de la famille Lobkowicz suite à un mariage. Une famille de plus en plus influente au fil des siècles, au point de prendre un rôle politique. Le palais est resté dans la famille jusqu’à ce qu’il soit réquisitionné par les Nazis, puis par les communistes.

Il a fini par être restitué aux Lobkowicz en 2002 grâce à des lois votées suite à la chute du communisme en République Tchèque (Révolution de velours), imposant la restitution des propriétés confisquées. La famille a lors entrepris d’importants travaux de restauration, avant de rouvrir le palais comme musée en 2007.

On y trouve toutes les oeuvres collectées au fil des siècles par la famille, une véritable fresque artistique de ce qui s’est joué en Europe Centrale : des peintures (les deux Lucas Cranach, Rubens, les deux Pieter Brueghel, Velazquez…), des partitions, des objets de décoration et de chasse…

Si vous avez envie de faire un break lors de votre visite du château, je vous conseille le Palace Café, avec sa terrasse qui donne sur Prague. C’est parfait pour prendre un verre ou une boisson chaude dans un cadre agréable.

Comment visiter le palais Lobkowicz ? Le palais est ouvert de 10h à 17h les jeudis et vendredis, de 10h à 18h les samedis et dimanches.


Les autres lieux clés du château

Vous verrez beaucoup d’autres bâtiments dans l’enceinte du château de Prague, par exemple le palais d’été de la Reine Anne, construit pour elle par le Roi de Bohème Ferdinand I, dans les jardins royaux. Ou encore un musée du jouet et un « Institut des femmes nobles » qui assurait autrefois l’éducation supérieure des jeunes femmes de bonne famille.

Je pense que vous comprenez facilement pourquoi il est préférable de consacrer un peu de temps à la visite du château de Prague, véritable petite « ville dans la ville » !

Visiter le château de Prague : informations pratiques

Les horaires d’ouverture du château de Prague

Commençons par un petit rappel des horaires d’ouverture habituels des différentes parties du château de Prague, que vous pouvez retrouver pour la plupart sur cette page  :

  • Ruelle d’Or – De 9h à 16h en basse saison, de 9h à 17h en haute saison.
  • Basilique Saint-Georges – De 9h à 16h en basse saison, de 9h à 17h en haute saison.
  • Cathédrale Saint Guy – De 9h à 16h en basse saison, de 9h à 17h en haute saison.
  • Tour panoramique de la cathédrale – De 10h à 17h en basse saison, de 10h à 18h en haute saison.
  • Ancien palais royal – De 9h à 16h en basse saison, de 9h à 17h en haute saison.
  • Jardins – Fermés en hiver, ouverts de 6h à 22h entre avril et octobre.
  • Palais Lobkowicz – Ouvert de 10h à 17h les jeudis et vendredis, de 10h à 18h les samedis et dimanches.

On peut accéder à l’enceinte du château de 6h à 22h, de quoi aller faire des photos en-dehors des heures de forte fréquentation si vous avez envie d’être tranquille !

Lever de soleil sur Prague
Lever de soleil sur Prague

Les billets pour visiter le château de Prague

Pour visiter le château de Prague, vous avez le choix entre 3 « circuits de visite », des billets combinés qui incluent plusieurs lieux en fonction de ce que vous souhaitez voir.

  • Le circuit A est le plus complet, il vous permet de visiter la Ruelle d’Or, la cathédrale Saint-Guy, la basilique Saint-Georges, la Tour Poudrière de Prague, l’ancien Palais Royal, le Palais de Rosenberg et l’exposition sur l’histoire du château de Prague.
  • Le circuit B donne accès aux « incontournables », à savoir la Ruelle d’Or, la cathédrale Saint-Guy, la basilique Saint-Georges et l’ancien palais royal. C’est le circuit que je vous conseillerais si vous souhaitez voir les parties les plus intéressantes du château de Prague sans pour autant consacrer 2 jours complets à toute la zone !
  • Le circuit C est très restreint, il donne seulement accès au Trésor de la Cathédrale Saint Guy et à la galerie de tableaux du château de Prague.

Les billets pour la tour panoramique sont vendus séparément et peuvent tout à fait être achetés sur place. Même chose pour le palais Lobkowicz qui, étant un lieu privé, a sa propre billetterie.

Notez que le bon plan est de prendre la Prague Card (vous pouvez l’acheter ici à l’avance et la récupérer sur place à l’aéroport). Elle est valable 2, 3 ou 4 jours selon la formule choisie et vous permet d’entrer gratuitement dans une foule de musées et monuments de la ville (tour de Petrin, pont Charles, édifices du quartier juif). Le château de Prague en fait partie : avec la Prague Card, vous pourrez visiter gratuitement la cathédrale Saint-Guy, le palais royal, la Ruelle d’Or et la basilique Saint-Georges.

Il existe également des visites guidées, celle de l’agence Get Prague Guide proposée en français est réputée. Elle dure 2h30 et vous montrera la cathédrale, la basilique et la Ruelle d’Or.

La même agence propose un billet pour le circuit B avec transfert en minibus depuis le centre de Prague, ce qui peut être très pratique car le château est un peu à l’écart.

Intérieur de la cathédrale du château de Prague
Intérieur de la cathédrale du château de Prague

Relève de la Garde au château de Prague

Les gardes placés à l’entrée du château changent toutes les heures mais si vous voulez assister à la « vraie » relève de la Garde, cérémonial en musique, il faut aller dans la première cour du château de Prague, tous les jours à midi.

Comme dans d’autres pays, ces gardes appartiennent aux forces armées nationales, ici ils sont au service du Président de la République tchèque.

Aller au château de Prague

Le château est un peu excentré.

Vous pouvez d’abord y accéder à pied au départ de la station Malostranska (sur la ligne A du métro de Prague, mais aussi sur les lignes de tramway 2, 12, 15, 18, 20, 22 et 97, il y a l’embarras du choix !). Il faut compter une dizaine de minutes à pied depuis Malostranska, une bonne vingtaine de minutes si vous venez à pied depuis le centre-ville de Prague. Dans ce cas, vous arriverez par le côté du château de Prague où se trouve la Ruelle d’Or.

Le château possède une autre entrée à 10 minutes à pied de la station Pohorelec (ligne 22 du tramway) et du quartier de Mala Strana, entrée qui donne plutôt du côté de la cathédrale Saint Guy.

Une autre entrée est accessible via la station Prazsky hrad du tramway (ligne 22), il y a à cet endroit un parking pour les voiures.

Enfin, vous disposez d’un autre accès au niveau du palais d’été de la Reine Anne, Kravlovsky Letohradek (ligne 22 du tramway toujours).

En fonction de ce que vous prévoyez de visiter, vous choisirez l’entrée la plus adaptée. Compte tenu de la popularité de la cathédrale Saint Guy et de la Ruelle d’Or, je vous conseillerais de commencer par l’un de ces deux lieux d’intérêt, donc d’arriver par l’entrée la plus proche !

Il y a des contrôles de sécurité à l’entrée qui peuvent faire perdre un peu de temps, même en ayant un billet coupe-file.

Accès au château de Prague
Accès au château de Prague

J’espère en tout cas vous aider, à travers cet article, à y voir plus clair sur la visite du château de Prague, un lieu tellement vaste que l’on a vite fait de se perdre dans toutes les informations disponibles ! S’il vous reste des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires.

Et pour préparer votre séjour ou votre week-end à Prague, je vous conseille la lecture d’un guide touristique : sur cette destination, vous avez l’embarras du choix car tous sont de qualité et à petit prix, que ce soit le Routard, le Lonely Planet ou le Guide Vert Michelin.


Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.