Christ Church, la cathédrale de Dublin : visite en photos



C’est sous une pluie battante que j’ai découvert la cathédrale de Dublin, Christ Church, à mon arrivée en Irlande ! Dublin compte deux cathédrales médiévales (Christ Church et St Patrick’s), Christ Church est la plus ancienne.

On peut en faire la visite guidée et comme dans tous les vieux bâtiments, il y a une foule d’anecdotes dont le secret passe inaperçu si vous vous contentez de faire un tour rapide des lieux !

La cathédrale de Dublin… ou les cathédrales de Dublin

Il est rare de croiser des villes avec plusieurs cathédrales… et Dublin en fait partie !

L’histoire des deux cathédrales

Au Moyen-Âge, le quartier où se situe Christ Church est le coeur de la ville médiévale, les Vikings sont établis dans le quartier de Wood Quay, entre la rivière Liffey et l’emplacement de l’actuelle cathédrale de Dublin.

Il n’y a à l’époque qu’une seule église « dans les murs » de la ville, la construction de celle-ci au 11e siècle apporte donc un complément bienvenu ! Au départ, comme beaucoup de bâtiments à l’époque, Christ Church est en bois. Ce n’est pas encore une cathédrale, elle a pris en revanche le statut de prieuré grâce à l’archevêque Saint Laurence O’Toole, c’est-à-dire un monastère géré par un ordre religieux.

C’est Strongbow (Richard de Clare), un noble ayant joué un rôle important dans la conquête de l’Irlande par les Anglo-Normands, qui fait entièrement rebâtir Christ Church en pierre autour de 1180. On profite de l’occasion pour ajouter une crypte, plusieurs chapelles (St Edmund, St Mary, St Laud), des transepts et un choeur.

A peu près à la même époque que cette reconstruction, en 1191, une autre cathédrale sort de terre, la Saint Patrick’s Cathedral. Certains pensent qu’elle avait vocation à « remplacer » le prieuré de Christ Church et à être gérée par le clergé séculier (sans rattachement à un ordre religieux précis, contrairement à Christ Church).

A l'extérieur de la cathédrale de Christ Church à Dublin
A l’extérieur de la cathédrale de Christ Church à Dublin

Un rôle religieux partagé

Evidemment, la situation devient vite assez tendue… Christ Church continue à s’agrandir, St Patrick’s aussi (et finira par devenir la plus grande cathédrale d’Irlande). En 1300, pour apaiser les tensions, l’archevêque de Dublin signe le « Pacis Compostio », un texte qui donne à chaque cathédrale de Dublin un rôle précis.

Christ Church, en tant que cathédrale la plus ancienne, se voit accorder quelques privilèges : celui d’accueillir la nomination de l’archevêque de Dublin, et de conserver les attributs religieux des archevêques décédés (anneau, croix, crosse, mitre). C’est aussi là que tous les prêtres du diocèse se réunissent pour la bénédiction du saint chrême (l’huile consacrée, qui sert pour certains sacrements catholiques comme le baptême et la confirmation).

Les archevêques sont en revanche enterrés en alternance à Christ Church et à St Patrick’s (sauf volonté contraire de leur part). Beaucoup choisissent de célébrer leur nomination dans les deux cathédrales. Et les deux cathédrales se « partagent le pouvoir », étant toutes deux reconnues comme cathédrales par le diocèse de Dublin.

La chapelle Sancta Maria Alba, à l'intérieur de la cathédrale de Dublin
La chapelle Sancta Maria Alba, à l’intérieur de la cathédrale de Dublin

Cathédrale anglicane

Au 16e siècle survient en Angleterre et en Irlande ce que l’on appelle la « Réforme » : l’Irlande devient un royaume et son Roi, Henri VIII, prend alors la tête de l’Eglise d’Irlande… ce qui provoque une rupture avec le Pape, donc avec la religion catholique.

Christ Church devient alors tiraillée entre deux obédiences : le Saint-Siège (et le Pape) continue à la considérer comme le siège de l’archevêché catholique de Dublin… et l’Eglise d’Irlande, anglicane, la considère également comme son siège.

Et en même temps, à cause de la Réforme, les catholiques ne peuvent plus concrètement y officier, car seule la religion anglicane est tolérée (ce sera le cas jusqu’en 1871 en Irlande). Alors l’archevêque de Dublin établit son siège « réel » dans la pro-cathédrale Sainte-Marie de Dublin.

Cette particularité perdure aujourd’hui.

La cathédrale de Christ Church en Irlande sous le soleil
La cathédrale de Christ Church en Irlande sous le soleil

Visiter Christ Church à Dublin

Une cathédrale victime d’un effondrement

Ce qui capture tout de suite l’attention quand on entre dans la cathédrale de Christ Church, c’est le sol ! Un superbe carrelage à motifs.

Intérieur de Christ Church et carrelage
Intérieur de Christ Church et carrelage

En réalité, il est issu d’une rénovation de la cathédrale… consécutive à un petit problème architectural ! L’édifice avait été construit sur un sol instable, fait de tourbe… et en 1562, à force de s’enfoncer dans la tourbe, les fondations ont fini par lâcher. Le mur sud de la cathédrale de Dublin s’est entièrement effondré… et le mur nord s’est affaissé sur lui-même.

Quand vous faites la visite de Christ Church aujourd’hui, vous voyez donc en grande partie le nouveau plancher, construit sur les débris de l’ancienne cathédrale. Seule une petite partie du carrelage d’origine est encore visible, au niveau de la chapelle Saint-Laud au fond à droite de la cathédrale.

Le carrelage de la cathédrale de Christ Church à Dublin
Le carrelage de la cathédrale de Christ Church à Dublin

L’effondrement a laissé d’autres traces : quand vous vous placez « à l’envers », comme si vous étiez en train d’officier en tant que prêtre face aux fidèles, et que vous contemplez la nef, vous constaterez en regardant au plafond que le mur de droite « penche ». C’est le fameux mur nord, qui est d’origine (13e siècle) là où l’autre mur a dû être reconstruit.

Les fonds baptismaux

La cathédrale abrite de jolis fonds baptismaux, avec des colonnes en marbre importé des 5 continents. La petite porte qui les jouxte est la plus ancienne de toute la cathédrale. Ces fonds baptismaux ne sont plus utilisés aujourd’hui.

Les fonds baptismaux de Christ Church en Irlande
Les fonds baptismaux de Christ Church en Irlande

Sculptures et chapelles

La cathédrale de Dublin abrite plusieurs sculptures d’intérêt, notamment celle de Strongbow qui n’a plus de visage (peut-être parce qu’il était d’usage, entre le 16e et le 18e siècle, de signer des contrats au-dessus de sa tombe, sans doute en lui touchant la tête).

Cette sculpture a été créée après l’effondrement partiel de la cathédrale, elle a la particularité d’avoir les jambes croisées ce qui est inhabituel pour un gisant.

La cathédrale de Christ Church abrite plusieurs chapelles. Autrefois, on trouvait exposée librement sous une simple cage de fer une relique : le coeur de Saint Laurence O’Toole, ancien archevêque dont je vous parlais plus tôt. En 2012, quelqu’un a volé la relique qui n’a pas de réelle valeur matérielle mais plutôt une grande valeur symbolique pour l’Eglise de Dublin. La « cage de fer » a été conservée au mur :

La cage en fer qui abritait la relique de Saint Laurence O’Toole
La cage en fer qui abritait la relique de Saint Laurence O’Toole

La légende raconte que le karma s’est retourné contre l’auteur du vol, plusieurs de ses proches mourant d’un infarctus. Pris de superstition, il aurait décidé de restituer le coeur. Ce dernier a en tout cas été retrouvé intact à Phoenix Park, six ans après le vol.

Coeur de Saint Laurence O’Toole
Coeur de Saint Laurence O’Toole

Il a depuis été mieux protégé, sous une vitrine en verre sécurisé !

La relique de Saint Laurence O’Toole
La relique de Saint Laurence O’Toole

La visite de Christ Church vous permettra aussi d’admirer la très belle chapelle de Sancta Maria Alba.

Le choeur de la cathédrale de Christ Church est joli mais si je dois être parfaitement honnête avec vous, il n’est pas non plus « mémorable », j’ai d’ailleurs préféré celui de la cathédrale Saint Patrick. Christ Church reste assez petite, comparée à d’autres cathédrales comme York Minster et Winchester en Angleterre.

Intérieur de la cathédrale de Christ Church à Dublin, Irlande
Intérieur de la cathédrale de Christ Church à Dublin, Irlande

Au niveau du transept sud, on distingue encore les parties les plus anciennes de la cathédrale – avec une architecture romane – qui se mêlent à l’architecture gothique plus récente.

Et pour finir cette visite de la cathédrale de Dublin elle-même sur une petite anecdote, sachez que l’archevêque s’appelle… Michael Jackson.

La crypte de Christ Church

Christ Church se vit aussi en sous-sol et en hauteur… Commençons par le sous-sol ! La crypte est extrêmement grande, elle fait plus de 63 mètres de long et date du 12e siècle. Pour ceux qui aiment les ambiances étranges, elle peut être louée pour des événements (mais pas pour des mariages… en même temps, tu m’étonnes !).

Crypte de la cathédrale de Christ Church
Crypte de la cathédrale de Christ Church

L’intérieur de la crypte est assez hétéroclite. On peut y voir la trace des anciennes fondations de la cathédrale de Dublin, des objets religieux ayant marqué l’histoire de l’édifice comme des bougies issues de la dernière messe catholique de rite romain célébrée à Christ Church, un pilori qui servait à punir les délinquants ayant commis leurs délits dans la zone « contrôlée » par la cathédrale… La foule leur lançait souvent des fruits et légumes pourris pour les humilier.

Il y aussi des sculptures, des bas-reliefs, un chat et un rat momifiés qui ont été retrouvés dans les tuyaux de l’orgue. La légende raconte que le chat aurait poursuivi le rat, les deux restant coincés autour du milieu du 19e siècle. On les a retrouvés en nettoyant l’orgue et ils sont, depuis, exposés dans la crypte.

Le chat et le rat, Christ Church, Dublin
Le chat et le rat, Christ Church, Dublin

Le beffroi de Christ Church

Il n’a rien de spectaculaire mais permet de compléter la visite de Christ Church en découvrant les « hauteurs » de la cathédrale. Le beffroi a été reconstruit lors de la grande rénovation dont la cathédrale de Dublin a fait l’objet entre 1871 et 1878. On emprunte un escalier de hauteur raisonnable puis l’on franchit une toute petite porte qui débouche sur une coursive en extérieur.

On peut ensuite découvrir la salle depuis laquelle on sonne les cloches. Il y a en tout 20 cloches, les plus récentes ayant été installées en 1999 : 19 cloches à battant et un carillon. Il faut idéalement 10 personnes pour les sonner.

Si vous avez l’opportunité de visiter cette salle, vous découvrirez 3 cloches que les visiteurs sont autorisés à sonner… car aucune loi ne l’interdit, contrairement à d’autres villes qui ont mis en place des règles pour protéger le voisinage des nuisances sonores !

Vue depuis le beffroi de Christ Church à Dublin
Vue depuis le beffroi de Christ Church à Dublin

Voilà, nous arrivons au terme de cette visite de Christ Church !

Informations pratiques sur la visite de Christ Church à Dublin

Terminons par quelques informations pratiques ! Vous pouvez retrouver les horaires d’ouverture de Christ Church ici, le dernier accès s’effectue 45 minutes avant la fermeture « officielle ».

Il est conseillé d’acheter un billet en ligne à l’avance.

L’accès à la cathédrale est payant car elle n’est pas subventionnée par le gouvernement. Avec des coûts d’entretien de près de 2 millions par an, elle a besoin de ressources pour financer cette maintenance régulière et les travaux de rénovation nécessaires.

L'orgue de Christ Church en Irlande
L’orgue de Christ Church en Irlande

En raison du Covid-19, les visites guidées sont suspendues à l’heure où j’écris cet article. En temps normal, elles se tiennent plusieurs fois par jour à heure fixe, vous pouvez retrouver les horaires de la visite guidée ici. C’est une visite en anglais.

Vous pouvez aussi visiter librement, il y a sur place des dépliants en plusieurs langues.

Si vous souhaitez assister à une messe dans la cathédrale, il y a généralement un service matinal à 10h et un service à 17h du lundi au vendredi, la messe du dimanche a lieu à 11h.

En quittant Christ Church, pensez à jeter un oeil à ce joli pont piéton, le Winetavern Street Bridge, situé dans la rue du même nom à côté de la cathédrale. Il permettait de relier la cathédrale à la salle des Synodes voisine.

Winetavern Street Bridge, Dublin
Winetavern Street Bridge, Dublin

Si vous avez d’autres questions sur la visite de Christ Church, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires de l’article ! Et si vous êtes déjà allé à Dublin, racontez-moi : avez-vous visité ce lieu d’intérêt en Irlande ?


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.