Prendre le métro à Londres : zones, prix, tickets, tout ce qu’il faut savoir


Comment prendre le métro à Londres ? Comment ça marche, quelles sont les zones, les lignes, quel ticket choisir, à quel prix, quels sont les horaires ?

C’est à toutes ces questions que je vais essayer de répondre dans cet article pour que votre expérience londonienne se passe au mieux, en partant du principe que vous êtes « débutant en métro » et qu’il n’y a pas de question idiote ;)

Une brève présentation du métro londonien

Commençons par faire connaissance avec notre sujet du jour ! Le métro londonien est surnommé le « Tube » (parce que les tunnels ont une forme circulaire qui ressemble à un tube) ou le « London Underground » (parce qu’il est souterrain, ce qui se dit « underground » en anglais).

L’entrée de chaque station est aisément repérable grâce à un logo, comme sur cette photo :

Entrée du métro de Londres
Entrée du métro de Londres

Le métro de Londres comporte 11 lignes et 270 stations (une ligne correspond au trajet emprunté par un métro). Voilà des chiffres qui peuvent effrayer mais ne vous inquiétez pas, je vais vous expliquer comment vous repérer parmi toutes ces lignes. La première ligne a été inaugurée en 1863, ce qui fait du métro londonien le plus vieux réseau au monde. Pour autant, il a très bien su se moderniser.

La vitesse moyenne des trains est de 33 km/h mais ils peuvent faire des pointes à 100 km/h dans certaines zones.

Plan des zones du métro de Londres

Comme dans la plupart des grandes métropoles, la ville de Londres a été divisée en plusieurs zones, qui correspondent à des tarifs différents : le centre de Londres correspond à la zone 1 et quand vous vous éloignez vers la banlieue, vous passez en zone 2, 3 et ainsi de suite.

Si vous partez de la zone 1 pour aller en banlieue dans la zone 4, le trajet sera plus cher que si vous vous déplacez uniquement à l’intérieur de la zone 1.

Vous pouvez récupérer un plan des zones du métro dans chaque station. Voici également un plan en ligne (cliquez sur l’image pour récupérer le plan du métro de Londres en PDF).

Plan des zones du métro de Londres
Plan des zones du métro de Londres

Le site GetYourGuide, qui propose plein d’excursions, d’activités, de billets pour les musées et monuments de Londres, a par ailleurs conçu un plan du métro de Londres avec les monuments, ce qui est bien pratique pour visualiser les lieux d’intérêt incontournables à visiter !

Vous pouvez cliquer sur l’image pour le télécharger en PDF :

Plan du métro de Londres avec les monuments
Plan du métro de Londres avec les monuments

Dans la plupart des cas, vous allez surtout rester en zone 1 et 2 lors de votre voyage car c’est là que se situent les principaux monuments et musées. Vous ferez des incursions dans d’autres zones du métro de Londres si vous arrivez par exemple à l’aéroport d’Heathrow (zone 6), que vous allez vous balader et admirer les cerfs à Richmond Park (zone 4), visiter les très belles serres des Kew Gardens (zones 3/4) ou assister au tournoi de Wimbledon (zone 3).

Comme vous pouvez le remarquer avec l’exemple des Kew Gardens, certaines stations appartiennent à deux zones. Pas d’inquiétude, ça signifie simplement que le prix de votre trajet sera calculé en fonction de votre zone d’origine. Par exemple, si vous allez de la zone 1 vers une station située en zones 2 et 3 comme Archway, vous paierez le prix d’un trajet en zone 1-zone 2. A l’inverse, si vous venez de la zone 4, votre trajet sera considéré comme un trajet zone 4-zone 3. Ainsi, vous payez le tarif le moins cher possible !

Comment planifier un itinéraire dans le métro de Londres ?

Vous pouvez planifier vos trajets (« Plan a journey ») sur le site des transports londoniens (TFL).

Renseignez votre point de départ dans le champ « From », l’arrivée dans le champ « To » et cliquez sur « Plan my journey ».

Quel ticket utiliser dans le métro de Londres ?

Il est possible d’effectuer un voyage à l’unité dans le métro de Londres. Si vous le payez avec une carte bancaire sans contact ou une carte de transport, le trajet vous reviendra à plus de 3€ environ (£2.5).

Retenez que les titres de transport s’achètent soit à des distributeurs automatiques accessibles dans les stations de métro, soit directement à un guichet, soit à l’avance sur Internet pour certains. La ville s’efforce d’abandonner les tickets papier, il n’y en a presque plus.

Retrouvez tous les prix à jour des transports londoniens sur le site de Transports for London. Voici le lien direct de la grille des tarifs actuelle.

Le paiement sans contact

Si vous possédez une carte bancaire avec paiement sans contact, sachez que vous n’avez même plus besoin d’acheter un titre de transport à Londres : votre carte bancaire devient votre carte de transport… et ça marche pour le bus, le métro, le tram, le DLR, le London Overground, le téléphérique de Londres, le « River Bus ». Ca fonctionne aussi avec tous types de cartes, que ce soient les Mastercard, Visa, cartes Maestro ou encore avec l’AMEX.

Plus moderne encore, vous pouvez aussi payer votre ticket de métro à Londres avec tout moyen de paiement mobile de votre choix : votre montre connectée, votre téléphone, un bracelet connecté et j’en passe ! Le métro est compatible avec une foule de systèmes de paiement, dont Apple Pay, Samsung Pay, Google Pay, Garmin Pay ou encore Fitbit Pay.

Le principe de fonctionnement est simple : le prix du métro de Londres que vous payez s’adapte automatiquement au tarif le plus avantageux pour vous. Par exemple, si vous faites 10 trajets dans la journée, au lieu de facturer 10 fois le prix d’un trajet à l’unité, le tarif va automatiquement se « plafonner » (on appelle ça les « caps » ou le « capping »), ce qui vous permet de payer moins cher quand vous faites des trajets illimités sur une journée.

Vous devez simplement « badger » avec le même moyen de paiement à l’entrée ET à la sortie du métro pour être facturé du bon montant.

En créant un compte sur le site officiel des transports locaux et en y associant votre carte bancaire, vous pouvez suivre l’historique de vos paiements sans contact dans le métro de Londres, être remboursé en cas d’erreur d’utilisation, etc.

Je vous conseille de vous renseigner auprès de votre banque sur les frais prélevés sur vos paiements sans contact à l’étranger car selon votre contrat bancaire, cela peut varier… et autant éviter les mauvaises surprises !

Le système est vraiment ultra-pratique et évite bien des nœuds au cerveau quand on vient en Angleterre pour quelques jours !

L’Oyster Card

Si vous préférez une bonne vieille carte de transports à l’ancienne, il existe l’Oyster Card. Elle a le même format qu’une carte bancaire et coûte 5 livres sterling à l’achat. Vous la chargez avec de l’argent en fonction de vos besoins. Sur la photo ci-dessous, vous pouvez voir à quoi ressemble ma bonne vieille Oyster Card qui m’accompagne depuis au moins 20 ans dans toutes mes aventures londoniennes.

Oyster Card - Métro de Londres

L’intérêt de l’Oyster Card est multiple :

  • Comme avec le paiement sans contact, elle calcule automatiquement le meilleur prix pour vous.
  • L’argent placé sur l’Oyster Card peut être utilisé sans limite de temps : autrement dit, si vous mettez 20 livres sterling sur votre carte mais que vous n’en utilisez que 5, les 15 livres restantes peuvent tout à fait vous servir quelques mois ou années plus tard lors d’un autre séjour à Londres. Si jamais votre carte ne fonctionne pas à ce moment là, il faudra simplement la réactiver à un guichet mais l’argent s’y trouvera encore.
  • Elle se prête : elle n’est pas nominative, vous pouvez donc la prêter à vos proches qui vont à Londres.

Vous pouvez aussi vous faire rembourser la carte si vous n’en voulez plus à la fin de votre séjour, ainsi que l’argent qui reste dessus. Vous pouvez le faire à une machine dans une station de métro à condition qu’il reste moins de £10 sur la carte. Vous pouvez également demander de l’aide à un guichet.

La Visitor Oyster Card

Plus récemment, Londres a imaginé une « Visitor Oyster Card » : c’est une carte de métro déjà chargée avec une somme d’argent définie (de £10, £15, £20, £30, £40, £50), qui coûte 5£ à l’achat et peut ensuite être rechargée à volonté comme l’Oyster Card classique. Elle fonctionne exactement sur le même principe.

Ça vous fait gagner un peu de temps puisqu’à l’achat, elle est déjà chargée.

A l’heure où j’écris cet article, cette carte est vendue exclusivement sur le web et ne peut pas être achetée à votre arrivée à Londres. Depuis janvier 2016, la carte peut aussi être utilisée pour payer vos trajets depuis/vers l’aéroport de Gatwick si vous venez à Londres en avion.

Vous pouvez acheter la Visitor Oyster Card en ligne sur le site qui lui est dédié.

Il est désormais possible de se faire rembourser le crédit restant sur sa Visitor Oyster Card en quittant Londres. Soit à un distributeur s’il reste moins de 10£ sur la carte, soit dans un « Visitor Centre » (hormis celui de Gatwick). Des remboursements par la Poste sont également possibles, vous trouverez toutes les informations sur cette page. En revanche, le prix de la carte (£5) n’est pas remboursable.

La station London Bridge du métro de Londres
La station London Bridge du métro de Londres

Oyster Card ou Visitor Oyster Card ?

Il y a quelques petites différences entre les deux :

  • L’Oyster Card peut être enregistrée en ligne : si vous la perdez, vous serez ainsi remboursé du montant qui s’y trouvait.
  • La Visitor Oyster Card est par défaut limitée aux adultes : vous devrez aller activer le demi-tarif manuellement à un guichet pour qu’elle puisse bénéficier aux adolescents (plus de 11 ans).
  • La Visitor Oyster Card est envoyée par voie postale, vous devez donc payer des frais de port. Pour cette raison, il est parfois plus rentable de prendre une Oyster classique sur place (qui coûte le même prix). Par ailleurs, si vous allez bientôt au Royaume-Uni, ça vous évite le risque de ne pas recevoir le courrier à temps

La Travelcard

C’est un ticket spécial qui permet de faire autant de voyages que vous le souhaitez sur le réseau londonien (métro, bus, Docklands Light Railway, tramway, etc) pendant une durée limitée (1, 2, 3 ou 7 jours) et sur une zone limitée. Une solution pratique si vous venez à Londres de manière très ponctuelle.

Notez qu’aujourd’hui, les Travelcard à l’exception de la Travelcard 1 jour sont chargées sur une Oyster Card. Vous pouvez les acheter en ligne ici à l’avance.

Comment choisir sa Travelcard ?

Le site va vous poser plein de questions pour guider le choix de la bonne carte.

  • La date de première utilisation souhaitée.
  • La durée dont vous avez besoin.
  • La zone souhaitée avec, au choix, une carte couvrant les zones 1 à 4 ou une autre couvrant les zones 1 à 6. Si vous prévoyez de rester dans le centre de Londres, la première est amplement suffisante.

Enfin, on va vous demander si vous voulez du « peak » ou du « off-peak ». Cela correspond tout simplement à l’horaire de vos voyages.

  • Si vous avez besoin de voyager n’importe quand, optez pour le « Peak »: la carte sera valable toute la journée où vous l’achetez ainsi que jusqu’à 4h30 le lendemain.
  • Si vous voyagez en dehors des heures de pointe, choisissez du « Off-Peak » : la carte est valable le jour de l’achat à partir de 9h30 et jusqu’à 4h30 le lendemain matin. Les week-ends sont également considérés comme « off-peak ».

Le prix sera alors calculé automatiquement.

Quel budget transports prévoir pour un court séjour ?

Le prix du métro à Londres pour 4 jours est d’un peu plus de 30 livres si vous restez en zones 1 et 2. Prévoyez environ 25 livres pour 3 jours.

Sur une semaine, cela vous coûtera un peu moins de 40 livres sterling grâce au système de plafonnement des coûts, encore une fois en parlant des zones 1 et 2.

Vous pouvez calculer le prix d’un trajet précis en utilisant le Single Fare Finder.

Voyager avec des enfants à Londres

Si vous prenez les transports en commun avec des enfants, la situation diffère selon l’âge de l’enfant.

Enfants de moins de 11 ans

Les enfants de moins de 11 ans accompagnés par un adulte voyagent gratuitement et sans titre de transport dans les bus, trams, dans le métro, le DLR et le London Overground. Ils doivent posséder un titre de transport s’ils prennent le train.

L’enfant passe ensuite simplement les portiques avec vous. Il y a beaucoup de personnel dans les stations de métro de Londres donc il y aura toujours quelqu’un pour vous aider si vous n’arrivez pas à passer.

Les enfants de moins de 11 ans voyageant seuls peuvent emprunter gratuitement et sans titre de transport les bus et les trams. En revanche, ils doivent posséder une « 5-10 Zip Oyster photocard » dans le métro, le DLR et le London Overground. Cette carte, avec une photo, leur permet de voyager gratuitement. Elle se commande en ligne et se retire ensuite sur place à un guichet.

Adolescents de 11 à 15 ans

Si vous séjournez à Londres durant moins de 14 jours, les jeunes de 11 à 15 ans peuvent bénéficier d’un demi-tarif. Si vous avez acheté une Visitor Oyster Card pour l’enfant avant votre arrivée à Londres, vous vous présentez à un guichet en présence de l’adolescent (indispensable !) et on vous activera le demi-tarif sur la carte. Sinon, vous pouvez acheter une carte classique au guichet (ou en présenter une) sur laquelle le demi-tarif sera activé. Une fois les 14 jours écoulés, la carte revient au plein tarif.

Si vous restez plus de 14 jours à Londres, vous devrez faire faire une 11-15 Zip Oyster photocard à l’adolescent pour qu’il bénéficie de tarifs en accord avec son âge. La carte se commande à l’avance et se retire sur place à un guichet.

Mineurs de 16 à 18 ans

Ils sont considérés comme adultes dans la tarification londonienne et voyagent donc dans les mêmes conditions et au même tarif que les majeurs… sauf s’ils font établir une 16+ Zip Oyster photocard, qui permet de bénéficier du demi-tarif. Elle peut se commander en ligne et se retire ensuite à un guichet.

Si vous devez faire établir une carte de transport avec photo (« photocard »), il faut s’y prendre au moins 4 semaines avant votre séjour à Londres. C’est donc plutôt destiné aux personnes qui effectuent de longs séjours.

Prendre le métro à Londres

Maintenant que vous avez vos billets pour le métro à Londres, comment ça marche ? Quand on prend le métro, quelle que soit la ville, il faut connaître 3 éléments :

  • A quelle station on se trouve (c’est une évidence !).
  • A quelle station on doit arriver.
  • Dans quel sens prendre le métro.

Le plus simple si vous n’êtes pas à l’aise, c’est d’imprimer un plan de métro avec les zones et les lignes. Je vais prendre un exemple très concret : imaginez que vous arrivez en Eurostar à la gare de St Pancras. Vous souhaitez aller poser vos bagages à votre hôtel qui se trouve à la station Green Park.

Etape 1 : repérer sa ligne de métro sur le plan

La station de métro de la gare de St Pancras s’appelle « King’s Cross – St Pancras ». Plusieurs lignes de métro y passent. Regardez votre plan et cherchez la ligne qui relie « King’s Cross – St Pancras » et « Green Park » : c’est une ligne bleu turquoise, la Victoria Line.

Etape 2 : trouver dans quel sens circule le métro

Placez votre index sur « King’s Cross – St Pancras » et suivez la ligne bleu turquoise en direction de Green Park… et continuez jusqu’au bout de la ligne. La station du bout de la ligne s’appelle « Brixton ». Voilà : vous savez que vous devez emprunter la Victoria Line direction Brixton.

Etape 3 : validation de votre titre de transport

Insérez votre Travelcard dans la machine à l’entrée du métro (et récupérez-la ensuite) ou validez votre Oyster Card, carte bancaire ou autre moyen de paiement en le passant sur les bornes jaunes qui ressemblent à ça :

Borne Oyster Card
Borne Oyster Card – Photo © Tom Page

Ensuite, suivez les flèches pour trouver le quai de votre métro (Victoria Line, terminus Brixton).

Il faut savoir que le métro de Londres est assez logique : dans chaque station, vous avez deux quais (pour les métros qui vont dans un sens et les métros qui vont dans l’autre sens). Les quais sont nommés en fonction de la direction du métro. Par exemple, si vous voulez aller vers l’est de Londres, ce sera le quai « Eastbound ». Vers le nord, « Northbound ». Vers l’ouest, « Westbound ». Dans mon exemple, vous descendez vers le sud de Londres donc ce sera le quai « Southbound ». C’est un autre moyen de ne pas se tromper quand on prend le métro.

Quels sont les horaires du métro de Londres ?

Comment connaître les horaires en journée ?

Le premier métro du matin circule souvent vers 5h30 en moyenne tandis que le dernier, le soir, passe vers minuit et demi. Vous pouvez consulter pour chaque ligne de métro les horaires des premiers et derniers trains sur le site officiel des transports londoniens.

Depuis le 19 août 2016, certaines lignes proposent également un service de nuit et fonctionnent ainsi 24h/24. On appelle ça le « Night Tube ».

Comment fonctionne le métro de nuit ?

Le service fonctionne les vendredis et samedis uniquement. Ce sont les journées où Londres enregistre la plus forte demande, notamment en raison des nombreux touristes qui viennent passer le week-end en Angleterre.

Le Night Tube concerne 5 lignes de métro à ce jour, sur les 11 lignes que compte le métro londonien.

Pensez à consulter les actualités des lignes avant votre voyage car avec le Covid, certaines lignes ont été totalement interrompues par manque de fréquentation.

En temps normal, les lignes les plus actives sont celles-ci :

  • Victoria Line – Un train toutes les 10 minutes et l’ensemble de la ligne desservi.
  • Jubilee Line – Le train circule toutes les 10 minutes sur l’ensemble de la ligne.

Sur la Central Line, les métros de nuit ne desservent pas toutes les stations et ne circulent pas partout à la même fréquence.

  • Pas de métro entre North Acton et West Ruislip, entre Loughton et Epping et entre Woodford et Hainault (cf zones surlignées ci-dessous).
  • Sur la portion entre White City et Leytonstone, la fréquence des trains est d’environ un métro toutes les 10 minutes.
  • Sur la portion entre Ealing Broadway et White City ainsi que sur la portion entre Leytonstone et Loughton/Hainault, la fréquence est moins élevée avec un métro de nuit toutes les 20 minutes.
La Central Line - Parties non desservies par le métro de nuit
La Central Line – Parties non desservies par le métro de nuit

Sur la Northern Line, vous pouvez compter sur un métro toutes les 8 minutes entre Morden et Camden Town et un métro toutes les 15 minutes entre Camden Town et le terminus nord de la ligne (High Barnet ou Edgware). Attention : il n’y a pas du tout de service sur la petite branche de Mill Hill East et sur la grosse branche qui passe par Bank et London Bridge.

Sur la Piccadilly Line, enfin, vous avez un train toutes les 10 minutes entre Cockfosters et Heathrow Terminal 5. En revanche, le terminal 4 de l’aéroport n’est pas desservi, tout comme la portion de la ligne entre Acton Town et Uxbridge.

Le plan du métro de nuit à Londres

Voici un plan qui devrait vous aider à y voir plus clair. On y voit les lignes qui circulent 24h sur 24 les vendredis et samedis. J’ai zoomé sur le centre de Londres pour la miniature mais en cliquant sur le plan, vous pourrez l’ouvrir en grand dans un nouvel onglet.

Plan du métro de nuit dans le centre de Londres
Plan du métro de nuit dans le centre de Londres

Quels sont les tarifs la nuit ?

Le métro de nuit de Londres fonctionne en grande partie comme le métro de jour, à l’exception des quelques fermetures de stations évoquées. Ainsi, le tarif du Night Tube est un tarif off-peak standard comme lorsque vous prenez le métro de Londres en dehors des heures de pointe.

De même, les Travelcards achetées pour une journée sont valables jusqu’à 4h29 du matin le lendemain comme c’est déjà le cas à l’heure actuelle… et les plafonds quotidiens s’appliquent normalement pour les Oyster Cards.

Quelques informations utiles sur le London Underground

  • Le métro marque des arrêts à toutes les stations, sauf travaux (qui sont signalés en station).
  • Seules certaines stations sont accessibles aux personnes en fauteuil. Si c’est votre cas, il faudra privilégier le réseau de bus : tous les bus anglais sont accessibles en fauteuil roulant, tout comme les taxis noirs et les tramways.
  • Si vous vous apercevez que vous vous êtes trompé de sens dans le métro, ne paniquez pas. Descendez du métro à la station suivante et cherchez le quai d’en face. Tant que vous ne sortez pas du métro, vous ne repayez pas de ticket, vous pouvez donc réparer votre petite erreur de parcours sans perdre d’argent.
  • A chaque station, une petite voix teintée d’un accent britannique vous rappellera la station, la ligne et la direction du métro. Par exemple : « Please mind the gap between the train and the platform. This is Piccadilly Circus. This is a Piccadilly Line service to Cockfosters » (« Merci de faire attention à l’écart entre le train et le quai. Ici Piccadilly Circus. Vous êtes sur la Piccadilly Line direction Cockfosters »).
  • Dans certaines stations, les bornes de paiement à l’entrée sont roses au lieu d’être jaunes (c’est le cas sur le réseau Overground à Clapham Junction, Richmond ou encore Highbury & Islington par exemple et dans le métro à Wimbledon par exemple). Vous devez les utiliser si vous avez un titre de transport qui n’inclut pas la zone 1 et que vous faites un changement de ligne à l’une de ces stations pourvues d’un lecteur de cartes rose. Ça vous permet de payer moins cher.
Un train quittant une station de métro
Un train quittant une station de métro

Les 11 lignes du métro londonien

Si vous souhaitez en savoir plus, voici quelques détails…

Bakerloo Line (marron)
Elle passe par Warwick Avenue (proche du joli quartier de Little Venice et ses canaux), la gare de Paddington, par Baker Street, le très joli Regent’s Park, Oxford Circus, Piccadilly Circus et ses écrans géants, Charing Cross ou encore Embankment, au bord de la Tamise.

Central Line (rouge)
La Central Line traverse Londres d’ouest en est (ou vice versa), en passant par des endroits comme Notting Hill, Oxford Circus, Saint-Paul ou encore Liverpool Street.

Circle Line (jaune)
En tant que touriste, vous l’emprunterez surtout dans sa partie qui double la District Line dans le centre de Londres, en passant par exemple par Notting Hill, South Kensington (proche du musée d’histoire naturelle et du Victoria & Albert Museum), Victoria (point de départ des lignes de bus internationales et de certains bus vers les aéroports, mais aussi station proche de Buckingham Palace pour aller assister à la relève de la garde).

Le train longe ensuite la Tamise en passant à St James’ Park, Westminster ou encore Embankment, avant de se diriger vers Monument ou encore Liverpool Street, proche du Spitalfields Market et du quartier de Shoreditch.

District Line (verte)
Dans le centre de Londres, elle partage une bonne partie du trajet de la Circle Line. Elle dessert aussi les magnifiques jardins Kew Gardens et le Richmond Park, un grand parc avec des cerfs en liberté, ainsi que Wimbledon.

Hammersmith & City Line (rose)
Les trains passent par la gare de Paddington, Baker Street (au sud de Regent’s Park, près du musée Madame Tussauds), la station Euston Square (près de la gare d’Euston qui permet d’aller aux studios Harry Potter par exemple), St Pancras (gare Eurostar) ou encore Liverpool Street.

Jubilee Line (grise)
La Jubilee Line traverse Londres du nord-ouest au centre-est (et vice versa !). Elle passe notamment par Wembley Park (proche du stade de Wembley où ont lieu beaucoup de grands événements sportifs et de concerts), Baker Street, Bond Street, Green Park, Westminster (station la plus proche de la célèbre abbaye et de Big Ben), la gare de Waterloo, le London Bridge (station proche de Tower Bridge), le quartier d’affaires de Canary Wharf ou encore la salle de spectacle de l’O2 Arena (station North Greenwich).

Les couloirs en forme de tube du métro de Londres
Les couloirs en forme de tube du métro de Londres – Photo © Viv Lynch

Metropolitan Line (violette)
Elle passe par le stade de Wembley et par pas mal de stations en commun avec la Hammersmith & City Line (Baker Street, Euston Square, King’s Cross St Pancras, Liverpool Street).

Northern Line (noire)
Très longue ligne de métro entre sud et nord de Londres, la Northern Line dessert le quartier de Camden, les gares de King’s Cross Saint Pancras, Euston et Waterloo mais aussi des lieux touristiques comme London Bridge, Leicester Square ou Embankment.

Dans un genre très différent, le train passe non loin du très beau cimetière victorien de Highgate, lieu touristique à part entière (station Archway).

Piccadilly Line (bleu foncé)
La Piccadilly Line dessert beaucoup de quartiers de grande banlieue et permet notamment d’accéder au stade de l’équipe de foot d’Arsenal (station Arsenal). Son tronçon central est très utilisé par les touristes car il dessert des stations comme Knightsbridge (près du grand magasin Harrods), Hyde Park Corner, Green Park, Leicester Square, Piccadilly Circus, Covent Garden ainsi que la gare King’s Cross Saint Pancras.

Victoria Line (bleu clair)
La Victoria Line traverse Londres du nord au sud (ou vice versa !). Elle passe par la gare internationale de King’s Cross St Pancras, par la gare d’Euston et par des lieux touristiques comme Oxford Circus, Green Park, Brixton… sans oublier la gare Victoria.

Waterloo & City Line (vert d’eau)
La ligne qu’on ne prend jamais (hum) ! C’est une mini ligne de 2.4 km de long, qui va de Waterloo à Bank. Elle relie la station de Waterloo et sa gare au quartier d’affaires de la City en direct. Ce train sert surtout à des trajets d’affaires pour les gens qui travaillent à la City.

Elle a reçu le drôle de surnom de « The Drain » (L’Égout), certains affirment que c’est en raison des initiales de la ligne, « WC » :)

Une visite originale du métro

Si vous cherchez une visite originale à faire à Londres, sachez qu’il existe des visites guidées du métro londonien (voir les informations ici) : elles permettent d’apprendre plein d’anecdotes sur le métro, les stations abandonnées, une visite hors des sentiers battus !

Les futures nouveautés du métro de Londres

La ville de Londres mettra progressivement en service à partir de 2024 et jusqu’en 2033 jusqu’à 250 nouveaux trains, dans le cadre d’un programme de rénovation du métro londonien baptisé le « New Tube for London » (ou « Deep Tube Upgrade Programme »).

Ces rames seront sans conducteur et proposeront un nouveau design : portes plus larges, air conditionné, circulation libre à l’intérieur du métro (abandon du système de « voitures » fermées), design modernisé… Le New Tube devrait permettre d’augmenter la fréquence des métros sur les lignes les plus fréquentées (Piccaddilly Line, Central Line, Waterloo & City line et Bakerloo Line).

Par ailleurs, des travaux complémentaires sont prévus pour améliorer l’accès au métro pour les personnes en fauteuil roulant.

Parallèlement à tout ça, la ville a lancé un vaste chantier : celui du « Crossrail », dont la première ligne s’appellera la Elizabeth Line. 118 km de ligne dans un tunnel ferroviaire dédié, pour traverser Londres d’ouest en est et vice versa dans un train similaire au RER A de Paris.

La construction a été impressionnante de rapidité : débutée en 2009, elle devrait permettre d’ouvrir la ligne autour de 2023 (en commençant par le tronçon qui passe sous le centre de Londres). Ca devrait désengorger la Central Line, la District Line, une partie de la Jubilee Line mais aussi de la Piccadilly Line puisque le Crossrail desservira l’aéroport d’Heathrow.

Voilà, au terme de cet article, j’espère que le métro de Londres n’aura plus aucun secret pour vous ! Vous pouvez consulter mes articles sur la ville pour préparer votre voyage.

Il vous reste des questions ? Posez-les dans les commentaires !

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

280 commentaires sur “Prendre le métro à Londres : zones, prix, tickets, tout ce qu’il faut savoir

  • Clémence

    Bonjour Marlène ! Merci pour cet article plus que complet. Nous partons à Londres en avril 2023. Notre hôtel est situé au pied de la station de métro Waterloo. Nous partons 4j, et pensions prendre une Visitor Oyster Card, avec un crédit dessus de 40£ chacune. De ce que j’ai compris, en choisissant de voyager entre les zones 1-3, cela plafonnerait la journée à 9£. Est-ce bien ça ? Je vais continuer de visiter ton site pour perfectionner notre programme ;) Merci pour tous les conseils !

    Répondre à Clémence
    • Marlène

      Bonjour Clémence, effectivement pour des trajets en zone 1-3, la journée est bien plafonnée à £9.00 actuellement, que l’on voyage en heure de pointe ou hors heure de pointe :)

      Répondre à Marlène
  • Lene

    Vraiment un super article! Vous avez fait un travail génial!
    Du coup, je vais regarder vos autres articles pour préparer mes voyages ;-)
    Merci beaucoup!

    Répondre à Lene
    • Marlène

      Merci d’avoir pris le temps de me laisser un petit message ! :)

      Répondre à Marlène
  • Marie R

    Super informatif ce site! Je vais enfin retourner quelques jours à Londres, mon dernier voyage remonte aux années 90… Et ici je trouve un condensé clair de ce qu’il faut savoir, des trucs à voir…
    Merci Marlène

    Répondre à Marie
    • Marlène

      Ah super, c’est le moment d’y aller car il n’y a pas encore trop de touristes, le test à J+2 freine pas mal de gens !

      Répondre à Marlène
  • Nair

    Bonjour, nous sommes 6, dont 2 adultes et 4 enfants (8,11,13 et 15)… Bref , il faut que j’aille de Gatwick à Clapham Junction. J’essaie de prendre des billets sur le site de southern. Par contre à un moment je ne comprends pas ce n’est pas clair pour moi… on me propose un prix avec travelcard…. Off-Peak Family Travelcard qui est à peine plus élévé qui prix pour un billets non modifiable. Ma question c’est il offre la Travelcard ? Si oui c’est pas chère. Si cela signifie au contraire le prix ce billets si on a déjà la Travelcard, et bien là je ne comprends pas pourquoi le prix augmente…
    Merci pour votre réponse.

    Répondre à Nair
    • Marlène

      Hello, je ne suis pas sûre d’avoir tout compris mais pour ce trajet, le plus rapide est de prendre le train. J’ai fait une simulation rapide, le tarif le moins cher que j’obtiens en dernière minute est 34 livres sterling l’aller pour 2 adultes et 4 enfants entre 5 et 15 ans. En fait, selon la compagnie, il peut y avoir différents avantages et National Rail calcule automatiquement le plus avantageux. Dans ce cas précis par exemple, avec le tarif Off-Peak, vous pouvez bénéficier d’une réduction « de groupe »… qui au final revient moins cher que de payer une Family Travelcard.

      N’hésitez pas à regarder mon article sur l’aéroport de Gatwick, j’explique comment rejoindre Londres.

      Répondre à Marlène
  • Coralie Grégoire

    Bonjour Marlène,

    Ma fille part 2 semaines à Londres en août prendre des cours d’anglais (donc si elle doit demander 20 informations en arrivant, c’est la cata direct et elle remonte dans l’eurostar dans l’autre sens. LOL) J’ai une Oyster visitor card datant de 2013 (d’un séjour précédent).
    Mes questions :
    – Peut-elle toujours s’en servir?
    – Cela conviendra-t-il pour une si longue période?
    – Puis-je la recharger en ligne avant son départ?
    – Si cette carte est déactivée, où peut-elle la réactiver?
    – Peut-elle voyager avant 9h30?

    Merci d’avance,

    Coralie (une maman qui s’inquiète déjà de voir son bébé partir seul dans une si grande ville)

    Répondre à Coralie
    • Marlène

      Hello Coralie, tout va bien se passer, c’est une ville très agréable et elle trouvera toujours quelqu’un pour l’aider si elle est perdue, il y a beaucoup de Français sur place ;) Mon Oyster Card doit avoir 15 ans et je m’en sers encore donc pas de raison que la vôtre ne fonctionne pas, si elle est désactivée votre fille peut simplement aller à un guichet pour la réactiver.

      2 semaines, c’est un « court séjour » même si dans votre esprit c’est long ;) L’Oyster conviendra très bien, il n’y a pas de raison d’envisager d’autres types de cartes destinées aux longs séjours (personnes qui font une année ou un semestre d’études à Londres par exemple). Votre fille pourra voyager à toutes les heures mais le prix du trajet (ou le plafond quotidien) sera calculé en fonction de l’horaire.

      Si votre fille a un smartphone, dites-lui de télécharger le dictionnaire anglais de Google Traduction : elle pourra s’en servir même hors ligne et en cas de besoin, il suffit d’écrire sur l’appli ce qu’elle veut dire en français, ça fera une traduction approximative et elle pourra montrer son écran à la personne en face pour avoir de l’aide. C’est ce que je fais quand je vais dans un pays où personne ne parle anglais ou français ;)

      Par ailleurs, avec l’appli on peut aussi traduire à partir d’une photo (vous prenez en photo le panneau, le menu que vous ne comprenez pas et les mots sont traduits directement en surimpression sur la photo).

      Répondre à Marlène
  • Laura

    Bonjour Marlene,
    Super ton blog merci de partager tes expériences.
    J’aurais juste une petite question vis a vis du payement sans contact avec la carte bleu. Les banques ne prennent pas leur commission ? Si elle fonctionne comme la oyster card?

    Répondre à Laura
    • Marlène

      Bonjour Laura, il faut te tourner vers ta banque car d’un contrat bancaire à un autre, il y a des différences de tarification.

      Répondre à Marlène
  • greg

    Bonjour Marlène, un grand merci pour ce blog sur le métro londonien qui a dû te prendre un temps fou. Il est magnifiquement bien expliqué et va carrément me faire gagner un temps fou une fois sur place. tu as tout mis dans les moindres détails. merci a toi et profite bien de tes voyages.

    Répondre à greg
    • Marlène

      Hello Greg, merci d’avoir pris le temps de laisser un commentaire !

      Répondre à Marlène
  • Reine

    Bonjour, je pars à Londres fin janvier pendant 8 jours. Je regarde ce qu’il est le mieux pour moi pour pouvoir me déplacer en transport et qui serait rentable au niveau du prix. Je pense que la TravelCard 7 day serait le mieux mais il y a une différence de prix entre les différents types de passager. J’ai 23 ans, est-ce que je dois prendre une carte pour « Adulte » ou puis-je prendre une carte 16+ (comme en France où certain titre de transport « jeune » vont jusqu’à 25 ans) ?

    Répondre à Reine
    • Marlène

      Hello Reine, la carte 16+ est réservée aux mineurs de 16 et 17 ans. Il y a bien des cartes pour les étudiants mais elles sont réservées à ceux qui étudient et vivent à Londres. Sinon, il faut payer le tarif adulte standard.

      Répondre à Marlène
  • maureen

    Bonjour,

    L’article est très complet mais il me reste une question. Je sais que j’arrive à la gare de l’euro star, jusque là ça va. Mais ensuite, avec l’adresse de mon hôtel, comment savoir dans quelle zone il se situe ? Je ne m’y retrouve pas à ce niveau là.

    Et le prix des taxis est-il normal ou bien assez élevé ?

    Merci d’avance !

    Répondre à maureen
    • Marlène

      Hello Maureen, il faut regarder l’adresse de l’hôtel sur Google Maps par exemple, le site indique les stations les plus proches, ou regarder sur le site de l’hôtel quels sont les transports en commun les plus proches, ça permettra d’identifier facilement la zone.

      Sinon, faites une simulation sur le Single Fare Finder entre la gare Saint-Pancras et l’hôtel.

      Concernant les prix, c’est toujours difficile de répondre à ces questions car ce qui est « normal » pour les uns peut paraître cher pour les autres en fonction du budget qu’on a. Il y a un tarif minimum appliqué, de 3 livres sterling à l’heure où j’écris, et ensuite ça dépend de la distance parcourue et de l’horaire du trajet, car le tarif est majoré à partir d’une certaine heure, tous les prix sont disponibles ici.

      Répondre à Marlène
  • Sika

    Bonjour je vais passer 3 jours a londres pour le carnaval fin aout existe il un ticket metro pour la journee si oui quel est le prix ? Merci d avance

    Répondre à Sika
    • Marlène

      Hello Sika, il y a la Travelcard 1 jour (l’un des seuls tickets encore dispo sur papier !) qui coûte 13.10£. Sinon, c’est possible aussi de payer avec le « sans contact » de sa carte bancaire (mais vérifier avant avec la banque s’il y a des frais).

      Répondre à Marlène
  • Angeline

    Bonjour,
    Un petit complément
    Si je prend une ligne avec plusieurs terminus type bakerloo
    Si mon arrêt est avant le 1er terminus
    Je peux bien prendre n importe qu elle rame ?
    Merci

    Répondre à Angeline
    • Marlène

      Bonjour Angeline, tu as bien compris le principe :) Quand une ligne a plusieurs terminus mais qu’on descend avant « l’embranchement » où la ligne peut prendre différentes destinations, on peut effectivement monter dans n’importe quelle rame ! Bon séjour à Londres :)

      Répondre à Marlène
  • Sam

    Merci !!!
    Votre article est complet et explique clairement les principes d’usage du métro londonien . Depuis le mariage de Lady D, je n’étais pas revenue dans la capitale que j’avais visitée à l’époque intégralement à pieds car à l’époque le temps m’était donné de pouvoir l’explorer tranquillement .
    Merci encore pour votre retour d’expérience et votre partage .
    SC

    Répondre à Sam
    • Marlène

      Hello Sam, merci pour le message. Ce devait être un sacré moment de liesse populaire à vivre, ce mariage !

      Répondre à Marlène
  • Michèle

    Tout est dit plus haut par Genevieve c est en effet Marlène un travail d information remarquable et exceptionnel de clarté et de precisions. Merci et l on attend pour le plaisir de vous lire d autres commentaires fournis sur une autre capitale .😉

    Répondre à Michèle
    • Marlène

      Merci beaucoup pour le message Michèle ! J’espère bien continuer à partager plein de suggestions voyage ;)

      Répondre à Marlène
  • Sabrina

    Bonjour, je trouve cet article vraiment complet détaillé et très clair… merci beaucoup cela va vraiment m’aider pour mon premier voyage à Londres toute seule !!

    Répondre à Sabrina
    • Marlène

      Merci Sabrina, c’est un très bon choix de ville pour un premier voyage en solo, plein de choses à faire et une ville facile d’accès !

      Répondre à Marlène
  • Elina

    Bonjour Marlène, merci pour cette article qui m’as beaucoup aidé pour mon voyage. J’aurais cependant besoin d’un renseignement. Je ne comprends pas la différence entre « National Rail » et le métro. Je pars de l’aéroport de Gatwick jusqu’a la Station de Blackfriars avec le Thameslink, qui est notée en tant que national rail. Peut on prendre le métro à partir de cette gare ou faut il aller dans une autre station?
    Merci !

    Répondre à Elina
    • Marlène

      Hello Elina, National Rail correspond au chemin de fer anglais, c’est un vague équivalent de la SNCF en France.

      Blackfriars est une station mixte, c’est-à-dire qu’il y a à la fois une gare desservie par des trains et une station de métro desservie par la District Line et la Central Line. C’est un peu comme Montparnasse ou la Gare de Lyon à Paris si vous connaissez : il y a à la fois des trains et le métro !

      Vous n’aurez donc aucun souci pour prendre le métro après votre trajet en Thameslink.

      Répondre à Marlène


Si vous aimez les articles du site, n'hésitez pas à faire vos achats sur Amazon.fr via ce lien ; il me permettra de toucher une commission grâce au programme Partenaires Amazon EU.