Métro de Londres : comment prendre le « Tube » ? Titres de transport et conseils


Comment prendre le métro à Londres ? Comment fonctionne le métro de Londres, combien ça coûte ? C’est à ces questions que je vais essayer de répondre dans cet article. Je vais partir du principe que vous n’avez jamais pris le métro. Comme ça, je répondrai à toutes les questions qu’un « débutant » peut se poser en utilisant ce moyen de transport pour la première fois. Évidemment, si vous avez l’habitude du métro, vous serez surtout intéressé par la partie « Titres de transport ».

Le métro londonien est appelé « Tube » ou « underground ». L’entrée de chaque station est aisément repérable grâce à un logo, comme sur cette photo :

Entrée du métro de Londres
Entrée du métro de Londres

Le métro de Londres comporte 11 lignes (une ligne correspond au trajet emprunté par un métro). Les premiers métros du matin circulent vers 5h30 en moyenne tandis que les derniers, le soir, passent vers minuit. Vous pouvez consulter pour chaque ligne de métro les horaires des premiers et derniers trains sur le site officiel des transports londoniens.

Depuis le 19 août 2016, certaines lignes proposent également un service de nuit et fonctionnent ainsi 24h/24. On appelle ça le « Night Tube » et vous pouvez consulter mon article détaillé pour en savoir plus (lignes concernées, prix, etc.) : Tout savoir sur le métro de nuit à Londres.

Plan des zones du métro de Londres

Comme dans la plupart des grandes villes, il y a des zones : le centre de Londres correspond à la zone 1 et quand vous vous éloignez vers la périphérie, vous passez en zone 2, 3 et ainsi de suite. Évidemment, cela influe sur le prix du trajet. Si vous partez de la zone 1 pour aller dans la zone 4, le trajet sera plus cher que si vous vous déplacez uniquement à l’intérieur de la zone 1.

Vous pouvez récupérer un plan des zones du métro dans chaque station. Voici également un plan (cliquez sur l’image pour accéder au plan en grand et en PDF).

Plan des zones du métro de Londres
Plan des zones du métro de Londres

Certaines stations appartiennent à deux zones. Pas d’inquiétude, ça signifie simplement que le prix de votre trajet sera calculé en fonction de votre zone d’origine. Par exemple, si vous allez de la zone 1 vers une station située en zones 2 et 3 comme Archway, vous paierez le prix d’un trajet en zone 1-zone 2. A l’inverse, si vous venez de la zone 4, votre trajet sera considéré comme un trajet zone 4-zone 3. Ainsi, vous payez le tarif le moins cher possible !

Les titres de transport dans le métro de Londres : ticket, Oyster Card, Travelcard

Le métro de Londres est hors de prix. Un simple ticket de métro pour un trajet en zone 1 coûte près de 5 livres sterling ! C’est pourquoi il est indispensable que vous achetiez une carte. Tous les titres de transport s’achètent soit à des distributeurs automatiques accessibles dans les stations de métro, soit directement à un guichet.

Retrouvez tous les tarifs à jour des transports londoniens sur le site de Transports for London.

L’Oyster Card

Oyster Card - Métro de LondresC’est une carte semblable à une carte bancaire, qui coûte 5 livres sterling à l’achat. Vous la chargez avec de l’argent en fonction de vos besoins. Sur la photo ci-contre, vous pouvez voir à quoi ressemble ma bonne vieille Oyster Card qui m’accompagne depuis des années dans toutes mes aventures londoniennes.

L’intérêt de l’Oyster Card est multiple :

  • L’Oyster Card s’adapte automatiquement au tarif le plus avantageux pour vous. Par exemple, si vous faites 10 trajets dans la journée, au lieu de facturer 10 fois le prix d’un trajet à l’unité, la carte va automatiquement se « plafonner » (on appelle ça les « caps ») et vous ne paierez que 6.80£ pour des trajets illimités en zone 1 et 2.
  • L’argent placé sur l’Oyster Card peut être utilisé sans limite de temps : autrement dit, si vous mettez 20 livres sterling sur votre carte mais que vous n’en utilisez que 5, les 15 livres restantes peuvent tout à fait vous servir quelques mois ou années plus tard lors d’un autre séjour à Londres. Si jamais votre carte ne fonctionne pas à ce moment là, il faudra simplement la réactiver à un guichet mais l’argent s’y trouvera encore.
  • L’Oyster Card se prête : elle n’est pas nominative, vous pouvez donc la prêter à vos proches qui vont à Londres.

Vous pouvez aussi vous faire rembourser l’Oyster Card si vous n’en voulez plus à la fin de votre séjour, ainsi que l’argent qui reste dessus. Vous pouvez le faire à une machine dans une station de métro à condition qu’il reste moins de £10 sur la carte. Vous pouvez également demander de l’aide à un guichet.

Le paiement sans contact

Si vous possédez une carte bancaire avec paiement sans contact, sachez que vous n’avez même plus besoin d’acheter un titre de transport à Londres : votre carte bancaire devient votre carte de transport… et ça marche pour le bus, le Tube, le tram, le DLR, le London Overground, le téléphérique de Londres, le « River Bus ».

Ça fonctionne comme une Oyster Card, avec un système de plafond quotidien qui vous évite de payer une fortune. Vous devez simplement « badger » avec votre carte bancaire à l’entrée ET à la sortie du métro pour être facturé du bon montant.

En créant un compte sur le site de TFL et en y associant votre carte bancaire, vous pouvez suivre l’historique de vos paiements sans contact dans le métro de Londres.

La Visitor Oyster Card

Plus récemment, Londres a imaginé une « Visitor Oyster Card » : c’est une carte déjà chargée avec une somme d’argent définie (de £10, £15, £20, £30, £40, £50), qui coûte 5£ à l’achat et peut ensuite être rechargée à volonté comme l’Oyster Card classique.

Ça vous fait gagner un peu de temps puisqu’à l’achat, elle est déjà chargée… et la carte donne droit à quelques réductions : 25% sur le téléphérique de Londres, 10% sur les bateaux Thames Clippers et des réductions dans certains lieux (Hard Rock Café, Planet Hollywood, etc). Le fonctionnement est le même que l’Oyster Card classique.

A l’heure où j’écris cet article, cette carte est vendue exclusivement sur le web et ne peut pas être achetée à votre arrivée à Londres. Depuis janvier 2016, la carte peut aussi être utilisée pour payer vos trajets depuis/vers l’aéroport de Gatwick si vous venez à Londres en avion.

Vous pouvez acheter la Visitor Oyster Card en ligne sur le site qui lui est dédié.

Il est désormais possible de se faire rembourser le crédit restant sur sa Visitor Oyster Card en quittant Londres (ce n’était pas le cas jusqu’en 2017). Soit à un distributeur s’il reste moins de 10£ sur la carte, soit dans un « Visitor Centre » (hormis celui de Gatwick). Des remboursements par la Poste sont également possibles, vous trouverez toutes les informations sur cette page.

La station London Bridge du métro de Londres
La station London Bridge du métro de Londres

Oyster Card ou Visitor Oyster Card

Il y a quelques petites différences entre la Visitor Oyster Card (VOC) et l’Oyster Card, en dehors des réductions que permet la première :

  • L’Oyster Card peut être enregistrée : vous pouvez enregistrer votre carte en ligne. Si vous la perdez, vous serez ainsi remboursé du montant qui s’y trouvait.
  • La Visitor Oyster Card est par défaut limitée aux adultes : vous devrez aller activer le demi-tarif manuellement à un guichet pour qu’elle puisse bénéficier aux adolescents (plus de 11 ans).
  • La Visitor Oyster Card est envoyée par voie postale, vous devez donc payer des frais de port. Pour cette raison, il est parfois plus rentable de prendre une Oyster Card classique sur place (qui coûte le même prix). Vous n’aurez pas les réductions associées à la Visitor Oyster Card mais selon votre planning et votre projet de voyage, ça peut être plus rentable que de payer des frais de port.

La Travelcard

C’est un ticket spécial qui permet de faire autant de voyages que vous le souhaitez sur le réseau londonien (métro, bus, Docklands Light Railway, tramway, etc) pendant une durée limitée (1 jour, 1 semaine, etc) et sur une zone limitée. Une solution pratique si vous venez à Londres de manière très ponctuelle.

Notez qu’aujourd’hui, toutes les Travelcard à l’exception de la Travelcard 1 jour sont chargées sur une Oyster Card, il n’y a presque plus de Travelcards papier.

Comment choisir sa Travelcard ?

1- Choisir un horaire

  • Si vous avez besoin de voyager n’importe quand, optez pour une « Anytime Travelcard » : elle est valable toute la journée où vous l’achetez ainsi que jusqu’à 4h30 le lendemain.
  • Si vous voyagez en dehors des heures de pointe, choisissez une « Off-Peak Travelcard » : elle est valable le jour de l’achat à partir de 9h30 et jusqu’à 4h30 le lendemain matin. Les week-ends sont également considérés comme « off-peak ».

2- Déterminer une zone
Si vous voyagez uniquement dans le centre de Londres, vous serez en zone 1. La gare de St Pancras (où arrive Eurostar) est en zone 1. L’aéroport d’Heathrow se situe en zone 6.

Le prix

Vous pouvez calculer le prix de votre Travelcard en utilisant l’outil « Caps and Travelcard prices » : entrez la « fourchette » de zones où vous allez circuler (par exemple zone 1 à zone 6) et l’âge du voyageur (adulte, 11-15 ans, etc). Puis obtenez les tarifs et regardez les lignes « Travelcard » pour avoir le prix.

Voyager avec des enfants à Londres

Si vous prenez les transports en commun avec des enfants, la situation diffère selon l’âge de l’enfant.

Enfants de moins de 11 ans

Les enfants de moins de 11 ans accompagnés par un adulte voyagent gratuitement et sans titre de transport dans les bus, trams, dans le métro, le DLR et le London Overground. Ils doivent posséder un titre de transport s’ils prennent le train.

Les enfants de moins de 11 ans voyageant seuls peuvent emprunter gratuitement et sans titre de transport les bus et les trams. En revanche, ils doivent posséder une « 5-10 Zip Oyster photocard » dans le métro, le DLR et le London Overground. Cette carte, avec une photo, leur permet de voyager gratuitement. Elle se commande en ligne et se retire ensuite sur place à un guichet.

L’enfant passe ensuite simplement les portiques avec vous. Il y a beaucoup de personnel dans les stations de métro de Londres donc il y aura toujours quelqu’un pour vous aider si vous n’arrivez pas à passer.

Adolescents de 11 à 15 ans

Si vous séjournez à Londres durant moins de 14 jours, les enfants de 11 à 15 ans peuvent bénéficier d’un demi-tarif. Si vous avez acheté une Visitor Oyster Card pour l’enfant avant votre arrivée à Londres, vous vous présentez à un guichet en présence de l’adolescent (indispensable !) et on vous activera le demi-tarif sur la carte. Sinon, vous pouvez acheter une Oyster Card classique au guichet (ou en présenter une) sur laquelle le demi-tarif sera activé. Une fois les 14 jours écoulés, la carte revient au plein tarif.

Si vous restez plus de 14 jours à Londres, vous devrez faire faire une 11-15 Zip Oyster photocard à l’adolescent pour qu’il bénéficie de tarifs en accord avec son âge. La carte se commande à l’avance et se retire sur place à un guichet.

Mineurs de 16 à 18 ans

Ils sont considérés comme adultes dans la tarification londonienne et voyagent donc dans les mêmes conditions et au même tarif que les majeurs… sauf s’ils font établir une 16+ Zip Oyster photocard, qui permet de bénéficier du demi-tarif. Elle peut se commander en ligne et se retire ensuite à un guichet.

Si vous devez faire établir une carte de transport avec photo (« photocard »), il faut s’y prendre au moins 4 semaines avant votre séjour à Londres. C’est donc plutôt destiné aux personnes qui effectuent de longs séjours.

Prendre le métro à Londres

Quand on prend le métro, quelle que soit la ville, il faut connaître 3 éléments:

  • A quelle station on se trouve (c’est une évidence !).
  • A quelle station on doit arriver.
  • Dans quel sens prendre le métro.

Le plus simple si vous n’êtes pas à l’aise, c’est d’imprimer un plan de métro avec les zones et les lignes ou d’en récupérer un dans une station (chaque station distribue de petits plans ultra pratiques). Je vais prendre un exemple très concret : imaginez que vous arrivez en Eurostar à la gare de St Pancras. Vous souhaitez aller poser vos bagages à votre hôtel qui se trouve à la station Green Park.

Etape 1 : repérer sa ligne de métro sur le plan
La station de métro de la gare de St Pancras s’appelle « King’s Cross – St Pancras ». Plusieurs lignes de métro y passent. Regardez votre plan et cherchez la ligne qui relie « King’s Cross – St Pancras » et « Green Park » : c’est une ligne bleu turquoise, la Victoria Line.

Etape 2 : trouver dans quel sens circule le métro
Placez votre index sur « King’s Cross – St Pancras » et suivez la ligne bleu turquoise en direction de Green Park… et continuez jusqu’au bout de la ligne. La station du bout de la ligne s’appelle « Brixton ». Voilà : vous savez que vous devez emprunter la Victoria Line direction Brixton.

Etape 3 : validation de votre titre de transport
Insérez votre Travelcard dans la machine à l’entrée du métro (et récupérez-la ensuite) ou validez votre Oyster Card en la passant sur les bornes jaunes qui ressemblent à ça :

Borne Oyster Card
Borne Oyster Card – Photo © Tom Page

Ensuite, suivez les flèches pour trouver le quai de votre métro (Victoria Line, terminus Brixton).

Il faut savoir que le métro de Londres est assez logique : dans chaque station, vous avez deux quais (pour les métros qui vont dans un sens et les métros qui vont dans l’autre sens). Les quais sont nommés en fonction de la direction du métro. Par exemple, si vous voulez aller vers l’Est de Londres, ce sera le quai « Eastbound ». Vers le Nord, « Northbound ». Dans mon exemple, vous descendez vers le Sud de Londres donc ce sera le quai « Southbound ». C’est un autre moyen de ne pas se tromper quand on prend le métro.

Informations supplémentaires

  • Le métro s’arrête à toutes les stations, sauf travaux (qui sont signalés en station).
  • Seules certaines sont accessibles aux personnes en fauteuil. Si c’est votre cas, il faudra privilégier le réseau de bus : tous les bus anglais sont accessibles en fauteuil roulant, tout comme les taxis noirs et les tramways.
  • Si vous vous apercevez que vous vous êtes trompé de sens dans le métro, ne paniquez pas. Descendez du métro à la station suivante et cherchez le quai d’en face. Tant que vous ne sortez pas du métro, vous ne repayez pas de ticket, vous pouvez donc réparer votre petite erreur de parcours sans perdre d’argent.
  • Vous pouvez planifier vos trajets (« Plan a journey ») sur le site des transports londoniens (TFL).
  • Vous pouvez calculer le prix d’un trajet précis en utilisant le Single Fare Finder.
  • A chaque station, une petite voix teintée d’un accent britannique vous rappellera la station, la ligne et la direction du métro. Par exemple : « Please mind the gap between the train and the platform. This is Piccadilly Circus. This is a Piccadilly Line service to Cockfosters » (« Merci de faire attention à l’écart entre le train et le quai. Ici Piccadilly Circus. Vous êtes sur la Piccadilly Line direction Cockfosters »).
  • Dans certaines stations, les lecteurs d’Oyster Cards sont roses au lieu d’être jaunes (c’est le cas sur le réseau Overground à Clapham Junction, Richmond ou encore Highbury & Islington par exemple et dans le métro à Wimbledon par exemple). Vous devez les utiliser si vous avez un titre de transport qui n’inclut pas la zone 1 et que vous faites un changement de ligne à l’une de ces stations pourvues d’un lecteur de cartes rose. Ça vous permet de payer moins cher.

Horizon 2025 : le New Tube de Londres

La ville de Londres mettra en service à l’horizon 2025 de nouveaux métros sans conducteur : portes plus larges, air conditionné, circulation libre à l’intérieur du métro (abandon du système de « voitures » fermées), design modernisé… Le New Tube, comme il est surnommé, devrait permettre d’augmenter la fréquence des métros sur les lignes les plus fréquentées (Piccaddilly Line, Central Line, Waterloo & City line et Bakerloo Line). Par ailleurs, des travaux complémentaires sont prévus pour améliorer l’accès au métro pour les personnes en fauteuil roulant.


Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

258 commentaires sur “Métro de Londres : comment prendre le « Tube » ? Titres de transport et conseils

  • Sam

    Merci !!!
    Votre article est complet et explique clairement les principes d’usage du métro londonien . Depuis le mariage de Lady D, je n’étais pas revenue dans la capitale que j’avais visitée à l’époque intégralement à pieds car à l’époque le temps m’était donné de pouvoir l’explorer tranquillement .
    Merci encore pour votre retour d’expérience et votre partage .
    SC

    Répondre à Sam
    • Marlène

      Hello Sam, merci pour le message. Ce devait être un sacré moment de liesse populaire à vivre, ce mariage !

      Répondre à Marlène
  • Michèle

    Tout est dit plus haut par Genevieve c est en effet Marlène un travail d information remarquable et exceptionnel de clarté et de precisions. Merci et l on attend pour le plaisir de vous lire d autres commentaires fournis sur une autre capitale .😉

    Répondre à Michèle
    • Marlène

      Merci beaucoup pour le message Michèle ! J’espère bien continuer à partager plein de suggestions voyage ;)

      Répondre à Marlène
  • Sabrina

    Bonjour, je trouve cet article vraiment complet détaillé et très clair… merci beaucoup cela va vraiment m’aider pour mon premier voyage à Londres toute seule !!

    Répondre à Sabrina
    • Marlène

      Merci Sabrina, c’est un très bon choix de ville pour un premier voyage en solo, plein de choses à faire et une ville facile d’accès !

      Répondre à Marlène
  • Elina

    Bonjour Marlène, merci pour cette article qui m’as beaucoup aidé pour mon voyage. J’aurais cependant besoin d’un renseignement. Je ne comprends pas la différence entre « National Rail » et le métro. Je pars de l’aéroport de Gatwick jusqu’a la Station de Blackfriars avec le Thameslink, qui est notée en tant que national rail. Peut on prendre le métro à partir de cette gare ou faut il aller dans une autre station?
    Merci !

    Répondre à Elina
    • Marlène

      Hello Elina, National Rail correspond au chemin de fer anglais, c’est un vague équivalent de la SNCF en France.

      Blackfriars est une station mixte, c’est-à-dire qu’il y a à la fois une gare desservie par des trains et une station de métro desservie par la District Line et la Central Line. C’est un peu comme Montparnasse ou la Gare de Lyon à Paris si vous connaissez : il y a à la fois des trains et le métro !

      Vous n’aurez donc aucun souci pour prendre le métro après votre trajet en Thameslink.

      Répondre à Marlène
Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.

Besoin de rêver un peu ? Envie de voyager ? Suivez Salut, Bye Bye sur Facebook ! Conseils et découvertes voyage au programme…